15 octobre 2018 | 276 vues | Anti-intox, Hoaxes sous d'autres horizons

Campagne de désinformation sur des migrants à Brescia (Italie)

Cela circule depuis quelques jours dans les groupes de la fachosphère, même si l’infaux remonte à mi août. Comme très souvent désormais ce hoax concerne une situation à l’étranger, en Italie pour être exact. Voici le corps du délit:

Brescia nettoyage chemin fdesouche
Brescia nettoyage chemin fdesouche

Comme à son habitude, « fdesouche » se contente de recopier un article dans une sorte de revue de presse « classique »:

Brescia nettoyage chemin "Bresciaoggi"
Brescia nettoyage chemin « Bresciaoggi »

L’article est tiré d’un journal local plutôt « neutre » donc a priori digne de foi.

Bien entendu les autres « poids lourds de la fachosphère se sont engouffrés dans le miel de la désinformation, le « parti de la France », les « Observateurs » et « riposte laïque ». On notera que « Riposte » s’est au passage lancé dans un article très long parfaitement délirant sur la situation du travail et des migrants, article basé sur ce seul fait…

Sauf que tout ce scandale est faux, complètement faux. Et ce sont nos confrères italiens de « Bufale » qui ont dévoilé le pot aux roses. Tout d’abord « Bufale » révèle que l’affaire a été révélée par un site d’information « putaclic » peu fiable: « TG Quotidiano ». Site qui possède au passage de curieuses accointances avec la Lega.
Le site « Bresciaoggi », que fdesouche a choisi de reéditer, s’est contenté (comme d’autres titres de médias italiens) de recopier un article faux. Dommage.

Mais ce n’est pas tout. « TG » a recopié lui-même un article vérolé de « La Stampa ». Le premier a avoir fait un véritable travail d’enquête est « BSNews« .

Il s’avère que l’année dernière ces mêmes migrants avaient déjà été sollicités par le maire pour un travail identique dont ils s’étaient acquittés sans problème. Cette année, la différence est que ces migrants considéraient que ce même maire avait mal traité un dossier concernant l’un des leurs. Leur refus est donc la conséquence d’un mouvement de PROTESTATION et non d’un quelconque refus de travailler. La différence est tout de même de taille, convenons-en! 

L’affaire ne s’est malheureusement pas arrêtée là et la désinformation a continué. Des articles ont commencé à circuler sur des « problèmes » posés par ces mêmes migrants. Qui -soit-disant- faisaient grève de la faim pour des problèmes de douche et de repas. Le maire a demandé le départ des migrants qui ont a nouveau protesté .
Sauf qu’il s’avère au final qu’il ne s’agit pas des mêmes migrants et que l’affaire de la grève de la faim n’était pas si claire que cela.

Deux campagnes de désinformation en quelques jours donc allègrement reprise par la fachosphère sans le commencement d’un début de vérification. On les applaudit bien fort!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *