Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

" Les français vont devoir payer les allocs des gosses algériens et de ceux des polygames" : bobard des droites

 24 mai 2013

" On cauchemarde !  L'Europe va obliger les malheureux français, déjà saignés aux quatre veines, à payer les allocations familiales pour les enfants algériens , marocains et tunisiens !! 

"Faites circuler cet article, imprimez-le, distribuez-le dans les boîtes à lettres, sur les pare-brise. Les Français doivent savoir."

Christine Tasin, la passionaria de "Riposte (prétendument) Laïque",  9 mai 2013

 

Prise en flagrant délit de propagation de fausse nouvelle par Les Debunkers, qui avaient déjà démonté ce bobard sur leur page Facebook,  Christine Tasin, la cheffe de Riposte "Laïque" a préféré supprimé son article, discrètement, et sans publier de rectificatif (l'article est toujours accessible, ici via google-cache).

Bien sûr, ses fans et toute la facho/droito-sphère, continuent à diffuser l'intox, vivement encouragés par leur idole... 

 

Le message consiste notamment à faire croire que si le gouvernement envisage de limiter le montant des allocations pour les familles les plus aisées, c'est  pour mieux les distribuer aux arabes  et aux noirs, auxquels, chacun le sait, F. Hollande s'est vendu....

Voici un des  des commentaires, aussi allumé que Ch. Tasin , révélateurs de l'état d'esprit général : selon la facho-sphère, le gouvernement Hollande, composé de français d'origines métèques, est à genoux  devant le Maghreb. On appréciera aussi la réponse très "modérée" de Ch. Tasin :

"... Une fois de plus, FH est allé faire allégeance avec ses favoris …au magrebh !!!
Combien de ministres magrébins de souche, de nationalité, de parents mixtes ds le gouvernement ? Leur profession de foi : protéger les musulmans avant tout. Il faut punir les français de la colonisation. FH dit AMEN en permanence à ce peuple qu’il adore !!! Bientôt, le fait d’être français de souche sera considéré comme un délit !!! l Priorité à l’Afrique !!! les francais blancs, de métropole, deviennent les esclaves d’aujourd’hui !!! quel bonheur pour taubira !! .....Nous ne sommes pas surpris,en évocant la suppression des allocations familiales aux familles plus aisées, nous nous doutions que cette décision cachait une entourloupe pour les FAMILLES françaises.
Ce systéme totalitaire engendre, entraine les pays européens à une rébellion des peuples.Nos politiciens avec la complicité de certains groupes ethniques ont choisi une guerre de civilisation..MLP nous avons besoin de vous

resistancerepublicaine   Oui il s’agit bien d’une guerre de civilisation

 

Rendons hommage aussi à l'hebdo (très très à droite)  Valeurs-Actuelles, qui le 14 mai suivant, amplifiait le bobard, et fournissait une nouvelle version.  En s'abstenant de  citer sa source initiale, la sulfeureuse Ch. Tasin : ça,  ce n'est pas sympa !

A lire l'article "EXCLUSIF" (sic)  d'Eric Branca (directeur de la rédaction de VA, excusez du peu !), on ne sait plus très bien si les français devront ou non payer les allocs des gosses au Maghreb. Par contre, on apprend une angoissante révélation :  nous devons nous préparer à régler la note pour les allocs des enfants de "80 000 pères polygames installés en France" , c'est à dire  "au moins un demi-million de personnes vivant sous un régime que proscrivait jusqu’alors  le droit français."

 

En réalité ...  

 

1) Les prestations de la CAF sont réservées aux personnes et aux enfants résidant en France

C'est clairement indiqué sur le site de la CAF, dans "Aides et conditions générales".

Pourtant, la passionara de Riposte "Laïque" croit avoir  découvert une turpide cachée de nos gouvernants et affirme le contraire  : "les Français doivent, parce qu’un accord dont ils n’ont jamais entendu parler, qu’ils n’ont jamais voulu, entre UE et Algérie a été signé, travailler pour payer des allocations familiales pour les enfants d’un Algérien travaillant en France et dont les enfants, Algériens, seraient élevés en Algérie ." A l'appui de son affirmation sensationnelle, deux  arrêts de la Cour de Cassation rendus le 5 avril. 

En réalité, Ch. Tasin a sans doute des problèmes de vision. Nulle part la Cour de Cassation ne dit que les étrangers qui résident en France peuvent percevoir des allocations pour leurs enfants qui vivraient hors de France.

En réalité, statuant sur deux affaires similaires,  la Cour de Cassation a rappelé ( voir son communiqué ici ) , qu'en raison des accords de réciprocité signés entre l'Union Européenne  et  la Turquie  ainsi qu'avec  l'Algérie, les immigrés algériens ou turcs installés régulièrement dans un des pays de l'UE doivent pouvoir bénéficier des allocations familiales dans les mêmes conditions que les autres bénificiaires.

En réalité et conséquence du jugement :  les parents algériens et turcs,  peuvent bénéficier des prestations familiales pour tout enfant né à l’étranger et résidant avec eux avec en France. La CAF n'a pas à exiger de documents prouvant que les enfants sont entrés légalement en France, seule la régularité du séjour des parents est obligatoire.

 

Le Démonte-Rumeurs de RUE89 a enquêté, tout comme les Debunkers :  « Moins d’allocations familiales pour Marc, plus pour Mamadou » : le grand fantasme.

Si des enfants rejoignent de façon irrégulière  leurs parents immigrés en France, c'est en réalité souvent du fait de difficulté et de la lenteur de la procédure, alors qu'il y a des urgences. La directrice du Groupe Femmes pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles (Gams) explique :

"On ne peut pas dissocier cette question de la réglementation de l’immigration légale qui fait que le regroupement familial est un lent processus. Cette lenteur est parfois déconnectée de l’urgence de certaines situations. Je suis en relation avec une femme originaire de Guinée-Conakry qui vit en Rhône-Alpes. Sa fille âgée de 6 ans, qui est toujours en Guinée, est menacée d’excision. La mère a entrepris les démarches en vue de la faire venir dans le cadre du regroupement familial. Mais devant la lenteur du processus, elle envisage de faire venir sa fille illégalement."

 

2) La polygamie est toujours interdite en France. Aucune prestation de la CAF pour les polygames. 

 "Valeurs Actuelles", après que ce premier bobard de Riposte Laique ait été démoli par les Debunkers, prétend tenir une autre "exclusivité" : la Cour de Cassation, en vertu de la législation européenne, oblige  désormais la CAF à verser des prestations aux pères polygames.

 

En réalité :  « Depuis 1993, la loi du 24 août relative aux conditions d’entrée et de séjour des étrangers précise dans son article 15 bis que la carte de résident ne peut être délivrée ou renouvelée à une personne en situation de polygamie “effective”. » Or, seules les personnes en situation régulière peuvent bénéficier des allocations familiales.
La CAF ne peut donc verser aucune prestation aux parents polygames, et si elle constate de telles situations, elle exige la restitution des allocations, sans parler des autres poursuites.
Est-ce suffisamment clair, M. le Rédac-Chef de Valeurs Actuelles ?

 

De plus, brisant d'autres fantasmes répandus par les droites-extrêmes, RUE89 précise : " la polygamie est interdite en Turquie depuis 1926, même s’il en reste des traces dans certaines zones rurales. En Algérie, elle est extrêmement réglementée depuis l’amendement du code de la famille en 2005, et ne concernerait pas plus d’1% des quatre millions d’adultes que comptait le pays cette année-là, essentiellement des foyers aisés, a priori peu tentés par l’émigration."

 

3) La polygamie en France : en nette régression

"Valeurs Actuelles" (suivi par RMC)  et toute la droito-sphère prétendent donc très faussement que la CAF serait désormais contrainte par l'Union Européenne et la Cour de Cassation de verser des allocations aux familles polygames.

Et Valeurs Actuelles en rajoute dans les peurs et la xénophobie , en avançant  le nombre de "80 000 polygames", donc  "un demi-million de personnes" pour lesquelles il faudrait prévoir de nouvelles dépenses au budget du pays.

L'hebdomadaire reprend un chiffre énoncé par Brice Hortefeux en 2010, du temps où il était ministre de l'Intérieur de N. Sarkozy. Une estimation sans base sérieuse, destinée, comme tant d'autres, à flatter les préjugés xénophobes pour engranger des bénéfices politiques. Rappel à la réalité, dans  Le Monde, juin 2010 : Pourquoi les chiffres sur la polygamie sont inexacts  :

" Le problème, c'est que ces chiffres datent de 2006, et qu'à l'époque, les bases sur lesquelles s'appuyait l'étude étaient déjà relativement anciennes. De fait, l'étude principale sur laquelle s'appuie le rapport date de 1996 et il est précisé qu'"aucune autre étude sérieuse n'a semble-t-il été faite depuis". Certains chiffres utilisés sont mêmes plus anciens : "Les éléments de calcul utilisés ici se basent donc sur les estimations de Christian Poiret de 1992, qui donne une fourchette haute de 15 000 familles et Michèle Tribalat de 1993 qui estime le nombre de familles à 9 000."

"Ces chiffres ont plus de quinze ans", soupire-t-on du côté de la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme)  où l'on se montre sceptique sur la nature même du rapport. En réalité, la situation a beaucoup changé depuis les années 1990. Jusqu'en 1993, les immigrés pouvaient avoir plusieurs épouses en France. Depuis, la polygamie est interdite et le chef de famille peut perdre son titre de séjour s'il ne "décohabite" pas. La polygamie a donc diminué au fil des années, au fur et à mesure de la "décohabitation" des femmes, avec l'aide d'associations et des autorités.

"Il y a très probablement une régression réelle de la polygamie, explique la sociologue Isabelle Gillette-Faye, directrice du GAMS (Groupe femmes pour l'abolition des mutilations sexuelles), qui avait été auditionnée par la CNCDH à l'époque. Mais aucune étude sérieuse n'a été menée depuis."

Dans le rapport, des caisses d'allocations familiales témoignent de cette tendance, "les familles polygames connues des institutions sociales étant vieillissantes et ayant donc de moins en moins d'enfants à charge". Le rapport précise d'ailleurs que, depuis la législation de 1993, "nous pouvons supposer qu'il n'y a pas eu d'entrée de nouvelles familles polygames, sauf dans les cas de situations irrégulières et donc de manière marginale".

 

 

MISE à JOUR 18/07/2013:
-A lire: //www.rue89.com/2013/05/23/moins-dallocations-familiales-marc-plus-mamadou-grand-fantasme-242418



24/05/2013
69 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2608 autres membres