13 mai 2020 | 1545 vues | Anti-intox, Hoaxes officiels des droites extrêmes

Élève J. Odoul, zéro en droit, en histoire et en histoire des religions

Ils n’auront de cesse de le prouver au#RN, certains ont atteint depuis bien longtemps les limites de leur incompétence.
En l’occurrence en quelques mots J. Odoul, nouvelle star du #RN vient de faire un festival.

Redoublement pour J. Odoul!

La cathophobie bête et méchante de la macroniste exilée @lauhaim. Cette prétendue spécialiste ignore-t-elle que les présidents américains prêtent serment la main gauche posée sur la Bible depuis 200 ans ? #GodBlessUSA

5 erreurs en deux phrases: pas mal Juju!!!!
1) « Cathophobie » Et de 1

Est-ce que la nouvelle porte parole de Trump est catholique? Nous n’avons pas trouvé. Elle a fait des études dans un établissement catholique, mais rien ne dit qu’elle en ait adoptée la foi. D’ailleurs, elle ne se définit pas comme telle mais comme une « conservatrice chrétienne« .

1 Bis
Est ce que les protestants (dont les Évangélistes) font le signe de la croix? La réponse est « oui« . Est ce qu’ils en portent? Ils peuvent. Et les Évangélistes religion majoritaire aux USA)? Oui aussi puisqu’on en trouve en vente.

2) « Cathophobie » Et de 2

La phrase de Laurence Haïm est elle « anti religieuse ». On peut imaginer que chez les intégristes du RN, ca doit être le cas. Les Debunkers s’avanceraient plus sur une remarque (très neutre) sur le fait d’afficher sa foi qui peut paraître « choquante » pour un français. Puisque l’église est séparée de l’état.
D’ailleurs sous le post de L. Haïm certains sympathisants d’extrême droite viennent mettre leur grain de sel.

USA pays laïc?

La devise des USA est effectivement « In God We Trust ». Sauf que:
-Et de 1 ca ne signifie pas que ce soit « le dieu des catholiques »
-Et de 2; c’est assez récent puisque cela ne date que de 1956.

Est ce que les USA « ne sont pas laïques »?
Et bien c’est pourtant le cas.

Mais, on a, en même temps, une « Constitution sans Dieu » qui interdit toute église officielle, qui dé-confessionalise l’État fédéral. Cela est inscrit dans la fameuse clause du 1er amendement (1791) :

Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof.

C’est ce qu’on appelle l’establishment clause du 1er amendement. Cette séparation de l’Église et de l’État, cette dé-confessionalisation de l’État est ancienne, antérieure à la Révolution française, puisqu’elle fut d’abord défendue par Jefferson dans son Projet de loi pour établir la liberté religieuse en Virginie (écrit en 1777, voté en 1786)

Les entorses à cette laïcité sont par contre de plus en plus fréquentes au point que des sociétés athées s’organisent de plus en plus pour la défendre. Certaines ont d’ailleurs des méthodes d’actions tout à fait comique et intéressantes.
Mais sur cette laïcité là vous n’entendrez jamais les Tartufes du RN/FN…

3) Serment des présidents. Et de 3!

NON M. Odoul. Le présidents « ne jurent pas sur la Bible depuis deux siècles », c’est tout simplement faux. Tout d’abord parce que la Constittion ne mentionne rien de cela (les USA sont laïques, coucou, voir au dessus).
Les seules lignes sur le sujet sont celles ci utilisant les termes indiqués dans l’article II, Section 1 de la Constitution américaine :

« I do solemnly swear (or affirm) that I will faithfully execute the office of President of the United States, and will to the best of my ability, preserve, protect, and defend the Constitution of the United States. »
« Je jure (ou affirme) solennellement que j’exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis. »

La légende dit que lors de la première inauguration, le président Washington aurait ajouté les mots suivants « So help me God » (« Que Dieu me vienne en aide ») lorsqu’il récita le serment, il n’existe pas de preuve de ce rajout. Ces mots ont également été répétés par certains autres présidents, et par tous depuis Franklin D Roosevelt. Theodore Roosevelt, par exemple, choisit de conclure son serment par cette phrase « And thus I swear. » (« Et par conséquent je jure »). Seul le président Herbert Hoover, un quaker dont la foi prohibait un tel serment, en 1929 choisit d’affirmer plutôt que de jurer.

Si prêter serment sur la Bible est une tradition assez fidèlement ancrée dans le processus d’investiture d’un président américain, elle n’est en rien une obligation et cela n’a pas toujours été le cas.
En 1825, John Quincy Adams le sixième président des Etats-Unis et fervent laïc, préfère jurer sur le code civil lors de son investiture. Théodore Roosevelt prêtera également serment sur le code civil américain en 1901.
Souvent les présidents utilisent des bibles symboliques, Trump utilisera 2 Bibles,  celle de sa mère et celle que Lincoln utilisera lors de son investiture, à l’instar d’Obama. Obama celle de Lincoln donc et une de celle de Martin Luther King.
Nulle obligation donc!
3 bis

J. Odoul marque l’utilisation de la Bible comme si cela était consubstantiel au catholicisme. Or rien n’est moins faux. Bien sûr la Bible (L’Ancien Testament) est un livre sacré pour les chrétiens. Mais ils lui préféreront souvent les Évangiles, le Nouveau Testament.
Mais pour les juifs, la Bible est LE livre sacré
Et pour les Musulmans c’est aussi un livre sacré.

CONCLUSION?
Autant de méconnaissance, d’incompréhension, de parti pris juste pour deux phrases… Pas mal.

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire