Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Réfugiés en "vacances"? De l'art de changer un mot pour changer le sens.

 

Le groupe des Debunkers a toujours pensé que démonter les hoaxes de l'extrême droite devait s'accompagner d'une sérieuse analyse des techniques de rhétorique de celle ci, et au final de toutes les techniques de manipulation/propagande systématisées de celle ci.
Ces articles en sont des exemples:

 

Les Debunkers se confrontent régulièrement aux fafs sur leurs pages. Et au fur et à mesure du temps, ils en ont conclut que les auteurs fafs obéissent à des règles rhétoriques pour contrer leurs adversaires.
Nous avons tenté de retranscrire ces règles rhétoriques. Elles ne sont nullement exhaustives et si vous lecteurs en constatez d’autres vous pouvez nous contacter afin de les ajouter à cet article.
Ces règles vous sont données afin que vous-même voyez votre « performance » améliorée pour contrer l’argumentaire faf.

 

 

Il nous arrive de faire des articles un peu différents. Celui ci en est un.
Nous voulons vous montrer, avec des exemples une des plus vieilles ficelles de la fachosphère sur internet: le fake islamiste.
"Késako?" dirons certains. Nous allons donc vous rappeler un vieil article qui fût un électrochoc. Le 08 octobre 2012 paraissait un papier dans le "Midi Libre" extrêmement intéressant. Un "repenti" de l'extrême droite balançait les méthodes de la fachosphère sur le net.

 

 

1984.jpg

 

 

Sur une affaire assez simple de hoax, nous allons vous montrer comment, la fachosphère peut, en changeant un mot ou deux, ajouter des signes de ponctuation, etc...changer radicalement le sens d'une information.

Nous avions déjà trouvé une affaire semblable qu'à l'époque nous avions qualifié de chef d’œuvre, souvenez vous:

 

Et oui...
Il a suffit pour les ignobles admins de la page "marine le pen la page de secours" ("marine le pen sur le retour", on préfère) à changer un mot.
Juste "Altiligérien" (habitant ou natif de Haute Loire) en "Algérien" pour qu'il y ai deux trois beaufs qui frétillent du cerveau reptilien.
Et oui parce qu'ils y croient...

 

On va manger les enfants.jpg

 

 

C'est un article du "Welt" qui donne le "la" pour cette série de rafale de la fachosphère. Cet article révèle que DES réfugiés temporairement au chômage, seraient revenus dans leur pays d'origine, la Syrie, l’Afghanistan et le Liban.
Problème. Si des politiques se sont indignés de suite du problème, les autorités n'ont AUCUN chiffre pour infirmer ou corroborer. L'Agence fédérale pour l'emploi a confirmé: "Il existe de tels cas." Apparemment, l'office de l'immigration allemand est en train de faire une analyse sur "des incidents". Pas très précis tout cela! Les autorités parlent "des" cas... Combien ? 3,4, 10, 1 million? Personne n'en sait rien.

Le BAMF ("Office fédéral des migrations et des réfugiés") déclare: «Nous avons aucune analyse ou de statistiques à ce sujet, par conséquent, on n'a pas d' information." Selon les rapports, l'agence fédérale va s'efforcer d'obtenir une vue d' ensemble.

 

Autant dire que c'est une info, qu'elle est relayée et qu'il y aura enquête sur le sujet. On aurait pu s’arrêter là.
Seulement, la fachosphère n'est pas là pour faire de l'info mais de la "réinformation". Autant dire selon cette novlangue de mettre en exergue les idées de l'extrême droite quitte à ne pas ménager la vérité en la triturant, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Quand on aime, on ne compte pas!

C'est pourquoi nous sommes allé voir un peu du coté de cette fachosphère voir ce qu'elle faisait de cette information. Nous n'avons pas été surpris disons le, si ce n'est pas l'originalité, la variété des techniques de "torture" de l'information. Vous trouverez donc ici une liste non exhaustive de ces techniques.
Revue de "presse puante".

 

  • Les "guillemets"

Ah le guillemet!!!! Classiquement, le guillemet a pour utilité "de mettre en relief une expression, un terme ou une citation. Les guillemets s’emploient aussi pour le discours rapporté et les dialogues. Ils sont parfois utilisés pour indiquer que le terme ou l’expression mis en avant n’a pas sa signification littérale ou habituelle — on parlera alors de guillemets ironiques." [https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillemet]

 

Ou alors même de changer le sens...

 

1)  "Le salon beige" inaugure la technique par un bien gentil "des "réfugiés" ":

 

salon beige.jpg

 

 

2)  Artiste en la matière, Dreuz, nos biens aimés fafounets, sont bien au courant de cette technique:

 

dreuz.jpg

 

3)  Et comme cette technique est très efficace, "résistance républicaine" de tasin copie mot pour mot. Une grande habitude de la fachosphère de se recopier les uns les autres:

 

tasin.jpg

 

4)  "NDF" pratique la même technique en plus soft:

 

NDF.jpg

 

 

5)  Par contre, le "parti de la France" lui y ajoute une subtilité: la photo de réfugiés heureux. Sous entendu, ces réfugiés sont heureux car ils vivent de nos allocs et repartent en vacances quand ils le veulent, et où ils veulent

 

pdf.jpg

 

Photo issue de cet article du Figaro d'ailleurs.

 

  • Chiffre bidonné

 

La fachosphère se copie et se recopie. Parfois, pour faire vendre un peu plus, elle ajoute une fausse info à l'infaux. Ici, c'est un site que nous épinglons pour la première fois qui commet la faute. "Mine d'infos" (fausses bien entendu) devait trouver que l'absence d'estimations au nombre de réfugiés étaient bien problématique. C'est pourquoi, alors qu'elle tire (et source) son article elle y ajoute que les réfugiés coupables serait "des milliers". Bien évidemment aucune source sérieuse pour corroborer l'infaux.

 

mine d'infos.jpg

 

Idem pour le ridicule "nouvel ordre mondial":

 

NOM.jpg

 

 

  • "Ces" réfugiés

Ici on est volontairement dans le flou total qui permet toutes les interprétations, y compris les pires comme en est coutumier le putassier site "blanche europe":

 

BE.jpg

 

Ici tout y est, peu importe le nombre concerné par ce problème, ces exemples montrent que la crise des réfugiés n’existent pas et que ces gens ne viennent que pour les allocs. Au passage, on égratigne les réalités de persécutions dans ces pays pour homosexualité...

 

 

  • "Ces" réfugiés qui partent "souvent", "les" réfugiés" "chômeurs"

On est plus ici dans le subtil. L'article sous entend bien "ces réfugiés" (combien on ne sait pas, et ajoute qu'ils partent "souvent". Pour finir par une généralisation à "les réfugiés:

 

sputnik.jpg

 

 

 

  • "Les" réfugiés

Attention là on rentre dans le lourd, le mensonge total. Ce ne sont plus "des" ou même "ces" réfugiés, mais "les". Sous entendu: TOUS les réfugiés. Qui de plus passent "souvent" leurs vacances dans leur pays d'origine. Réfugiés de surcroit "chômeurs". C'est le très lourd "eurocalifat" qui s'y colle:

 

Réfugiés vacances.jpg

 

 

Voilà ce petit tour d'horizon de la "propagande pour les nuls tout en étant heureux" est terminé. Gageons qu'ils en trouverons d'autres.

Debunked !!!

 



24/09/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2316 autres membres