Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

"Rassemblement de patriote" ou comment faire du faux avec de vraies photos

Comme nous l'expliquons souvent, il devient dur pour la fachosphère de créer de fausses photos, c'est à dire "photoshopées". Elles sont désormais par trop repérables. Comme nous l'expliquons ICI, le faux est par trop repérable, et désormais beaucoup de lecteurs connaissent la technique et repèrent assez vite le pot aux roses. Ce qui est un gros problèmes pour nos militants fascistoides 2.0...
En effet, la photo est un outil INDISPENSABLE de propagande, aucun outil ne fait passer aussi efficacement un sentiment, une idée. Le tout sans contestation possible. Alors la fachosphère s'adapte. Comme nous allons le voir ici.

Connaissez vous "rassemblement de patriotes"? Une page ordinaire de militants fascistes et racistes comme il en existe des centaines. Une page qui sert de catharis aux commentaires les plus dégoulinants de haine. On y trouve les hoaxes les plus classiques au milieu d'odes à la gloire du "général grenouille" (article provenant de dreuz) qui glorifie un fait d'armes virtuel, pourtant COMPLÉTEMENT FOIREUX comme le décrit Libé. Et une page qui aime beaucoup les photos...

 

Exemple:

 

photos.jpg

 

Ces photos ne sont pas truquées. Et pourtant, elles méritent une plus sérieuse revue... Nous les avons tout d'abord "catégorisées" par thème. Elles sont toutes prises à Marseille.

  • Les paraboles

paraboles.jpg

 

Comme le fait remarquer un lecteur, ces immeubles sont situés au "parc Bellevue" à Marseille. Et ce que le hoaxeur ne dit pas, c'est que ces photos datent...singulièrement.
En effet la plupart de ces photos proviennent d'un album tiré de "flickr". Et cet album prouve que certaines de ces photos datent de plus de 2003 -au moins-.

flick.jpg

 

Or depuis le quartier Bellevue a été réhabilité:

Les pouvoirs publics sont longtemps restés impuissants à l'entrée de ce quartier insalubre, planté en plein centre-ville. Bellevue était alors un ensemble de copropriétés privées.

MARCHANDS DE SOMMEIL

Découragés ou cyniques, les propriétaires ne payaient plus les charges et se contentaient d'encaisser les loyers d'un bien qui n'avait plus de valeur marchande. Des marchands de sommeil entassaient là des familles nombreuses. Jusqu'à 5 000 personnes ont vécu dans les 800 appartements de la cité.

En 1999, un plan de sauvegarde d'un montant de 20 millions d'euros est enfin décidé. Deux immeubles sont mis en liquidation judiciaire et leur gestion confiée à la Logirem et à Marseille Habitat, spécialisées dans l'habitat social. "Il a d'abord fallu trouver les entreprises qui acceptent de venir", se souvient Pierre Benaroche, 47 ans, chef du projet à la Logirem. Il a fallu aussi multiplier les réunions de concertation pour rassurer les habitants, échaudés par des décennies de promesses.

Aujourd'hui, la première tranche de travaux est aux trois quarts achevée. Des parties d'immeubles ont été abattues, les trois principaux bâtiments ont retrouvé un semblant de dignité. Un nouveau plan de sauvegarde, prévu pour 2009-2013, doit concerner le reste de la cité.

 

On notera avec intérêt que lors de la période de dégradation de la cité, les appartements étaient PRIVES. Que les propriétaires étaient devenus des marchands de sommeil et n'effectuaient plus les travaux.... Mais ca "rassemblement" ne vous le dira pas.

 

Et les paraboles disparaissent:

 

La première parabole a été retirée ce jeudi cité Ambrosini dans le 15ème arrondissement de Marseille rapporte La Provence. Le président de 13 Habitat, Lionel Royer-Perrault, a décidé de lancer ce volet du programme d’embellissement du patrimoine immobilier de l’office HLM.

25 % des 34 000 logements gérés par le plus gros bailleur social du département sont équipés de paraboles selon La Provence.

 

Echange parabole contre antenne collective

Chaque locataire doit recevoir une lettre lui demandant de retirer l’antenne satellite. Le bailleur s’occupe de l’installation d’une antenne collective sur les toits des immeubles, permettant la réception de 2.000 chaînes gratuites.

Les locataires devront toutefois acheter un décodeur pour enviton 150 euros. C’est 13 Habitat qui devra surtout mettre la main à la poche : 4,2 millions d’euros pour une opération qui durera plusieurs années. Un budget compris dans les 1,5 milliards d’euros prévus pour réhabiliter et construire sur 10 ans le patrimoine du bailleur social.

 

  • Les fillettes

fillettes.jpg

 

Nous passerons rapidement. Sur l'album "flickr", on voit que des dessins sont fait par des enfants pour les accrocher sur les façades. D'autres images montrent que ces images ont été prises lors de la période de l'Aïd.

Ne nous fermons pas les yeux, on aperçoit aussi des images de moutons égorgés. C'est moche. Ceci étant pas plus que les abattoirs et leurs méthodes industrielles. La souffrance d'un animal est la même quel que soit le boucher de nos jours...

C'est un problème. Mais qui tend à s'arranger.
http://www.laprovence.com/t/abattage-des-moutons

 

  • Les marchés

Là on tombe dans l'idiot. Les gens lisant cette page s'insurgent contre la qualité des "puces" de l'Arenc...Un quartier de Marseille.

 

marché.jpg

 

Tout d'abord pourquoi ne parlent ils pas des puces de Clignancourt?

Ou de la braderie de Lille?



Est ce que ces gens réalisent le pourquoi de toutes ces ventes à la sauvette?

 

En période de crise économique, cette activité ancestrale a le vent en poupe. Vieux immigrés, sans-papiers, retraités, bénéficiaires du RSA, chômeurs, mais aussi travailleurs « insérés »… La revente d’objets dénichés ici ou là est pour beaucoup l’unique moyen de joindre les deux bouts. Samuel Lecoeur, photographe et soutien des biffins, en fait le constat. Il évoque ce jeune père de trois enfants, employé chez Darty et dont la femme est sans emploi, qui se met à biffer malgré un salaire mensuel de 1.500 euros. « Y’a de plus en plus de monde ! », remarque-t-il. Même des patrons d’entreprises en faillite. Martial, la cinquantaine bien frappée, sous sa chebka, marche une pince télescopique à la main. Suite à la liquidation de son entreprise, cet ingénieur informatique s’est vu contraint il y a 3 ans d’étaler sur le parterre de Belleville des affaires trouvées. « Je préfère ça que demander l’aide sociale », explique-t-il.

 

Il faudrait enfin réaliser qu'il y a UN MONDE entre les vide greniers que fréquentent tous ses petits bourgeois offusqués et la pauvreté qu'implique ce genre de fripes:

http://www.alternatives-economiques.fr/consommation/marie-duru-bellat/petite-psychanalyse-des-vide-greniers-201504181200-00001236.html

 

Ah oui et au fait. La première photo n'est pas prise à Marseille, mais à Avignon. Juste comme ca.

http://webiane.canalblog.com/archives/2005/10/05/867010.html

 

 

 

  • Les prières de rue

prières de rue.jpg

 

Il semble que ce soit la "rue du bon pasteur" à Marseille, d'après nos recherches. Il s'y trouve une mosquée.
Sauf que ces photos datent. D'au moins 8 années. En effet, les musulmans connaissaient une situation difficile en raison d'un nombre trop restreint de places dans celles ci. Problème résolu depuis donc:

 

http://www.liberation.fr/societe/2010/12/22/prieres-de-rue-les-fideles-dans-l-impasse_702363

http://www.europe1.fr/france/fin-des-prieres-de-rue-a-marseille-721635

http://www.la-croix.com/Religion/A-Marseille-et-a-Nice-les-prieres-de-rue-ont-quasiment-cesse-2011-10-02-718511

 

Une position classique en deux temps de l'extrême droite:

1) Interdire la construction de mosquées

2) Se plaindre des conséquences de ces actes de refus

 

http://www.20minutes.fr/lyon/1592315-20150421-lyon-fn-denonce-prieres-rue

 

Concluons sur l'aspect qu'à la rue du" Bon Pasteur" aujourd'hui ("streetview"):

 

bon pasteur.jpg

 

 

  • Les rues

rues.jpg

 

 Un grand classique. Sauf que.

Voici la Rue d'Aix aujourd'hui:

 

rue aix.jpg

 

 

 

Et enfin la "Rue du Baignoir" aujourd'hui:

 

rue du baignoir.jpg

 

Rappelons que le ramassage des ordures à Marseille est toujours un problème, ne serait ce qu'à cause de l’exiguïté, et du trafic. Et enfin des nombreux magasins de "centre ville". Et on n'abordera pas les nombreuses "histoires" sur cette manne d'argent...

 

Voici donc comment un administrateur bien peu scrupuleux de réalité, mais de propagande peut vous faire passer sa petite soupe nauséabonde.

Debunked !!!



19/03/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2650 autres membres