25 février 2019 | 4315 vues | Anti-intox, Les rumeurs / hoaxes historiques

Hallstein ou le projet nazi de l’UE. (2) La vraie fausse carte du NSDAP de W. Hallstein

La théorie du complot d’Asselineau (UPR) (2)

En mars 2017, nous écrivions un article sur un des points saillants des théories complotistes d’Asselineau (UPR). Selon lui, Walter Hallstein, premier président de la CEE,  était un agent nazi, qui aurait concocté un projet de domination nazi sous le troisième Reich et l’aurait ressuscité au travers du projet d’Union Européenne.
Article que nous ne pouvons que vous conseiller de lire ou de relire, car nous y apportons beaucoup d’autres choses que la vidéo d’AudeWTF  (et oui Aude) n’aborde pas, notamment la genèse de cette théorie…

Nous avions montré que ces théories provenaient d’un complotiste fasciste américain le « docteur Matthias Rath », adepte de pseudos sciences.
Lors de cet article nous avons démonté pas à pas chacun des documents apportés par Mathias Rath et Asselineau au cours de sa conférence, désormais célèbre, sur ce sujet.

Las, deux affidés de l’UPR, le sieur Enthoven dit « Gigantoraptor » et son confrère « Penseur Sauvage » ont cru bon de réaliser une vidéo affreusement longue pour nous répondre. Pour plusieurs raisons, nous avions retardé la sortie de notre réponse sur ce sujet. Mais nous avions avancé dans la rédaction de cet article jusqu’à ce que la crise des « Gilets jaunes » nous fasse reporter la parution de cette réponse sine die, en raison du temps passé sur ce problème nettement plus urgent.
Mais entre-temps un autre électeur de l’UPR nous a posé un petit problème.
En effet, celui-ci a publié sur notre page Facebook, un lien d’un livre sur Walter Hallstein présentant dans ses pages un fac similé de la carte d’adhésion d’Hallstein au NSDAP.

Fac similé carte nsdap
Fac similé carte nsdap

Nous n’avons pas ignoré le problème. Il s’avère qu’en fait nous avons trouvé assez vite la réponse… Mais nous avons voulu retarder la réponse. Pour des raisons bassement politiques et calculatrices de notre part… Diaboliques nous sommes parfois…

Nous avons tout simplement attendu que ce document se répande chez les UPRiens… Il aurait été complètement contre productif de notre part de ne pas faire plonger un peu plus l’UPR sur ce sujet…
Et c’est Aude de la chaîne « What The Fake » qui nous a aidé sans le savoir. Celle-ci a traité du même sujet en allant interviewer un historien allemand, un certain « Matthias Schönwald », auteur de « Walter Hallstein: Ein Wegbereiter Europas ».
Le fameux livre donc que nous citait l’intervenant cité ci-dessus.

Voici cette vidéo:

La première chose que nous pouvons constater c’est que cette vidéo reprend -point par point- L’INTÉGRALITÉ de nos recherches. Et en celà nous sommes particulièrement satisfaits!!!

Mais ce qui nous a donc particulièrement intéressé, c’est la partie finale, que nous reprenons dans cet extrait:

Voilà nous avions ce qui nous manquait, un « ponte » de l’UPR reprenant cet argument de la « fameuse carte du NSDAP ». Et là quel « ponte », le chef suprême, Asselineau  lui-même!!!

parano-magazine asselineau
parano-magazine asselineau

Voici ce que Aude répond dans sa vidéo à ce sujet:

« Alors j’ai retrouvé la carte de membre du parti nazi dont parle M. Asselineau dans le livre de Matthias Schönwald que j’ai rencontré à Ulm. Et est en fait c’est une carte qu’on a retrouvé, mais on n’a aucune indication dessus. On sait juste que dessus, il y a écrit « Walter Hallstein ». 1) On sait pas si c’est du NSDAP.  Enfin, il n’y a pas écrit « parti nazi » dessus. Ca peut être une carte de la piscine. 2) Elle n’est pas signée. Et puis trois : elle ressemble pas franchement aux autres cartes du parti nazi de l’époque.
Voilà. »

Voilà la boucle est bouclée, on peut attaquer dans le vif du sujet. Reprenons.

Pour commencer voici le fac similé du fameux livre et la non ,moins fameuse carte du NSDAP qu’Asselineau évoque dans la vidéo (et par notre lecteur sur notre page Facebook):

Et voici la traduction de la page:

« Il s’agit de la carte de membre du NSDAP avec le numéro 310 212, qui porte le nom de Walter Hallstein. Lieu de naissance, date et adresse excluent une confusion. Selon ce document, Hallstein aurait rejoint le parti en juillet 1934. Une sortie n’est pas notée sur la carte.
Bien qu’une demande signée n’ait pas été soumise à la main, ces documents sont occasionnels et, dans l’affirmative, ne sont ni systématiquement transmis ni enregistrés.
Était-il possible de devenir membre du parti sans rien faire?
Walter Hallstein n’est pas le premier personnage exposé à se voir poser cette question. Cela n’affecte pas que les politiciens; créateurs culturels tels que les écrivains Siegfried Lenz et Martin Walser et le cabaret Dieter Hildebrandt avait déjà été confronté au problème de l’adhésion tardive à son statut de membre du NSDAP. »

Notez bien ce matricule de « 310212 ». Nous allons y revenir plus tard.

Une des premières choses que nous avons fait (comme Aude), c’est de comparer ce fac similé avec des cartes d’adhérents du NSDAP de l’époque, et force est de constater que la ressemblance n’est pas flagrante.

Puis nous avons demandé de l’aide auprès de Tal Bruttmann, historien. Que nous remercions chaleureusement au passage. Et son conseil nous a été précieux. Nous avons donc écrit au Bundesarchiv de Berlin. C’est un service où les autorités fédérales conservent, notamment, une liste des officiels ayant adhéré au NSDAP (le parti nazi).
Et ils nous ont renvoyé vers un lien tout à fait éclairant sur ce sujet.

Nous avons bien retrouvé sur cette liste le nom de Walter Hallstein, ainsi que le fameux numéro 310212 (vous vous souvenez?) qui correspondrait selon le livre de Schönwald à son numéro de carte du NSDAP.

Sauf que ce n’est pas le cas….

Cette liste est intitulée « Legislaturperiodeehemaliger NSDAP- & / oder Gliederungsmitgliedschaften ». Or  « Legislaturperiode ehemaliger NSDAP » signifie (en gros) « politiques ayant adhéré auparavant au NSDAP ». Mais que signifie « oder Gliederungsmitgliedschaften »? En allemand: « autre organisations ».
C’est l’indication associée au nom de Hallstein qui nous a fait comprendre le fin mot:

143) Hallstein, Walter 17. 11. 1901, Mainz, ord. Prof. NSLB / 310212, v. Juli 34

En effet que signifie « ord. Prof. NSLB / 310212, v. Juli 34« ? C’est fort simple.

C’est une abréviation de « Ordnung Professionnal NSLB » (« Nationalsozialistische Lehrerbund » en français: « Ligue nationale-socialiste des enseignants »).
Donc en fait, il ne S’AGIT PAS d’une carte d’adhésion au NSDAP, mais à un ordre professionnel, chose que nous avons pointé dans notre précédent article:

Enfin Rath parle de l’adhésion au « Nationalsozialistische Lehrerbund », NSLB (« Ligue nationale-socialiste des enseignants »), créé le 21 avril 1929. C’est aussi une association nazie dont Hallstein ne se vante pas d’avoir fait partie dès sa création. Il pointe qu’en 1935, il y a adhéré. Et pour cause. Elle devient la seule association corporatiste autorisée dès 1933 sous la pression du Gleichschaltung…

Le tout sous le matricule 310212
Donc non M. Asselineau, ce n’est pas sa carte d’adhérent au NSDAP, et non Aude, ce n’est pas sa carte de piscine 😉

Échec et mat à l’UPR.
Debunked !!!

 

La secte UPR
La secte UPR

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

3 commentaires sur “Hallstein ou le projet nazi de l’UE. (2) La vraie fausse carte du NSDAP de W. Hallstein

Laisser un commentaire