19 novembre 2019 | 844 vues | Anti-intox, Hoaxes sous d'autres horizons, Inclassable

« Citoyens Souverains »(3): les convergences entre le mouvement QAnon et les Souverains

Le délirant complot des QAnon

Lorsque nous avons rédigé notre premier article sur le mouvement français des « souverains », une question a été très vite posée:  est ce que celui-ci pouvait être perméable à un autre mouvement politique plus organisé, disons plus « traditionnel » d’extrême droite.
En effet, la nature même du mouvement des souverains la rend « atomisée ». Chacune des tendances de cette galaxie est plus ou moins dirigée par un des nombreux gourous de ce mouvement. Cependant, ces groupes échangent et se retrouvent pour des actions ponctuelles.
Ce que nous avons craint, c’est que ce mouvement fédère des groupes complotistes dénués de colonne vertébrale idéologique politique. Dans notre deuxième article, nous identifiions plusieurs gourous français en formation:

A ce jour nous avons identifié d’autres gourous plus proéminents dans la galaxie souveraine en France :

Ces personnes utilisent une fake news qui avait eu un certain succès en 2016 comme quoi, suite à un décret de Valls, alors premier ministre, la France n’avait « plus de constitution ».
Il est à noter que ces personnes se réfèrent abondamment à un des théoriciens du complot de cette thèse délirante, Serge Petitdemange  , revenant sur la scène complotiste après en avoir disparu depuis 2003.
Précisons tout de même que si Petitdemange n’exprime pas ouvertement des idées « souveraines », il est connu pour être proche de Fiorile.

Puis à l’occasion d’un nouvel article sur une arnaque d’un groupe fascitoïde, nous avons pu remarquer qu’un groupement politique commençait à faire l’unanimité chez les souverains mais aussi la galaxie de groupes complotistes qui eux-même commençaient à être fédérer par les souverains.
Et ce n’est pas une bonne nouvelle, ce sont les Q Anon…

1) Les « Q Anon »

Dans cet article voilà ce que nous écrivions:

Toutefois nous avons pu remarquer que ces sites fréquentaient tous (ou quasi tous) les complotistes des « QAnon » ou bien d’autres sites complotistes pro Trumpistes.
Notre hypothèse est que les événements de la mise en accusation de Trump a éveillé les responsables de ces sites. Pour défendre leur idole politique, ils font passer ces événements pour des faits à dimension cosmique se réduisant à un combat entre le bien « Trump » et le mal « la Cabale » (ou « Deep State », « l’état profond » agité par les zélotes de Trump), version moderne du concept fumeux « d’Empire » de Soral.
C’est mince?
Certes. Mais il nous semble assez significatif que ce vocable de « Cabale » soit brusquement utilisé par tous ces sites, alors qu’il provient des « QAnon ». Nous allons continuer à enquêter sur ce sujet. Mais il ne nous semblerait pas absurde qu’un agenda politique se cache derrière les principaux sites de ce style. Reste à savoir combien se contentent de copier pour attirer le client…

a) Le QAnon

Voilà plusieurs fois que nous faisons allusion brièvement des « QAnon ». Il est temps de développer un peu, pour mieux comprendre.

Le mouvement « QAnon » est issu d’une série d’indices énigmatiques qui ont commencé à être mis en ligne en octobre 2017, à partir de « 4Chan » 4chan ou 4channel, dont le nom vient du japonais Yotsuba Channel (四葉チャネル« canal des 4 feuilles »), est un forum anonyme anglophone de fort mauvaise réputation. « particulièrement controversé » comme l’explique Le Monde, de par son fonctionnement qui ne connaît pas la modération d’informations, c’est un réseau social qui voit se côtoyer le pire; racisme, homophobie, sexisme, appels à la violence, au meurtre. En bref, c’est un vaste dépotoir de ce qu’internet peut produire de pire. QAnon s’ y est fait connaitre avant de migrer vers le plus marginal « 8Chan ».
Il vient récemment de changer pour un encore plus confidentiel: « Qmap.pub ».
La personne anonyme derrière les indices passe par «Q», une référence à un  haut niveau habilitation de sécurité. En effet le terme de « AQ Clearance » équivaut à une autorisation Top Secret du département de la Défense des États-Unis.

Le « Anon » dans « QAnon » fait référence à la fois à Q, et à ses partisans anonymes, les « anons » (abréviation de « Anonymous« , mouvement né également sur « 8chan »). Ce mouvement est aussi connu comme « The Storm » (La Tempête ») et « The Great Awakening » (« Le Grand Réveil »).

Q est censé révéler des informations top secrètes à l’aide d’indices, ce que les fans de QAnon ont surnommés «la chapelure». Ils sont écrits en petites rafales, dans un style référence-lourd composé à la fois d’un poème et d’une note de rançon.

Exemple de message cryptique de QAnon

Voici un exemple de juin 2019:

Pensez vote SC pour confirmer (à venir).

Action Sans Nom.

Chaque chien à son jour.

Profite du spectacle.

Q

« Sans Nom » est le surnom de Q pour John McCain, et « SC » est évidemment la Cour suprême. En ce qui concerne «chaque chien a sa journée» – c’est le genre de remarque Q énigmatique qui a engendré une industrie artisanale de fichiers PDF et de flux de données en direct 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, analysant la « chapelure ».

b) Les théories du complot de QAnon

Théorie du complot sur le style de conneries similaires telles que le « Pizzagate« , il avance un fantastique réseau de tromperies qui enveloppe le trumpisme, une campagne alarmiste de peur, de diabolique pédophilie satanique contrôlée par le parti démocrate , d’enquêtes sur l’immixtion des russes dans les élections américaines de 2016 , dans la fusillade de Las Vegas et dans la paranoïa du Nouvel Ordre Mondial dans un ensemble facile et sans réserve promu par Internet et Alex Jones.

Le principe central de QAnon est que le président Trump travaille secrètement à éliminer un cercle mondial de pédophiles sataniques d’une élite cannibale. Chaque président avant lui était au service d’une « Cabale » maléfique de cupide globalistes/mondialistes , notamment Hillary Clinton et Barack Obama , sont responsables de tout, du cercle mondial des pédophiles à la tuerie de masse à Las Vegas en 2017 .
Maintenant, Trump et ses alliés dans l’armée sont sur le point d’arrêter tous ces malfaiteurs, en expédiant bon nombre d’entre eux à « GITMO » (Guantanamo Bay). Cette purge à venir a été surnommé « The Storm » par les fans QAnon, qui prétendent que Trump y fait référence quand il fait parle du « calme avant la tempête » en Octobre 2017.

QAnon est inhabituel, selon Joseph Uscinski, professeur à l’Université de Miami, car il offre aux républicains une autre vision du monde lorsqu’ils contrôlent déjà la quasi-totalité du gouvernement. Habituellement, « les théories du complot sont pour les perdants », a déclaré Uscinski, «Normalement, vous ne vous attendez pas à ce que la partie gagnante les utilise, sauf quand ils ont des problèmes», déclare également Uscinski.

Le complot QAnon est une anomalie, c’est le fait qu’il présente un monde alternatif dans lequel les «bons» contrôlent l’ensemble du gouvernement.

Dans le monde délirant de QAnon,  le conseiller spécial Robert S. Mueller mène en fait une enquête de haut niveau contre les démocrates sous couvert de l’enquête russe; les Illuminati , la conspiration Rothschild, l' »Opération Mockingbird » (une prétendue 20 e siècle d’ infiltration de la CIA dans les médias ), le fascisme dirigent le « Deep State »; les films de Francis Ford Coppola ont un sens caché; Angela Merkel est la fille du dictateur allemand Adolf Hitler; la reine Elizabeth II fait partie de la cabale et a fait assassiner la princesse Diana par le MI6, ce qui est en quelque sorte lié à Angela Merkel; Kim Jong Un est un chef fantoche chargé par la CIA de la Corée du Nord afin de déclencher une guerre s’ils en ont besoin, et les enfants enlevés dans le monde servent à satisafiare les besoins pervers des élites pédophiles ou sont envoyés dans une colonie secrète sur Mars pour produire de « l’adrénochrome« …

Oh, et JP Morgan a fait couler le Titanic pour éliminer ses rivaux millionnaires, et John F. Kennedy Jr. a simulé sa mort et a rejoint l’organisation secrète de lutte contre le mal de Trump, où il écrit ses messages sous le pseudonyme de » Q « , quant à Hillary Clinton, celle que vous voyez dans les médias, c’est un clone, car la vraie est en train d’agoniser du « Kuru » dans une base secrète du Groenland (d’ailleurs c’est pour ca que Trump voulait racheter le Groenland: afin d’anéantir cette fameuse base secrète)….

H. Clinton est en fait un clone

Bien que « la tempête » soit au centre du récit de QAnon, elle est également suffisamment souple pour incorporer tout ce qui fait l’actualité. Q aime bien laisser entendre que chaque tuerie de masse est une attaque sous fausse bannière organisée par la cabale, et il a utilisé une image webcam floue d’un éclair de lumière près du Puget Sound pour affirmer que l’état profond avait tenté d’abattre l’avion de Trump.

Dingue, complètement délirant, on ne peut exclure aucune possibilité d’histoire délirante dans le complot « QAnon ».
D’autant que tout peut s’y intégrer au prix d’une petite contorsion du mythe original.
Chemtrails, pédophilie, vaccins, cannibalisme rituel, franc maçons, jésuites, complot juif, extra terrestres, NESARA/GESARA, HAARP, tout passe à la moulinette de QAnon pour y être intégré.
QAnon fonctionne comme une grande théorie du complot unifiée, car elle englobe à peu près toutes les théories du complot imaginables (avec quelques points de référence historiques et presque aucun contexte). 

c) Mystification, désinformation

Même lorsque les prévisions de Q sont décevantes, la communauté QAnon continue. Q a annoncé la publication du rapport de l’inspecteur général du ministère de la Justice sur l’enquête par courrier électronique du FBI Hillary Clinton, par exemple, en promettant qu’il contiendrait la «tempête» promise de révélations sur les plus grands démocrates et l’état profond. Lorsque le rapport a fait long feu, cependant, Q a promis que le sous-procureur général Rod Rosenstein, une cible fréquente de QAnon jabs, avait altéré le rapport. Trump avait le vrai rapport, affirma Q, et la publication de ce rapport résoudrait tout.
Certains vont même jusqu’à justifier les erreurs de Trump et de QAnon comme la preuve que le complot est réel…

Pile je gagne, face tu perd

Dans le monde magique et merveilleux de QAnon, quand Trump se fait étriller par Mueller; quand il subit la procédure d’impeachment, ou plonge dans les sondages, pas de panique, c’est le plan, tout va bien. D’ailleurs un slogan populaire parmi les adeptes de Q est: « Faites confiance au plan. »
Car sachez le, Trump est l’envoyé de Dieu.

Trump est l’envoyé de dieu

Car une caractéristique essentielle des théories du complot est qu’elles sont impossibles à réfuter. Après tout, quel serait le plaisir de faire ça?

QAnon va encore plus loin. L’un des messages de Q explique ses diverses fausses prédictions et affirmations en disant:

« la désinformation est nécessaire ».

Disinformation is real

Cette technique s’apparente furieusement aux techniques de désinformation décrite dans le roman « 1984 ». QAnon ayant parfaitement adopté la phrase:

«À la fin, le parti annonça que 2 plus 2 faisaient 5, et que vous deviez le croire.»

D’ailleurs, c’est aussi une des techniques de propagande de Trump.

Cette explication fait de QAnon un complot « auto-scellé »; chaque fois que cela est prouvé faux, c’est juste la cabale maléfique qui le fait paraître ainsi! Stephan Lewandowsky, professeur à l’université de Bristol qui étudie les théories du complot, a souligné cette nature auto-scellante en déclarant:

« Les théories du complot remplissent souvent une fonction ironique consistant à créer un sentiment d’ordre dans le chaos . Les gens préféreraient croire qu’il existe des cerveaux diaboliques qui tirent des ficelles sur des événements cataclysmiques plutôt que d’accepter la survenue d’événements aléatoires. »

Cela aide également à expliquer la fâcheuse longévité de QAnon, ceci en dépit du fait qu’il existe des dizaines de prédictions échouées sur QAnon. La plus célèbre d’entre elles étant que juillet 2018 serait « le mois où le monde a découvert la VÉRITÉ ».

d) Les basiques du mouvement « QAnon »

Le monde QAnon a accumulé son propre langage interne, qui est devenu un véritable sociolecte. Les modérateurs des forums QAnon et les interprètes des indices s’appellent eux-mêmes «boulangers», une référence aux «chapelures». Les partisans de QAnon sont fixés sur ce que les agents publics sont des «chapeaux blancs» ou «chapeaux noirs», qu’ils soient ou non travaille vraiment pour Trump ou sont des « agents de la cabale ». Ils se pressent mutuellement de «suivre le lapin blanc», ce qui rend Trump encore plus prodigieux que son discours «tip top» à côté du lapin de Pâques ou d’allusions au film Matrix:

Les suiveurs de QAnon s’estiment de chanceux participants dans une grande aventure où rien n’est aléatoire et tout a un sens, même les déclarations les plus absconses.

Les fidèles de QAnon ont même un slogan, «Où nous allons un, nous allons tous», qu’ils abrègent souvent en «WWG1WGA» ( Where We Go One We Go All) . C’est devenu un cri de ralliement pour les fans de QAnon que Q a attribué faussement au président John F. Kennedy.
L’objectif est de créer un groupe qui se sent un destin commun, où les membres partagent un destin commun vers un soit disant meilleur futur et dont les membres se sentent « éveillés » (une expression qu’ils utilisent continuellement) en face des 99% qui sont des « moutons » obéissants à la « cabale ».

« Quand ca fait dix minutes… »

e) Qui est derrière QAnon?

Etant donné que n’importe qui peut se dissimuler derrière Q, les théories les plus folles circulent.

Les fans de QAnon sont obsédés par la nécessité de prouver que celui qui se cache derrière Q est réellement connecté à l’administration Trump. Lors d’un voyage de Trump en Asie, Q a publié des images d’îles, que les supporter ont saisies comme preuve que Q était sur Air Force One. Q aime aussi beaucoup prédire les tweets de Trump qui, rétrospectivement, ne nécessitent pas une autorisation top secret, mais que Trump tweetera «Samedi» lors du « Small Business Saturday », ou «Juneteenth» le 19 juin.

Les fans soulignent également que Trump a utilisé des phrases « prédites » par Q comme preuve de la légitimité de l’histoire. Après qu’un de ses partisans ait demandé à Trump d’utiliser l’expression « tip top » dans le discours sur l’état de l’Union, alors que Trump n’a jamais dit « tip top » dans son discours, les partisans de QAnon se sont sentis justifiés trois mois plus tard, lorsque Trump l’a dit à la Maison Blanche. Les partisans de QAnon ont même affirmé que Trump utilisait ses mains pour faire un signe «Q» en guise de signal.

Comme Batman, l’identité de QAnon est supposée être un secret profond et obscur, et la trumposphère est emplie de spéculations. Certains pensent qu’il s’agit du « Dénonciateur de la NSA  » Thomas Drake, dont la posture anti-Obama lui a valu une sorte de fanbase de l’extrême droite. D’autres disent que c’est Steve Bannon . Ou Trump lui-même. Ou Donald Trump Jr. Ou une intelligence artificielle (d’après un article du très ridicule et très complotistes « before it’s new »).

La vie trépidante de Batman

Ajoutant à la confusion, un certain nombre d ‘ »imposteurs Q » et de faux sont apparus, ainsi que des anonymes imitateurs tels que « MegaAnon » et « WH Anon », incitant les fidèles à conclure que tout cela fait partie d’un complot « d’état profond » visant à contrer QAnon.

La réalité est probablement moins prosaïque car l’agent de couverture profonde supposé QAnon est très probablement un ou plusieurs trolls 4chan , le faisant pour rire et troller. Certains ont même estimé qu’il s’agissait d’un jeu de rôle grandeur nature qui aurait dérapé.

Quant à Trump lui même, il prend envers QAnon des pudeurs de gazelle ou les soutient ouvertement, c’est selon.

Car aussi absurde que cela puisse paraître, l’administration Trump a contribué à étayer cette théorie du complot en approuvant ses partisans et en amplifiant leurs messages.

Le président a retweeté les partisans de QAnon, peut-être sans le vouloir, des dizaines de fois. Il a partagé une vidéo critique de la « Transportation Security Administration » qui a pris naissance à partir d’ un compte Twitter appelé « DeepState » qui est actionné par un suiveur QAnon. Plus récemment, le président a retweeté deux comptes faisant la promotion de la théorie du complot afin de faire connaître les allégations contre les démocrates relatives à la sécurité électorale et à la fraude électorale. Le titre du Washington Post a lui-même retenti: «Trump partage des comptes Twitter liés à la théorie du complot QAnon .» Les partisans de QAnon sont «ravis que Trump retweet, croyant qu’il est la preuve qu’il soutient leur mouvement», selon les réponses commentées par le Post.

Trump s’est souvent engagé personnellement avec des personnes qui font avancer la théorie du complot de QAnon. Par exemple, la personnalité des médias de droite, Bill Mitchell « a régulièrement utilisé son émission de radio et son compte Twitter pour renforcer et légitimer » Q « , la figure centrale de la théorie du complot QAnon, accueillant parfois des fidèles fidèles à QAnon », selon Alex Kaplan de Media Matters.  Mitchell était parmi les extrémistes invités à la Maison Blanche pour son récent Sommet sur les médias sociaux .

Un autre partisan de QAnon et théoricien du complot, Michael Lebron, a été photographié avec Donald Trump dans le bureau ovale l’été dernier, selon CNN. Le titre de la publication a également amplifié la rencontre: «L’analyste du complot», croyant de QAnon, rencontre Trump à la Maison Blanche.. ”

Apparaissant parfois sur RT , Lebron est une personnalité de YouTube et des médias sociaux. D’autres personnes associées au président côtoient parfois des partisans de QAnon, que ce soit délibérément ou non. Le vice-président Mike Pence a tweeté puis supprimé plus tard une photo de lui-même avec un partisan de Q, et l’ancienne attachée de presse de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, participera à une conférence avec un important défenseur de Q et diverses personnalités marginales cet automne.

Le président a également accueilli les partisans de QAnon lors de ses rassemblements. Les croyants parcourent parfois de longues distances pour rejoindre ceux qui adhèrent à la théorie du complot. Les supporters de « Gaggles of Q » portent des « accessoires QAnon » (plus de 1 000 articles sont en vente sur Amazon ) ont été photographiés et sont apparus dans le cadre lors de la retransmission des rassemblements Trump, dont un à Cincinnati cette semaine. Q «nous a parlé à tous», a noté un rallye l’été dernier, «nous informant des batailles secrètes qui se déroulent entre le Deep State et le président Trump.

Toute l’attention du président aide les promoteurs de QAnon et d’autres figures marginales à accroître leur portée. Après avoir assisté au sommet sur les médias sociaux de Trump, « 15 des invités ont vu leur audience sur Twitter augmenter de 197 000 abonnés – soit un bond de 75% par rapport au nombre d’abonnés qu’ils avaient gagnés au cours de la même période avant l’événement », selon  une analyse pour le Washington Post . Il existe une affinité documentée entre les partisans de Trump et les croyants de QAnon. Avant que le sous-répertoire principal de QAnon ne soit interdit pour incitation à la violence, Alvin Chang de Vox avait analysé le comportement des utilisateurs de Reddit qui s’engageaient avec la page et avait constaté un chevauchement substantiel avec les sous-partenaires pro-Trump.

 

2) QAnon et les souverains sont dans un bateau

Bien entendu, on pourrait rire de ce monde ubuesque que nous présente l’affaire QAnon. Sauf que aux USA, ce n’est jamais aussi simple.
En effet, les théories du complot véhiculées commencent à prendre un mauvais tournant. Au points que des affaires violentes commencent à se dérouler en son nom. « Mediamatters » a notamment relevé les affaires suivantes:

Un homme de Washington qui a assassiné son frère avec une épée;
● Un homme de l’Oregon qui a menacé de tuer des employés de YouTube pour ce qu’il croyait être des actes de censure.
● un homme accusé d’ avoir assassiné un présumé chef de crime ;
● un homme armé du Nevada qui a bloqué le barrage de Hoover avec un véhicule blindé;
● Un homme d’Oklahoma qui a menacé d’assassiner Trump.

La page « QAnon » en anglais de wikipedia recense ces accidents violents.
Au point que le FBI commence à s’inquiéter de ces théories du complot, du terrorisme domestique et de la violence qu’elles engendrent et que l’agence décrit dans un  rapport.

Car ce qui apparaît assez vite à l’étude des interconnexions politiques des QAnon, c’est leurs liens avec d’autres groupes violents. Et en particulier avec le groupe qui nous intéresse ici: les « citoyens souverains », habitués de ce genre de violences.

  • Un regroupement des organisations

Aux USA, ou en Allemagne ce noyautage a commencé depuis bien longtemps:

Il n’est donc guère étonnant que les liens entre les « citoyens souverains » et les groupes de « Milices » aux USA, les mouvements « nationaux anarchistes », libertariens, « Posse Comitatus« , le mouvement « QAnon » (proche de Trump) soient étroits. En Allemagne, ces liens se font avec le « Reichsbürgerbewegung » (« Le Mouvement des Citoyens du 3ème Reich ») un mouvement séparatiste néo nazi…

  • Unification des gloses

Nous avions pu constater depuis des mois que les références des sociolectes des QAnon et souverains se recoupaient.

  • Une « théorie du complot unifiée »

Ensuite comme nous l’expliquions dans notre second article, nous observions empiriquement que les souverains fédéraient les théories du complot éparses:

Par contre ce qui est très inquiétant en France c’est que le mouvement souverain semble être le point de rencontre de toutes les théories du complot azimutées ou de tous les mouvements politiques plus ou moins aux marges de la politique française ( les GJ, l’UPR,  les conspi de tous poils, les antivax, les chemtrails, NESARA et GESARA, les vrais illuminés, tous les attardés d’un mouvement hippie fantasmé médecine douce et yoga …). Notre gourou Ferris ne manque jamais de rappeler cette convergence des théories du complot les plus folles:

La convergence des théories du complot

Comme le fait QAnon qui présente une « théorie du complot unifiée »…

Dans son livre intitulé A Culture of Conspiracy , Michael Barkun (un politologue spécialisé dans les théories du complot et les croyances marginales) définit trois types de théories du complot:

  • « Conspiration événementielle »: dans laquelle un complot est considéré comme responsable d’un seul événement ou d’une brève série d’événements, par exemple un complot d’assassinat de JFK .
  • « Complot systémique »: un vaste complot perpétré par un groupe spécifique dans le but de subvertir des organisations gouvernementales ou sociales, telles que la franc-maçonnerie .
  • « Super-complot »: Conspirations hiérarchiques combinant des conspirations systémiques et d’événements dans lesquelles une organisation extrêmement puissante contrôle de nombreux acteurs conspirateurs, par exemple le Nouvel Ordre Mondial ou les Reptiliens contrôlant un certain nombre de complots imbriqués.

« OK, here’s what we’ve got: the Rand Corporation, in conjunction with the saucer people under the supervision of the reverse vampires are forcing our parents to go to bed early in a fiendish plot to eliminate the meal of dinner. We’re through the looking glass, here, people… »—Milhouse, The Simpsons, « Grandpa vs. Sexual Inadequacy »
[OK, voici ce que nous avons: la Rand Corporation, conjointement avec les personnes des soucoupes sous la supervision des vampires inverses, obligent nos parents à se coucher tôt dans un complot diabolique pour éliminer le repas du dîner. Nous sommes sous le microscope, ici, les gens…]

Les théories du complot habituelles manquent d’un mythe fondateur. Il est assez significatif de constater que peu de leaders complotistes existent dans le cadre d’une « conspiration événementielle ». Personne ne saura vous dire qui est LE gourou de la théorie du complot des chemtrails par exemple. C’est de moins en moins le cas lorsque la théorie du complot se systématise et englobe d’autres théories pour présenter un monde « cohérent ». Une sorte de « cohérence interne » du délire conspirationniste. Les grands complotistes connus (comme Alex Jones ou David Icke, en France, Alain Soral) présentent des versions complète d’une explication beaucoup plus globale du monde selon le complotiste.
Icke accuse les reptiliens de tous les maux, pour Soral c’est une conspiration judéo maçonnique qu’il nomme « l’Empire »

Mais rare sont ceux qui peuvent prétendre au statut de « théorie du complot unifié ».

La théorie du complot unifiée postule que la réalité est contrôlée par une seule entité perverse qui la possède. Ce peut être une entité politique, comme « Les Illuminati « , ou une entité métaphysique, comme Say-tan Satan , mais cette entité est responsable de la création et de la gestion de tout ce qui est mauvais sur terre.

Michael Barkun a inventé le terme « superconspiration » pour faire référence à l’idée que le monde est contrôlé par une hiérarchie imbriquée de conspirations. De même, Michael Kelly, journaliste néoconservateur , a inventé le terme « fusion des paranoïas » en 1995 pour faire référence au mélange de théories du complot de gauche avec celles de droite dans une vision du monde du complot unifiée. . De même, James McConnachie et Robin Tudge ont inventé le terme de « théorie du méga-complot » pour faire référence à des théories du complot qui ne se réfèrent pas à des événements spécifiques, mais qui sont un amalgame d’autres théories du complot ou qui impliquent un groupe démonisé qui aurait un maître plan pour contrôler le monde. [Le Guide Rouge des théories du complot par James McConnachie & Robin Tudge (2013) Rough Guides. ]

Malgré les obstacles mentaux qu’une telle théorie exigerait de sauter, c’est l’une des théories les plus courantes et elle est généralement de nature religieuse . L’une des raisons pourrait être que, lorsque vous trouvez votre foi en baisse en raison de la montagne des preuves scientifiques contre la spiritualité, vous pourrez proclamer avec véhémence que les grandes entités scientifiques du monde qui sont responsables de ces découvertes sont le produit de Satan, ce qui est un grand moyen non seulement de regagner, mais aussi de renforcer votre foi .

Lorsque les faits semblent menacer la théorie du complot que vous préférez, il peut être très utile de créer une »superconspiration », car elle permet de les écarter comme « une partie de la dissimulation ».

Les thèses de QAnon et des souverains ont en commun d’être toutes les deux des « superconspirations » présentant une image cohérente de la réalité telle que les perçoivent leurs adeptes. Elles présentent des logiques internes qui écartent les obstacles épistémologiques, scientifiques, politiques, économico politiques comme faisant partie de la théorie comme élément du complot lui-même. Un réel raisonnement circulaire dont les sollicitations externes seraient perçues comme des menaces à l’homéostasie de la théorie et donc rapidement écartées. Pire les objections à la théorie sont intégrées à celle-ci comme EN FAISANT PARTIE, puisque ces objections sont la preuve du complot lui-même.
C’est en ce sens une réelle « pensée de groupe » poussée à l’extrême. Un raisonnement complètement paranoïaque de groupe qui s’apparente à une dangereuse secte.
On pourrait certainement trouver des points de convergence avec les théories du complot unifiée que présente Daesh… Et comme tel ont peut certainement s’attendre à des actes de violence de croyants frustrés comme cela arrive déjà.
Et on n’ose imaginer le résultat des prochaines élections au USA… Si Trump gagne les partisans de QAnon se sentirons en roue libre pour réaliser leurs fantasment, et si il perd, ces mêmes croyants se sentirons floués par un soit disant groupe occulte qui leur aurait « volé » la victoire, et donc s’attendre à des représailles…
D’autant que Trump tient un discours complotiste et victimaire qui accrédite leurs thèses.

Un autre point commun est que QAnon et les souverains ont une sorte de révérence pour les processus légaux et gouvernementaux qui confine à la dévotion. Les souverains pensent que Trump va bientôt, au bot du processus de la « Tempête » rétablir un état antérieur de la constitution et enfermer à Guantanamo ceux qui les spolient de leur état de souverain et de leurs fiducies (voir notre premier article sur le sujet).
Travis View, chercheur sur le mouvement QAnon déclare à ce propos:

« Ce qui est intéressant à propos de QAnon, c’est qu’il a une confiance extraordinaire dans le gouvernement et les processus juridiques »[…] »Cela semble incompatible avec les souverains ou avec le gouvernement, mais ils imaginent qu’il y aura un processus parfaitement propre et juridique pour mener une révolution extraordinaire. Je pense que c’est là que se chevauchent – une profonde méfiance vis-à-vis des institutions normales du gouvernement fédéral, de toute évidence, des « agences de l’alphabet » [ou « Alphabet Agencies« -NDLR]. Ils pensent que l’armée – et Q, selon eux, est un renseignement militaire – va appliquer la vraie loi du pays pour se débarrasser de l’état profond.  »

« Il y a beaucoup de croisements citoyen souverain / QAnon », a déclaré le chercheur de QAnon, citant des tweets montrant les adeptes de QAnon alléguant des informations provenant de la loi Q concernant les lois sur l’amirauté , contre lesquelles les souverains s’opposent , contrairement au droit commun soutenu par des souverains.

« Ce qui est intéressant avec les citoyens souverains, c’est qu’ils s’imaginent toujours qu’ils connaissent certaines failles juridiques, qu’ils connaissent la loi plus en profondeur ou quelque chose du genre », a déclaré View. « Vous le voyez souvent à QAnon. Ils pensent qu’ils comprennent la loi à un niveau que la plupart des gens ne comprennent pas ou que les experts ne comprennent pas, et lorsque la vraie loi est suivie, cela conduira à la purge ou au nouveau gouvernement qui, selon eux, devrait être adopté. « 

Au moins une gourou citoyenne souveraine, la «juge» autoproclamée Anna von Reitz , a récemment émaillé ses missives en ligne de références à QAnon, probablement en raison de la popularité de QAnon et de sa capacité à attirer les téléspectateurs.

« Les personnes qui suivent Q ont beaucoup de temps libre, elles sont super en ligne, elles sont prêtes à regarder, à lire et à dialoguer », a déclaré View. « Je pense que beaucoup de gens, les dirigeants de ce type de mouvements, ont compris qu’il y avait un public ici. »

Une affaire très récente d’escroquerie faramineuse conduite par un gourou souverain montre à nouveau des convergences QAnon/Souverains.

Et en France?
Bien entendu, le mouvement QAnon posséde une spécificité intrinsèque aux USA difficilement exportable dans notre pays. Et pourtant, plusieurs groupes francophones QAnon existent dont un que plusieurs membres des Debunkers et nos amis de « Neurchis de complots » écumons depuis des semaines avec succès.

Un exemple de Groupe facebook QAnon

Expérience intéressante car cette présence nous a permis de constater plusieurs choses:

  • Une présence de « personnalités souveraines » déjà identifiées par nos soins, sur cette page facebook QAnon
  • Une présence des thèses souveraines parfaitement acceptées par les QAnon
  • Une cohérence interne entre les deux idéologies
  • Une idéologie indéniablement d’extrême droite avec une forte composante raciste/antisémite
  • Des thématiques communes
  • Une croyance inébranlable en des thèses pourtant complètement délirante
  • Un fonctionnement de « pensée de groupes » avec des « gardiens de la pensée », dont certains issus du mouvement souverain.
  • Une vision paranoïaque et complotiste de la société
  • La présence omniprésente de quasiment TOUTES les théories du complot fleurissant sur le web (chemtrails, vaccins, Haarp, pédophilie sataniste, complot judéo maçonnique, etc…)
  • Deux idéologies teintées de violence ou de future violence (en cas de défaite ou de victoire de Trump aux futures élections de 2020, par exemple)
  • Des thématiques personnelles teintés de délire de revendication
  • Et peut être le plus grave, une confirmation empirique de notre thèse de « théorie du complot unifiée »

CONCLUSION

A priori, le mouvement QAnon n’a pas un grand avenir en France (ni même aux USA), car on voit mal comment il pourrait survivre à Trump. Que ce soit par disparition de sa belle mort ou bien son élimination électorale en 2020. Il semble difficile de croire que Trump puisse avoir le même type d’aura que Poutine, l’autre star étrangère des fachosphères.
Poutine ne possède pas cette capacité d’enthousiasmer les foules, mais en même temps il est beaucoup moins clivant.
Par contre l’idéologie du QAnon risque de survivre à Trump. Comme l’explique le SPLC « Southern Poverty Law Center » qui a abondamment étudié le mouvement souverain, le QAnon risque en fait de se retrouver comme vivier de nouvelles recrues et non comme leader de cette théorie du complot unifiée.
Si il est maintenant établis que l’idéologie des souverains et des QAnon est bien lié, celle des souverains est beaucoup moins liée à une personne et risque de survivre beaucoup plus longtemps voire de continuer à prospérer. Pire, les souverains peuvent récupérer les soutiens de QAnon qui ne manquerons pas de déchanter à l’annonce inévitable que tout ceci était bidon.
Ceci à par ailleurs déjà commencé aux USA.
Certains membres actuels ou anciens de QAnon rapportent que cette croyance aveugle les a séparé de leurs proches. Mais pour d’autres cet isolement a renforcé au contraire leur croyances. En effet ces fanatiques estiment qu’à un moment « la lumière surgira » et montrera aux incroyants combien ils se sont trompés.
Deux événements proches ont tout de même fortement entamé le moral des troupes:
-La victoire des Démocrates alors que QAnon avait prédit une « vague rouge » du GOP
-Le licenciement de Jeff Sessions, son ministre de la justice, car dans la mythologie QAnon celui ci était chargé par Trump de réaliser les arrestations massives des responsables démocrates promises par QAnon

Malheureusement cela a aussi entraîné des actes de violence de la part de fanatiques de QAnon comme l’attaque de la pizzeria Comet, suite aux théories du complot développée par QAnon sur le « pizzagate ».
Et il faut certainement en craindre d’autres…

 

GLOSSAIRE QANON

  • 187 – renvoie à l’article du code pénal de Californie relatif au meurtre; utilisé pour des personnes présumées avoir été assassinées, telles que Seth Rich 
  • 5: 5 – utilisé dans les communications radio pour signifier « haut et fort », utilisé par QAnon pour alléguer qu’une mission d’opérations spéciales est en cours
  • Anons – disciples de Q qui dissèquent la « chapelure »
  • Autists – anons obsessionnels, une référence à « l’autisme basé sur des armes »
  • Baker « Boulanger »- modérateur du forum QAnon ou interprète des indices , éventuellement aussi un expert de PIDOOMA qui génère un flux de conneries
  • Black Hat « Chapeau noir » – responsable du gouvernement qui s’oppose à Trump,  probablement un « Deep State »
  • Booms – révélations sur la prétendue cabale anti-Trump
  • Breadcrumb « chapelure » ou « miettes »- indice
  • Clowns ou C_A – CIA
  • Comms – communications, faisant généralement référence à l’idée que les communications autres que 8chan sont fausses
  • Déposer – affichage effectué par Q sur 8chan
  • Fireworks-« Feux d’artifice » – une nouvelle importante est censée avoir lieu à propos de la prétendue cabale anti-Trump
  • Follow The White Rabbit-« Suivez le lapin blanc » – cherchez la vérité
  • L’avenir prouve le passé – l’idée que l’avenir soutiendra la conspiration QAnon et sa chute
  • The Great Awakening – la conviction que Mueller travaillerait avec Trump et ferait tomber la cabale qui combattait Trump; n’est plus aussi populaire depuis la publication du rapport Mueller
  • Hussein – Barack Hussein Obama
  • LARP – jeu de rôle d’ action en direct , l’idée que Q joue à un jeu avec des Trumpers crédules.  Cette idée est soutenue par Travis View, un chercheur en théorie du complot.
  • Mockingbird – la prétendue opération MockingbirdW.svg de Wikipedia de la CIA
  • News déverrouille la carte – l’idée que les actualités expliqueront la carte QAnon 
  • Sans nom –  John McCain
  • Pain-« Douleur » – quelque chose de mauvais arrive à la prétendue cabale anti-Trump
  • Pedo-gate – une extension de la théorie du complot de Pizzagate
  • Preuves – preuve que Q est réel ou que les chutes sont réelles
  • Redpill -« Pilule Rouge »- exposer les non-croyants à QAnon; le terme provient du film The Matrix de 1999 et s’est étendu à d’autres groupes marginaux, à commencer par les Citoyens Souverains
  • Actes d’accusation scellés – l’idée autrefois populaire (rapport d’avant Mueller) selon laquelle des actes d’accusation scellés seraient rendus publics avant le Grand Réveil
  • The Storm-« La tempête » – il y a eu des théories à ce sujet au sein de QAnon, notamment des arrestations massives de démocrates, de délinquants sexuels et de divers ennemis de Trump
  • Tripcode – code utilisé par Q sur 8chan pour confirmer l’authenticité
  • White Hat-« Chapeau blanc » – fonctionnaire du gouvernement qui soutient Trump
  • WWG1WGA – une abréviation pour « où nous allons un, nous allons tous », allégué par des conspirationnistes comme ayant été prononcé par John F. Kennedy , mais est en fait attribuable au film d’action de 1996, White Squall (« Vous nous avez dit allez, on va tous, eh bien on vous a cru, on a vécu comme ça, Monsieur. Et maintenant vous dites où vous allez, on ne peut pas suivre. « )

 

Les belles citations de Morpheus

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire