Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Syrie 11: Les fantasmes de la fachosphère sur l'Empire du Milieu

Pour convaincre le facho de base de l'inanité des positions "occidentales" sur le conflit Syrien, les fachos avaient jusqu'à il y a peu un seul modèle: la Russie de Poutine. Le fidèle lecteur des Debunkers le sait, le facho de base idolâtre Poutine.
Les preuves sont là:

http://www.debunkersdehoax.org/recherche?q=Poutine&id=723900

Ca ne suffit plus, la fachosphère est donc en passe de lui adjoindre un assistant lointain auquel personne ne comprends rien (et surtout pas eux): la Chine. Enfin, pas la Chine, mais "l'Empire du Milieu". Ca sonne mieux que "République Populaire de Chine" qui sent trop à leur gout, le bolchévisme.
"Empire", depuis Napoléon et soral, est un mot en vogue, ainsi que "Milieu" depuis le "Seigneur des anneaux"...
Bref comme personne ne va aller vérifier, on peut se permettre de raconter tout et surtout n'importe quoi.

1)   Le porte avion Chinois de "dernière génération" invisible

 

C'est officiel, les Chinois entrent en guerre en Syrie, la preuve ils envoient le fleuron de leur flotte le porte avion "Liaoning". La preuve c'est le laid de Breizatao qui le dit:

 

Porte avions chinois Syrie.jpg

 

Article en deux temps:
-Annonce de l'arrivée du porte avion et des futures troupes
-Déroulé de l'analyse géopolitique de premier plan du nazillon pur beurre/chouchen

Sauf que sa splendide nanarlyse ne tient que par un point: présence ou non de troupes Chinoises en Syrie. Or nom d'une galette saucisse, l'indépendantiste nazillon, se plante dans les grandes largeurs...

Notre petite enquête tendrait à démontrer que cette infaux part de cet article, publié le 19 avril 2015:

 

ToI.jpg

 

Un article de prospection politique d'une analyste, spécialiste de la Chine. Elle y développe l'idée qu'une intervention de la Chine en Syrie contre daesh est POSSIBLE. On insiste sur ce mot...
Le 23 septembre sort cet article qui indique des reports qu'un navire Chinois aurait traversé le canal de Suez et se dirigerait vers Tartous. Un officier de l'armée officielle Sirienne indiquerait une arrivée imminente de soldats Chinois afin d'aider à la lutte contre daesh:

 

AMN.png

On notera que la photo accompagnant l'article est celle du fameux porte avion Chinois Liaoning:

 

PLAN-CSG-08.jpg

 

Sauf que l'article donne ses sources et elles sont pour le moins fragiles. Un officier de l'armée Syrienne non identifié...

 

Il n'en faut pas moins pour la fachosphère qui reprend la fausse info dans les grandes largeurs. Et ce sont bien entendu les médias pro russes qui s'y collent en premier., mais l'extrême droite complotiste amerloque n'est pas loin!

Pravda d'un coté, "Alex Jones" de l'autre!

 

pravda.png

 

 

Deux faces d'une même pièces de la désinformation.

Pourtant très vite l'info est démentie ce qui nous donne des résultats particulièrement réjouissants comme ces deux médias d'infaux Russes se contredisant:

 

Oui non.png

 

Car patatras, l'info est complètement frelatée. Et avec de bons arguments:

La rumeur a fait le tour de la planète ces derniers jours. D’après certains sites Internet, le porte-avions chinois Liaoning aurait franchi le canal de Suez et se serait posté au large de la Syrie, voire même, disent certains, aurait fait escale à Tartous. Les informations les plus étonnantes, comme une intervention chinoise aux côtes des Russes contre les groupes islamistes en Syrie, ont été avancées.

Au final, si le premier porte-avions chinois s’aventurera probablement, un jour, jusqu’en Méditerranée, ce n’est pas pour cette fois. Des sources militaires occidentales, qui surveillent en permanence les mouvements dans la région et plus particulièrement ce qui se passe en Syrie et au large de ses côtes, confirment que le Liaoning ne s’y trouve pas. Si une force navale chinoise a bien croisé en Méditerranée récemment, avec semble-t-il une possible escale technique à Tartous, le porte-avions n’en faisait pas partie.

Le contraire eut, en fait, été étonnant car le Liaoning n’est sans doute pas encore opérationnel. Le bâtiment, qui a débuté ses essais en mer en 2012, n’a encore participé à aucune grande manœuvre internationale. On voit donc mal comment son groupe aérien embarqué, si tant est qu’il soit déjà en capacité de mener des frappes contre des objectifs terrestres, pourrait s’intégrer sur un théâtre d’opération où sont engagées de nombreuses forces internationales.

 

J15 en essais sur le Liaoning (© : NEWS.CN)

 

Racheté à la Russie qui en avait interrompu la construction suite à l’effondrement de l’Union soviétique, l’ex-Varyag a été remorqué en 2002 à Dalian. Repris officiellement pour être transformé en casino flottant, il a finalement été achevé en porte-avions et permet à la Chine de disposer pour la première fois d’un bâtiment de ce type. Long de 304 mètres et affichant un déplacement d’environ 60.000 tonnes en charge, le Liaoning devrait pouvoir mettre en oeuvre jusqu’à 40 aéronefs, dont des chasseurs bombardiers J10 et des intercepteurs J15 (version chinoise du Su-33 russe).

Au moins un autre porte-avions est actuellement en construction en Chine. 

 

On est heureux d'y apprendre que le Liaoning est en fait un vaisseau de l'ancienne puissance Soviétique rafistolé et sans doute pas encore opérationnel... Bravo le matériel de pointe!

Au point que la Chine elle même doit démentir le 14 octobre:

 

Chinese media has picked up Russian and Middle Eastern news reports that China would fight alongside Russia in Syria, and that China's sole aircraft carrier, the Liaoning, could participate too.

Chinese media has also described these reports as speculative nonsense.

Foreign Ministry spokeswoman Hua Chunying, when asked if China had or would send forces to Syria, told a daily news briefing that she had also noticed the reports.

"I can tell you that as for China's warships, for example the Liaoning, whether it has gone to join, for this issue, as far as I know, there is no such plan. At this time the Liaoning is in a phase of carrying out technical training and military exercises."

 

Certains médias mainstream comme "le point" se planteront  COMPLÉTEMENT en reprenant l'infaux:

 

Le point.png

 

 

 

Un axe Moscou-Pékin

Les Chinois quant à eux, tirent parti du mouvement russe en le rejoignant dans une démonstration de puissance et de contre-influence inédite vis-à-vis de Washington. Pékin affiche aussi sa détermination à éradiquer à la racine la menace séparatiste ouïghour, comme les Russes le font vis-à-vis du Caucase avec les Tchétchènes. Leur porte-avions Liaoning est désormais à Tartous, porteur de chasseurs bombardiers J15, d'un millier d'hommes et d'hélicoptères d'attaque. Il y a retrouvé le sous-marin géant russe Dimitri Donskoi, doté de 20 missiles intercontinentaux (200 têtes nucléaires, portée 10 000 kilomètres) et le croiseur lance-missiles Moskva. La Méditerranée orientale est donc sanctuarisée.

 

Misérable mauvais scénario de science fiction géostratégique qui n’appellera même pas de démenti...

Démentis que ne se gêneront pas d'infliger deux autres médias comme "Le Monde" et "Opex360":

 

Une rumeur reprise, analyse géostratégique à la clé, par Le Point dans un article intitulé Syrie : les enjeux cachés de l’intervention russe, où l’on apprend que « le porte-avions Liaoning est désormais à Tartous, porteur de chasseurs bombardiers J15, d’un millier d’hommes et d’hélicoptères d’attaque. Il y a retrouvé le sous-marin géant russe Dimitri Donskoi, doté de 20 missiles intercontinentaux (200 têtes nucléaires, portée 10 000 kilomètres) et le croiseur lance-missiles Moskva. La Méditerranée orientale est donc sanctuarisée. »

Le ministère des affaires étrangères chinois a démenti, mercredi 14 octobre, la participation de son porte-avions ans une quelconque action militaire en Syrie.

Et l’aurait-elle voulu, la Chine aurait eu du mal à déployer un porte-avions discrètement (en transitant par le canal de Suez sans laisser de trace), et encore plus à s’en servir pour des missions de combats. Ayant débuté ses essais en mer en 2012, le Liaoning (un ancien bâtiment soviétique que Pékin a racheté et a terminé de construire) n’est sans doute pas opérationnel, comme le rappelle le site Mer et Marine. Il servirait surtout à familiariser marins et aviateurs avec ce type de bâtiment avant l’arrivée du premier porte-avions « made in » China.

 

"Opex360" sera encore plus cinglant:

 

Il est regrettable de voir des personnes qui se veulent sérieuses prendre pour argent comptant tout ce qui peut se dire sur les réseaux sociaux, où des sites Internet font la promotion d’informations erronées quand ils ne donnent pas dans une propagande éhontée.

Ainsi, la semaine dernière, un docteur en sciences politiques qui dirige un cabinet de conseil en intelligence stratégique, a livré à l’hebdomadaire Le Point une analyse en partie basée sur la présence à Tartous, en Syrie, du Liaoning, l’unique porte-avions de la marine chinoise, avec des « chasseurs bombardiers J15, un millier d’hommes et des hélicoptères d’attaque ».

 

On ne peut être plus clair...

 

Affaire conclue donc semblerait il? Et bien non, le fantôme de cette si belle histoire traine encore sur la fachosphère au point qu'ils nous ont concocté une suite.

 

 

2)   "L'empire du milieu 2, le fils du retour de la vengeance contre attaque"

 

Vous n'avez pas aimé le premier épisode? Tant mieux, la fachosphère va vous en infliger un deuxième!

Et ce sont ENCORE les médias de désinformations russes qui s'y collent:

 

Chinois Syrie.jpg

 

 

 

Même technique que le nazillon pur beurre. Vous affirmez un fait, puis vous développez une analyse en carton, forcément fausse puisque le fait de départ est bidon.

Et pourtant, ca leur plait tellement que c'est repris de partout!

  • La diffusion

Des spécialistes faussaires reconnus comme les bargeots de "wikistrike":

 

WS.jpg

 

Les pingouins rouges-bruns d'alterinfo:

 

alterinfo.jpg

 

Ou bien le fascisant "réveil-français", très proche de "l'action française":

 

LRF.jpg

 

 

On notera la fausse citation de Jean Jaurès, typique du site de réinformation, pardon de désinformation fascistoïde.

  • La source

"Réseau international" est une source pro russe d'extrême droite, nous avions déjà parlé d'eux dans cet article:

 

http://www.debunkersdehoax.org/euthanasie-en-lituanie-cathos-integristes-pros-russes-fachos-et-soraliens-main-dans-la-main

 

Et la source de RI est ce site "Newswire":

 

newswire.jpg

 

Un site aussi sérieux que "Wikistrike" (qui est pourtant une référence en matière de débilité, puisqu'il partage des articles aussi sérieux que ceux ci, sur "les voyages spatiaux qui n'existent pas", le toujours aussi fructueux "complot du 11 septembre", "Hitler toujours vivant en vacances en Argentine", "l'ancien illuminati repenti", "les vaccinations forcées en Australie via les chemtrails" ou "la lutte de Poutine contre le "NWO"... Hilarant.

 

newswire1.jpg

 

Un site que des blogueurs qualifient de "proxy pour la désinformation Russe":

http://toinformistoinfluence.com/2015/11/08/russian-proxy-news-site-exposed-yournewswire/

et qui semble bien proche de "David Icke".

Très sérieux donc...

 

  • Les faits, rien que les faits

 

Disons le de suite: pas de trace de la "fameuse" décision du "Congrès du Peuple Chinois" sur les non moins fameuses troupes. Et pourquoi? Parce que si le "CNP est la plus haute instance du régime Chinois, il n'est pas chargé des instances militaires... CQFD

Sous le régime de la Constitution de la République populaire de Chine, le Congrès National du Peuple (CNP) est le plus haut organe de pouvoir d'État en Chine.
Il se réunit chaque année environ deux semaines et approuve les nouvelles grandes lignes politiques, les lois, le budget, et les principaux changements de personnel.

 

L’armée est contrôlée par la "Commission Militaire Centrale".

 

L'intervention Chinoise est depuis un certain temps en question (voir l'article du "Times of Israel" dans le chapitre précédent) et la question se pose également dans les médias français:

 

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/02/01/31002-20160201ARTFIG00148-la-chine-va-t-elle-s-engager-contre-daech.php

 

Mais à ce jour, la Chine ne fait en Syrie que de l'humanitaire et soutient un processus de paix:

 

LONDRES, 5 février (Xinhua) -- La Chine soutient énergiquement le processus politique en Syrie et appelle à ce que toutes les conditions internationales soient réunies pour la poursuite des discussions inter-syriennes, a déclaré jeudi le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

S'exprimant à l'issue d'une rencontre avec son homologue britannique Philip Hammond en marge de la conférence des donateurs "Soutenir la Syrie et la région" organisée à Londres, M. Wang a reconnu la complexité des pourparlers de paix. Aussi, tant le régime de Damas que l'opposition doivent donner priorité aux intérêts de leur peuple et poursuivre ces négociations, a-t-il dit.

Il a également estimé que les pays ne se trouvant pas au Moyen-Orient devraient placer la paix régionale au coeur de leurs préoccupations et créer les conditions favorables à ces discussions.

M. Hammond, qui a salué le soutien chinois à l'occasion de cette conférence, s'est félicité des engagements humanitaires pris par Beijing à cette occasion. Il s'est dit prêt à travailler avec M. Wang à la recherche d'une solution politique à la crise syrienne et à ce que les discussions de Genève se poursuivent.

Le ministre chinois a également rencontré son homologue français Laurent Fabius à cette occasion. Les deux hommes ont réaffirmé que la communauté internationale devait préserver les intérêts du peuple syrien, promouvoir une solution politique à la crise syrienne, créer les conditions favorables pour un cessez-le-feu et une aide humanitaire et, enfin, encourager les parties prenantes à poursuivre leurs discussions.

 

Le représentant permanent de la Chine aux Nations Unies, Liu Jieyi, a appelé vendredi à une mise en oeuvre stricte du pacte de cessez-le-feu en Syrie suite à l'approbation du Conseil de sécurité de l'ONU.

Une résolution politique est la seule manière pour sortir de la crise syrienne et il est impératif de rester sur cette voie, a indiqué l'envoyé chinois.

La communauté internationale devrait considérer cette résolution de l'ONU comme une opportunité importante pour assurer le respect de ce pacte, a-t-il ajouté.

Les parties prenantes en Syrie devraient également accélérer l'accès humanitaire aux zones syriennes concernées afin de créer les conditions pour une reprise au plus tôt des pourparlers de paix sur la Syrie, a déclaré M. Liu.

M. Liu a également fait savoir que les grands pays de la région devraient cesser leurs accusations mutuelles. Il les a appelés à prendre des actions concrètes pour empêcher la détérioration de la situation et jouer un rôle constructif dans la mise en oeuvre de l'accord.

La cessation des hostilités à laquelle ont adhéré 97 groupes armés et le gouvernement syrien est entrée en vigueur vendredi dans toutes les villes syriennes. Mais elle exclue le groupe Etat islamique (EI) et le Front Al-Nosra, organisation jihadiste liée à al-Qaïda, tous deux considérés comme des groupes terroristes par les Nations Unies.

L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré vendredi qu'un nouveau cycle de négociations de paix pour la Syrie reprendra le 7 mars, si la cessation des hostilités est "largement respectée".

Les négociations sous l'égide de l'ONU, visant à parvenir à une solution politique entre les parties belligérantes syriennes -- à savoir le gouvernement syrien dirigé par le président Bachar el-Assad et les forces d'opposition -- ont été suspendues le 3 février après que les parties concernées ont échoué à mener des discussions directes sur plusieurs dossiers.

Selon les données de l'ONU, 110.000 personnes vivant dans les zones syriennes assiégées ont reçu une assistance humanitaire depuis la mise en pause des pourparlers il y a trois semaines. Plus de 250.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis mars 2011.

 

Même les Russes, on ne le rappellera jamais assez sont HOSTILES A UNE INTERVENTION AU SOL, à ce jour:

 

Or, le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev a prévenu. « Les offensives terrestres conduisent généralement à ce qu’une guerre devienne permanente », a-t-il affirmé dans les colonnes du quotidien allemand Handelsblatt. « Toutes les parties doivent être contraintes de s’asseoir à la table de négociations plutôt que de déclencher une nouvelle guerre mondiale », a-t-il continué.

Et M. Medvedev d’ajouter : « Les Américains et nos partenaires arabes doivent très bien réfléchir: veulent-ils une guerre permanente, pensent-ils qu’ils pourraient gagner rapidement une telle guerre? Quelque chose de cet ordre est impossible, particulièrement dans le monde arabe. »

 

Pour l'instant, la Chine investi en Syrie:

 

Atlantico : Quelles sont les intentions de la Chine ?

Valérie Niquet : La première de motivations de Huawei et de la Chine en signant cet accord est de conforter la présence chinoise - à la fois économique et stratégique - dans une région d’importance vitale pour Pékin ès aussi le monde occidental. La Chine - et ses grandes entreprises comme Huawei, adoptent une attitude très opportuniste pour pénétrer des marchés, sur des secteurs - construction d’infrastructures ou télécommunication - où Pékin a acquis une vraie compétence, fermés aux entreprises occidentales en raison des risques élevés.

Par ailleurs, la Chine peut également "vendre" aux régimes les plus autoritaires au Moyen-Orient ou en Afrique, son "savoir-faire" en matière de contrôle des communications.

 

 

Quels sont les enjeux pour la Chine​ au Moyen Orient ? Un tel contrat est il susceptible de renforcer le pouvoir local de bachar Al-Assad ?

La Chine est moins engagée que la Russie en Syrie. Ses intérêts stratégiques et ses investissements y sont moins importants. Mais globalement, le Moyen-Orient occupe une place importante dans la stratégie chinoise, en raison notamment de la dépendance croissante de la Chine en hydrocarbures. Il s’agit également pour les entreprises chinoises d’occuper de nouveaux marchés moins concurrentiels et plus ouverts aux entreprises chinoises telles que Huawei.

Enfin, plus globalement, la stratégie de la Chine au Moyen-Orient s’inscrit également dans une stratégie plus large de rivalité avec l’Occident et plus particulièrement avec les Etats-Unis : il s’agit de consolider un "front-uni" contre un "camp occidental" accusé de vouloir favoriser les changements de régimes par la force.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/que-chinois-voient-en-syrie-que-ne-voyons-pas-en-decidant-investir-millions-valerie-niquet-2413680.html#GhQohQQ5ZmWw1jVq.99

 

Comme l'explique l'article, on est encore très loin d'un axe Sino-Russe, malgré des intérêts clairs et communs:

 

1. Ne pas risquer une nouvelle intervention militaire

Les Russes et les Chinois ne veulent pas risquer une escalade militaire, après l’épisode libyen.

En mars 2011, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait la résolution 1973 contre la Libye. Pékin et Moscou n’avaient pas opposé leur veto mais ne s’attendaient pas à ce que cette résolution destinée à « protéger les populations civiles » prenne la tournure que l’on sait (armement des rebelles, intervention de l’OTAN, etc.).

Moscou a perdu un allié en la personne de Mouammar Kadhafi et le couple sino-russe ne veut plus être dupe.

2. En Syrie, les Russes ont leur propre base navale

La Russie n’a pas d’accès à la Méditerranée. Avec la Syrie, le problème semble résolu. Depuis un accord passé entre la Syrie et l’URSS en 1971, la Russie est déjà présente en territoire syrien : le port de Tartous, face à Chypre, pourrait même devenir une base navale 100 % russe. Des travaux d’aménagement y sont prévus cette année. Cette base pourra accueillir des frégates et des porte-avions.

Enfin, par sa position stratégique au Proche et au Moyen-Orient, le régime syrien permet à la Russie d’être présente sur les dossiers-clés de la région (conflit israélo-palestinien, nucléaire iranien, tensions religieuses au Liban…).

3. La Syrie, un très bon client militaire pour la Russie

Moscou vend 7 % de ses armes à Damas. En 2009 et 2010, la Russie a exporté vers la Syrie pour plus de 162 millions d’euros d’armement. Les Russes auraient signé un contrat de plus de 550 millions d’euros pour la livraison d’avions de combat.

4. Pékin et Moscou, amis fidèles de Damas

Si Li Baodong, ambassadeur chinois à l’ONU a déclaré qu’il était « impératif de mettre fin à la violence en Syrie », la Chine ne souhaite aucune intervention en Syrie et avait déjà affirmé son soutien au régime l’été dernier.

L’amitié russo-syrienne n’est pas nouvelle : Damas avait déjà soutenu la Russie lors du conflit qui l’opposait à la Géorgie en 2008. La décision russe de ne pas condamner les répressions en Syrie est une façon de lui rendre la pareille.

 

 

Il est certain que si la Chine semble réorganiser et renforcer son armée:

 

http://www.opex360.com/2016/01/04/la-chine-reorganise-la-structure-de-ses-forces-armees/

http://www.opex360.com/2015/11/20/la-chine-officiellement-commande-24-avions-su-35-la-russie/

http://www.opex360.com/2016/02/22/en-cinq-ans-les-exportations-darmes-chinoises-ont-augmente-de-88/

http://www.opex360.com/2016/02/24/pekin-augmente-significativement-ses-capacites-de-surveillance-en-mer-de-chine-meridionale/

 

elle semble bien trop préoccupée par des problèmes intérieurs:

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20150730-erdogan-chine-sort-ouighours-sujet-fache

http://aujourdhuilaturquie.com/fr/les-ouighours-un-probleme-chinois-un-dilemme-turc/

 

et surtout le ralentissement de son économie pourrait ralentir son humeur belliqueuse éventuelle:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/01/19/la-croissance-chinoise-tombe-a-6-9-en-2015_4849455_3234.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/03/03/20002-20160303ARTFIG00178-la-chine-prevoit-de-licencier-jusqu-a-six-millions-de-personnes.php

http://www.franceinfo.fr/emission/le-decryptage-eco/2015-2016/la-chine-t-elle-perdu-le-controle-de-son-economie-05-01-2016-08-50

 

 

CONCLUSION

 

Il est très clair que si les groupes d'extrême droite soutiennent aussi ouvertement Poutine, ce n'est pas pour rien. Le FN est officiellement soutenu financièrement par la Russie (ainsiq ue d'autres partis fascisants d'Europe ( http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140530.OBS9033/vladimir-poutine-grand-frere-des-fachos.html  ). Une tactique qui date de l'affaire Ukrainienne:

http://www.slate.fr/story/85633/vladimir-poutine-extreme-droite-europeenne

Or les petits groupes d'extrême droite, rappelons le ne sont que des filiales du FN, ils soutiennent la même ligne.

Il est donc manifeste que les médias russes présents sur le territoire médiatique français cherchent à répandre leur propagande, relayés par la fachosphère.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/02/02/sputnik-larme-propagande-russe-arrive-france-257465

Et comme toute bonne opération de propagande, ils ont intérêts à faire passer la Russie pour plus grosse, plus intelligente et plus forte qu'elle n'est.


Quitte à faire croire à une alliance objective avec la Chine sur un sujet majeur de la politique internationale: la Syrie...

Debunked !!!



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2320 autres membres