Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Non le lycée Français Voltaire de Doha n'enseignera pas la charia

Et oui pris la main dans le sac, fdesouche ment (bon comme tous les autres médias de la fachosphère):

 

lycée doha.jpg

 

A leur décharge, ils se sont contentés de suivre le Figario...qui ment aussi.

 

La France et le Qatar ont signé aujourd’hui un accord qui a permis de régler « certains problèmes » au lycée Voltaire de Doha et instituera une séparation des sexes au niveau du secondaire et l’enseignement de la religion musulmane.

L’accord a été signé en présence de la ministre déléguée aux Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret. « Il y a trois questions qui sont importantes pour les Qataris et les Arabes qui fréquentent cette école, et ce sont l’enseignement de la charia islamique, de la langue arabe et de la séparation entre garçons et filles à partir d’un certain âge », a déclaré le procureur général du Qatar et président du conseil d’administration de l’école, Ali ben Fetis Al-Marri.

« Nos amis français se sont montrés compréhensifs, car l’essentiel pour nous est d’avoir des Qataris francophones attachés à leur langue et leur religion », a-t-il ajouté.

L’accord institue l’enseignement de la religion musulmane et de l’arabe dans cette école franco-qatarie, et mettra en place à l’avenir une séparation entre filles et garçons à partir du secondaire. L’école ne compte pour le moment que des classes de maternelle et du primaire.

Fin 2012, le proviseur de cet établissement privé ouvert en 2007, Franck Choinard, avait dû partir précipitamment en raison d’un conflit. Selon le site d’information en ligne Mediapart, il était menacé d’un procès à la suite d’une plainte d’une employée pour « attitude antimusulmane »

Le Figaro, merci à Claude

 

 

Pas de chance pour eux la réponse de la diplomatie fût rapide et sans appel.

 

Accord relatif au Lycée Voltaire de Doha (28 janvier 2014)

Contrairement à une information de presse, l’accord relatif au lycée Voltaire de Doha, qui a été signé aujourd’hui, ne porte ni sur les cours de religion ni sur les questions de mixité.

L’accord établit une relation contractuelle entre le lycée Voltaire et l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Le premier s’engage à verser une contribution à l’agence, en échange de laquelle il bénéficiera, pour ses professeurs, de formation continue et de visites d’inspection. L’établissement va pouvoir se rapprocher des normes et des pratiques françaises. En signant l’accord, l’établissement s’engage notamment à respecter la « charte de l’enseignement français à l’étranger », qui se réfère aux principes de laïcité et de neutralité de l’éducation.

L’établissement, qui accueille des enfants de la maternelle à la sixième, est mixte. Toutes ses classes mêlent garçons et filles, conformément à l’esprit et à la pratique de l’éducation française.

S’il existe des cours de religion au lycée Voltaire de Doha, ils sont dispensés en dehors du programme scolaire officiel français, dans le temps périscolaire, comme cela se fait dans de nombreux pays. En outre, seuls les Qatariens sont tenus de suivre ces enseignements, conformément à la loi locale. L’obligation ne s’impose en aucun cas aux autres enfants (non-qatariens), en particulier aux jeunes Français. Cette pratique est donc parfaitement conforme à nos principes de laïcité.

 

 

lycée doha1.jpg

 

On attends les excuses des deux journaux et leur rattrapage aux branches.

Debunked !!!



31/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2467 autres membres