21 octobre 2020 | 642 vues | "Les musulmans nous envahissent", Anti-intox

« Bravo Monsieur le maire », une intox qui date de dix ans et a fait le tour du monde

Retour sur une vieille intox

En février 2013, nous tentons de démêler une sombre affaire islamophobe mêlant autorités municipales d’Antibes, et histoire de laïcité sur fond de menus de cantine. C’est une petite affaire qui à l’époque passe quasi inaperçue. Nous écrivons alors deux versions de cet article, dont la première sera publiée sur la page facebook.  Mais la rumeur est tenace et plus complexe que le laissait à penser notre post initial, nous publierons par la suite un article un peu plus détaillé sur la première version de notre site. Et disons le, à la relecture, l’article était confus. Très confus même.
Pire, la rumeur avait d’autres racines que nous n’avions pas découvert à l’époque. Et surtout cette affaire est devenue buissonnante et a essaimé au delà des frontières de l’hexagone.
De nombreux articles de « Fact Checking » ont été écrit sur le sujet. Nous n’avons jamais été cité comme pionniers dans la recherche sur cette affaire. Amers? Non, vraiment l’article de base était bien léger, et nous avons considérablement progressé depuis.
C’est pourquoi au lieu de faire un article qui serait un copié/collé indigeste des deux premiers articles, nous avons choisit de le réécrire en très grande partie, et d’y ajouter les développements intervenus depuis et en y mettant des sources… (sifflotements amusés). Car nous, nous rendons à César, ce qui est à César.
Et c’est parti!

1)Genèse d’un hoax d’une incroyable viralité

Tout commence pour nous par un article dans le journal « Nice Matin » (journal du Groupe Hersant), article malheureusement disparu aujourd’hui et dont voici le contenu :

« Des parents d’élèves demandent la suppression de la viande de porc dans les cantines des écoles antiboises, d’autres, au contaire en réclament davantage. Des menus sans viande sont aussi demandés par des parents végétariens. Au nom de la laïcité, la mairie refuse toute concession. L’adjointe déléguée à la restauration scolaire d’Antibes vient d’ailleurs d’écrire deux longues pages aux 4072 parents d’élèves pour expliquer sa position. »

On retrouve cet article sur d’autres titres du groupe comme « Monacomatin ». Un article succinct pour le moins et qui n’est pas signé.

Dès lors cet article est repris sans vergogne par le site « dreuz » (un de nos fournisseurs officiels en hoaxes d’extrême droite) puis par tous les « poids lourds » de la fachosphère :

« Bravo M. le Maire… » Dreuz 2013

Puis par « Riposte laïque », « Bivouac », etc…

MAIS, il est important de garder cet article de dreuz en tête car c’est lui qui va servir invariablement de canevas à toutes les moutures suivantes de ce hoax!!!

Mais aussi des sites frontistes comme celui du FN 17 ou celui des Vosges. Et enfin quelques sites cathos intégristes comme « chrétiens libres ».
Tout ceci montre la porosité des sites fachos pour ne pas parler de complicité objective. Les administrateurs ne s’embêtent guère de vérifier l’info du moment qu’elle sert leurs dires.

Avec une telle publicité, il est normal que tout cela se répande chez tous les groupes fachos que nous fréquentons habituellement ou les commentaires des journaux habités par les nombreux avatars de certains militants.

Nous aux « Debunkers », nous avons trouvé cela curieux, c’est pourquoi nous avions écrit tout d’abord à la mairie d’Antibes, qui nous confirme l’existence d’une lettre de la mairie écrite par Cécile Dumas, « Adjointe au maire et Déléguée à la Restauration Collective». Bon tout d’abord, on est déjà loin d’une lettre du Maire Léonetti lui-même et du ton ordurier que semble lui accorder le site « dreuz ».
Malheureusement la lettre n’y est pas adjointe, c’est pourquoi nous demandons à avoir celle-ci… Peine perdue…
L’un d’entre nous à alors l’idée de passer par l’opposition. Nous contactons la section du PCF d’Antibes (que nous remercions au passage pour les infos données extrêmement gentiment).

Et là nous tombons sur la « fameuse lettre » et que voici:

La lettre de la mairie d’Antibes

Et là nous lisons le premier paragraphe de cette lettre avec stupéfaction :

« Les différents acteurs de la restauration scolaire font actuellement l’objet de récriminations de la part de quelques parents d’élèves qui souhaiteraient voir proposé pour certains, un substitut à la viande de porc, pour d’autres, une adaptation des menus en fonction des convictions personnelles ou religieuses avec éviction de la viande ou, au contraire, une augmentation de la fréquence de plats comportant de la viande de porc. »

On note donc :
-AUCUNE mention de musulmans… les « Debunkers » rappellent que la religion judaïque interdis aussi cette consommation, la lettre ne dit nullement qu’il s’agisse de musulmans ayant fait cette demande… mais après tout…pourquoi pas.

Mais c’est surtout la deuxième info de loin la plus importante :

« ou, au contraire, une augmentation de la fréquence de plats comportant de la viande de porc. »

Ce qui veut dire que des gens se sont manifestés pour avoir PLUS de porc dans les menus ???? Aux « Debunkers », on rigole désormais franchement !!!
Bien sûr l’article de NiceMatin le mentionne, mais cela passe inaperçu.

On résume :
-pas plus de musulmans que de beurre en broche (même si c’est possible)
-comme le dit la lettre « quelques parents d’élèves »…autant dire qu’on est loin d’une revendication appuyée et nombreuse
-et enfin que l’extrême droite fait sa propagande en tentant de communautariser l’école (par l’intermédiaire de la cantine)

Ce faisant ils bafouent le principe de laïcité qui ne consiste certainement pas à favoriser une religion contre une autre. Le principe de laïcité est celui-ci :
Loi de 1905 dite de séparation de l’église et de l’Etat.
« Article 1er : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 2 : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrits aux dits budgets les dépenses relatives à des services d’aumôneries et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. »

EN QUOI servir un substitut de porc est il une entorse à la Laïcité ? Il ne semble pas subventionner un culte en donnant à ces enfants une autre viande…

On notera donc la très grande manipulation qui a été fait dans cette « affaire »… aujourd’hui résolue.
Ou tout du moins, c’est ce que nous croyions à l’époque…

Car cette affaire va faire des petits. Il faut supposer qu’elle a engendré un nombre important de réactions à l’extrême droite, et que certains ont donc trouvé malin…de la reproduire et de l’adapter au contexte local.
La technique de fabrication du hoax  par de  petits fachos est vite rodée :  faire un tract, un mail, etc , où ils disent féliciter le maire de la ville de X… ,  en citant  ses propos, sa décision.

Sauf que ….  ces « propos et décisions  du maire de X…. »  sont inventés par les fachos eux-mêmes. Ces fausses félicitations  qui sont diffusées commencent quasiment toujours par:  « Bravo Monsieur le maire de … ». Sur le modèle exact de l’article de Dreuz de 2013.

Le texte est toujours le même, à quelques variantes près. On invente un incident, au marché de la ville : des musulmans ont interpellé le maire, exigeant avec force le halal à l’école. Le maire s’y oppose, « courageusement ». Et même, il dit et publie des propos « vigoureux », faisant croire qu’il reprend à son compte la propagande des  extrême-droites (et même de certaines « droites classiques »)   :

« Le Maire de X…  a précisé sa position de la manière suivante :  La France est un État Laïc et une Nation riche de 2500 Ans d’Histoire et de Traditions. S’installer en France impose aux Étrangers de respecter la Laïcité à l’intérieur des Établissements Publics comme le sont des Écoles, mais également d’accepter les Coutumes Françaises et non de vouloir  les remplacer par leurs propres coutumes.   Ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent se plier à la Loi et aux Traditions Françaises doivent en tirer la conclusion qui s’impose : aller vivre pleinement leurs propres traditions  dans leur pays d’origine. »

Parfois, on ajoute comme prétendue preuve un « arrêté municipal », ou une déclaration sur le site de la commune : introuvable, bien sûr.

2)Une création qui n’est pas « ex nihilo »

La première mouture de cette intox semble être:  celle qui « félicite » le maire (PS) de Forbach en février 2013, soit un mois à peine après « l’affaire » d’Antibes:

La mouture définitive de Forbach en 2013

Mais ce qui est intéressant, c’est que cet article est lui aussi une déformation d’une affaire locale, comme à Antibes. Ainsi que le montre la source de « l’article » provenant du Républicain Lorrain et qui date de mars 2012:

Le Républicain Lorrain

Mais ce n’est pas tout. En remontant un peu plus loin, nous avons trouvé une affaire semblable à Castanet  (Haute Garonne). E celle ci donne des éléments de propagande qui permettent de comprendre par quel groupe politique cette affaire a été relayée de loin en loin. Sans doute à Antibes et Forbach également.
En 2011, le conseil municipal de Castanet Tolosan abolit les repas de substitution. Manifestation à l’extérieur des identitaires qui arborent une bannière dont le propos va vous sembler familier:

Banderole identitaire: « Bravo Mr le Maire »

« Bravo Mr le maire » un slogan qui reviendra à chaque version du hoax.

On comprend désormais mieux un des éléments de la viralité de cet intox, trois affaires, à trois endroits différents, tous les trois repris par des sites de la fachosphère qui se tire la bourre sur cet intox. Car désormais on ne l’arrête plus.

3)L’essaimage des identitaires

Car avant le renouveau grâce à l’affaire d’Antibes, les « Jeunes Identitaires pays de Savoie »  repris par le blog « Français de France » avaient déjà attribué l’intox au maire d’Avoriaz dès le 22 novembre 2012:

Le maire d’Avoriaz

Pour des savoyards, ils ne sont pas très malins : il n’existe ni maire ni école à Avoriaz, qui est une station de ski… Quelques temps plus tard (fin janvier 2013) une nouvelle version circulera impliquant un citoyen très impliqué dans les affaires d’Avoriaz et « connu comme le Loup Blanc » par là bas.

Le « maire d’Avoriaz » et la viande halal

 Photo : Jacques Berger, maire de Morzine-Avoriaz (à g.) et Jean-Claude Broglin, surnommé par son entourage, « le maire d’Avoriaz ».

Depuis quelques mois, un texte dans lequel il est question de l’interdiction de la viande halal dans les cantines de la « ville d’Avoriaz » circule sur Internet.

Comment les premiers intéressés ont-ils réagi à la diffusion de ce canular ?
«présent sur le marché d’Avoriaz, jeudi 10, comme tous les jeudis depuis 1995, le maire d’Avoriaz a été interpellé par une demi-douzaine de jeunes musulmanes. Celles-ci voulaient savoir s’il était exact que la ville d’Avoriaz refusait de servir de la viande halal dans ses cantines. Jean-Claude Broglin leur a répondu qu’en effet, il n’y avait pas de viande halal dans les cantines d’Avoriaz… » Sous le titre de « Bravo Monsieur le maire », ce texte circule depuis maintenant des mois sur Internet. Repris sur divers forums (ou sur la page Facebook des identitaires des Pays de Savoie), il provoque de nombreuses réactions d’internautes, tous enthousiastes. Ce texte est en fait un hoax , un canular diffusé sur le web. Dans le cas présent, il est assez aisé de voir que ce qui est raconté ici n’est qu’affabulation. D’abord parce que la ville d’Avoriaz n’existe pas, ensuite parce que, son maire, celui de Morzine-Avoriaz, s’appelle Gérard Berger et non Jean-Claude Broglin.
Sauf que dans certaines versions de ce texte – qui émane initialement de Jacques Bompard, maire FN d’Orange – Avoriaz avait été remplacé par « Arthès » ou « Forbach » et qu’à la place de « Jean-Claude Broglin » était inscrit le nom de ces deux communes du Tarn et de Moselle. Le premier magistrat d’Arthès a d’ailleurs porté plainte.
Pour Gérard Berger, les choses ne sont pas allées aussi loin. « J’ai tout de suite vu que c’était une bêtise et les gens aussi, explique l’élu. J’ai des copains qui m’ont appelé pour me charrier mais c’est tout ». Le maire de Morzine et son secrétaire général se sont quand même renseignés pour savoir comment stopper cette mauvaise plaisanterie. « On peut s’inscrire sur un site afin de démentir ce genre de canular, précise ce dernier mais finalement, on ne l’a pas fait car on n’a pas été assailli.
Nous avons reçu quelques mails de félicitations, mais c’est tout… » Qu’en est-il de ce fameux Jean-Claude Broglin ? Il se trouve que cet homme, gérant d’une boutique spécialisée dans la restauration et l’encadrement de tableaux à Colmar, se fait appeler, depuis plus d’une vingtaine d’années, « le maire d’Avoriaz » par son entourage. Cet homme de 65 ans a, en effet, acheté un appartement dans la station il y a 26 ans. Depuis, selon ses propres dires, il est connu comme le loup blanc. Une notification qui apparaît à tous sur son profil Facebook. Est-ce comme cela que le nom de ce Haut-Rhinois s’est retrouvé au sein de ce texte ? L’intéressé l’ignore. Toujours est-il que Jean-Claude Broglin n’a pas, lui non plus, eu à pâtir de cette (mauvaise) publicité. « On m’envoyait régulièrement ce texte par mail en me demandant si j’étais au courant. Il y a également des gérants d’hôtels et de restaurants à Avoriaz qui m’ont dit « Arrêtes les conneries » mais c’est tout…  » Quoi qu’il en soit, Jacques Berger et son « homologue » d’Avoriaz aimeraient bien savoir une chose : qui est à l’origine de ce canular ? Il s’agirait, visiblement, d’un mode d’expression dont sont coutumiers les sites d’extrême-droite.

Mais avant cette nouvelle version Savoyarde, ce sera la ville d’Arthès (Tarn)qui sera touchée et dont le maire, Pierre Doat devra violemment s’insurger contre de telles méthodes:
Arthès nov 2012

« … Pierre Doat s’insurge contre ces écrits, il n’a jamais rencontré personne sur le marché de Saint-Juéry, n’y nulle part ailleurs au sujet des menus pour la cantine des écoles. il nous précise qu’un plat de substitution est proposé pour les familles qui le souhaitent. «Tout ce qui est dit dans ce tract est entièrement faux et a été inventé à des fins politiques, ce ne sont que des calomnies.  Je suis outré que l’on ait écrit de tels propos en faisant croire qu’ils étaient de moi. En aucun cas il y a eu un affichage municipal comme écrit dans le mail. Je me réserve le droit de saisir la justice si ce mail continue à circuler. »

Fin juillet 2013, le hoax s’exporte chez nos voisins Belges et touche le maire de la ville d’Ath. La version est un copié/collé du texte publié par Dreuz:

Ath 2013

Nouveau démenti du maire d’Ath.
Puis c’est au tour du Canada d’être touché.

Dorval sept 2015

Toujours le même copié/collé de Dreuz. Et le maire a nouveau obligé de démentir.

Fin mai 2017, le hoax revient en Belgique (Wallonie) à Soignies. Il connaîtra une nouvelle résurgence en aout 2020, toujours sous la même forme.

Toujours en 2017, l’infox atteint Perpignan.

Perpignan septembre 2017

Décembre 2018, la rumeur se déplace et touche Metz. Pour revenir en septembre 2020.

Metz 2020

CONCLUSION (provisoire)
Il est peu probable que ce hoax qui a maintenant presque 10 ans s’arrête là. Ce mensonge prend sa source au cœur des problèmes identitaristes qu’agitent les extrêmes droites et touchent à deux choses élémentaires: les enfants, l’éducation; et la nourriture. Simple, car le texte de base initié par Dreuz est adaptable à tous les particularismes locaux au prix de menus adaptations. Peu d’investissement, pour une rentabilité maximum donc. Il a toutes les qualités pour qu’un manipulateur zélé le récupère à nouveau et l’adapte à sa sauce locale!
Nous n’avons sans doute pas fini de le voir…Malheureusement.

Auteur de l’article : Sutter Cane

Sutter Cane

Laisser un commentaire