Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Syrie 8: Pas de viol à la piscine de Coxyde (Belgique)

Émoi dans la ville de Coxyde (Belgique), deux fillettes auraient été agressées par un "migrant" (entendez un réfugié). C'est la fachosphère qui s'emballe comme par exemple "Médias presse infos" ou "MPI" (que l'on devrait appeler "Merdias crasse infaux"):

 

viol piscine MPI.png

 

Et ils sont aidé comme d'habitude par toutes les entreprises de désinformation fascisantes de la toile comme "fdesouche" ou bien par exemple "Europe israel", "Islamisme.fr"...
Il faut dire que le buzz est d'abord venu des médias mainstream:

 

Samedi, une mineure aurait été agressée à la piscine par une personne résidant au centre d'accueil de la commune, rapportait Het Nieuwsblad dimanche matin. Selon le bourgmestre, un incident similaire a eu lieu plus tôt dans la semaine. Fedasil s'était dès lors engagé à informer les demandeurs d'asile du code de conduite à adopter à la piscine.
"Nous débattrons demain/lundi d'une interdiction qui toucherait les migrants adultes, en pesant le pour et le contre et en gardant à l'œil les possibilités juridiques", a encore précisé le bourgmestre.
Du côté de Fedasil, on indique examiner en interne s'il convient de prendre des mesures. "D'après nos informations, il ne s'agit pas d'un incident sérieux et nous ne voulons dès lors pas tirer de conclusions hâtives. Nous rappellerons une nouvelle fois au centre d'accueil le comportement à adopter, avec éventuellement une attention particulière sur l'attitude à avoir dans une piscine", a expliqué la porte-parole de Fedasil, Mieke Candaele.

 

La fachosphère n'a eue qu'à embrayer derrière...

Et surtout à ne pas publier ce qu'il s'est passé ensuite...
Car si nous pouvons reprocher l'emballement des médias mainstream dans cette affaire, comme de nombreuses autres, eux au moins vont rectifier leurs infos. Pourquoi "rectifier"? Et bien parce que l'histoire ne s'est au final pas du tout déroulé comme relaté:

 

La piscine de Coxyde ne sera pas interdite aux migrants. Et pour cause: le réfugié incriminé dimanche n’aurait pas agressé une fillette mais… tenté de l’aider.

Tout le monde peut faire des erreurs mais certaines peuvent prendre des proportions hors norme! Ce week-end, Het Nieuwsblad rapportait qu’une fillette avait été agressée à la piscine de Coxyde par une personne résidant au centre d’accueil de la commune.

Ni une ni deux, le controversé bourgmestre de la commune, Marc Vanden Bussche, annonçait son intention d’interdire l’accès de la piscine communale aux demandeurs d’asile. Car selon le bourgmestre, un incident similaire avait déjà eu lieu plus tôt dans la semaine.

Mais aujourd’hui, les langues se délient et on apprend grâce au journal De Morgen, les circonstances exactes de la «pseudo» agression. Car en effet, selon le journal, il ne s’agit en rien d’une agression.

Les parents de la petite fille de 10 ans n’ont d’ailleurs pas porté plainte contre le réfugié irakien interpellé. Car après les auditions, il s’avère que le jeune homme de 22 ans a, tout simplement, voulu aider la petite fille qui était en difficulté au milieu de la piscine. Paniquée, celle-ci aurait poussé des cris, qui ont alerté le maître-nageur… lequel a immédiatement appelé la police. Avec les suites que l’on connaît.

Selon, une source proche du dossier, il s’agit d’une erreur de jugement. Mais dans le climat actuel, un simple erreur d’interprétation peut porter atteinte à toute une communauté.

En attendant, à l’issue d’une réunion du collège communal de Coxyde, le cabinet du bourgmestre Vanden Bussche a annoncé que la piscine ne serait finalement pas interdite aux migrants adultes, lesquels devront néanmoins suivre des séances d’information, cependant que le règlement de la piscine sera traduit en arabe. Une issue surréaliste à une affaire qui ne l’est pas moins.

Qui est le bourgmestre de Coxyde?

Marc Vanden Bussche et sa réticence face aux migrants ne date pas d’hier. Depuis l’annonce de l’arrivée des migrants dans la station balnéaire, il fait des déclarations chocs. Le bourgmestre Marc Vanden Bussche (Open Vld) veut que la police puisse perquisitionner quotidiennement la base militaire qui accueille les demandeurs d’asile, munie de gilets pare-balles. Il exige également les numéros de GSM de tous ceux qui logent dans la caserne. L’ensemble des activités des occupants doit être consigné dans un carnet. Et au moindre méfait, la police pourrait retenir une personne pendant 12 heures. Selon le bourgmestre, les demandeurs d’asile sont responsables de graves infractions de toutes sortes dans sa commune.

 

Que dire...

Une affaire surréaliste, c'est cela.

- Des médias qui se précipitent sur le moindre os pour en faire des tonnes sans aucun début de commencement de preuves
- Ce faisant, ils alimentent un feu que ces mêmes médias alimentent par leur course au buzz, par un conformisme, une absence totale d'éthique

- Ils donnent au final des billes à l'extrême droite qui n'en demandait pas tant, car au pire ces mêmes fascistoïdes pourront toujours arguer de l'incompétence de ces mêmes journalistes, et que décidément ils sont bien incompétents...

Pour moins que cela, dans n'importe quelle société/administration, on se ferait, au mieux remonter les bretelles, déclasser, voire virer...

On a donc par la magie de l’amalgame une affaire de plus qui pourri les relations entres personnes.

Colère....

C'est pourquoi à l'instar de nos amis satiriques de "Nordpresse", nous demandons à ce que les piscines soient interdites aux "gros cons de journalistes":

 

 

Alors qu’en Belgique, nous n’avons jamais eu besoin de personne pour agresser sexuellement nos enfants, la peur du demandeur d’asile est de plus en plus présente dans notre pays.
On apprenait il y a quelques jours que le bourgmestre de Coxyde souhaitait interdire l’accès à la piscine communale aux migrants suite aux révélations d’Het Laast Nieuws sur une agression sexuelle d’un réfugié sur une mineure.
Les affaires de ce type se suivent et se ressemblent.
Le bourgmestre est donc revenu sur ses propos et a finalement décidé d’interdire l’accès à sa piscine à tous les “gros cons de journalistes” (sic)

 



26/01/2016
89 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2320 autres membres