08 avril 2018 | 728 vues | Actualité(s), Communiqués

Terrorisme islamiste/Terrorisme d’extrême droite

Suite à l’horrible tuerie de Münster hier, la fachosphère s’est précipitée — comme à son habitude — pour essayer de propager son éternelle propagande de vautour morbide. Comme par exemple « Riposte Laïque » (voir notre capture).
Et toujours comme d’habitude, aucune précaution, aucun respect pour les victimes, l’enquête en cours, rien. Bien sûr pour eux, la thèse éventuelle d’une personne ayant de graves problèmes psychiatriques est écartée d’un revers de main. Ils « savent »…
Mais ce matin, patatras : la fachosphère retire en catastrophe tous ces beaux articles ciselés en 5 mn. Comme le montre notre capture, la plupart « disparaissent » sans autre forme d’explication, menant désormais vers une « error404« .
Ils ne s’excuseront pas, ne se justifierons pas, ne mettrons pas les choses au clair avec leurs lecteur-ices. La vérité ne les intéressent pas, les analyses non plus.
Car ce matin, nous apprenons que non seulement le responsable est un « allemand de souche » (pour reprendre leur vocable rance), mais qu’il avait des « sympathies » pour l’extrême droite… Oups, catastrophe, vite, on met les articles sous le tapis ! Encore quelques heures et on va apprendre qu’en fait il était bien « déséquilibré » !
Nous rappellerons la thèse que nous avons toujours défendu : ce déroulé des événements (et dans une moindre mesure, la violence de groupuscules d’extrême droite en France depuis quelques semaines) était prévisible et même prévu. Le groupe terroriste Daesh a exactement travaillé en ce sens. Daesh n’a jamais dit qu’iels « défendraient les musulman-es en France ou dans les pays occidentaux”, c’est même précisément le contraire. Iels ont expliqué cela dans leur ancien organe de propagande appelé “Dabik”. Connaissez vous ce qu’ils appellent les « zones grises » ?
Daesh est une secte millénariste. Ils pensent que la fin du monde est pour très bientôt, et que la bataille finale se passera à Dabik (d’où le nom de leur organe de propagande). Si fin du monde il y a, cela signifie qu’il leur faut du monde pour cette bataille. Et où trouver ces guerriers ? Dans les « zones grises ». Ces zones grises sont celles où les musulman-es vivent en (relativement) bonne harmonie avec des “occidentaux-les”.
La tactique de Daesh est de commettre des attentats dans les pays occidentaux pour faire monter une tension anti-musulmane. Faire monter les partis d’extrême droite en particulier. Et arriver à une telle tension, qu’il y ait des persécutions de plus en plus fortes contre ces musulmans.
Et si ces persécutions sont assez fortes, ces musulman-es quitteront ces pays… pour aller rejoindre Daesh sur leur fameux champs de bataille de la « fin des temps ».
Le projet est totalement illuminé, mais c’est ainsi. Ce ne sont pas les USA, Israël ou les Russes ou les chinois du FBI qui les ont créés. Pas besoin de théorie du complot débile…
Nous ne sommes pas les seul-es à le dire, mais il va falloir maintenant que les événements se précipitent pour véritablement lutter contre ce problème.
Ce sentiment exacerbé de responsabilité “collective” des musulman-es attisé par le FN, par la fachosphère, ne pouvait que provoquer cette “survenue” d’un terrorisme d’extrême droite !
Et les derniers événements ne font que confirmer cette malheureuse thèse.
C’est en ce sens qu’une fois de plus nous affirmons, faits et analyse à l’appui, que non seulement la propagande d’extrême droite sert Daesh, mais que l’extrême droite profite du terrorisme “islamiste”. Ce sont deux bon vieux complices consentants qui ont au fond, exactement les mêmes objectifs, deux faces opposées d’une même médaille. Aujourd’hui, plus que jamais, lutter contre le terrorisme “islamiste” passe par une lutte contre l’extrême droite. La fachosphère ne lutte pas contre Daesh, elle en est l’objectif complice.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

1 commentaire sur “Terrorisme islamiste/Terrorisme d’extrême droite

    Bacchella

    (juin 6, 2018 - 8:44 )

    « occidentaux-les ». Ça pique les yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *