27 novembre 2014 | 69 vues | Anti-intox, Fausses citations

Fabrication en direct d’un hoax violemment antisémite par Breizatao

Temps de lecture : 5 minutes

Aujourd’hui, nous allons suivre la fabrication d’un hoax antisémite par Breizatao, le site de Boris Le Lay.

Qui et comment fabrique t-on un hoax? Voilà deux des questions qui nous reviennent le plus souvent. Il n’est pas toujours évident de répondre à celles-ci. Nous avons souvent des certitudes sans avoir de preuves quand à l’origine d’un hoax. Quand à savoir comment il se répand à notre connaissance c’est la première fois que nous sommes en mesure de vous montrer in vitro le développement de celui ci.

C’est une de nos fidèles lectrices et contributrice elle-même qui nous a alerté ce 27 novembre 2014. Elle a trouvé sur la page facebook du très fascisant et très répugnant breizatao ce panneau:

Hoax Breizatao simone veil

Naissance du hoax

Cet infaux se trouve à cette adresse afin que vous puissiez suivre son développement: http://www.donotlink.com/cox2 Le 27 à 19h, ce hoax avait été partagé 245 fois depuis sa création la veille.

Est-ce-utile de le rappeler cette citation n’existe pas. Elle n’a jamais existé autrement que dans l’esprit malade du petit Goebbels de bas étage qui a fabriqué de toute pièce ce hoax. La technique provenant des identitaires est rodée. Au cas où vous êtes découvert vous pourrez toujours vous targuer d’être un « lanceur d’alerte », une personne qui attire l’attention sur un grave problème en utilisant des phrases chocs fabriquées puisque de toute façon les médias ne s’en occupent pas »…

Hoax Breizatao simone veil 2

 

Et dès le début aucune source, aucune date sur d’où aurait pu être extrait cette « citation ».
Et d’ailleurs chose intéressante certains lecteurs de Breizatao ne s’y trompent pas et le qualifie de fake (citations entourées de rouge).

Mais dès le début également, malgré la CERTITUDE qu’il s’agisse d’un fake certains commencent à justifier la fausse citation en l’attribuant à des pensées émanant d’un groupe de domination mondiale -l’éternel complot judéo maçonnique- (citations entourées en bleu):

C’est en cela que l’on découvre que les affidés de l’extrême droite développent une véritable « pensée magique » (« mieux vaut être dans l’erreur que dans l’incertitude »).

La rumeur se répand

Le souci, ce sont les « partages » courant sur facebook. Lorsque vous avez une idée ou une information, il se doit de le crier à la face du monde, c’est l’essence même des réseaux sociaux. Sauf que lorsque vous partagez un article, il va sans dire qu’en général, les personnes qui partagerons seront sensées avoir lu cet article.
Sauf que, si comme nous vous suivez les « pages » facebook des médias, vous savez très bien que ce n’est pas le cas!
Les gens partagent sans avoir lu, parce que le titre ou une image les a interpellé. C’est ainsi que vous vous retrouvez avec des milliers de partage d’un article dont le sens est quasi contraire à ce que dit le titre. D’où cette mode des titres accrocheurs.
« ACRIMED » fait une critique régulière de ce mode de fonctionnement préjudiciable à l’information. Le but devient le buzz et la vente, non la réflexion.

Alors dans ce cas précis où la phrase est inventée de toute pièce, sur une page fascisante dont les lecteurs sont déjà enferrés dans un mode de pensée, dont ces mêmes lecteurs croient dur comme fer au complot judéo-maçonnique, imaginez vous la façon dont celle ci va être partagée sans la moindre once de sens critique…

On remarquera que le choix de la photo pour la fabrication de ce panneau est significatif.

Les premières réactions des « partageurs » est sans équivoque, elle inspire immédiatement un racisme ordinaire de tous les jours, une sorte de désabusement de ces gens qui croient que les arabes sont tous des voleurs, les noirs des fainéants et que les juifs complotent:

Et comme certains l’auront bien supposé, ce racisme ordinaire part très vite en racisme ciblé, en antisémitisme:

Antisémitisme qui devient à son tour très violent (si ça ne l’était déjà pas suffisamment):

Hoax Breizatao simone veil 9

C’est à ce moment là que l’ont voit apparaitre les premiers théoriciens citant chacun leur tour les faux extraits du « Talmud Démasqué « (un faux historique) :

ou tantôt la « théorie du grand remplacement »:

Et enfin qui dit antisémitisme, dit….
soralo dieudonnisme vous avez bien sûr deviné! C’est la page officielle de Kontre Kulture un des organes à fric du couple soral/dieudonné qui s’y colle et partage cette bouse antisémite:

Ne sous estimons pas les commerciaux antisémites de « kontre kulture »… Ils savent très bien comment marche le système de partage de Facebook et ils savent très bien qu’ils partagent un mensonge éhonté. Ne sous estimons pas nos adversaires!

Et voilà à ce jouir où nous en sommes. Cet article nécessitera sans aucun doute des mises à jours. Malheureusement. A vous de nous aider.

CONCLUSION:

Elle sera fort simple.

Article 27
La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros.
Les mêmes faits seront punis 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation.

Et enfin:

Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale. (Art. 24 alinéa 6 loi 1881)
Emprisonnement de 1 an au plus et/ou amende de 45 000 € au plus

Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse (Loi 1881 : art. 23 et 24 al.8 )
Emprisonnement de 1 an au plus, amende de 45.000 € / Privation de droits civiques pendant 5 ans au plus, affichage ou diffusion de la décision prononcée

Provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse (CP : art. R. 625-7)
Amende de 1.500 € / Saisie et confiscation, travaux d’intérêt général

Diffamation publique raciale, nationale ou religieuse (Loi 1881 : art. 23, 29 al. 1, 32 al. 2, 4 et 5)
Emprisonnement de 1 an, amende de 45.000 € / Affichage ou diffusion de la décision prononcée

Injure publique raciale nationale ou religieuse (Loi 1881 : art. 23, 29 alinéa 2, 33 al. 3, 5 et 6)
Emprisonnement de 6 mois, amende de 22.500 € / Affichage ou diffusion de la décision prononcée

Les Debunkers se réservent donc le droit de transmettre aux associations concernées cet article afin que les petits racistes de breizatao cessent leurs actes.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire