06 octobre 2021 | 1035 vues | Anti-intox, Hoaxes officiels des droites extrêmes

NESARA/GESARA, de la théorie économique à la théorie du complot

Une théorie du complot bien juteuse pour ses gourous

En novembre 2019, nous écrivions un article sur une escroquerie lancée autour d’un site promouvant une théorie du complot dénommée « NESARA/GESARA ». Et à l’époque nous avions annoncé dans cet article:

Mais le summum de ce que nous avons pu constater se passe sur le sites de la théorie du complot de « Nesara/Gesara ». Non on ne vous expliquera pas cela aujourd’hui, un autre jour, un autre article.
Il faut bien parfois ménager le suspense que diable.

Deux ans ont passé, et nous avons donc suffisamment « ménagé le suspense »… En fait, pour être honnête, nous avons eu d’autres complotistes à fouetter… Et malheureusement, ca ne s’arrange pas. Mais il est temps, vu que cette théorie se répand lentement sur les réseaux sociaux de vous expliquer de quoi il s’agit. Et c’est parti!

1)Le NESARA/GESARA ou comment une théorie économique devient une théorie du complot

Le « National Economic Security and Recovery Act » ( NESARA ) était à la base un ensemble de propositions de réformes économiques pour les États-Unis suggérées dans les années 1990 par Harvey Francis Barnard. Barnard a affirmé que ses propositions entraîneraient une inflation de 0% et une économie plus stable . Propositions que voici:

  • le remplacement de l’impôt sur le revenu par une « taxe de vente nationale » ,
  • l’abolition des « intérêts composés » sur les prêts garantis
  • le retour à une « monnaie bimétallique ».

Ces propositions n’ont jamais été présentées devant le Congrès .

Harvey Francis Barnard (1941-2005), diplômé de la Louisiana State University en « philosophie des systèmes« , consultant en ingénierie et enseignant, a créé la proposition NESARA  au début des années 1990.Il a imprimé 1 000 copies de sa proposition, intitulée « Draining the Swamp: The NESARA Story – Monetary and Fiscal Policy Reform »  (1996) et a envoyé des copies aux membres du Congrès, croyant qu’elle passerait rapidement basée ses mérites. Basé sur une théorie selon laquelle la dette est le facteur économique numéro un inhibant la croissance de l’économie, et l’intérêt composé le « mal moral » numéro un et la raison de la dette.
Barnard a fait plusieurs autres tentatives au cours des années 1990 pour attirer l’attention politique sur les problèmes qu’il voyait dans l’économie américaine, et sa proposition de relance économique basée sur les causes profondes qu’il a déterminé. N’ayant pas réussi à mobiliser les politiques, il décide en 2000 de rendre la proposition dans le domaine public et de la publier sur Internet. Barnard a créé l’Institut NESARA en 2001 et a publié la deuxième édition de son livre en 2005, sous un nouveau titre « Draining the Swamp: The NESARA Story – Monetary and Fiscal Policy Reform » . Il décède en 2005.

Drain the swamp

En décembre 2000, le destin de cette proposition économique change. Une certaine Cadence «Shaini» Goodwin, une ancienne élève de la Ramtha’s School of Enlightenment (RSE), qualifiée dans les médias de “reine d’un cyberculte” s’empare de cette idée et va en faire une théorie du complot en même temps qu’une juteuse entreprise.La « Ramtha’s School of Enlightenment » est une secte spirituelle américaine New Age près de la ville rurale de Yelm, à Washington.

L’école a été créée en 1988 par JZ Knight, qui prétend « canaliser » un être de 35000 ans appelé Ramtha l’Éclairé. Les enseignements de l’école sont basés sur ces sessions de canalisation.

Shaini Goodwin était originaire d’une petite ville de l’État de Washington. Quelques décennies plus tard, elle était une consultante en informatique divorcée et sans succès vivant avec sa mère dans sa maison mobile. Vers la fin des années 1990, elle a commencé à devenir active sur les forums de discussion en ligne de « Omega Trust » sous le surnom de « Dove ». Dans certains de ses premiers écrits, Goodwin s’est décrite comme une « investisseur Omega » qui attendait ses « livraisons de prospérité comme tout le monde ». Cette opération « Omega » est connue aujourd’hui comme une des arnaques les plus retentissantes des années 2000.

L’arnaque qui a tout déclenché

L’escroc est Clyde Hood, un électricien à la retraite de Mattoon, dans l’Illinois. Il purge une peine de 14 ans de prison fédérale pour fraude postale, fraude électronique et blanchiment d’argent.

Il y a dix ans, Hood a créé une escroquerie en matière d’investissement appelée Omega. Dove ne mentionne presque jamais Omega ces jours-ci, mais sans cela, sa célébrité et son cyberculte n’existeraient peut-être pas.

Omega a volé à des milliers de personnes, y compris des résidents de South Sound, au moins 12,5 millions de dollars. C’était la partie traçable. Les avocats et enquêteurs fédéraux qui ont poursuivi Hood et 18 co-conspirateurs pensent que le nombre réel était plus élevé – au moins 20 millions de dollars, peut-être 50 millions de dollars.

En 1994, Hood a commencé à raconter une histoire aux fidèles du Midwest. Il a dit qu’il avait travaillé pour des sociétés Fortune 500, qu’il était dans le secteur des investissements depuis 15 ou 16 ans, qu’il possédait une banque étrangère. Il était devenu un expert du trading offshore, des programmes européens d’investissement à haut rendement et des billets de banque de premier ordre. Il pourrait conclure un accord de 250 millions de dollars le matin et de nouveau l’après-midi, quatre fois par semaine.

« Je suis le seul à avoir le contrôle », a-t-il déclaré. « Je suis le seul avec le compte collatéral, je suis celui avec la banque fiduciaire. Il n’y a que sept ou huit personnes dans le monde qui peuvent faire tout ça. »

Avec un clin d’œil à son auditoire chrétien, il a dit qu’une vision de Dieu lui est venue lors d’un voyage d’affaires à Hong Kong : Cela lui a dit d’aider les petites gens et de faire un grand commerce pour des causes humanitaires. Pour cela, il avait formé une société appelée Omega Trust and Trading Ltd. Il offrait aux gens qui travaillaient dur une chance de récolter leur part de « l’entrepôt du Seigneur ».

Ils pouvaient acheter des « unités » Omega pour 100 $ pièce. Sous la supervision de Hood, chaque unité « roulerait » pendant 275 jours, avec un retour de 50 à 1. Les investisseurs pouvaient le laisser « rouler » à nouveau, pendant 275 jours supplémentaires, encore une fois à 50 contre 1. Après cela, ils pouvaient faire un autre roulement, mais c’était tout.

Pour les spectateurs, le calcul n’était pas trop difficile à comprendre. En moins de trois ans, 100 $ pourraient devenir 12,5 millions de dollars.

Hood a scellé l’accord en envoyant aux investisseurs un document d’apparence officielle appelé « accord de prêt entre particuliers ». Ils ont même reçu des reçus.

Des milliers de personnes ont craqué pour son pitch. Plus tard, il a admis que c’était un taureau.

« Avez-vous eu une vision, une vision réelle du Seigneur ? » un procureur fédéral a demandé à Hood en 2001.

« Non, » dit-il. « Je n’ai pas. »

« Avez-vous déjà travaillé pour une entreprise Fortune 500 en tant que commerçant ? » demanda le procureur plus tard.

« Non, » dit Hood.

« Qu’est-ce qu’Oméga ? »

« C’est une arnaque. »

Les accords de prêt n’avaient aucune valeur. Les « billets de première qualité » n’existaient pas. Hood ne possédait pas de banque et n’avait aucune expérience en finance – juste quelques termes financiers choisis par de riches amis et la connaissance que d’autres avaient conçu la même escroquerie.

« Il existe d’autres programmes similaires, et je viens juste de m’en apercevoir et j’ai pensé que j’avais quelque chose que je pouvais travailler », a-t-il déclaré lors d’un témoignage devant le tribunal.

Omega a attiré des drageons des 50 États et de quelques pays étrangers. Colombe était l’un d’entre eux. Elle dit qu’elle a acheté deux unités en 1998 après avoir entendu parler du programme par l’intermédiaire d’un ami de la ville de Rainier.

Elle dit qu’elle a commencé à publier des rapports sur Internet en novembre 1999. Dans ces premiers écrits, elle s’appelait un investisseur Omega, attendant toujours ses « livraisons de prospérité » comme tout le monde. Elle a nommé Hood et ses alliés et a décrit ses contacts avec eux.

Le pitch Omega s’est propagé par le bouche à oreille, par l’intermédiaire de parents et d’amis. Hood et quatre confédérés ont créé un réseau de lignes téléphoniques dans 17 indicatifs régionaux. Les investisseurs d’Omega pouvaient entendre des « mises à jour » fausses et préenregistrées de Hood, expliquant le statut d’Omega et pourquoi les fortunes promises n’étaient pas livrées.

Cela a fonctionné pendant six ans. De 1994 à 2000, Hood se débrouillait avec des excuses.

« Omega a été interrompu en raison de conflits financiers imprévus », a-t-il déclaré dans un message téléphonique du 3 juin 1996, typique de son style. « Ces situations ou ces situations devraient être terminées le 17 juin 1996. Et les banques continueront alors à traiter vos chèques et cartes de crédit. »

Des dizaines de messages similaires ont expliqué plus de retards. Les livraisons, toujours à quelques semaines ou mois, n’arrivaient jamais.

Pendant ce temps, l’argent pour les nouvelles unités Omega affluait. Les quatre « coordinateurs » de Hood, une poignée d’alliés qui collectaient de l’argent pour les actions Omega, empilaient de l’argent, des chèques de banque et des mandats dans des boîtes en carton. Les plus gros producteurs ont collecté entre 60 000 $ et 100 000 $ par semaine.

Ils ont blanchi l’argent par l’intermédiaire de banques du Texas, de Californie, de l’Illinois et des Émirats arabes unis, puis l’ont dépensé pour eux-mêmes. Hood a acheté une flotte de voitures classiques et a accordé des prêts sans intérêt aux amis et aux membres de la famille qui ont acheté des maisons et des entreprises.

Or cette arnaque était un secret de polichinelle au sein de la « RSE ». Au fur et à mesure que l’enquête fédérale avançait, Hood a commencé à avancer des explications de plus en plus hasardeuses jusqu’à finir par lancer une théorie du complot. Ses explications sont devenues effrayantes : le gouvernement interférait avec l’accord et « de nombreux individus et entités » voulaient voir le programme échouer. Et « Dove » a commencé à rebondir sur les déclarations de Hood.

« L’agenda sombre »

À l’été 2000, alors que les enquêteurs se rapprochaient de Hood, Goodwin rapporta de nouveaux complots sur les panneaux Internet.

Dans le rôle de Dove, elle a cité des informations provenant de sources anonymes et décrit les luttes secrètes entre les élites financières du monde. En commençant les phrases par « On m’a dit », elle a déclaré qu’une grande banque européenne était venue à la rescousse d’Omega, mais qu’une grande banque américaine luttait contre le programme « avec toutes les astuces et tous les retards possibles ».

Les juges de la Cour suprême des États-Unis étaient du côté d’Omega. Un juge important de la côte est se battait en leur nom. Un groupe qu’elle appelait les Chevaliers blancs menait la guerre contre de puissants ennemis qu’elle commença à appeler « l’agenda sombre ».

Entre ces rapports inquiétants, elle a appelé à des prières de groupe et à une pensée positive. Elle a écrit de longues instructions qui expliquaient comment gérer de grosses sommes d’argent à leur arrivée. Elle a expliqué comment elle dépenserait son propre argent une fois qu’elle l’aurait reçu : elle offrirait de gros cadeaux à des causes humanitaires.

Périodiquement, elle rapportait des « confirmations » – des personnes qui avaient reçu leur argent en arrosage dans une partie du pays ou une autre. Les noms n’ont pas pu être révélés, pour des raisons de confidentialité, a-t-elle déclaré.

À maintes reprises, elle a dit aux investisseurs d’Omega que les livraisons de prospérité arriveraient n’importe quel jour. Elle et d’autres se référaient parfois à Omega dans une sorte de code dactylographié, mélangeant chiffres et chiffres, l’appelant « O » ou « le grand O ». Le 26 juillet 2000, elle a déclaré que les membres du « grand programme » pouvaient s’attendre à des livraisons d’ici le 31 juillet. Le 4 août, elle a déclaré que les livraisons étaient imminentes. Le 7 août, elle a déclaré que les livraisons étaient prévues pour la fin de la semaine.

Bientôt, elle lançait un « e-groupe ». Les lecteurs pouvaient s’abonner gratuitement et recevoir des mises à jour régulières de sa part.

Les investisseurs d’Omega, avides d’informations, ont dévoré ses messages. Elle a rapidement revendiqué plus de 1 000 abonnés. Ses rapports ont commencé à apparaître plus fréquemment.

Les spéculations sur son identité ont fait long feu. « Qui était-elle? » ont demandé d’autres écrivains. Quelques-uns l’ont flambée sur les babillards. Elle a riposté de façon royale.

« Mes principales sources incluent des personnes très importantes dont les responsabilités nécessitent leur présence dans les activités les plus secrètes et les plus importantes de ce pays et de tous les grands pays du monde », a-t-elle écrit. « Mes relations personnelles avec certaines personnes clés m’ont amené à être choisi pour être le porte-parole des prêteurs. »

En août 2000, les enquêteurs fédéraux ont détruit « Omega Trust ». Steve Sanchez a déposé des actes d’accusation contre Hood et 18 co-conspirateurs, inculpant plusieurs chefs d’accusation de fraude électronique, de fraude postale et de complot. Tous seront condamnés… Sauf un , Kodowsky de complications de son diabète.

Dove prétend alors que les ennemis d’Omega, y compris le gouvernement, ont tué Kodosky avec un poison à action lente. Dans ses reportages, elle se moque du  » feuilleton urbain « .

Elle a affirmé qu’Omega n’était pas le seul programme touché par les batailles entre les élites financières. Au moins 50 autres « programmes de prospérité » étaient en jeu. Bientôt, tous seraient déclenchés par l’annonce d’une loi secrète adoptée par le Congrès. Elle l’a appelé NESARA – un acronyme pour la « National Economic Stabilisation and Recovery Act ».

Selon le site Internet de Goodwin , le projet de loi NESARA a langui au Congrès avant d’être finalement adopté par une session secrète en mars 2000 et signé par le président Bill Clinton.. On prétend que la nouvelle loi devait être mise en œuvre à 10 heures du matin le 11 septembre 2001, mais que les ordinateurs et les données (des bénéficiaires des milliards de dollars des « fonds de prospérité ») ont été détruits au deuxième étage d’un des tours du World Trade Center à New York lors des attentats terroristes .

Soi-disant, une « Gag Order »(ou « ordonnance de bâillon » antérieure rendue par la Cour suprême avait interdit à toute source officielle ou privée d’en discuter, sous peine de mort). Goodwin a fait référence aux « chevaliers blancs », pour la plupart des hauts responsables militaires , qui luttent depuis pour faire appliquer la loi malgré l’opposition du président.George W. Bush . Goodwin croit et prétend que Bush a orchestré les attaques du 11 septembre et la guerre en Irak pour détourner l’attention de NESARA.

Et certains, même en France y croient dur comme fer:

La description de Goodwin de NESARA va bien au-delà de la proposition de Barnard en:

  • annulant toutes les dettes personnelles,
  • en abolissant l’ Internal Revenue Service (le fisc américain) ,
  • en déclarant la paix mondiale et en exigeant de nouvelles élections présidentielles et au Congrès.

Goodwin a souvent affirmé que les responsables de Bush tentaient de pirater et de détruire son site Web pour l’empêcher de faire connaître la loi.

Harvey Francis Barnard a pris connaissance de la description de Goodwin de NESARA avant sa mort en 2005. Il a nié que NESARA avait été promulguée dans la loi ou même assigné un numéro de projet de loi, et a condamné les allégations de Goodwin comme une campagne de désinformation. Le site Web de l’Institut NESARA, nesara.org, a publié une déclaration essayant de corriger les distorsions de son texte par la secte NESARA, et même l’acronyme original. Goodwin, pour sa part, a rejeté l’Institut NESARA comme une couverture de désinformation pour la famille Bush…
Goodwin a alors commencé à lier NESARA  avec le « Omega Trust ». Selon Goodwin, les investisseurs d’Omega Trust recevraient leurs rendements après l’annonce de NESARA. Goodwin a prédit à plusieurs reprises que l’annonce NESARA se produirait dans un avenir très proche, bien que dans les années plus tard, elle soit devenue plus réservée dans ces prédictions.
Depuis elle a étendu ses prédictions au monde entier en affirmant que cette loi deviendrait bientôt mondiale sous le nom de GESARA (« Global Economic Security and Recovery Act »). Et « Dove » est devenue « Dove of Oneness » ou « Colombe de l’Unité ».
Depuis de nombreux groupes NESARA ont envahi internet et prétendent chaque semaine que celui ci est pour « bientôt. Depuis 2003…

Demain on rase gratis

 

 

2) Une théorie du complot devenue indépendante

a)Le contexte

NESARA a depuis réussi à fusionner avec d’autres théories du complot actuelles ce qui fait que chaque théorie du complot à désormais sa version. Chacune rapportant, bien entendu des subsides à son gourou.

Régulièrement les adeptes balancent de fausse nouvelles à leurs adeptes:

La liste des « bienfaits » censément apportés par l’acte ont grossis progressivement:

– annule les dettes de cartes de crédit, de prêts hypothécaires et autres dettes bancaires dues à des activités bancaires et gouvernementales illégales

– abolit l’impôt sur le revenu

– abolit l’IRS (autres taxes) , crée une taxe de vente forfaitaire non essentielle sur les « nouveaux articles seulement » pour le gouvernement

– augmente les prestations aux personnes âgées

– Retour au droit constitutionnel

– établit de nouvelles élections présidentielles et législatives dans les 120 jours suivant l’annonce du Gesara

– surveille les élections et empêche les activités électorales illégales de groupes d’intérêts particuliers

– crée une nouvelle monnaie du Trésor américain, la « monnaie arc-en-ciel », adossée à des métaux précieux comme l’or, l’argent et le platine

– retourne au droit constitutionnel à tous nos tribunaux et à toutes nos affaires juridiques

– lance le nouveau système américain de banques à trésor en conformité avec le droit constitutionnel

– élimine le système de la Réserve fédérale

– restaure la vie financière

– forme tous les juges et avocats au droit constitutionnel

– cesse toute action militaire agressive du gouvernement américain dans le monde entier

– établit la paix dans le monde entier

– amorce la première phase de la distribution de la prospérité mondiale des vastes richesses qui s’accumulent depuis de nombreuses décennies

– libère d’énormes sommes d’argent à des fins humanitaires

– permet la diffusion de nouvelles technologies telles que les dispositifs « d’énergie libre ».

Et bientôt le retour de l’être aimé, la réparation à distance des PCs et des voitures, la guérison des cors aux pieds et de la pécole… Un vrai bazaar de désenvouteur…

b)Les différents groupes NESARA/GESARA

  • QAnon

Une analyse des publications de NESARA/GESARA sur Facebook en 2020 ont montré une augmentation significative de leur nombre, culminant à 85,2 000 interactions à la fin du mois de mai. L’augmentation générale des publications autour de cette théorie date de la mise en oeuvre des confinements dans le monde.

Les premiers messages provenaient d’un curieux mélange de mysticisme New Age, de groupes pro-Trump, de NESARA et de pages ufologie – des groupes qui trouvent maintenant un terrain d’entente improbable sous la bannière QAnon. Les publications répertoriées comme ayant eu le plus d’interactions au cours des derniers mois de 2020 le montrent : des groupes QAnon, des ministères chrétiens de droite parlant de Trump, décrétant un passage à une monnaie adossée à l’or, et un air général de théories QAnon imprégnant les groupes susmentionnés. Ce qui est étonnant, c’est la portée mondiale de cette théorie. Les publications en anglais, italien, polonais, espagnol, grec et malais sont toutes présentes dans le top 50 des publications Facebook les plus influentes sur le sujet. Beaucoup de ces messages ont été partagés des milliers de fois.

L’analyse sur Twitter donne une histoire similaire. À partir de la mi-juin 2020, NESARA et GESARA ont fait l’objet de 334 912 tweets provenant d’un mélange de « Starseeds », de gourous de la crypto-monnaie et d’un assortiment de comptes QAnon à différents niveaux de dévouement, tous tweetant avec enthousiasme à propos de l’inévitable  » Réinitialisation globale » dans une grande variété de langues. Toute déclaration de Trump étant interprétée comme une preuve que le NESARA est imminent.

Le fait que le livre de Barnard porte le même nom que le mantra électoral de Trump en 2016, « Drain the Swamp », mais aussi le choix des « gentils » de « Dove »: les « chevaliers blancs »est peut-être une coïncidence, mais pour les partisans de QAnon, il se lit comme une preuve.

The swamp thing

 

 

  • L’évangéliste Internet Sherry Shriner, qui exploite de nombreux sites Web, considère elle que NESARA est lié aux extraterrestres reptiliens, qui selon elle, contrôlent depuis longtemps le gouvernement américain. Evangéliste connue très défavorablement. C’est une des rares à en parler négativement.

 

  • Les « maîtres ascensionnés » et les extra terrestres bienveillants.

Certains partisans divers de ces sectes ont abondés dans le sens des théories fumeuses de « Dove ». Il faut dire que la secte originelle de Dove en est une version.  Joshua David Stone, Sheldan Nidle, et Luis Prada sont de ceux là. Ces personnes issues de la secte « Société Aetherius » prétendent que Jésus Christ lui même sous son avatar de « maître » dénommé « Sananda » et un autre être cosmique « Hatonn » seraient venus annoncer aux dirigeants terriens l’ère de NESARA.

Le tout s’inscrit dans les mouvements sectaires autour du personnage imaginaire d' »Ashtar Sheran« .

  • Jennifer Lee, qui avait l’habitude de publier des rapports de situation sur Internet NESARA presque quotidiennement sur son site maintenant disparu, a discuté d’une foule d’êtres d’un autre monde et « interdimensionnels » qui aident dans les coulisses à faire annoncer NESARA.

 

  • Les « citoyens souverains »

Jamais en reste quand il s’agit d’absorber une nouvelle théorie du complot à leurs théories, ils ont repris les listes déjà données ci dessus en y ajoutant leurs marottes. Avec un bonus, les machines anti gravité et les machines de guérison… Que c’est formidable!

  • « QFS »

Et puisque nous en sommes à la science fiction certains annoncent l’adossement du NESARA avec le QFS… Comprendre le « Quantum Financial System« … Ou « Système Financier Quantique…
C’est quoi? Pitié ne nous en demandez pas trop. Nous, nous l’avouons humblement, nous sommes des billes en physique quantique. Mais pas eu! Eux, ils ont tout compris et ca à l’air vraiment super, la preuve, voilà ce que l’on trouve sur un site conspi en parlant:

Le QFS on a rien compris, mais c’est trop dla balle!
  • Le SFQ (Système Financier Quantique) détruit le Système des Banques Centrales
  • Le SFQ n’a pas d’équivalent en technologie avancée
  • Le Réamorçage Monétaire Mondial
  • Donald Trump réélu comme premier Président de la nouvelle République de l’Amérique
  • L’Unité est la base du pouvoir

Le Nouveau Système Financier Quantique est un Système Conscient et Inviolable offert par les Galactiques ! Le Nouveau Système Financier Quantique (SFQ) possède actuellement des comptes pour chaque être humain sur cette planète !  C’est grâce aux vibrations de notre ADN que nous aurons accès à notre compte ! Tout l’argent « sale » sera confisqué et redistribué aux plus pauvres !

Le Système Financier Quantique SFQ
On sait peu que ce nouveau système a été conçu en préparation de la prise de contrôle du Système de Dette Monétaire des Banques Centrales pour mettre fin à l’esclavage et au contrôle financier de la population. L’Alliance a donné au Président Trump la baguette magique pour s’emparer de l’ancien système bancaire sans le changer.
L’humanité ne dispose pas de la technologie pour combattre le système financier de l’Etat Secret. Des extraterrestres sont venus à la rescousse avec des technologies aliènes ou même d’autres dimensions pour accomplir cette tâche. Dans les Ordinateurs Quantiques, l’intelligence est intégrée sans propriétés 3D. Aucune création 3D n’est capable de remplacer le pouvoir d’un être vivant. C’est pourquoi l’intelligence artificielle (IA) a été conçue pour remplacer les êtres conscients.
Une entité spirituelle a été élaborée pour accomplir la réalisation physique pour tous les êtres au-dessus de la quatrième dimension. Notre terre est comme un être vivant qui tire sa force vitale de l’anneau planétaire symbolique. Le SFQ est destiné à opérer avec de l’Intelligence Quantique Bienveillante en interaction avec n’importe quelle transaction financière dans le monde financier. Comme garantie que chaque transaction est légale et transparente pour chaque détenteur de compte. Quelqu’un qui a maîtrisé la physique quantique peut comprendre l’effet qu’exerce cette technologie informatique quantique sur chaque transaction financière qui passe par le système financier quantique. Elle ne peut pas être modifiée. La confirmation et la divulgation de cette heureuse composante du SFQ est l’assurance et le signe d’un système de transfert fiable, neutre et sécurisé à cent pour cent.

Certaines personnes essaient de discréditer le SFQ qui est la plus grande avancée financière de tous les temps. Cette incompréhension peut être le résultat du fait que le SFQ n’a pas d’équivalent à ce qui a été présenté au monde auparavant. C’est comme une machine à antigravité comparée à une automobile. Il n’y a pas de base réelle pour comprendre cette technologie. Elle est sans équivalent ; il n’y a rien de semblable en technologie avancée qui n’ait existé auparavant. C’est une nouveauté. Elle est supérieure dans la technologie qu’elle exploite pour accomplir la sécurité et la transparence nécessaires pour que les détenteurs de devises puissent réaliser tous leurs objectifs financiers humanitaires. Avec le SFQ, le monde peut être inondé de monnaies garanties-or qui sont conçues pour éliminer le système financier de l’ancienne Cabale avec les banquiers centraux qui contrôlent toutes les transactions financières.

Le SFQ détruit le Système des Banques Centrales
Avec l’activation du SFQ, l’Alliance aura complètement détruit le système de Banque Centrale des Rothschild qui a été conçu par Mayer Amschel Rothschild (1744 – 1812) pour contrôler l’économie mondiale et soumettre la population mondiale à l’esclavage de la dette.

La vérité est que le SFQ a fonctionné en parallèle du Système de Banques Centrales depuis un bon moment et qu’il a contré les nombreuses tentatives de piratage de la Cabale dans le but de voler des fonds. Dans ce processus, de nombreux banksters ont été pris la main dans le sac et arrêtés. Ce puissant système informatique quantique peut assigner un code numérique à chaque dollar/euro/Yen fiduciaire dans chaque compte bancaire dans le monde entier et par conséquent suivre en temps réel les flux financiers ; connaissant exactement l’origine des fonds, l’endroit où ils ont été transférés, qui les a envoyés par leur code d’entrée, et quel compte a reçu les fonds.
Imaginez la frustration d’un banquier qui vient juste de voler de l’argent et l’a illégalement transféré vers un autre compte et qui se fait arrêter en temps réel pour vol. Ces pauvres diables de banquiers ont été vaincus. Ils inspirent leur dernier souffle avant que le poids de leurs « plans de mort » ne vienne écraser leurs corps pathétiques gorgés de sang de bébé.

Seules les monnaies garanties-or qui disposent d’un certificat d’or numérique peuvent être transférées par le SFQ. Le certificat d’or référence un numéro de série sur une pièce d’or tenue en réserve pour garantir la monnaie. Des technologies extraterrestres servent à maintenir en quarantaine l’or destiné à garantir les monnaies. Il n’y a pas moyen de le voler ou de le sortir des coffres sécurisés où il est stocké. C’est pourquoi elle est appelée monnaie garantie-or, en référence à la pièce d’or dans le coffre qui la garantit.

Les références à « des monnaies garanties-or » est le processus qui établit une monnaie basée sur des actifs au sein du pays d’origine. Les actifs sont la justification pour établir la quantité de monnaie disponible dans un pays, mais toutes les dénominations de monnaies doivent résider dans le SFQ et recevoir un certificat d’or pour être actives au sein du SFQ. Si les actifs sont des minerais extraits de la terre, ils seront vendus sur le marché comme toute autre matière première. Il s’agit d’un processus considérable, d’une mission d’une ampleur non négligeable. Mais un processus nécessaire pour assurer une valeur mondiale à toutes les monnaies utilisées au sein du SFQ.

Toute monnaie fiduciaire qui ne peut être considérée comme propre, nette, non-terroriste et ne reposant pas sur des activités illégales, qui disqualifient la plupart des monnaies fiduciaires, ne peut devenir une monnaie légale dans le SFQ. Les monnaies fiduciaires résultant d’activités légales seront échangées contre des monnaies garanties-or à la banque.

Le SFQ n’a pas d’équivalent en technologie avancée
Le Système Financier Quantique – SFQ n’est pas comparable à quoi que ce soit qui ait été introduit dans le monde auparavant. Il n’a pas d’équivalent ; il n’a pas d’équivalent dans la technologie avancée ou dans aucun autre système avant lui. Il est supérieur dans la technologie qu’il applique, afin d’accomplir la sécurité et la transparence financière à cent pour cent qu’exigent tous les détenteurs de compte. Avec le SFQ, le système monétaire du monde peut être aisément modifié pour inclure les monnaies garanties-or qui vont complètement éliminer l’usage du système bancaire des Banques Centrales de l’ancienne Cabale. Malheureusement, pour comprendre pleinement la structure évoluée du SFQ, il n’existe pas d’équivalent technologique qui puisse servir d’exemple.

Réamorçage Monétaire Mondial
Sans la possibilité de certifier la monnaie existante dans le nouveau SFQ, toutes les activités des Banques Centrales cesseront d’avoir une importance notable au sein de ce nouveau système financier. Un pays qui n’est pas conforme à GESARA restera en-dehors du SFQ et finalement exclu du commerce international. Leur pétrole ou leurs céréales, ou autre, auront toujours de la valeur mais comment un pays conforme à GESARA va-t-il payer des produits à un pays non-participant au SFQ ?

L’argent ne peut pas être transféré. Les pays non conformes, s’il en existe, en seront réduits à troquer les produits ou à élaborer un échange de crédit avec d’autres pays, un système qui n’est pas disponible actuellement pour faire des affaires à un niveau important. En parlant de pays du tiers monde – les pays non conformes seront relégués au rang de pays du quatrième ou cinquième monde.
Chaque pays doit être conforme à GESARA pour participer au SFQ. L’Alliance utilisera un formule quantitative spécifique pour déterminer la quantité de monnaie disponible, « dans un pays », qui va être garantie-or dans le SFQ. Les résultats de la formule vont déterminer une valeur équitable des actifs de chaque pays par rapport à un autre. Il y a bien plus d’or que nécessaire pour accomplir la garantie-or de toutes les monnaies mondiales. Une fois déterminé par le Réamorçage Monétaire Mondial, le prix de l’or deviendra négligeable pour la valeur d’une monnaie spécifique par rapport aux autres. Toutes les monnaies seront équitablement calibrées.

Si le prix de l’or monte, la valeur de toutes les monnaies va également augmenter, ce qui fait que la parité entre toutes les monnaies restera inchangée. La formule comprend : les actifs fonciers, l’économie du pays, sa population éveillée – ce qui constitue un des actifs du pays, ainsi qu’un nombre d’autres paramètres pour déterminer la valeur de la monnaie du pays. Cette formule va être appliquée à chaque pays afin que toutes les monnaies soient équivalentes à celles de tous les autres pays.
L’application de la formule et la valeur commune de l’or signifient que la monnaie d’un pays doit avoir la même valeur que celle d’un autre pays. C’est ce qu’on appelle le Réamorçage Monétaire Mondial – le redémarrage de toutes les monnaies à parité les unes avec les autres monnaies mondiales et chacune a un certificat d’or pour en valider l’authenticité. C’est une obligation pour chaque pays d’utiliser la formule de réamorçage et appliquer la norme mondiale, afin de s’assurer que le SFQ fonctionne comme prévu. C’est la raison pour laquelle un pays doit être conforme à GESARA pour participer au SFQ.

Donald Trump réélu comme premier Président de la nouvelle République d’Amérique
L’Alliance a confirmé que son but de vaincre l’Etat Secret s’est avéré bien plus complexe, chronophage et difficile qu’il n’avait été anticipé ou prévu. Il devient de plus en plus évident que des informations de nature à changer le monde sont prêtes à être rendues publiques, probablement plus tôt que prévu. Cela sera probablement accompagné des arrestations de masse attendues de longue date. Il y a littéralement plus de cent soixante-dix mille inculpations sous scellés prêtes à être exécutées, et en partie déjà exécutées.

Bref comme vous le voyez eux non plus n’ont rien compris…
Mais ils font semblant:

TG c’est quantique

En tout cas, ca n’a rien à voir avec ce que ca semble être RÉELLEMENT . Ni adossé sur l’or, ni une technique au point à ce jour et certainement rien à voir avec les illuminés du GESARA.

CONCLUSION
Encore une fois, on ne peut être que confondu par tout ces gens qui croient à des théories vielles de 20 ans, basées sur les écrits d’une personne qui a démenti ces théories du complot et devant se produire chaque semaine depuis 20 ans. Et pourtant elles se développent promettant un monde meilleur à ceux qui y croient. Ou plutôt à ceux qui tirent les ficelles de cette vaste escroquerie. Sans compter les ajours de science fiction pseudo mystique et la baguette magique du conspi, nous avons nommé la « physique quantique ».
Gageons qu’avec les périodes troubles qui se présentent d’autres tomberont encore dans cette escroquerie et se feront plumer.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire