11 janvier 2019 | 1070 vues | Anti-intox, Hoaxes officiels des droites extrêmes

Mauvais mélange des genres entre GJ et armée

L’extrême droite tente d’instrumentaliser les militaires et l’armée

Gilets jaunes, coup d’état militaire, pacte de Marrakech et autres délires….

S’il fallait une preuve supplémentaire de l’implantation de l’extrême droite au sein des GJ, c’est bien ce fantasme de coup d’état militaire propre à cette faction qui revient régulièrement…ou les délires paranoïaques liés aux militaires de passage par là et par hasard.

Tauzin: Appel au putsch
Tauzin: Appel au putsch

 

Bref on appréciera la schizophrénie et le grand écart idéologique ou d’un côté les militaires sont nos héros et de l’autre, ils sont une menace pour le mouvement ! Quelles difficultés pour soutenir les policiers d’un coté et protester contre les violences policières sur les gilets jaunes….

De « Fly Rider » et ses délires sur l’intervention de militaires européens (une armée européenne ! rires ! d’ailleurs le Général Marc Bertucchi, signataire de la lettre citée plus bas aurait pu lui dire étant donné qu’il a commandé l’Eurocorps…) aux fantasmes sur une intervention de forces étrangères comme l’EUROGENDFOR.

Eurogendfor: une photo qui date
Eurogendfor: une photo qui date

 

A Christophe Chalençon et son appel à nommer le Général De Villiers (ancien CEMA) comme 1er ministre (on lui rappellera au passage qu’aujourd’hui De Villiers travaille pour le « Boston consulting group« , une société américaine !)

 

Ou son annonce de la guerre civile

Chalençon: coup d'état
Chalençon: coup d’état

 

Tout est bon pour essayer de mêler les militaires et les policiers à ce mouvement.

On passera sur « le coup de gueule d’un ancien chef militaire » le LCL (Lieutenant-colonel, en retraite mon gars, en retraite ! NDLR) MENICHINI qui mélange devoir de réserve et obligation politique envers son parti, sans doute le parti communiste ???

Coup de gueule d'un LCL...en retraite
Coup de gueule d’un LCL…en retraite

Non on déconne le Rassemblement National évidemment dont il est responsable pour la 6ème circonscription du Var. Private joke militaire de l’auteur : il manque l’étoile sur votre brevet para Mon Colonel….elle est tombée ?

Et puisque nous parlons de mêler les policiers au mouvement, on ne trouve plus d’appel à soutien venant de pseudo pages « patriotiques »  « pro police »? C’est l’effet des gaz lacrymos, canons à eau, GAV et autres coups de matraque ?

Même si ces appels à la révolte militaire sont pris au sérieux par la hiérarchie, ils font bien rire dans les popotes….

 

La plus grosse tentative d’enfumage vient de cet appel anti-pacte de Marrakech par un quarteron de généraux aussi putschistes qu’inutiles qui eux aussi ont oublié le devoir de réserve.

 

Non l’armée française ne se limite pas à 11 anciens généraux, 1 remercié et un colonel d’active…le remercié ? Monsieur Piquemal après son épopée calaisienne….

On ne reviendra pas sur Charles Million pour ses accointances avec l’extrême droite.

On ne reviendra pas non plus sur messieurs Tauzin (rédacteur chez « Egalité et Réconciliation » pendant un temps, « cercle des volontaires » et autre « comité Valmy ») et Martinez (régulièrement repris par « media presse info », « boulevard Voltaire », « Minurne » et autre « cercle des volontaires »).

 

 

On sera plus étonné de retrouver l’ancien CEMA dans cette liste, bien que son nom ait déjà été associé à ce genre de courrier alors qu’il n’était que N°2 de l’armée (cf article de l’Opinion, plus haut). Mais un coup d’œil à l’article en page 8 du canard enchainé du 19/12/2018 dernier nous éclaire un peu plus sur les motivations du Gal De Villiers : la promotion de son nouveau bouquin ou il sabre le chef de l’Etat de quelques phrases bien assassines… la vengeance est un plat qui se mange bien froid…

Alors ils ont le droit de s’exprimer, mais on va quand même leur rappeler le devoir de réserve qui leur impose de ne pas mêler uniforme et opinions politiques…

Les autres signataires ? Marc Bertucchi a commandé l’Eurocorps, Philippe Chatenoud avait déjà eu les honneurs de la presse pour s’en être pris publiquement à Nicolas Sarkozy après la bavure de Carcassonne. C’est là son seul fait d’arme

On retrouve André Coustou dans d’autres articles polémiques de soutien à Piquemal ou de coup de gueule dans la gestion des armées par Emmanuel Macron, tout comme Daniel Grosmaire et  Patrick Martin.  Roland Dubois est auteur régulier chez boulevard Voltaire, volontaire de France ou dans le blog du colonel, sites de gauche bien sur…

Plus étonnant est le parcours de Christian Houdet, ayant commandé une unité de prestige de la légion et devenu par la suite conseiller défense de Marine Le Pen. Parcours surprenant aussi pour Daniel Schaeffer, auteur connu pour France Inter et des sites spécialisés sur l’Asie, ce spécialiste des relations internationales ne pouvait pas ignorer que le pacte n’avait aucun caractère obligatoire. Michel Issaverdens est connu pour son livre « Pétain – De Gaulle, quelques mensonges trop répandus », tout un programme. Jean-Louis Chanas est connu pour ses signatures d’articles polémiques mais aussi comme administrateur d’OST sécurité après avoir été responsable du service action de la DGSE.

Bref, des gens qui ont quitté le service actif depuis la fin des années 90 ou le début des années 2000 et dont les tendances politiques sont clairement marquées.

On pourra comparer le nombre de militaires ou anciens signataires de ce torchon et le nombre réel de militaires.

 

Et le nombre réel de généraux à la retraite…


Enfin, la dernière en date, quelques comédiens déguisés en tête de cortège sur les champs Elysées :

4 militaires Gilets jaunes en goguette
4 militaires Gilets jaunes en goguette

 

De gauche à droite :

  • Un ancien gendarme (très ancien au vu du profil et de la barbe grisonnante) titulaire de la médaille militaire. Mais que fait la grande chancellerie ?
  • Victor Lenta,

un homme très connu : il a, en effet, été mêlé à plusieurs actions menées par des ultranationalistes. Membre du bloc identitaire de Toulouse, il s’est plus d’une fois vanté sur internet «d’avoir fait des ratonnades» lorsqu’il était militaire à Carcassonne. En 2008, avec le groupuscule néonazi Languedoc War (LW), il aurait pris part à l’incendie d’une mosquée. Le 19 avril à Colomiers, en Haute-Garonne. Ce soir-là, il était avec une dizaine d’amis chez «Jo», qui les recevait dans son pavillon de Castanet-Tolosan (Haute-Garonne) pour célébrer un drôle d’anniversaire : celui de «tonton Adolf», comme le groupe l’expliquera lors de son procès. Adolf Hitler, la référence commune et constante pour Victor Lanta, Français d’origine colombienne, et de ses amis. Pour fêter l’événement comme il se doit, le groupe, vêtu de treillis noirs et de cagoules, avait acheté une dizaine de packs de quarante bouteilles de bière, de la tequila, de la vodka et du whisky. Une fois correctement alcoolisés, les «LW», comme ils s’appellent, ont construit des croix gammées en bois qu’ils ont enflammées dans le jardin. Ils envisagent alors de faire «une ratonnade» place Saint-Pierre à Toulouse. Finalement, c’est sur la mosquée de Colomiers qu’ils jetteront leur dévolu. Ils saccageront l’entrée, puis la salle des ablutions avant de mettre le feu. C’est pour cette affaire, dans laquelle il niera toute implication, qu’il sera radié de l’armée.

Les Jeunesses identitaires à Toulouse

Victor Lanta se fera ensuite un nom dans l’extrême droite radicale en codirigeant les Jeunesses identitaires à Toulouse et en contribuant très activement au développement de la section locale des Jeunesses nationalistes. Proche du Lys Noir, un groupuscule qui prône un coup d’état militaire en France, il sera mis en cause dans la sauvage agression de Manuel Andrès Pardo, un étudiant chilien de 36 ans, survenue dans la nuit du 30 mars au 1er avril, près de Saint-Sernin à Toulouse.

C’est une horde d’une quinzaine d’extrémistes armés de battes de base-ball et entonnant des chants nazis qui s’était ruée sur cet étudiant le blessant grièvement. Dans cette affaire, la justice l’avait placé sous le statut de témoin assisté.

Sur la page Facebook d’Unité continentale, mais aussi d’autres groupuscules d’extrême droite, des sympathisants lui rendent un hommage appuyé. «C’est bien. C’est grâce à des hommes comme toi qu’il y aura un jour un monde libre et pur»..
Victor Lanta et Nicolas Perovic affirment qu’Unité continentale est chargée par les responsables des forces armées de la République populaire de Donetsk «de recruter et d’acheminer en Ukraine des Européens qu’elle formera au combat». La plupart de ces recrues sont des Européens dans la mouvance ultranationaliste.
Victor Lanta promet que «lorsque cette guerre sera finie, il pourrait s’engager en Irak pour aider les chrétiens et dessouder des islamistes»

Sources :
FAF WATCH

La Dépêche

Vidéo

  • Avec le béret bleu ONU, Christophe Guerrero, un GJ de la 1ère heure.
La Montagne 12 novembre 2016: C Guerreiro
La Montagne 12 novembre 2016: C Guerreiro

On va quand même lui rappeler que l’insigne du béret ONU se porte à gauche, que le treillis vert kaki a été retiré du service depuis 20 ans, le ceinturon à l’ancienne depuis quelques années aussi et que le panachage de tenues civile et militaire est particulièrement mal venu…

  • Enfin, le dernier manifestant est un illustre inconnu ayant fait son service dans les transmissions et obtenu une cochonou (surnom de la médaille de la défense nationale) de bronze…Il y avait aussi dans le cortège quelques porteurs de bérets militaires

Alors on va juste rappeler à ces personnes quelques règles législatives simples :

 

Dont l’article 1 :

― Le port d’un uniforme est autorisé dans les conditions fixées aux articles 2 et 3 du présent arrêté :

a) aux militaires de la réserve opérationnelle qui ont souscrit un engagement à servir dans la réserve opérationnelle ;

b) aux anciens militaires soumis à l’obligation de disponibilité ;

c) aux réservistes de la réserve citoyenne ;

d) aux anciens réservistes admis à l’honorariat de leur grade.

II. ― Il est interdit :

a) à la personne radiée de la réserve par mesure disciplinaire ;

b) à l’occasion de toute activité ou manifestation à caractère syndical ou politique.

On se contentera de rappeler aux organisateurs de ces manifestations que s’ils veulent être pris au sérieux, il faudrait éventuellement faire appel à d’autres personnes plus crédibles en tête de cortège… Même les pages d’humour militaire se sont amusées de cette photo

Humour militaire
Humour militaire

 

CONCLUSION
Les intox sont nombreuses pour mêler le sort des militaires à celui des GJ. Le tout dans la situation de grand écart idéologique entre le soutien assumé aux gilets jaunes et la nécessité de ne pas fâcher l’électorat traditionnel et la caution patriotique revendiquée des forces de l’ordre et armée….
Ce qui va devenir à un moment problématique….
Nous avons pu remarquer le silence assourdissant du FN/RN de ces derniers jours coincé entre un éventuel soutien aux forces de police et un soutien au mouvement des GJ… Mais même dans les groupes de soutien « frontistes » aux GJ, les conflits sur ce sujet deviennent explosifs! Ambiance:

On va juste rappeler aux extrêmes de tous bords que leurs préoccupations ne sont pas forcément celles des militaires (preuve en est le dernier rapport sur le moral)…

 

Eux, pensent en ce moment au passage au prélèvement à la source dans Louvois (calculateur de solde à problème), aux missions « Sentinelle » de l’année, aux départs en opérations….Plus de la moitié des militaires ne sont pas inscrits sur les listes électorales et/ou ne votent pas….

 

Allez, bonne année quand même….

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire