23 avril 2018 | 9163 vues | Dossier, Gramscisme d’extrême droite

Petite histoire du “La France tu l’aimes ou tu la quittes”

Petit rappel aux amnésiques.

Temps de lecture : 2 minutes

Connaissez vous les slogans du style “la France tu l’aimes ou tu la quittes”? Petit rappel aux amnésiques.

Ces prêt – à penser sont un concentré de ce qu’est le nationalisme. Le nationalisme, c’est -entre autres- confondre le pays et son gouvernement. Ceux ci doivent être indissolublement liés. Le chef du pays, C’EST le pays. Sa parole exprime la volonté du peuple et se révolter contre lui c’est se révolter contre le pays. Nulle subtilité là dedans. Plus d’opposition, puisque celle ci passe du coté du mal. C’est un marqueur de “fascisation”.

Et regardons un peu les exemples de ces dernières années pour voir où cela nous mène?

Le MIL (Mouvement Initiative et Liberté) est un mouvement des années 80, c’est vous dire à quel point ce slogan est moderne.

Longtemps l’apanage strict des partis d’extrême droite, ce mode de pensée a envahi les droites extrêmes:

 

Puis la droite tout court:

Et aujourd’hui, ce mode de pensée envahi les adorateurs du gouvernement actuel:

« La France tu l’aimes ou tu la quittes » marqueur de lepénisation des esprits on vous dit! On continue donc d’assister à la banalisation des discours d’extrême droite, et ça n’a rien de rassurant.

Auteur de l’article : Sutter Cane

2 commentaires sur “Petite histoire du “La France tu l’aimes ou tu la quittes”

Laisser un commentaire