23 décembre 2014 | 111 vues | "Les musulmans nous envahissent", Anti-intox

Les hoax sur le kebab chez les fafs

La machine à fantasmes carbure à fond

Temps de lecture : 4 minutes

Le hoax du Kebab, c’était une évidence à bien y regarder. Juste après le halal, les allocs et la sécurité, c’est la quatrième marotte des fachos. Le kebab menace la sécurité intérieure française qu’on se le dise! Aux armes citoyens etc…

 

hoax kebab

Disons le de suite, c’est carrément répugnant. Mais ce n’est pas en France:

http://twasul.info/71364/?mobile=1 et même si la traduction google n’est pas fabuleuse, on comprend que les autorités saoudiennes sont sur l’affaire. On pourrait s’arrêter là…
Le souci c’est que, comme toujours le but est de faire réagir et non réfléchir. A partir d’un exemple faussé, on en tire une conclusion générale accusant (encore une fois) tous les maghrébins. (Pour ceux qui ne sauraient pas ce que c’est qu’un kebab.)

 

Et malheureusement, il est clair que les conditions d’hygiène ne sont pas toujours respectées faute de formation:

http://www.actualites-news-environnement.com/20070301-sandwichs-kebabs-hygiene-douteuse.php

On notera que, selon le même article, la moitié des boulangeries et 35% des sandwicheries traditionnelles posent les mêmes problèmes. Et en parlant de problème c’est là qu’il se pose réellement.
Pour les fafs, les soucis d’hygiène et de malbouffe se posent:

  • dans le halal
  • dans les kebabs

Etpiscesttout.

L’obsession gastronomique

Les maghrébins nous empoisonnent et les bon français nous nourrissent. Ça n’est pas si caricatural d’ailleurs. Jamais les sites fachos ne s’attaquent aux fast food mac do ou Quick. Sauf pour dénoncer le halal qu’ils serviraient…

Comme nous l’écrivions ici:

Et les nourritures terrestres se résument à de la malbouffe américaine et à la bière. On aurait pu croire qu’en tant que défenseur des traditions françaises, il nous aurait parlé du Brillat Savarin, du tournedos Rossini et du St Estèphe, mais non. Apparemment l’invasion des fast food, la standardisation des gouts sur un modèle nord américain (La «Macdomination » selon Paul Ariès) ; la destruction de la gastronomie, la remise en question de la convivialité autour d’un repas, l’hygiène et la diététique douteuse (trop gras, trop sucré, trop salé), les diverses agressions environnementales (pollution visuelle, abandon des déchets d’emballage, etc…), la politique de circuits longs destructrices des environnements et des économies, les pratiques managériales et salariales désastreuses ne gênent pas le faf.

Il préfère fantasmer sur l’Islam que lutter contre ce qui lui bouffe la vie. Il veut manger du gras, boire de la bière et de préférence au volant d’un 4X4 avec un calendrier de femmes nues et une effigie de père noël sous le rétro.

En ce sens le facho est bien le représentant typique du bourgeois trouvant le bonheur dans la consommation de mode capitaliste.

Sa vision politique est du même encan.

Prenons ces deux exemples de scandales sanitaires typiquement français traités par la pravda du Front National, « nationpresse »:

(on notera le nombre d’articles sur le halal)

Ces articles ne parlent pas du fond du problème! Aujourd’hui, il est clair que ce ne sont pas seulement les humains qui sont concernés, mais l’ensemble de la biosphère qui est victime d’un mode de production arriéré. C’est justement sur cette question là, fondamentale, que l’on comprend que les fascistes sont des usurpateurs.

Ils refusent de comprendre que le problème est global. Leur rôle est d’empêcher les masses populaires de comprendre la biosphère, en les neutralisant avec la mise en avant de la question nationale, en les enfermant dans le nationalisme, là où la question est mondiale.

Marine Le Pen ne s’occupe pourtant pas de cette question. Pour elle, l’affaire des lasagnes à la viande de cheval n’est qu’un prétexte à la critique fasciste de la « mondialisation » et la mise en avant du nationalisme. Elle affirme que le problème est qu’il y a « un système qui multiplie les intermédiaires, les pays , les sous-traitances de trader en trader, très loin du produire et consommer local ».

Ce constat n’est pas faux, évidemment. Mais il est totalement illusoire et réactionnaire, en l’occurrence démagogique, de prétendre que c’est avec le « produire et consommer local » ( sous-entendu « national » ) que l’on résoudra quoi que ce soit.

Marine Le Pen n’est pas contre l’agro-industrie. Elle est seulement contre l’agro-industrie capitaliste « mondiale », l’agro-industrie capitaliste qui n’est pas franco-française.

Il n’est pas question pour elle de résoudre la folie de l’industrie capitaliste, mais de prétendre que la version « française » et « traditionnelle » du capitalisme serait meilleure.

Le programme de Marine Le Pen est même justement très clair à ce sujet, il contient un point important sur la modernisation des abattoirs et de l’industrie de la viande au service des monopoles français, de l’industrie française.

C’est la même logique lorsqu’elle critique la viande halal pour défendre les abattoirs et l’agro-buisnesse « français ».

Mais la véritable preuve que la critique des « horreurs contre-nature »  n’est qu’un prétexte fasciste, c’est que Marine Le Pen se contente de dire que « notre assiette est folle » sans vouloir remettre en cause la source du problème. Elle ne critique pas l’exploitation des poissons et le pillage des océans par le mode de production capitaliste.

La seule chose remise en cause c’est seulement le halal. C’est bien plus commode d’instrumentaliser et de créer des hoax sur le kebab ou le halal plutôt que de s’en prendre à l’industrie agro-alimentaire.

Comme si c’était le cœur du problème…

Debunked !!!

Thèmes :

Auteur de l’article : Sutter Cane

1 commentaire sur “Les hoax sur le kebab chez les fafs

Laisser un commentaire