10 octobre 2022 | 1050 vues | Anti-intox, Hoaxes sous d'autres horizons

Le bracelet Nazi d’un officier en Ukraine

L’utilisation des symboles de la mythologie slave agite les trolls

Temps de lecture : 5 minutes
Est-ce que Valerii Zaluzhnyi, officier de l’armée d’Ukraine porte un bracelet avec un symbole nazi ?
On connait l’obsession de la Russie pour les nazis, ennemis intemporels de Mother Russia. Au risque d’en voir partout, surtout là où ils ne sont pas. On a déjà largement expliqué qu’il fallait relativiser la présence même de l’extrême droite en Ukraine.
Cette fois, c’est carrément une interprétation fantaisiste, à charge contre l’Ukraine évidemment.
capture twitter bracelet nazi Ukraine
Un premier debunk qui devrait suffire. Mais…

Le bracelet nazi, résultat de l’obsession

Valerii Zaluzhnyi est le grand artisan de la contre-offensive Ukrainienne, c’est le commandant en chef des forces armées du pays. Autant dire qu’il est scruté comme le lait sur le feu par les trolls Russes qui guettent chaque détail de chaque photo. Et ces derniers ont découvert le pot aux roses : un bracelet qui arbore enfin les vraies intentions de l’Ukraine, c’est un symbole nazi !!!
Sauf que…
Ce bracelet on le trouve sur internet en vente libre. Et ce que nous montre ce site, c’est qu’il ne s’agit pas de matériel ni de merchandising nazi, mais plutôt une imagerie néo-paganiste qui invoque des références de la mythologie slave.
Le bracelet de la discorde

La mythologie slave

Venons en à ce qui nous intéresse, à savoir ce que sont ces symboles, pour éviter de les utiliser à tort et à travers.

Une religion indo-européenne

Avant d’être chrétienne, l’Europe de l’est était paganiste. C’est à dire, selon les chrétiens, elle n’était ni chrétienne, ni juive. Donc, on y trouvait des pratiques religieuses polythéistes très proches des grecques de l’antiquité et des scandinaves d’aujourd’hui.

Sur ce schéma on reconnaît Svarog, mais aussi Stribog, utilisé comme symbole par le régiment Azov, dont nous avions déjà parlé. Les deux sont des Dieux, le premier du feu et du fer, le second Dieu du vent. Svarozhich est le fils de Svarog et également Dieu du feu.

Ces divinités sont très proches d’autres mythologies proches. Svarog est très proche de Thor ou Héphaïstos avec son marteau. Autant dire que Svarog colle à l’image d’un chef de guerre.

Tout comme les Walkyries (ou Valkyries), ces guerrières dont le symbole est celui que l’on identifie sur le bracelet. C’est Wagner qui fait référence à la mythologie slave/germanique. Et c’est Kubrick qui fait référence à Wagner. L’utilisation actuelle du symbole fait référence à son origine, même si l’image dans la culture populaire n’est pas évacuée.

ᛟ (Ōthalan) veut dire propriété, domaine

Voilà qui nous permet de comprendre le sens des symboles sur ce bracelet.

Revenons en à notre symbole pris pour une croix gammée, car c’est amusant, il s’agit d’un Nœud de Salomon, symbole de l’éternité. C’est beaucoup moins guerrier, mais au moins c’est clair. Il est surtout utilisé comme motif décoratif dans des mosaïques.

Nœud de Salomon

Mais cette manie de voir des croix gammées partout n’est pas nouvelle, ni propre à la Russie. Dans ce contexte, l’enjeu prend une toute autre dimension, elle construit un combat du bien contre le mal (rien que ça).

Bref ! Et aujourd’hui ?

Le néo-paganisme, c’est un retour à la mythologie germanique ou slave. Ou plutôt une évolution de pratiques croyantes ces dernières décennies. Mécaniquement, c’est aussi la réappropriation de tous ces symboles.

Et un bracelet avec ces symboles c’est aussi un porte bonheur ou une amulette. Ni plus, ni moins.

Les nazis et la mythologie

Les nazis ont effectivement beaucoup pioché dans l’imagerie et la mythologie pangermaniste avec un mélange d’occultisme et d’ésotérisme. L’aryanisme, postérieur à l’évangélisation de l’Europe (d’à peine quelques siècles) a utilisé ces références mythologiques comme un liant entre tous ces peuples pourtant très différent, faisant un lien entre pangermanisme, panslavisme…

Pas étonnant donc de voir les nazis s’approprier l’esthétique des mythologies slaves, germaniques, scandinaves…

Emblème de la 7e division SS Prinz Eugen

ᛟ avec une empâtement a servi à plusieurs corps du régime nazi, et pourtant c’est toujours utilisé dans le néo-paganisme. Qui est arrivé en premier de l’œuf ou de la poule ?

La question de l’appropriation d’une imagerie après les nazis se pose, dans la mesure où on retrouve cette imagerie dans le NSBM. Pour autant, on ne peut pas affirmer que le néo-paganisme est une idéologie proche du nazisme.

On notera avec malice que côté Russe, on a beau dénoncer les référence Ukrainienne, mais… ce sont eux qui ont sortit le Buk M3 viking, un système d’armement dont nous parlions ici, et dont le surnom invoque la même symbolique.

Conclusion

Donc les Russes voient des nazis partout en Ukraine, ce n’est pas nouveau. Mais ici, il s’agit de tout autre chose, la photo n’est pas truquée, c’est la mauvaise interprétation de symbole : C’est bien en Ukraine, c’est bien un officier de l’armée ukrainienne, mais ce bracelet est composée d’une imagerie slave et non nazi.
Par contre, on peut se permettre de douter de la bonne foi, vu que le néo-paganisme existe aussi en Russie et est largement utilisé.
Finalement, l’obsession de Moscou pour le nazisme relève plus de la pure esthétique, ayant retiré derrière le nom et les images tout sens de ce qu’était le nazisme : c’est à dire une volonté génocidaire et ésotérique de contrôle du monde.
Debunked !!
Merci à Anatoly Stefan et admin CS pour leurs contributions à cet article.

Auteur de l’article : Pavel DBK

1 commentaire sur “Le bracelet Nazi d’un officier en Ukraine

Laisser un commentaire