13 juillet 2022 | 930 vues | Conseils de base, Pratique

Le problème du faux tweet

Du troll au hoax, il n’y a qu’un pas

La capture d’écran d’un faux tweet? c’est devenu courant. Alors on va essayer de vous expliquer comment ça fonctionne, et comment s’en méfier.

Pour commencer, on peut avoir besoin légitimement de créer de tweet de toute pièce. Pour une démonstration ou pour mettre en scène une maquette par exemple. Ça fait partie des outils qui aident les webmasters. Mais évidemment, des petits malins peuvent être tentés de troller. Et c’est là que les choses se compliquent. Une blague devient virale, est reprise, déformée et donne naissance à un hoax.

La fabrication du fake, un jeu d’enfant

Voyons par exemple avec ce site comment on fait un fake de a à z. (Il existe un tas de site qui propose ce genre de générateurs, plus ou moins complet. Et évidemment, il y en a pour absolument tous les réseaux sociaux)

 

Ça peut être très amusant pour amuser la galerie, mais il suffit que quelqu’un enregistre cette image pour la publier sur son compte à son tour, et pour peu qu’on fasse confiance à celui qui publie en bout de chaîne, on se fait avoir. L’exemple avec Isabelle Balkany est à ce titre édifiant : le militant appelé « Grain de riz » a autant agacé qu’amusé sur la toile. Les dérapages racistes des Balkany sont tellement invraisemblables que le fake que nous avons relayé ici devient presque plausible. Isa nous a en effet habitué à des commentaires tout à fait improbables.

D’un point de vue éthique, cela pose question : qui croire ?

  • Vérifiez vous-même sur Twitter.
    Ce conseil a l’air simple mais il est essentiel.
  • Si vous avez un doute sur le tweet, ne le relayez pas.
  • Même un fake évident (et vraiment drôle) peut créer la confusion dans un autre contexte. Prenez ça en compte avant de faire des blagues.

Le faux tweet, le troll à double tranchant

Il y a beaucoup de façon de se faire avoir sur les réseaux sociaux, et ça arrive à tout le monde. La fachosphère a une certaine tendance a souvent raconter n’importe quoi ; à l’image de ce troll venu de 4chan qui a diffusé sur Twitter la photo d’un créateur de jeu vidéo, le désignant comme étant l’assassin de Shinzo Abe. Curieusement, Damien Rieu est tombé dans le panneau. Le fake est politique.

Donc, même pour rire, soyez prudent avec les captures d’écrans venant des réseaux sociaux. La création de fake est aussi un enjeu politique.

 

Auteur de l’article : Pavel DBK

Laisser un commentaire