30 mars 2021 | 3827 vues | Anti-intox, Dossier, Gramscisme d’extrême droite, Inclassable

Allez Tatiana « Ventôse », remet nous une tournée d’attentat pour la route!!!

Les troisièmes couteaux de la fachosphère (1)

Il y a quelques temps; nous avons pensé chez les Debunkers entamer une série sur les « zintellectuel(le)s » de seconde zone de la fachosphère; ceux dont on ne parle pas beaucoup (mais tout évolue vite dans ce milieu là); ceux qui se prennent pour la crème de la crème des intellectuels franchement fascisants ou comme, c’est plus commun, des rouges bruns.
Le style qui ne fait pas des infaux à chaque publication mais qui les distillent goutte à goutte et qui font surtout dans le bar du commerce de la pensée…
Et disons le, celui que nous devions viser a vu son opus retardé pour diverses raisons. Mais qu’il se rassure, son tour viendra.
Les Debunkers arpentent la fachosphère dans tous les sens.
Mais pour « sentir » les tendances, il n’y a pas mieux que les groupes « abandonnés » (pour X raisons) par leurs administrateurs. Sur ces groupes là, plus question d’orientation, le publieur est libre de ses choix douteux éditoriaux. C’est pourquoi, nous avons voulu aller plus loin en tombant sur cette publication:

Tatiana « Ventôse » dans ses œuvres…

Ouch, on savait que ca se dégradait sérieusement sur la crédibilité de Ventôse, mais la voir citer par un RNiste bon teint sur un groupe « ode » à Zemmour, ca fait un choc. [Crédit: Anthropocène Man]

Zemmourophobie?

Un petit choc, mais quand même. Au niveau passage « coté obscur », on fait difficilement mieux. Ou pire.

Rejoins le coté obscur: on a des cookies!

On nous répondra que décidément le passage du « parti de gauche » vers la « rougebrunoshère » est aisé pour certain(e)s… Car avant de s’attaquer au fond de cette vidéo (ce qui va être facile vu le vide abyssal qui y est présenté), il est tout d’abord primordial de bien détailler le parcours politique de « notre » Ventôse. De bien « viser » en quelque sorte.

1) Du Parti de gauche aux fréquentations dégueulasses

Présentatrice de la chaine Youtube « le Fil d’Actu », elle passe d’abord par le parti de gauche, fin 2015 et en devient très vite secrétaire générale. D’après nos infos, accompagnée déjà par l’équipe derrière « le fil d’actu ». Elle en sort très vite avec le commentaire suivant:

Avez-vous de lexpérience en politique ?

J’ai testé différentes manières de faire de la politique. Dans des mouvements du type démocratie horizontale, mais cela ne fonctionnait pas car nous passions plus de temps à parler qu’à agir. Alors je suis allée à l’inverse, j’ai rejoint un parti « vertical » (le Parti de Gauche, Ndlr) qui me paraissait plus structuré et en capacité de changer des choses, dont j’ai été membre de la direction pendant presque 6 mois. La désillusion fut très rude lorsque je me suis aperçue  que c’était la même chose : de l’entre-soi et du népotisme. Nous passions la majeure partie de notre temps à discuter des affaires internes et personne ne remettait en question le fait que nous pensions avoir raison. Or, je m’étais engagée pour transformer le réel, pas le commenter. Ni l’horizontalité, ni la verticalité absolue ne m’ont paru être le bon moyen de le faire.

Mais, première mini alerte, elle déclare aussi:

« J’ai réalisé que les organisations collectives étaient utiles pour changer la société mais que les structures des partis politiques étaient dépassées. »

Pour nous Debunkers, c’est un signal faible de passage vers le « ni gauche, ni droite »…donc très à droite

Toujours en 2015, elle « vit très mal » sa nomination en « zone REP » et précise ne pas avoir pu supporter:

« les classes surchargées, les élèves qui ne parlent pas français, qui ne savent pas lire ni écrire » et « les gamins qui ont des gros problèmes de gestion de la colère » et « du coup je me suis dit que ce n’est pas pour moi ».

Nouveau tilt chez les Debunkers dont plusieurs travaillent dans l’éducation nationale (également en zone peu favorisée), ou dans le socio éducatif, voire le médico social et agissent même parfois dans l’aide vitale aux SDF. Pour quelqu’un qui veut traiter « autrement » de l’actualité politique et sociale, c’est un peu « léger ».
Comment ca, nous faisons des jugements de valeurs imbéciles?
Certes.
Mais ce n’est pas nous qui avons commencé.
Et c’est donc après cette période que la descente se fait. Les Debunkers qui surveillent sa chaine de loin en loin constatent une dérive progressive, mais nette et constante dans le souverainisme. Puis au passage du souverainisme rouge brun (est il seulement possible de l’éviter une fois le voyage commencé d’ailleurs?).
C’est en 2019 que les choses se gâtent vraiment.
Le 31 janvier 2019, Tatiana Ventôse et Grégory Tabibian (de la chaîne J’suis pas content) annoncent leur intention de se présenter aux élections européennes et lancent « le Mouvement V. », dont le but est de « reconstruire la France »:

« Alors que nous sommes des millions à faire tourner le pays au quotidien, la classe politique aux commandes ne cesse d’agir contre nos intérêts. Ensemble, nous allons lui reprendre la France. Et la reconstruire pour nous tous, et pour chacun de nous. « 

Ils co-écrivent un livre intitulé « Jusqu’ici tout va (très) mal. ».
Elle détaille dans un article de Marianne, le logiciel de « V ». Elle est interviewé pour cela par un autre « intellectuel troisième couteau » de la fachosphère rouge brune : Kévin Boucaud Victoire (un autre jour Kévin, ce n’est pas encore ton tour, mais ca viendra).
Deux constatations. Pour ces gens qui semblent réfuter un « système oligarchique », force est de constater qu’ils en crée un nouveau en se cooptant les uns les autres. C’est pratique: pas de réelle contradiction…
La deuxième, c’est que tous les éléments habituellement présents dans un discours d’extrême droite sont là: son mouvement représente (sans qu’elle prononce les mots fatidiques) le « pays réel », alliance « gauche droite » contre les oligarques (« révolution nationale » ou l’éternel discours de la troisième voie et de l’alliance ouvriers/patrons), refus du capitalisme/marxisme, dénonciation de l’expression « populisme » (évidemment puisque c’est très exactement l’option politique qu’elle porte), sans compter des éléments de discours carrément fascisant comme l’utilisation du terme « SJW », ou « Social Justice Warriors », un terme utilisé pour décrédibiliser tout opposant à l’omniprésence politique de la fachosphère sur internet.

Avant d’aborder le « cas Tabibian », finissons en avec 2019. Car ce n’est pas tout. Nous parlions dans le chapitre précédent de cooptation. Souvenez vous en remontant un peu dans le temps, c’est exactement ce qu’il s’était passé avec la « blonde de youtube ». Plusieurs sites fachosphériques s’étaient empressés de lui donner la parole afin de la monter en épingle. Ca n’a pas marché pour cella ci contrairement à Tatiana Ventôse. Fin 2015, création de sa première émission: le Fil d’Actu. Elle cumule les interviews sur des sites pour le moins scrofuleux.

L’Incorrect:

RT France:

On la verra aussi, très fière d’elle, chez Bercoff sur Sud Radio:

Ventôse chez le gauchiste Bercoff

On rappellera que les deux derniers invités de marque de Bercoff sont Alexis Cossette, le youtubeur Quebecois promoteur de la théorie du complot des QAnon et de Papacito, le youtubeur steroidé délirant:

Et on notera une nette accélération du processus suite à son agression relatée dans une vidéo. Et on y sent une mue définitive. Il est bien évident qu’une agression, c’est toujours traumatisant. Mais ce sur quoi Ventôse revient sans arrêt c’est qu’elle a été commise par « deux arabes »? Et alors?
Est-ce que ca aurait été moins grave si ceux ci avaient été des Chiliens?
On sent par ses mots la mise en application du principe de propagande dit de la « réinformation » (voir plus loin). Dès lors Ventôse est reprise régulièrement par des sites comme FdeSouche ou « Le Salon Beige ».

CQFD

Le « cas » Tabibian…
Pourquoi l’alliance de Ventôse avec Tabibian signe t’elle son entrée officielle dans le cercle très fermé de la fachosphère?
Tabibian est un youtubeur politique qui se définit comme « ni de gauche ni de droite » (bis repetita placent). Le problème, c’est qu’il ment. Oui, oui: il ment. C’est un souverainiste qui aimait bien faire des petites blagounettes sur Dieudonné, Soral, Faurisson et les Juifs aux antennes du « Cercle des Volontaires » et de « MetaTV ». Des médias d’extrême gauche donc…
On le trouve aussi interviewé par « Franc Studio », une chaine youtube qui interviewe de grands gauchistes humanistes comme vincent reynouard le négationniste, les Brigandes, dieudonné ou Conversano, « Laryen zélé » (ca ne s’invente pas)…

Franc studio un média de gauchistes…

Egalement, une intéressante photo où on le voit côtoyer du beau monde:

La crème de la crème

Entre autres le bouffon bouffonnant des « décrocheurs », l’inénarrable Sylvain Baron; un de ses amis proches, P. Pouvereau, infographiste du « journal « Poil à Gratter », abondamment décrit sur le « Cercle des Volontaires »; Lombard, soutien de l’UPR et proche de Tabibian; Pascot, figure du Chouardisme; et enfin -last but not least- Claude Chollet, fondateur de l’OJIM. L’OJIM est une émanation du GRECE (Chollet en a été président), un think tank d’extrême droite dont les contributions à l’extrême droite actuelles sont méconnues mais essentielles. Le GRECE ou « Nouvelle Droite » est notamment à l’origine de l’abandon à l’extrême droite des concepts de racisme biologique pour « l’ethnodifférentialisme ou encore « néo racisme ».
Gardez le dans un coin de votre mémoire, nous y reviendrons deux fois sur la vidéo de Ventôse.

Bref Tabibian évolue, surfe sur les milieux et les médias de la fachosphère, de préférence antisémite. C’est un fait.
Mais son amour véritable, c’est Asselineau.

Il vote… UPR

Et de l’UPR en 2017, au mouvement V en 2019, sincèrement il y a l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette…

Voilà pour Tabibian. Il est d’extrême droite.
On n’imaginera pas que Ventôse en ignore le passé, le passif, et qu’elle ne partage pas ses idées. On ne fonde pas un parti avec une personne dont on ne connait pas ou dont on ne partage pas les idées… Donc elle est bien d’extrême droite.
Ils auront beau nous sortir leur laïus habituel sur « les vieux logiciels dépassés », le « ni gauche ni droite », le « peuple », etc… On connait ca depuis le « gauche du travail, droite des valeurs » de pépé le Pen, ca ne prend pas.
Surtout pas avec nous qui savons parfaitement ce qu’est l’extrême droite.

 

2) Forme, logique et fond

Un raisonnement se base sur trois choses:

-La forme

-La logique du raisonnement, sa pertinence

-Le fond du discours

  • Forme

Nous irons rapidement sur la forme. En un mot. « Détestable ». Il y a des gens dont le discours est parfaitement opposé au nôtre, mais qui ont le charisme suffisant pour faire passer ce même discours rance. Ce n’est pas le cas de Ventôse.
Encore un jugement de valeur?
Oui parfaitement.
Les quelques Debunkers qui ont eu le courage de se coltiner les 20 minutes de la vidéo ont été « agacés », c’est un faible mot, par cette forme. Mépris ricaneur, bouche plissée de « celle à qui on ne la fait pas ». Le tout sur un ton avec des petits sourires entendus qui vous laissent croire que vous êtes au bistrot du coin avec le barman qui essuie un verre et vous regarde avec un air entendu en vous disant:
« quand on voit cqu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend on a raison de penser ce qu’on pense. »

Plus grave, la vidéo a été réalisée à peine 48 heures après l’assassinat….  Tenir 23 minutes sur un meurtre qui a eu lieu 48h avant…
Elle avait beaucoup de choses à dire dites donc…
Quant on pense que notre association a appelé au silence sur ses pages pendant 24 heures par respect pour le deuil…

Nous n’avons d’ailleurs pas été déçu par les réactions de nos médias, de nos chers politiques et diverses personnalités. Nad Iam du collectif « Ligne de crête » le dit admirablement bien:

Nad Iam, « Ligne de Crête »
  • La cohérence du discours

Il y a un an, un youtubeur connu « Le Bouseux » avait réalisé une très intéressante vidéo sur Tatiana Ventôse. Et dès les premières minutes, il explose littéralement le mode de fonctionnement du raisonnement de la dame.

[APARTÉ]
Depuis quelques années, nous avions un contentieux avec « Le Bouseux ». Idéologique, s’entend. Or il s’avère que non seulement, il s’est excusé et a rattrapé les déclarations qui nous avaient foutu en rogne, mais depuis, reconnaissons le, son travail est devenu extrêmement intéressant et plus argumenté. Alors il s’en fout peut-être/certainement/pas du tout (barrez les mentions inutiles), mais on va se permettre de pouvoir le citer à nouveau. Les temps ne sont plus aux rancunes éternelles, surtout lorsqu’il y a eu sincères explications.
Non, on vous dira pas sur quel sujet.
[FIN DE L’APARTÉ]

 

Le fond est tout aussi intelligemment démonté, mais ce qui nous intéresse ici, c’est de voir le démontage de la forme du discours (4mn25).

« Le prétexte, c’est qu’il n’y a pas de fumée sans feu, si des gens pensent un truc, ils ont surement une bonne raison de le penser. Mouais, avec ca on justifie beaucoup de choses, hein derrière toutes les théories du complot, tous les ragots, les rumeurs, les médisances, yaurait une part de vérité parce qu’il n’y a pas de fumée sans feu.[…] Elle va chercher les faits, pour justifier les impressions des gens, alors elle nous dit qu’elle va faire la part des choses, marionnette, ou pas marionnette, mais ce qu’on va voir, c’est que dans la pratique, elle ne va s’intéresser qu’aux éléments qui soutiennent ou plutôt censés soutenir l’impression de manipulation.
Donc elle part de la conclusion, pour chercher les faits qui correspondent à la conclusion, ce qui est l’inverse d’une démarche rationnelle. »

C’est tout à fait cela, « l’inverse d’une démarche rationnelle », et que l’on nomme? Une « méthode hypercritique« … Accompagnée d’une bonne louche de « cherry picking » tout de même. C’est la rhétorique préférée de l’extrême droite. C’est même la base des sites de « réinformation », c’est à dire des sites qui collectionnent les faits divers qui deviennent accolé les uns aux autres, une vérité inévitable:

Pourquoi rassembler en effet ces scènes sous-titrées «  Quand un Ivoirien drague une Antillaise dans le RER…  », «  Une bagarre éclate à la poste du Lamentin en Martinique  », «  Racailles Vs vendeurs à la sauvette  », sinon pour encourager une lecture racialiste de ces faits divers ? La vidéo mise en ligne le 8 décembre dernier est à cet égard édifiante : intitulée «  Tranche de vie dans le métro parisien : « vous êtes des voleurs »  », on y voit une femme prendre violemment à partie un jeune homme qui vient apparemment de frauder pour entrer dans le métro, et fulminer rageusement contre ses origines immigrées…

Et vous savez quoi? Ventôse le dit elle même dans l’intro d’une de ses vidéos dont le titre fleure bon FdeSouche ou bien « National Hebdo »: « CE PAYS PART EN VRILLE » (et oui les majuscules, parce que hein quand même) et dont le raisonnement est (au choix) ou « à la sauce madame Michu », ou bien à la bonne sauce propagandiste formée aux méthodes de propagande de l’extrême droite. Comme tu veux, tu choises…

NON Tatiana, NON. Une accumulation de faits divers « tous les jours », ne signifie …RIEN. Tout simplement parce qu’ils font abstraction de tout le reste que tu ignores et qui pourrait contredire ton propos et SURTOUT parce que TU CHOISIS les faits divers qui arrangent ton propos. Du « cherry picking » à nouveau.
C’est exactement ce que disait le Bouseux dans sa vidéo, tu as une conclusion, et tu cherches des faits qui vont prouver cette conclusion. Un magnifique raisonnement circulaire hypercritique.
C’est tout simplement de la propagande. Et vu le propos de cette propagande, c’est de la bonne propagande d’extrême droite.

C’est le moment de ressortir ce que vous nous disions plus haut et que nous vous avions conseillé de garder en mémoire, souvenez vous. On vous parlait d’un certain Claude Chollet, connaissance de Tabibian. Claude Chollet,  figure de l’OJIM et du GRECE. Et bien figurez vous que c’est exactement le GRECE , la « Nouvelle Droite » qui a théorisé cette méthodologie de compilation des faits divers de « réinformation »… Mais quel hasard quand même.

Nouvelle Droite/GRECE qui s’exprime surtout dans la bouche de Jean Yves Le Gallou, ancien historique du FN. Même Le Gallou qui tient le média « POLEMIA ». Et que dit Polemia des Tabibian/Ventôse, on vous le donne en mille…

Petits copinages entre fafs

Quant on vous disait que ces contempteurs de l’oligarchie avaient leur oligarchie à eux qui les cooptent… Au fond, les imprécateurs de « l’oligarchie » et du « système » ne veulent pas leur abolition. Du tout. Ils veulent que LEUR système et LEUR oligarchie prenne la place de l’actuelle. C’est très exactement ce pourquoi ce discours populiste sur « les oligarchies », les « 1% » ne vaut que tripette. Le problème est bien et reste (contrairement à ce qu’affirme imprudemment Ventôse) dans la lutte de classe. Le problème ce ne sont pas les personnes, mais les système socio-économiques.
Alors toujours interrogatif sur le problème « raisonnement à la madame Michu » ou « propagande soigneusement millimétrée »?
On est bien d’accord.

3)Le fond

Nous n’allons pas faire une sous partie pour le fond lui-même de la vidéo, mais bien une partie entière consacrée à celui-ci. Mais nous n’allons pas tout détailler, mais nous attarder sur quelques points.
Pourquoi? Parce que tout simplement si T. Ventôse parle pendant 23 minutes dans sa vidéo, on peut facilement la résumer: c’est méga chiant, un discours de 23 mn pour raconter des lieux communs et des arguments mille fois entendus. Lieux communs rouges bruns sur la « raie publique » ou bien carrément sortis directement du programme du RN. Sans compter, et là c’est encore plus grave, les méconnaissances complètes sur certaines parties de son sujet, et cerise sur le Mac Do, le petit hoax qui va bien en plus.

20 s

On commence bien cette vidéo par une moisissure rhétorique bien connue, la « désubjectivisation ». En effet Ventôse nous assène alors un grand classique:
« Si la vérité est parfois désagréable à entendre, ce n’est pas pour ca qu’il ne faut pas la dire, c’est même plutôt l’inverse ».
Que signifie ceci?
Une discussion, un propos politique, social, économique et autre se base sur une argumentation déroulée, appuyée par des faits. Mais là il ne s’agit pas de faits. Ventôse nous explique là que ce qu’elle va dire est LA VÉRITÉ. La vérité vraie de la mort qui tue… Or ici Ventôse nous parle de position politique dans cette vidéo, pas de faits ou de chiffres qui pourraient être vérifiables. C’est ainsi qu’elle se place en gardienne du bien et du mal, ce qui est vrai ou faux.
Et cette technique rhétorique là est bien connue, car c’est une véritable star de la fachosphère qui en use et en abuse: Eric Zemmour. Comme l’explique très bien Clément Viktorovitch dans cette vidéo:

Puis Ventôse, nous relate les faits. Le tout exprimé de façon relativement factuelle, si ce n’est les inévitables (nous en avons parlé plus haut) inflexion, yeux levés en l’air etc…absolument insupportables. Mais passons.
A 45 s, petit détail. Elle utilise le nom de « Mahomet ». Or ce terme n’est pas « correct ». Les musulmans (et les historiens en général) n’utilisent pas ce terme mais celui de « Mohammed » ou « Muhammad ». En fait « Mahomet » est une déformation latine datant du Moyen âge. Et c’est une déformation péjorative. Le dictionnaire du Moyen age nous apprend que ce terme en français vernaculaire signifie:

[T-L : mahomet ; GD : mahomet ; AND : mahumet ; FEW XIX, 112a : Mahomet]
A. – « Idole« 
B. – P. anal. « Conseiller intime qui manoeuvre dans l’ombre, favori« 

Par des analogies avec le terme « Baphomet », ce terme suggère que les « mahométans » sont donc de fourbes adorateurs d’idoles. Et ce terme péjoratif perdure.
On peine à croire que Ventôse l’ignore et qu’elle ne choisisse donc pas ce terme délibérément. Bien sûr, on le trouve dans des articles neutres, comme celui de wikipédia sur le prophète de l’Islam, mais disons le on trouve très souvent ce terme de « Mahomet » et de « mahométans » sur les sites d’extrême droite.

Le terme péjoratif de « mahométans »

Bien sûr, on nous objectera que, en rapport avec l’horreur des faits relatés, ce détail est infinitésimal au regard de la situation. Certes. Mais poussons le raisonnement. Ventôse se targue de nous asséner la vérité. Donc de parler de faits. Et effectivement au milieu d’une relation objective de faits, elle nous glisse un terme éminemment connoté idéologiquement… En fait; ce terme n’a rien à faire là.

3mn Ventôse commence à parler du rôle éminemment trouble du militant islamiste Sefrioui. Bien entendu, aucune évocation du lien entre ce prédicateur intégriste et l’extrême droite… Sic Mundi Transit pour les « Desinvox », anciens pourfendeurs de l’extrême droite qui accompagnent Ventôse depuis le début.

3mn15 (et réitérée à 3mn 55s) 1er hoax. Ventôse commence à évoquer une rumeur qui a traîné immédiatement après l’assassinat de S. Paty sous entendant que l’éducation nationale aurait couverte des incidents précédemment. Elle ne fait que relayer nous direz vous. Certes et c’est bien le problème de lancer non pas un questionnement mais bien une affirmation « l’éducation nationale qui a mis toute la merde sous le tapis » dit elle. Sauf que ce sera démenti ensuite.
Là encore que voulez vous attendre de quelqu’un qui relaie aussi vite sans questionnement et sans vérification des faits? Et bien de la propagande et des rumeurs… A défaut de « vérité ».

4mn06s Nouvelle rumeur, démentie par la suite provenant et montée en mayonnaise par l’extrême droite. Et Ventôse…

4mn48s, après avoir considéré que l’attitude de S. Paty lors de son cours relève de « l’autocensure », Ventôse se lance dans un discours absolument ahurissant sur sa propre expérience. Pourquoi ahurissant? Parce que l’expérience de Ventôse dans ce domaine se résume à avoir exercé un an? (les dates ne sont pas claires). Dans son blog elle relate la difficulté du métier, et personne chez les Debunkers n’ira dire le contraire. L’enseignement est un métier très difficile, et les contre réformes, les différents gouvernements massacreurs du public, le management dégueulasse n’ont rien fait pour l’arranger.
Non, ce que nous voulons dire c’est que son expérience est ridiculement fragile. Et pire, on peut lui attribuer un point « anecdote ».

Et un point anecdote!

Le point anecdote est une variété du sophisme dit de « l’argument d’autorité » qui consiste à invoquer une personnalité faisant ou semblant faire autorité dans le domaine concerné. Dans le point anecdote; vous vous estimez vous même « expert » du problème rencontré et vous généralisez votre cas. « Faire de son cas une généralité » dirait l’aphorisme.
S’ensuit ensuite un interminable monologue constitué de platitude extrêmement réactionnaires sur l’école, les enseignants et tutti quanti du style « et qui ont récusé l’autorité, parce que l’autorité, c’est fasciste. ».
Et ressert nous un ballon Tatiana!
Et à 8mn10s, on commence à aborder un sujet « qui fâche ». Après s’est faite un peu de pub sur ses précédentes vidéos « sur l’islam » (nous n’avons pas eu le courage de nous les enfiler pardonnez nous).
Et de suite est posé le paradigme: « c’est une religion qui est fondamentalement politique »… Entendu 50 000 fois. Ventôse se rattrappe en expliquant que cela a été aussi le cas de l’église catholique mais que pour elle tout ceci s’est arrêté en 1905.
Son discours est assez caractéristique des extrêmes droites sur ce sujet. L’islam serait LA religion politique tandis que toutes les autres ont été en quelque sorte muselées et le problème ne se posant plus. Pratique moyen de rejeter le problème sur l’islam et les musulmans en général. Sauf que c’est faux. Tout d’abord les tentatives d’incursion dans le champs politique de la religion catholique (la religion « majoritaire » en France selon les propos de Ventôse elle-même) n’ont JAMAIS cessé. Et tout d’abord dans le champs de l’éducation. Qi se souvient des manifestations de juin 1984 à Paris, pour mettre en échec le projet de loi Savary visant à intégrer en France les écoles privées à un « grand service public »? Plus récemment les manifestations de « la manif pour tous » portant son cortège d’actes et de paroles homophobes soutenues par une bonne partie de l’épiscopat? La loi Falloux soit disant abrogée mais de fait intégrée dans le code de l’éducation (que Ventôse cite si amoureusement dans l’introduction de sa vidéo)? Et on en passe et des meilleures.
Non. TOUTE religion est politique et le discours que tient Ventôse sur la volonté de l’islam de régler la vie courante s’applique à toutes. Le problème, c’est le moment et pas l’Islam. Ni même les religions dans leur ensemble. La mode est à affirmer qu’il y a un « retour du religieux ». Sauf que comme le montre nos quelques exemples, le religieux n’a jamais disparu dans le politique. Au contraire le fait religieux s’effondre en France et à tendance à s’effacer dans le monde entier.
En fait, ce qui est en cause c’est le moment. Notre société est en train de changer et d’intégrer des comportements considérés comme fondamentalement déviants par l’ensemble des religions. Pour digresser, rappelons ce que nous disions dans notre dernier article sur le mouvement QAnon:

Avez vous déjà entendu parler de l’affaire de la maternelle Mc Martin ?
Il s’agir d’une affaire d’allégations de réseaux satanistes pédophiles violant des enfant dans une garderie. Un scandale énorme, et plus de dix ans d’enquête qui ont coûté 15 millions de dollars, avec des centaines d’enfants interrogés… Et tout ca pour quoi ?
Un non-lieu. Car l’enquête a conclu à des allégations fallacieuses et de fausses accusations. Une théorie du complot grandeur nature…
A laquelle certains croient encore aujourd’hui :

L’affaire Mc Martin

Mais il faut savoir que cette affaire n’est pas isolée. Les USA ont connu à cette période des dizaines d’affaires classées de ce genre basées sur des rumeurs du même tonneau. Et tenez vous bien, lors de l’affaire Mc Martin, l’accusation affirmait que les enfants étaient entraînés et violés… dans des tunnels sous l’école (une accusation qui a perduré bien après). Bizarre coïncidence non ?

Voilà où nous mène cette digression: les mouvements politico-sociaux profondément révolutionnaires actuels agitent les mouvement les plus ultra réactionnaires de cette même société. 

Nous ne sommes pas les seuls à l’affirmer.

En fait les mouvements les plus fondamentalistes sont ceux qui s’agitent et sont les plus visibles. Ajouté au fait que depuis 40 ans des tensions internationales ont poussé les islamistes sur le devant de la scène, comme le soutien des USA aux islamistes afghans contre les envahisseurs soviétiques expliquent en grande partie l’organisation et cette impression de « surgissement » des milieux fondamentalistes islamistes, alors qu’ils infusent depuis des décennies. D’autres pays, comme les USA par exemple, connaissent aussi un très important mouvement fondamentaliste chrétien et dont QAnon n’est que la partie émergée de l’iceberg.
Parallèlement, on explique aussi de cette façon le surgissement des extrêmes droites populistes sur le devant des scènes nationales politiques. Tout ceci est un mouvement très habituel (et très violent) d’évolution/révolution de fonctionnement de nos sociétés.
Mais il est tellement plus facile pour les ultras réactionnaires de se focaliser…sur les musulmans…

Mais revenons à nos moutons et résumons le discours de Ventôse sur la loi de 1905, la laïcité: Blablabla. C’est creux, c’set vide, c’est poncif, c’est chiant.
Mais heureusement à 11mn45s, Ventôse se met à parler du texte fondamental, inaltérable selon elle qu’est le Coran.
Un point que l’on entend sermonné continuellement par les extrêmes droites mais aussi malheureusement de façon plus élargie sur les média et par des intellectuels. Or c’est faux. Factuellement faux.
Tout d’abord parce que la Bible n’est pas non plus un texte qui puisse être interprété ou allégé selon de droit canon. Mais aussi parce que des théologiens musulmans affirment le contraire! Et si personne ne dit la même chose, attention litote en cours, c’est que les gens ne sont pas d’accord, c’est que ce n’est pas tranché.
Mais il est plus facile de reprendre la doxa dominante sans analyser un peu plus loin que le bout de son nez…
Vraiment pas plus loin puisque Ventôse explique ensuite que l’exégèse du Coran serait inenvisageable. Ce qui est à nouveau complètement faux!
L’exégèse coranique possède une longue histoire. Et très paradoxalement c’est sous les coups des intégristes de daesh que des savants musulmans se sont réunis il y a quelques années pour réaffirmer une interprétation du Coran contre celle de daesh!
Mais qu’importe pour Ventôse qui nous réaffirme sa doxa qui consiste à expliquer doctement que c’est pour cela que « l’islam coince avec les lois de la république » (12mn05s). Au passage quand Ventôse affirme quelques secondes plus tard qu’il est interdit de dessiner le prophète, on ne peut que constater que nous en sommes déjà à notre 3ème hoax, comme l’explique un article de France info:

Mohammed Moussaoui, président de l’Union des mosquées de France, le certifie : « Il n’y a pas de texte coranique explicite qui parle de la représentation du prophète », affirme-t-il à francetv info. Cette interdiction est donc postérieure au texte sacré de l’islam et relève des théologiens.

12mn50s on se gausse. Ventôse déclare: « là on a un problème et si je vous parle de tout ca, c’est peut être un petit peu long, mais comprendre un problème, ca peut aider à le résoudre. Certes Tatiana. Mais manifestement, vu comment tu nous l’expliques on va pas aller plus loin que le zinc du bar du coin!
Puis vient l’explosion de rire quand Ventôse continue : » parce que quand on voit le niveau des dirigeants et les lois qui passent on est quand même pas sorti du bouzin ». Niveau qui n’a rien à envier au tien Ventôse manifestement…

Puis vient un long discours de platitudes sur ce qu’est la république et la façon dont celle ci doit traiter les « différentialistes » (sans les nommer vous avez remarqué?) on oublie toujours de dire qui veut cela). Et c’est surtout oublier que justement contrairement à ce que dit Ventôse, la laïcité et la république c’est la loi de l’accommodement. On lui rappelle à nouveau les lois Falloux et sur l’enseignement public différencié privé? Le Concordat?

Blablabla sur l’argument de « l’amalgame » transporté en permanence par les droites extrêmes. L’argumentation de Ventôse? Personne selon elle ne pratique l’amalgame musulmans/terroristes/séparatistes. Pas un fait pour étayer cela, on ressort la doxa plus ou moins fidèlement du « printemps républicain ». Exit les analyses et ressentis rapportés de nombreux musulmans et les faits d’agression et de violence qui prouvent bien, si il en était besoin que l’amalgame se fait. Est il besoin de rappeler les scores es extrêmes droites pour montrer aussi que cet amalgame existe et progresse?
Non « ce sont des lâches qui ne méritent pas le nom de républicains »? Le niveau Tatiana, le niveau!!!
17mn10 vient le « moment CCIF ». Blablabla, frères musulmans, gningningnin, islamophobes, etc »…Fatiguant. Mais lle avait bien raison de hurler avec les loups puisque « nos dirigeants incapables » ont rejoint son point de vue, maintenant de dominante, et dissout le CCIF.
Les Debunkers ne pleurent pas le CCIF qui était certainement critiquable, et pas qu’un peu. Sauf que si personne de « moyennement critiquable » n’existe pour défendre les musulmans, si vous boycottez systématiquement toute tentative de ceux ci pour se défendre, que va t’il leur rester sinon les plus intolérants et donc les plus intégristes? Quel discours va rester?
18mn05 de longues phrases pour dénoncer en substance « les complices de l’islamisme ». Courageuse mais pas téméraire, pas un nom n’est cité. Alors on reste sur notre faim. Et on y préférera sans aucune hésitation I. Kersimon qui elle fait la part des choses entre les critiques objectives du CCIF (voir article cité au dessus), mais aussi une critique objective des laudateurs du printemps républicain et assimilés.
Toujours courageuse, mais toujours pas téméraire, aucun nom cité pour dénoncer les « complices du crime » [de S. Paty-NDLR], et on la comprend, un tribunal est vite arrivé quand on raconte…n’importe quoi.
19mn31s On atteint le « point Charlie » en l’absolvant de toute critique. Critiques qui existaient déjà pourtant avant les premiers attentats
Et enfin conclusion.
On ne sait quoi dire. On vous conseille de regarder et d’en tirer vous même des conclusions. C’est rare. Mais franchement que voulez vous tirer de ce gloubi boulga de café du commerce? Rien. Enfin rien de censé. En analyse, nous n’en dirons que peu de choses sinon qu’il s’agit d’une discours convenu, basé sur des poncifs et des affects. Pas de la politique quoi. Ou plutôt si, mais de la politique politicienne.  D’une cheftaine de parti. D’un parti groupusculaire, certes, mais un parti quand même. Elle qui gueulait sur les poncifs du parti de gauche et le langage démagogique n’a de cesse de faire de même. Elle a bien appris ces leçons de xyloglotte.
Conclusion de la conclusion? Ventôse rappelle qu’il faut débattre avec courtoisie, politesse et avec des arguments parce que (on se pince pour se rappeler qu’on ne rêve pas) « parler pour ne rien dire, ca ne sert à rien. Le but c’est d’avancer avec raison, logique et mesure. »…
Tu l’as dit Tatiana, tu l’as dit. On lui dira d’ailleurs.

CONCLUSION

>>>APARTÉ<<<
Ouf et c’est enfin fini.
Et oui cet article a été difficile à écrire. A plus d’un titre. Tout d’abord parce que ce genre d’analyses de vidéos est très difficile. Il faut revenir en arrière, écrire les phrases dites, et surtout, quand c’est ennuyeux comme cela sur un sujet aussi grave… Et cela aussi est difficile. Difficile car comment ne pas se retrouver interloquer devant cette façon dégueulasse d’aborder un sujet de société concernant l’assassinat sauvage d’un enseignant. Ca pue la récupération.
Enfin, mea culpa du rédacteur final de l’article. Comme nous l’avons évoqué sur la page, il a du abandonner de nombreuses tâches, et les laisser en plan des mois pour cause d’activités personelles. Pas facile de les reprendre a posteriori. Mais c’est fait et on espère que vous ne nous trouverez pas moins incisifs et factuels que d’habitude.

>>>FIN DE L’APARTÉ<<<

Nous serions seuls à affirmer et rapporter de telles analyses, on pourrait se poser des questions. Sauf que ce n’est pas le cas. En dehors de la vidéo du Bouseux, citées ci dessus, d’autres personnes commencent à s’intéresser au « cas » Ventôse.

Suite à une de ses nouvelles bouses, « Patchwork » a fait une bonne analyse du style fascistoide de Ventôse.

Et il n’est pas le seul, « Frustration Magazine » a aussi fait une jolie analyse.

Nous ne sommes donc pas les seuls à constater la dérive extrême droitière de Ventôse que l’ont peut considérer désormais perdue pour la cause. Et qu’une autre youtubeuse d’extrême droite de plus en née. Née dans quelle conditions? Ordinaires malheureusement.

La recette? Vous prenez un citoyen lambda à « Nuit Debout » qui a discuté avec plein d’autres lambdas de « Nuit Debout », qui crée sa chaîne actu youtube et qui explique tout à partir de son ressenti et de ses émotions et vous avez Ventôse.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire