Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Tasin (Riposte laique) a découvert un nid de terroristes islamo gaucho-salafistes dans...une maternelle de Haute Savoie

Tasin raconte n'importe quoi.
Oui, oui nous aussi.
Parfois. Dans ce titre par exemple. Non Tasin de "Résistance républicaine" ne raconte pas que la maternelle de Ville le Grand (Haute_Savoie) forme des terroristes à la maternelle. Mais affabule sur une situation qui se produirait dans cet établissement.
Jugez en:

 

Maternelle ville le grand.jpg

Il faut dire qu'elle est pas aidée. Tout d'abord par "Le Matin.ch" qui raconte cette histoire (et sur laquelle tasin brode abondamment), mais aussi par "Le Dauphiné" qui fait aussi du copier/coller. Pour un journal local qui aurait pu enquêter sur place, ca fait désordre...

Regardons un peu ce qu'est le "Matin.ch" et qui est "Valérie Duby". Un journal apparemment ordinaire. Et qui l'est sans doute. Mais quand on cherche un peu on trouve des éléments troublants.


Mais ce n’est pas fini : avez-vous lu l’article « Séduire un patron suisse » du quotidien Le Matin sorti il y a quelques jours ? Ce dernier, après avoir sorti de son contexte des passages d’un article du Groupement transfrontalier européen destiné aux travailleurs frontaliers qui veulent travailler en Suisse, tente de porter le discrédit sur l’association qui est le fer de lance des travailleurs frontaliers. L’article s’achève sur un commentaire d’Eric Stauffer, président de l’association anti-frontaliers, le MCG, qui reproche à l’association d’Annemasse de donner des conseils aux travailleurs étrangers pour trouver du travail en Suisse. Certaines mauvaises langues diront que l’article a été soufflé par le président du MCG aux journalistes du Matin qui ont fait pourtant un excellent travail d’investigation pour cet article à charge (…)

 

Sur mandat de la CFR, le Fög (Forschungsinstitut Öffentlichkeit und Gesellschaft) de l’université de Zurich a analysé le traitement médiatique des Roms et des Yéniches entre 2005 et 2012, à travers dix-neuf médias différents. En Suisse romande, Le Temps, 24 Heures, 20 Minutes, le Matin Dimanche, Infrarouge et le Journal télévisé ont été passés au crible. Patrick Ettinger, auteur de l’étude, a observé si les médias évitaient les représentations partiales, rendaient compte de la diversité des acteurs, cherchaient des explications aux problèmes de coexistence et adoptaient un style sobre.

«Une nette différence de qualité peut être observée entre les journaux par abonnements et les informations télévisées, d’une part, et les journaux gratuits et la presse à sensation, d’autre part», relève le document. Le Temps et 24 Heures s’en sortent donc mieux que Le Matin dimanche ou 20 Minutes. Outre le type de journal, le lieu où se déroulent les faits relatés compte. Pour les Roms vivant à l’étranger, l’accent est mis sur les discriminations subies et leurs efforts d’intégration. En pages suisses en revanche, l’accent est mis sur la criminalité, la mendicité et la délinquance.
«Cette manière différenciée de traiter la situation me surprend», commente Martine Brunschwig Graf, présidente de la CFR et membre du PLR. «Dans certains cas, les médias évitent l’amalgame et présentent un vrai panorama de la situation, alors qu’en Suisse on se focalise sur les abus. Le fait divers est mis au premier plan, sans mise en contexte.»

 

L’article du quotidien Le Matin est signé par Valérie Duby, qui n’en est pas à son premier texte vomissant « Maghrébins », « Roms » et « Roumains ». Ces propos nauséeux sont régulièrement accueillis par Le Matin, dirigé par Sandra Jean qui nous dit que « Le Matin et la Suisse romande, c’est une longue et belle histoire. Une histoire pour laquelle nous nous battons chaque jour, dans un environnement difficile, mais avec passion et professionnalisme. » Le quotidien est propriété de Tamedia AG, qui possède quelque 45 titres, centres d’impression et groupes de diffusion et dont la Charte d’entreprise précise : « Nous adhérons à l’idéal d’une société libre et démocratique et adoptons une attitude de base libérale fondée sur la tolérance et l’équité. »

L’article de Valérie Duby est un condensé de stigmatisations de la misère, de mépris du pauvre, de démonisations des Roms, des Roumains et des Maghrébins. C’est un enchaînement de raisonnements par amalgame, par glissement de sens et par simple affirmation : la forme de discours qui permet de rendre apparemment crédible absolument n’importe quoi, n’importe où, n’importe quand, au sujet de n’importe qui. Ce sont là les fondements méthodologiques communs à l’élitisme, au racisme, à la xénophobie, à la misogynie, à la négation de l’Autre, à des fins d’exclusion ou d’utilitarisme.

 

 

En ce qui concerne le non-respect allégué de l’obligation de séparer l’information du commentaire, la plainte ne présente aucun argument précis et convaincant. A ce propos, le Conseil de la presse rappelle que le chiffre 2 de la «Déclaration» n’interdit pas les clauses de styles, ni les appréciations de la part du journaliste, pour autant qu’elles soient clairement perceptibles comme telles.

Pour ce qui est enfin de la nécessaire mention des sources, la plaignante a formellement raison. Le Matin aurait dû préciser d’où provenaient les chiffres relatifs à la catégorie de délinquants selon l’origine. Toutefois, dans le contexte de l’encadré où ils sont mentionnés, ces chiffres apparaissent clairement comme émanant de la police ou de la justice, donc de source officielle. En conséquence, la négligence du Matin n’a en l’occurrence, pas le poids d’une violation de la Déclaration des droits et devoirs des journalistes estime le Conseil suisse de la Presse.

 

Bref un journal et une journaliste guère sérieux quand il s'agit de faire un peu de buzz. Habituel dirons-nous.
Sauf que dans le cas présent France3 s'est rendu sur les lieux et a mené une contre-enquête...

 

 

Ville-la-Grand (Haute-Savoie): des parents d'élèves révoltés par l'accusation de radicalisation de leur école

Ce mercredi 6 avril à l'école maternelle des Pottières de Ville-la-Grand, un seul sujet de conversation préoccupe les parents: l'article du journal suisse Le Matin, titré: "ils imposent leur loi à l'école". Article qui dénonce "une possible radicalisation de l'établissement."

  • Par Aurore Trespeux
  • Publié le 06/04/2016 | 19:53, mis à jour le 06/04/2016 | 19:53
© France 3 Alpes

© France 3 Alpes

"Choqués", "scandalisés", "stigmatisés", ce sont les sentiments, que partagent les parents d'élèves dans la cour de récréation de l'école haute-savoyarde. Une seule question est sur toutes les lèvres : "Pourquoi la journaliste suisse du Matin a-t-elle parlé de radicalisation dans leur école?"  

Le quotidien de Suisse romande évoque en effet "des demandes de suppression de dortoirs mixtes pour les enfants de 3 à 6 ans" ou encore " l'annulation d'une sortie à la ferme en raison de la présence de cochons." "Des propos mensongers" selon les parents d'élèves. "J'aurais aimé avoir cette personne en face de moi pour qu'elle prenne ses responsabilités", s'agace Sandra. Ils réclament un droit de réponse au journal et pensent même porter plainte contre lui.

Et la colère ne s'arrête pas aux murs de l'école. Raymond Bardet, le maire de Ville-La-Grand est indigné: "c'est de l'imbécillité, la journaliste rabâche des choses bénignes et quand bien même il y aurait eu un mouvement quelconque, cela aurait été signalé et j'aurais réagi immédiatement."

Reportage Bernard Portugal et Cédric Picaud
Soupçons de radicalisation d'une école maternelle?

Intervenants: Jihane , parent d 'élève école les Pottières ; Sandra, parent d'élève école les Pottières ; Raymond Bardet, Maire de Ville-La-Grand


http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/haute-savoie/ville-la-grand-haute-savoie-des-parents-d-eleves-revoltes-par-l-accusation-de-radicalisation-de-leur-ecole-969825.html#xtref=https://m.facebook.com/

 

 

Le tout est accompagné d'un reportage télévisé sur place.

 

La mairie s'est même fendue d'un communiqué:

 

communiqué bardet.jpg

 

 

 

 

La maire est il soupçonnable de "complicité islamo gauchiste" selon les termes pourris des adorateurs de tasin?
Guère.
- Contre le mariage homo (et bien égoïste tout de même)

- Déclarations anti gitans


Difficile donc d'en faire un droitdelhommismeislamogauchiste...

Debunked !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



22/04/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres