Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

NON la pédophilie incesteuse ne sera pas légalisée en France

La désinformation n'a plus de limites. Un article basé sur la foi d'un journaliste...un peu particulier ne sert plus aujourd'hui la vérité de l'information mais une oligarchie issue des droites extrêmes et qui se voit prochainement au pouvoir.
Cet article nous a été instamment demandé par nos lecteurs inquiets de voir la viralité de cette infaux.

Titre choc sur Boulevard Voltaire, pour un article nauséabond, qui vous allez le découvrir, dévoile un caractère gorafique déplorable :

Les attouchements dans le cadre familial ne justifieront plus la prison…

Voici le déroulé.

 

1)      L'emballement, la complicité objective de la fachosphère

 

Le 30 mai 2014 sort un article, pardon un torchon sur le sinistre "bdvoltaire" tenu par le riant Robert Ménard, égérie de la soralodieudosphère, mais aussi du FN (candidat FN élu à Béziers sous le sigle du RBM). Un type qui fait l'unanimité dans la fachosphère de meyssan, à soral en passant par le pen. Heureux homme...

Mais en fait le lien avec toute la fachosphère est beaucoup plus étendu qu'il y parait:

Rapports avec diverses organisations d'extrême droite

En octobre 2011, il prend part aux « 4es de la réinformation » de la Fondation Polémia, un think tank d'extrême droite dirigé par Jean-Yves Le Gallou. Il précise qu'il a accepté cette invitation « comme [il] le fai[t] avec tous ceux qui [l]’invitent et [lui] proposent d’aborder des thèmes sur lesquels [sa] contribution peut avoir un intérêt ».

On le voit également participer à un colloque organisé par Jacques Bompard à l'Assemblée nationale.

En février 2013, il se rend à La Traboule, le local de la branche lyonnaise du Bloc identitaire, et prend la présidence du comité de soutien des identitaires qui ont occupé la mosquée de Poitiers. Il précise à leur sujet : « Je ne partage pas leurs idées. Mais je refuse qu'il y ait deux poids, deux mesures ».

En mai 2013, il intervient comme conférencier au local d'une organisation d'extrême-droite, Troisième Voie, dissoute peu après à la suite de l'affaire Clément Méric, expliquant qu’il veut débattre avec tout le monde.

Il a également prononcé une conférence chez les royalistes du cercle de Flore.

En 2014, il entre dans l'équipe de TV Libertés, une chaîne issue de la mouvance d'extrême droite, pour y animer à partir du mois d'avril l’émission d'entretiens « Ménard sans Interdit », reprenant le titre de la séquence qu'il animait sur I-Télé.

Enfin, Denis Cheyrouze, « figure importante gravitant dans l’orbite de l'Opus Dei » d'après Rue89, est cofondateur et webmestre du site Boulevard Voltaire ; il a également participé à la refondation de la grille de Sud Radio qui a provoqué l'arrivée de Robert Ménard, et l'a coaché pour l'animation de la matinale. Robert Ménard a néanmoins indiqué ignorer ses accointances avec l'Opus Dei avant les révélations du journal en ligne.

Un homme qui discute avec tout le monde donc....mais uniquement à l'extrême droite la plus crasse...

Voici donc l'article incriminé:

 

attouchements famille.jpg

 

Et son contenu:

Les attouchements dans le cadre familial ne justifieront plus la prison…

 
Le 28 mai 2014
En famille ou entre amis, tout devient permis.
 
 
 
 

C’est dimanche. La famille est réunie pour fêter la naissance du petit dernier. Tonton est là, et pour fêter l’événement dans les règles, il a un peu forcé sur l’apéro et le reste. Il fait sauter son adorable petite nièce sur ses genoux et, il faut le comprendre, il ne sait plus très bien ce qu’il fait. Ses mains, à force de chatouiller le petit corps tout frais tout beau, deviennent malencontreusement baladeuses. Bah, tout le monde étant peu ou prou dans le même état que lui, personne ne le remarquera et puis la petite, hein, elle n’ira pas raconter ce que lui a fait le gentil tonton.

Eh bien, même si la petite allait rapporter la scène à ses parents, même si ces derniers portaient plainte pour attouchements sur mineur de moins de 15 ans, bientôt, grâce à la loi Taubira, tonton – coup dans le pif ou non – ne risquera plus rien… C’est ce qu’on apprend dans Le Figaro. Selon les cas d’application de la nouvelle contrainte pénale , « les attouchements dans le cadre familial ne justifieraient plus la prison » parce qu’« il y a des infractions sexuelles qui ne signalent pas un ancrage dans une délinquance particulière », a expliqué le rapporteur de la loi, le député PS Dominique Raimbourg. Des femmes sexuellement agressées la nuit, c’est grave, dit-il. Mais violer l’intimité d’une petite fille ou d’un petit garçon de sa famille, c’est… un non-événement ?

D’ailleurs, alors que ne devaient être au départ concernées par cette réforme pénale que les peines inférieures ou égales à cinq ans de prison – ce qui était déjà très inquiétant –, un amendement déposé par deux femmes députés PS – Élisabeth Pochon et Colette Capdevielle – doit l’étendre à l’ensemble des délits comme celui, donné en exemple par Dominique Raimbourg, du « petit trafiquant » qui fume du cannabis dans une soirée entre amis (et risque actuellement dix ans de prison). En somme, en famille ou entre amis, tout devient permis. C’est un bon début.

Devons-nous être surpris quand les standards européens de l’éducation sexuelle prônent la masturbation dès le berceau ? Devons-nous être surpris quand le Guide d’intervention dans les collèges et lycées écrit que « les élèves devront avoir pris conscience que la sexualité commence dès la naissance, évolue à chaque phase de la vie et ne se résume pas au seul acte sexuel » ? C’est tonton qui va être content. Coup dans le nez ou pas, avec Taubira, il va avoir le droit.

Les temps changent, la société évolue, dit-on. Des faiseuses d’anges ont été exécutées. Maintenant des Audrey Pulvar demandent «  À partir de quand une femme aurait-elle trop avorté ? ». Bernard Hanse, professeur injustement accusé de pédophilie, s’est suicidé. Aujourd’hui, les oncles ou grands-pères pédophiles ont le champ libre.

On commence par la pédophilie en famille et le cannabis entre amis. Le cannabis et la pédophilie en famille et entre amis, c’est pour demain ?

Pour vous donner une idée l'auteur, une certaine "Caroline Artus" écrit également sur le site du "Conseil dans l’espérance du roi" un mouvement monarchiste récent (fondé en mars 2012). Ils se définissent comme une "contre gouvernement monarchiste" fonctionnant sur le modèle des "shadow cabinet". Les prises de position sont claires: une extrême droite classique, raciste, autoritariste et militariste.
L'auteur de ce torchon ne déparaillera donc pas le journalisme de caniveau dont est coutumier "BdVoltaire" (qui doit d'ailleurs faire la toupie dans sa tombe de voir son nom associé avec ces ennemis de la Liberté...et de la Vérité).

 

 

2)     Le Figaro, "pravda" de droite

 

Sauf que BdVoltaire n'est pas l'auteur premier de cette pantalonnade.
Son article est tiré du Figaro, qui est à l'origine de la rumeur:

 

 attouchement le figaro.jpg

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/05/27/01016-20140527ARTFIG00098-le-rapporteur-de-la-loi-taubira-accuse-de-derapage-sur-la-pedophilie.php

 

Cet article relate un « dérapage »du député PS Dominique Raimbourg, rapporteur de la loi pénale, qui a maladroitement déclaré à propos de la nouvelle « contrainte pénale » (qui proposerait une alternative à l'incarcération et qui tiendrait à renforcer l'efficacité des sanctions pénales ) :

« Il y a des infractions sexuelles qui ne signalent pas un ancrage dans une délinquance particulière […] un oncle qui, à la fin d'un repas de famille un peu alcoolisé, a un geste déplacé envers sa nièce ».

 

C'est alors que la fachosphère se déchaine et relaye l'article honteux de BdVoltaire.

Raimbourg se justifiera ensuite sur Le Lab Politique

 

"J'ai cité trois exemples de délinquance. Le voleur à l'étalage, le marin qui embrasse une jeune fille sur la joue de force, et l'oncle qui a un geste déplacé envers sa nièce. J'ai simplement rappelé que ce n'était pas le même type de délinquance.
Au cours d'un repas de famille, un oncle alcoolisé qui a un geste déplacé envers une nièce, ce n'est pas un ancrage dans la délinquance.
C'est grave, c'est une agression sexuelle. Mais ce n'est pas le même type de délinquance qu'un homme qui viole une femme dans la rue."

 

En aucun cas le député ne parle d'attouchements dans ses déclarations, preuve en est le témoignage des journalistes du Monde, le Point ou RTL présents à sa conférence :

 

  • «  Il y a certains journalistes qui ont du mal à prendre leurs distances avec certaines injonctions paternelles » Franck Johannes (Le Monde)
  • «  J'étais à cette conférence de presse, je n'ai pas entendu la même chose non plus. » Mathieu Delahousse (RTL)
  • « J'étais là aussi et je ne fais pas la même interprétation des propos de Raimbourg » Marc Leplongeon (Le Point)
  • Et Corinne Audouin (France Inter) d'ajouter même « On croirait le Gorafi, Au moins ce serait drôle, Honteux ! »

 

 

En réalité, la loi Taubira prévoit une suppression (aménagée) des peines de prisons pour les peines les plus courtes, et d'après le Code Pénal, les agressions sexuelles n'en font pas partie :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=AE318A5B1E996077D9152FA40215A112.tpdjo16v_1?idSectionTA=LEGISCTA000006165281&cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20140602

 

Cet excellent article du Monde nous apprend que Le Figaro mène depuis un certain temps déjà une campagne anti-Taubira et établit un décryptage de la communication de la Chancellerie :

http://libertes.blog.lemonde.fr/2014/05/29/reforme-penale-la-campagne-du-figaro-et-la-realite-des-faits/

 De toute façon, même les Debunkers ont pu le constater le Figaro prend des libertés avec l'information:

http://www.debunkersdehoax.org/la-droitosphere-et-la-fachosphere-s-emballent-sur-noah

 

 

3) Leçon de journalisme et d’honnêteté par les tenants de la "bienpensance fascisante"

 

Et comment pourrait il en être autrement lorsque l'on note une proximité quasi incestueuse entre un journaliste et une formation politique?

Car le journaliste du Figaro, auteur de l'article, se nomme Jean-Marc LECLERC.

  • On apprend que c'est un "AGENT DOUBLE" – Un journaliste du « Figaro » intime de la Place Beauvau (il a travaillé pour Guéant quand il était ministre)

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/.../agent-double-un.../

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20111201.OBS5817/un-journaliste-du-figaro-lie-au-ministere-de-l-interieur.html

 

 

Par
dim, 07/12/2008 - 01:37

«Le Figaro», juge et partie

En octobre dernier, Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, a réactivé le « Groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie », sous la direction du président de l’Observatoire national de la délinquance, Alain Bauer. Ce groupe est composé de 22 membres, des responsables administratifs et des représentants de la société civile (syndicalistes d’avocats, de magistrats, de policiers, militants anti-racistes ou des droits de l’homme…).

Jeudi 4 décembre, l’Agence France Presse diffuse une dépêche affirmant que dans «  son projet de rapport », le Groupe de contrôle propose d’expérimenter le fichage des suspects d’infraction combinant la couleur de la peau et l’origine ethnique. Ce que Bauer a démenti, précisant que cette recommandation ne figure pas dans le «  texte provisoire du rapport ».

Le journaliste est membre de l’institution dont il relate les travaux

Quel est donc ce « document parvenu à l’AFP » ? L’explication se trouve dans Le Figaro du 5 décembre 2008 sous la plume du journaliste Jean-Marc Leclerc : l’AFP n’a publié qu’un procès-verbal de réunion. Selon lui, ce sont des « associations antiracistes » qui ont fait la « proposition iconoclaste » de ficher la couleur de peau selon la « gamme chromatique » utilisée pour les portraits robots, proposition non retenue par le groupe à ce jour.

Pour affirmer dans Le Figaro qu’il s’agit d’une fuite de procès-verbal, Jean-Marc Leclerc est terriblement bien placé : il est lui-même l’un des membres du fameux «  Groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie » ! Mais il ne lui est manifestement pas venu à l’idée d’en informer les lecteurs du Figaro dans son article.

Comment peut-il oublier que, pour des raisons déontologiques évidentes, un journaliste ne peut être membre d’une instance officielle et écrire sur elle dans un média ?

 

  • Le journaliste-chargé-de-mission-du-ministère-Guéant ne cachait pas son soutien inconditionnel à la vidéosurveillance en titrant en 2009 sur "La vidéosurveillance fait chuter la délinquance de rue" quand un rapport pointait pourtant son inefficacité:

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/.../1726927...

 

 

  • Ce journaliste à le droit à un BOT sur twitter "Jean-Marc LeclercBot, spécialiste des questions de sécurité et de terrorisme au Figaro" qui diffuse tout ces articles pour se moquer. https://twitter.com/JMLalert

 

Autant dire qu'avec ce type de journaliste l'objectivité ne peut pas être au rendez vous!

 

CONCLUSION:

  1. Un journal; le Figaro, pour ne pas le nommer; organe officiel de propagande d'un parti, l'UMP pour ne pas la nommer, effectue un véritable travail de désinformation et de propagande contre la réforme Taubira
  2. Un porte flingue de cette nouvelle pravda, dont le manque de professionnalisme journalistique, la proximité entre les cercles du pouvoir de la droite, ont été soulignés de nombreuses foi.
  3. Un article à charge qui détourne le sens d'une petite phrase anodine pour en faire une déduction monstrueuse sur les conclusions de la future loi Taubira
  4. Un relais à charge par toute la fachosphère la plus enragée dans le plus pur style du traitement de la théorie du genre: http://www.debunkersdehoax.org/la-manip-pour-tous-theorie-du-genre-et-co-comment-ee-manipule-l-opinion
  5. Aucune excuse, aucun démenti malgré les preuves

 

On ne peut qu'être atterré par ces manières de faire du journalisme, de la politique. Quand à la relation qui va en augmentant entre la droite dite républicaine et les droites fascisantes, on ne peut que trouver cela particulièrement inquiétant.

Debunked !!!

 

 

Plus d'infos sur la « contrainte pénale » ici :

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140528.OBS8673/la-contrainte-penale-etendue-a-l-ensemble-des-delits.html



03/06/2014
45 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres