08 mars 2014 | 19 vues | "Les musulmans nous envahissent", Anti-intox, Invités

Carnaval de Bordeaux, carnaval chez les fachos

Temps de lecture : 3 minutes

Le carnaval de Bordeaux comme symbole du grand remplacement ? Quand on fait dire aux photos ce qu’on a envie d’entendre ça donne ça. Il s’agit en fait d’un regroupement de la jeunesse antillaise de métropole.

Quelle panique! Les fan de Renous Camus (le théoricien du « grand remplacement« ), FdS, « Marine pour rester français », « synthèse nationale », … la liste est trop longue! sont restés coi devant des photos du carnaval de Bordeaux.

La « blondouille de youtube » n’est pas en reste :

capture facebook hoax carnaval bordeaux
Le grand remplacement au carnaval de Bordeaux


Bordeaux la négrière, Bordeaux la bourgeoise, est submergée de jeunes pour le moins colorés, bien évidement immigrés (clandestins?) voire délinquants (pléonasme?), musulmans (certainement!), qui telle une horde de maures, veulent égorger nos fils et nos compagnes!

A moi Charles Martel, au secours Jeanne d’Arc!

C’est bel et bien le grand remplacement!
(sources: http://louisdarquier.tumblr.com/ ; http://yvesdaoudal.hautetfort.com/…/plus-de-trente… ; http://www.fdesouche.com/428411-photo-du-jour-la-jeunesse… ; http://www.contre-info.com/le-carnaval-des-deux-rives-de…)

Sauf que:

Ces jeunes, étant certes nombreux et certes noirs pour la plupart, sont antillais donc…. français et chrétiens.

Le Carnaval des deux rives se déroule chaque année à Bordeaux le premier dimanche de mars. Placé sous le thème de la Chine, il a « coloré la ville ce samedi après-midi », comme le soulignent nos confrères du Sud-Ouest.

Mais depuis hier soir de nombreuses photos circulent sur le net, dont certaines sont à la une du fameux site Fdesouche, un des blogs d’actualité les plus lus en France. En cause, plusieurs clichés qui semblent donner raison à la « théorie du grand remplacement », chère à Renaud Camus.

Cet écrivain met, depuis plusieurs années en garde, contre « le choc le plus grave qu’ait connu notre patrie depuis le début de son histoire puisque, si le changement de peuple et de civilisation, déjà tellement avancé, est mené jusqu’à son terme, l’histoire qui continuera ne sera plus la sienne, ni la nôtre », ciblant notamment le « remplacement » des français de souche par d’autres peuples, principalement venus du Maghreb et d’Afrique.

En réalité, il s’agirait d’un grand nombre d’antillais venus de toute la France, pour un carnaval très populaire dans cette communauté.
http://www.infos-bordeaux.fr/2014/actualites/carnaval-des-deux-rives-la-polemique-monte-sur-le-web-5647

Les carnavals (comme le carnaval tropical à Paris) sont très fréquentés par la jeunesse antillaise grâce notamment aux traditionnels orchestres de percussion très nombreux représentant de toutes les Antilles:

Chaque année à Bordeaux, se tient un carnaval antillais qui cette année a été annulé et s’est donc déplacé avec ces groupes et son public dans le plus institutionnel carnaval des deux rives.
http://www.sudouest.fr/2014/02/28/bordeaux-le-carnaval-antillais-se-replie-vers-paludate-1476417-2780.php

Autant dire que la  « thèse » la vaste blague du « grand remplacement » n’est pas prête d’être démontrée si ce n’est dans les cerveaux malades des rédacteurs des blogs/pages/sites sus nommés. Et de leurs adorateurs malheureusement qui gobent tout sans preuve…

Quel enseignement? Un noir, reste sous la suspicion d’être un immigré, même s’il est de famille française depuis 400 ans grâce au racisme et l’impérialisme colonial de la France négrière d’alors dont Bordeaux était d’ailleurs la rampe de lancement.

Un noir français reste avant tout un noir… Qui disait:

« Un sportif français qui gagne est un Français. Un sportif français qui perd est un sportif, pour ne pas dire plus…? »

Pour en savoir plus :

Merci à Hugo S. pour cet article qu’il nous propose !

 

 

Auteur de l’article : Sutter Cane

Laisser un commentaire