25 novembre 2018 | 1180 vues | Anti-intox, Hoaxes officiels des droites extrêmes

« Blacks blocs », « Antifas », fantasme et boucs émissaires de la fachosphère par A. Devecchio

Le Figaro héberge de bien curieux second couteaux de l’extrême droite. Le plus connu étant Rioufol. Intéressons nous aujourd’hui à un infox d’Alexandre Devecchio. Plumitif au Figaro, le sieur fâcheux fascisant exerce aussi ses talents de propagandiste chez BdVoltaire et Polemia. Tous deux sites représentatifs et officiels de ce qui se fait de pire dans la fachosphère.
Nous n’avons donc été guère étonné que ce monsieur soit chiffonné d’entendre que ses copains idéologiques de l’extrême droite puissent être responsables de saccages sur les Champs Elysées hier. Et pour nous convaincre une bonne fois, il nous assène une preuve, selon lui, irréfutable et qui fait rire:

Page du "Black Bloc officiel"- Les preuves de Devecchio
Page du « Black Bloc officiel »- Les preuves de Devecchio

Et ce faisant, il se ridiculise plusieurs fois.

  • « LE » Black Bloc n’existe pas. Mais c’est une habitude des droites extrêmes de tenter de catégoriser ce qui ne peut l’être. On connait les tentatives multiples de marion anne perrine le pen pour tenter de le faire avec « LES » antifas qui serait un groupe monolithique. C’est pourquoi elle affirme très régulièrement vouloir « dissoudre » les groupes antifas. Autant vouloir dissoudre l’océan… En effet, les antifas ne sont pas un ou même des groupes, mais une sorte de galaxie protéiforme qui n’a ni organisation, ni chef, ni locaux.
    « Bon chance » donc.

  • Dans la même veine « le » Black bloc n’existe pas. Ce n’est même pas une galaxie politique, c’est un mode d’action. Un article du Monde l’explique assez bien.

  • Comment dès lors, le « Black Bloc pourrait il avoir une page « officielle »? On en rigole encore.
Go to Gulag!
Go to Gulag!
  • D’autant que comme nous l’avons déjà expliqué ce genre de page officielle cache souvent un loup! Exemple avec la page « officielle » des « Anonymous », qui cache en fait un groupuscule d’extrême droite!

  • Enfin si les « Blacks blocs » n’ont pas d’idéologie officielle, ils sont souvent le mode opératoire d’un groupe idéologique: les « autonomistes » surnommés les « totos ». Et disons le qui ne sont pas en odeur de sainteté avec l’extrême gauche en général.

 

Autant dire que pour cette histoire de loi sur les fake news, elle menace plutôt des personnes comme Devecchio… En attendant une loi qui réprime l’incompétence journalistique, dont ce monsieur a atteint les limites depuis bien longtemps…

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *