07 juin 2015 | 57 vues | Anti-intox, Hoaxes sous d'autres horizons

Pas de campagne d’excision à Mossoul, heureusement!

Temps de lecture : 2 minutes

En juillet 2014 surgit un infaux qui a fait le tour du monde.
La numéro deux de l’ONU lâche une fausse information reprise par tous les médias français:

« Selon l’ONU, les djihadistes de l’Etat Islamique ordonnent des mutilations génitales sur les femmes ». L’information, lâchée hier par la numéro 2 de l’ONU en Irak, a été reprise par tous les principaux titres de presse. Problème : c’était (sûrement) un canular.

Tout a commencé hier. Jacqueline Badcock affirme, au cours d’une visioconférence organisée à Genève, que les djihadistes de l’Etat Islamique ont ordonné que les femmes âgées de 11 à 46 ans de la région de Mossoul (l’Etat Islamique contrôle cette région depuis juin dernier) subissent des mutilations génitales. « C’est quelque chose de très nouveau en Irak, particulièrement dans cette région-là, c’est très préoccupant et il faut en parler« , ajoute-t-elle.

 

La plupart des titres de presse reprennent aussitôt l’information. Sur leur site internet, Le Parisien, Le Figaro, Ouest-France, 20 minutes et Le Monde tombent tous dans le panneau, en reprenant l’AFP ou Reuters. Francetvinfo, qui a mis à jour son contenu hier à 20h13, en a aussi profité pour mettre un peu d’eau dans son vin : « Les jihadistes de l’Etat islamique ordonneraient-ils des mutilations génitales de filles et de femmes en Irak ?« . A ce jour (vendredi 25 juillet), les titres des autres médias cités sont encore affirmatifs : les djihadistes ordonnent, ou ont ordonné, des mutilations génitales sur les femmes.

 

Le problème, c’est que nos fafounets eux aussi ont sauté sur l’occasion:

Les observateurs se réfèrent à l’article suivant:

 

En « oubliant » que « Before it’s new » est un « gorafi US »…

Tasin multiplie carrément le chiffre par deux! le nombre de femmes menacées passe donc de deux millions à 4 millions sur la foi d’un article du Figaro!

« Résistance républicaine »

Novopress enchaine bien évidemment.

 

Les médias mainstream eux se sont excusés, et ont expliqué l’erreur.
Pour les fachos, bien entendu, on attends toujours et on attendra longtemps.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire