19 février 2016 | 1 vues | Anti-intox, Recyclage d'anciens hoaxes

Chanson raciste pour Claude Barzotti? Non

Temps de lecture : 2 minutes

Encore et toujours l’infaux se recycle. Indéfiniment, la fachosphère réutilise des hoaxes déjà utilisés. Mais qui marchent toujours…
Trouvé sur une page facebook bien raciste:

 

 

Le 4 novembre 2012, les debunkers publiaient déjà un démenti ici:

 

A la demande générale: une mise au point sur la « chanson raciste » du chanteur claude barzotti.
Vous avez déjà probablement lu sur les pages d’extrême droite des extraits de cette chanson « la France aux français » dont voici un extrait:
« Barrez-vous, cassez-vous / Retournez donc chez vous / Vous foutez la pagaille / Il n’y a plus de travail / Barrez-vous, cassez-vous / On a déjà donné / Du balai, du balai / La France est aux Français, aux Français / Où est passé Paris ? / C’est Casa, Djibouti / Y a plus que des métèques / De La Roquette à Barbes Maintenant ça suffit. »
C’est vrai qu’en lisant cela on se dit; il a pété un câble, lui un enfant d’immigré. Mais la vérité est plus compliquée et plus simple à la fois:
https://www.facebook.com/permalink.php?id=274604452561291&story_fbid=487541134600954

 

En effet, C. Barzotti a bien composé cette chanson, et elle n’a jamais été publié officiellement. Car elle faisait partie d’un ensemble, une comédie musicale:

 

 

Claude Barzotti, que nous n’avons pas pu joindre, s’était expliqué il y a quelques années. Cette chanson est extraite d’une comédie musicale intitulée les Nouveaux nomades, « avec des bons et des mauvais, et c’était une crapule qui devait chanter la chanson qui fait scandale ». C’est ce que nous confirme son secrétaire : « La chanson est sortie du contexte. »

« Je suis Rital et le reste »

Une « sortie de contexte » qui fait mal. En effet, plusieurs sites d’extrême droite s’en sont emparés, et prennent ou présentent cette chanson au premier degré. Ils tentent même de faire croire que c’est avec grande conviction que Barzotti chante cette composition. En faisant un tour sur Youtube, on peut même entendre Barzotti l’interpréter, alors qu’elle n’aurait, selon son auteur, jamais dû sortir du contexte pour lequel elle avait été prévue.

Claude Barzotti est-il lui aussi victime d’internet, de ses buzzs et ses rumeurs assassines ? Victime du découpage et des amalgames qui font dire à certains le contraire de ce qu’ils pensent ?

 

Mais peu importe, pour nos fachos, la chanson est à prendre au premier degré.
Nos dupont-lajoie ont décidément la comprenette difficile!

Et la propagande mensongère facile.

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire