29 mai 2021 | 1667 vues | Anti-intox, WTF ??? détendons nous avec les nervis nerveux ...

WTF79!!! Ema Krusi ou l’art de dire tout, son contraire et surtout n’importe quoi.

L’état vole l’âme de vos enfants! Bouh!

Ema Krusi vous connaissez? La nouvelle star suisse peroxydée de l’extrême droite complotiste suisse. Une très riche bourgeoise qui devait s’ennuyer et qui s’est lancé dans la vidéo et les déclarations conspirationnistes toutes plus stupides que les autres. Surtout les autres.
L’exemple même de la personne dont la production est suivie, on ne sait pourquoi. Un discours insipide qui montre à l’évidence que certains (certaines en l’occurence) n’ont vraiment pas inventé le fil à couper l’eau tiède. Le charisme d’un bulot cuit…Bref, un succès incompréhensible.
Et ce modeste debunking ne fait pas exception au reste de la production diarrhéique de la donzelle.
Jugez en sur pièce:

L’état vole l’âme de vos enfants!

Plusieurs remarques.
-La publication fait -une fois de plus- appel au sujet dont le succès ne se dément pas depuis QAnon: les enfants. Et ce n’est pas un hasard de voir que Krusi est abonnée à plusieurs pages QAnon (Radio Quebec et « fils de Pangolin » par exemple). Elle a bien appris de ces maîtres à non-penser… On sait très bien que notre cerveau tend à déconnecter littéralement pour laisser la place aux affects quand il s’agit d’enfants.

-Deuxio nous avons rarement vu une publi aussi bizarrement foutue chez un complotiste. Et pourtant, nous en avons vu… Sincèrement, vous comprenez quelque chose à ce que cela veut dire? Sous entend ou autre?

L’état veut s’approprier l’image, la voix et les travaux de votre enfant : SOYEZ VIGILANTS et positionnez-vous clairement PARTAGEZ

Sincèrement, nous ne sommes même pas sûr de ce que Krusi sous entend vraiment.
Remarquez que cela n’empêche pas certains de ses suiveurs de faire exactement comme si tout ceci était super clair.
L’ensemble fait penser aux belles années des polémiques absurdes sur la « théorie du genre ». Du coup que peut on tirer réellement de cet appel « à relayer » (grand classique)?
Il nous semble que Krusi fait en fait passer le message que une fois ce document signer « l’état » pourra utiliser l’image et le travail de vos enfants.
A quelles fins?
On ne sait pas?

Pourquoi faire?

On ne sait pas non plus. Bref c’est extrêmement nébuleux. Mais ca n’empêche pas les affidés de Krusi de tout comprendre (les chanceux) et d’émettre des hypothèses toutes plus foireuses les unes que les autres, que ce soit pour supposer que ainsi l’état va s’approprier les « droits parentaux »(???):

Les lecteurs de Krusi savent tout!

Certains en savent encore plus!

Le retour du « deep state »

On résume. L’état vous fait signer des documents pour renoncer à vos droits et devoirs sur vos enfants pour qu’il puisse ensuite mettre ces photos sur des sites pédophiles… Mais est ce que ces gens se rendent compte de l’absurdité de leurs propos?
Bref pour conclure, on va revenir sur terre et expliquer ce qu’est ce document. Réellement.
Le site de l’académie d’Aix Marseille l’explique fort bien.

Le site internet d’un établissement scolaire est généralement accessible à tous les internautes. La diffusion de photographies, films, travaux permettant d’identifier clairement les élèves est alors fortement déconseillée : il faut préférer la diffusion sur un site ou une partie de site dont l’accès est limité à une communauté identifiée et authentifiée (comme l’ENT), et dans tous les cas il faut rendre suffisamment anonymes les créations pédagogiques diffusées sur ces supports.
Toute utilisation et toute diffusion, sur quelque support que ce soit (publication imprimée, mise en ligne…), d’une photographie représentant un élève identifiable nécessite une autorisation préalable des parents. D’une manière générale, il faut s’interdire la mise en ligne de photographies d’élève(s) sur un site accessible au grand public

Et mieux encore donne le texte de la circulaire concernant ce problème, extrait:

De plus, la diffusion électronique d’un fichier de photos d’élèves et autres données relatives aux élèves, qui constitue un traitement automatisé d’informations nominatives, est soumise à la procédure prévue par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. En vertu de l’article 15 de cette loi, les traitements opérés pour le compte d’une personne publique sont décidés par un acte réglementaire pris après avis motivé de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Les établissements publics locaux d’enseignement relèvent donc de ces dispositions.
Toute mise en ligne de données personnelles relatives aux élèves (notamment de photographies) réalisée en dehors du cadre prévu par la loi du 6 janvier 1978 doit donc être proscrite.

Voilà on comprend très bien que ce document (qui existe sous d’autres formes moins standardisées depuis des décennies) sert au contraire à PROTÉGER les enfants de publications de leur image  tous azimuts et non un quelconque dessein satanique obscur. D’autant que la situation épidémique oblige à des conditions d’enseignement à distance pouvant favoriser la captation indésirable d’images. Mais pour Kusi tout est lié. On attend donc avec impatience la publication DU complotiste qui nous sortira que la pandémie de covid a été crée dans ce but: pour pouvoir capter les images des enfants en cours à distance à destinée « pédosatanique ». Ca va bien arriver…
Du grand n’importe quoi donc!

Debunked !!!

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire