05 novembre 2018 | 127 vues | Anti-intox, Hoaxes officiels des droites extrêmes

La fausse prophétie de Jean-Paul II sur l’Islam que s’arrache la fachosphère

Les tartuffes de l’intégrisme ultra catho

« Grâce » à une toute petite page d’extrême droite, nous sommes tombés sur une fake news assez sidérante et qui… »mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa », nous avait échappé l’an dernier en fin d’année.
L’expression « mea culpa » tirée du « Confiteor » n’aura certainement jamais été aussi appropriée au vu du sujet de l’infox qui nous intéresse aujourd’hui. Car cet infaux concerne une pseudo prophétie qu’aurait eu « Karol Wojtyla », pape de son état, plus connu sous le nom de Jean-Paul II. Et cet infaux est à plus d’un titre extrêmement intéressant…

1) Dogme et intégrisme

-Aparté-

Comme nous vous le répétons souvent:

« Être un utopiste c’est vouloir que son imaginaire devienne une réalité ; être d’extrême droite c’est croire que son imaginaire est une réalité. »

Mais COMMENT cette constatation de terrain et d’analyse de la pensée d’extrême droite peut elle s’appliquer à des fake news religieuses. Autrement dit, comment la personne ayant des convictions d’extrême droite va t’elle pouvoir faire coïncider son imaginaire et la vision rigoriste, dogmatique d’une religion?
C’est fort simple: par le même mécanisme que d’autres intégristes (daesh au hasard) appliquent à leurs vues politico-dogmatique… L’intégriste va adapter le dogme à sa vision politico sociale et le tordre.

Actuellement, on trouve de virulentes critiques intégristes du pape François sur les pages de la fachosphère. Pour vous en convaincre, jetez un coup d’œil à cet exemple de recherches sur « Google » : « pape françois antéchrist »… 187 000 occurrences trouvées…

Pape antéchrist google
Pape antéchrist google

Le nombre de mêmes et la variété de leurs accusations est également très significative, en voici des exemples.

  • Le pape antéchrist
  • Le pape, marionnette des juifs (Soros) et son corollaire le pape franc maçon
  • Le pape collabo/islamophile ou collabo des protestants
  • Et pour finir un grand classique, le pape du Nouvel Ordre Mondial. Si, si, ils ont osé.
pape du NOM1
pape du NOM1

En bref, la fachosphère ne compte plus les idées pour insérer le pape François dans son canevas fantasmatique grotesque. Ce pape est quasi universellement honni par la fachosphère et en particulier la fachosphère intégriste. Ce qui n’était pas le cas de Jean-Paul II. Ne révons pas, on trouve aussi des articles ou des mêmes du même style que ceux montrés ci-dessus. Mais leur nombre est sans commune mesure. On peut certainement attribuer ce moindre nombre à des causes matérielles, Jean-Paul II est mort en 2005, juste avant la grande explosion des fachosphères mondiales, et avant l’accaparement de l’internet par l’extrême droite. Mais on peut probablement attribuer aussi des raisons plus objectives. Jean-Paul II, malgré son engagement pour un dialogue interreligieux et les rencontres œcuméniques, a tout de même gardé une réputation d’ultra conservatisme (justifiée), illustrée par la toute puissance de l’Opus Dei sous son pontificat. Idem pour son successeur Benoit XVI, qui échappe également en grande partie aux foudres de la fachosphère.
EXIT donc dans ces raisonnements certains dogmes de l’église catholique, apostolique et romaine et en particulier « l’infaillibilité pontificale » résumée par exemple, dans Munificentissimus Deus, la définition infaillible de Pie XII concernant l’Assomption de la Vierge Marie, les formules suivantes sont indiquées en conclusion :

« Qu’il ne soit permis à qui que ce soit de détruire ou d’attaquer ou contredire, par une audacieuse témérité, cet écrit de Notre déclaration, décision et définition. Si quelqu’un avait la présomption d’y attenter, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation du Dieu Tout-Puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul. »

Et bien pour un intégriste catho non. L’infaillibilité pontificale se cantonne aux moments ou le pape émet une opinion avec laquelle l’intégriste est en accord. C’est tout à fait pratique…. Et tout à fait schismatique selon les canons de l’église. Mais nous ne rentrerons pas plus dans cette controverse. L’essentiel était de montrer comment l’intégriste adapte sa foi.

Si vous avez eu la curiosité de regarder un peu les sites intégristes que nous pointons, vous remarquerez qu’ils sont très facile à pointer. En effet, comme tout site d’extrême droite, ils sont enclins à pointer du doigt. Un site intégriste, quelle que soit la religion, parle:

-de fin du monde

-de l’ennemi (Satan, l’antéchrist, le  » Šayṭān », etc…)

-Des tourments promis aux infidèles

-Des imprécations, des malédictions

-Une interprétation sectaire de leur religion qui se résume en « eux » et « nous » (comme tout site d’extrême droite)

-Un/des ennemis voués aux gémonies, désignés comme boucs émissaires diaboliques de tous les maux de la société

Fin de l’aparté.

C’est donc dans cette optique que nous pouvons analyser notre fake news du jour et que voici.

2) La vraie fausse prophétie de Jean Paul II à propos de l’Islam

En novembre 2017, le média « Il Secolo d’Italia » publie un article tout à fait étonnant. Un des très proches du pape Jean-Paul II Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l’Opus Dei, aurait révélé des confidences sur une discussion entre le pape et lui. Le pape aurait eu une révélation prophétique sur une future invasion de l’Europe par « l’Islam ».

Visions de Jean Paul II dans Il secolo d'italia
Visions de Jean Paul II dans Il secolo d’italia

Un article immédiatement repris en meute par la fachosphère française:

La prophétie de Jean Paul II diffusée dans la fachosphère
La prophétie de Jean Paul II diffusée dans la fachosphère

Et c’est lors de sa diffusion que nous avons pu la repérer sur le site de réinformation, pardon de Désinformation de « Mickael Zhekoo », fascistoïde proche de l’UPR bien implanté mais depuis peu sur le marché de l’information d’extrême droite.

La prophétie de Jean Paul II
La prophétie de Jean Paul II

Article retranscrit ici:

« J’ai le regard posé sur lui, pensant qu’il avait peut-être besoin de quelque chose, mais il se rend compte que je le regarde, que sa main tremble, que c’est le début de la maladie de Parkinson. « Cher Mauro, c’est la vieillesse… », et moi, tout de suite : « Mais non, Sainteté, vous êtes jeune ! » « Ce n’est pas vrai ! Je dis que je suis vieux parce que je suis vieux ! »

« C’est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l’une de ses visions nocturnes, il me dit : « Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l’Église du troisième millénaire. Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire » – se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi. « Elle se nomme l’islamisme. Ils envahiront l’Europe. J’ai vu les hordes venir de l’Occident vers l’Orient », et il me fait une par une la description des pays : du Maroc à la Libye en passant par l’Égypte, et ainsi de suite jusqu’à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute : « Ils envahiront l’Europe, l’Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d’araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Église du troisième millénaire, vous devrez contenir l’invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement. » »
« Je suis surpris par l’écho qu’ont eu mes propos. Je vois que certains les interprètent en termes de “bataille entre chrétiens et musulmans”. Je suis très attristé par cette lecture et je m’excuse si, par manque de clarté, je peux avoir conduit à cette interprétation : dans l’esprit de Jean-Paul II, il n’y avait aucune idée de “bataille”, au contraire il y avait une recherche de relations. […], le Pape se référait à certains groupes de terroristes qui avaient déjà commencé à agir, utilisant le nom de Dieu (comme le pape François nous le rappelle souvent aujourd’hui), et dans ses commentaires, il n’y avait aucune sorte de généralisation. »

Premiers problèmes immédiats: ni le confident, ni le média ne sont neutres… Bien au contraire. Comme expliqué ci-dessus, Mgr Berghi est un représentant de l’Opus Dei, une officine ultra conservatrice du Vatican. Quand à « Il Secolo » ce n’est pas mieux, c’est un média proche de l’extrême droite la plus dure. Anciennement proche du MSI ouvertement fasciste, puis de « l’Alliance Nationale » de Gianfranco Fini…. On peut donc douter de leur objectivité.
D’autant que rappelons le, Jean Paul II a été un artisan actif du rapprochement catholicisme/Islam et fervent partisan d’un dialogue interreligieux… On pourrait mettre également en doute un entretien apocryphe dont rien d’autre ne semble attester de l’existence.

Mais nous avons mieux. En effet la Stampa s’est intéressée à l’histoire et a donc contacté le fameux prélat. Et là, c’est le drame, le prêtre ne confirme pas et part dans des explications très embrouillées sur le sujet:

Mais ce n’est pas tout. Vatican Insider a téléphoné à Monseigneur Mauro Longhi par téléphone. En plus de dire qu’il était attristé par l’utilisation de ses histoires, il a ajouté quelques épisodes à l’attention des lecteurs de notre journal. Des bouts de conversation avec Jean-Paul II, qui montrent à quel point il est difficile de «recruter» le pape polonais. Je me souviens (Longhi nous a confié) qu’à une autre occasion il m’avait parlé de son dialogue avec Notre-Dame qui lui avait dit: «La guerre ne sera pas entre religions, mais entre athées et croyants, entre ceux qui sont sans Dieu et les croyants ”. Le prélat ajoute encore un détail très éclairant et encore plus intéressant, car il ne fait pas référence à des épisodes mystiques ou à des dialogues surnaturels (tous les phénomènes qui doivent toujours être pris avec la prudence requise). C’est en fait un dialogue qui a eu lieu ces dernières années – probablement en 2004 – entre le président George W. Bush et le pape Wojtyla. Rappelons-nous le contexte: il y avait eu les attaques de terroristes de Ben Laden contre l’Amérique, le président des États-Unis avait attaqué l’Afghanistan, la sécurité des pays occidentaux était à l’ordre du jour. Le Pape Wojtyla m’a dit – Mgr Longhi révèle – que Bush lui avait dit: «Sainteté, nous voulons juste la sécurité! Et le pape lui répondit: «Aux pieds de cette idole que tu appelles sécurité, tu veux sacrifier toute dignité humaine».

Aucune confirmation réelle, pas de prophétie mais des entretiens informels de style politique, une confirmation du prêtre que Jean Paul II était un farouche adversaire de la « Croisade » de G. Bush, etc…. Autant dire: du vent

Et pour toute la fachosphère une flopée d’articles sans vérifications, sans rectifications, mais par contre de la conviction. La conviction du propagandiste zélé qui est capable de triturer sa foi au nom de ses idéaux. Bref un Tartufe.

Debunked !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *