06 juin 2018 | 424 vues | Anti-intox, Les rumeurs / hoaxes historiques

Le FN continue de fêter « Jeanne d’Arc » le 1er mai? Pourquoi?

Un peu de culture générale concernant l’extrême droite

Car à priori il n’y a pas de raisons historiques. Dès le 19ème siècle, les politiques tentent d’utiliser le personnage de Jeanne d’Arc. Mais c’est pendant la guerre de 1870 que ce personnage commence a être sérieusement récupéré. Des socialistes à l’extrême droite. C’est Joseph Fabre, député radical qui le premier demande à instaurer une “fête du Patriotisme” sous l’égide de Jeanne d’Arc, en 1894. C’est un député extrêmement croyant, professeur de philosophie. Il se décrit comme historien de Jeanne d’Arc alors que c’est un hagiographe qui magnifie les légendes autour de la pucelle d’Orléans. Rien d’historique dans son travail.

Cette fête devient officielle par la loi du 10 juillet 1920, adoptée à l’unanimité par la Chambre des députés et le Sénat, sur proposition du député et écrivain d’extrême droite Maurice Barrès, quelques semaines après la canonisation de Jeanne d’Arc. Il existe donc bien une fête de Jeanne d’Arc “officielle” mais qui se tient chaque année lors du deuxième dimanche du mois de mai, jour anniversaire de la libération d’Orléans le 8 mai 1429 par l’armée royale, sous le commandement de Jeanne d’Arc. La célébration est toujours en vigueur et fait partie des douze journées nationales organisées chaque année par le ministère de la Défense. Une cérémonie militaire a lieu traditionnellement devant la statue équestre de Jeanne d’Arc sur la place des Pyramides, à Paris. Dès les origines, les extrêmes droite s’approprient le symbole, et y participerons l’Action française, les Camelots du roi et les Croix-de-feu. Aujourd’hui y participent toujours l’Action française, Civitas, ainsi que Terre et Peuple.

Alors pourquoi le 1er mai?????

Le FN se joint à cette commémoration dès son origine en 1979 mais stoppe en 1988 pour la déplacer le 1er mai. Pourquoi? La raison officielle donnée par JMLP ne s’invente pas!!!!

Ce défilé représente « la fête de la fierté française qui commémore Jeanne d’Arc, sainte et héroïne de la patrie » explique Jean-Marie Le Pen en 1988. Le président du FN dit vouloir faire de cette journée une « immense manifestation nationale et populaire », une manifestation de « patriotisme et de solidarité nationale », d’unité française s’inspirant de la « fête du travail » de la gauche… une « fête » officialisée en 1941 par le maréchal Pétain.

Mais derrière la raison officielle les vraies raisons s’accumulent:

Plusieurs raisons expliquent le choix de cette « journée » FN dont le but est de réunir les militants du parti autour de valeurs communes. La première est contextuelle : nous sommes en 1988 et le président du FN compte bien être présent au second tour de la présidentielle. La manifestation du 1er mai, celle d’un hypothétique entre-deux tours, serait donc une façon de montrer la force et la cohésion du FN. Seconde raison : le parti de Jean-Marie Le Pen tient à se distinguer de l’extrême droite française qui, jusqu’à ce jour, prenait part au défilé avec le FN. 1er mai pour la formation lepéniste et 8 mai pour les groupuscules radicaux… une manière de se désolidariser de ces manifestations qui, la plupart du temps, monopolisent une couverture médiatique mettant en avant les débordements et violences racistes et néo-nazis.

Dernier raison : le FN entend faire évoluer sa référence historique. Exit le 8 mai, date à laquelle s’est rajoutée une nouvelle signification en 1945 : la fin de la Seconde Guerre mondiale. En s’appropriant la date du 1er mai, il s’agit de montrer un autre FN ayant, entre autres, une empreinte et un objectif social… l’étape concomitante étant de s’afficher comme un Front national social, le représentant assumé de catégories ouvrières.

On se souviendra tout de même du symbole premier, visant à briser le « monopole syndicalo-gauchiste » (!!!) et à rassembler l’hommage à Jeanne d’Arc et la fête du Travail du maréchal Pétain. Tout cela va dans le sens du corpus idéologique du FN, parti d’extrême droite: lutter contre les corps intermédiaires, valoriser le corporatisme pétainiste, et inscrire dans l’histoire du fn son affiliation politique.

Et aujourd’hui ? On aurait pu penser que le fn dans son entreprise de “dédiabolisation” veuille se débarrasser de ce symbole encombrant à plus d’un titre. Que nenni!

Une tradition bien ancrée dans l’ADN du FN donc, mais qu’il convient de décrypter chaque fois que nécessaire!

Debunked !!!

Bibliographie:

Pourquoi le FN défile t’il le 1er mai?

Jeanne d’Arc, le FN d’hier à aujourd’hui

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *