Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Marché d'esclaves, droit à l'image piétiné pour "la bonne cause", guerre de l'image

Les Debunkers n'ignorent nullement et ne minimisent en AUCUN CAS, l'horreur, l'abomination des actes de "l'EIIL" et dans le cas présent la réduction à l'état d'esclave et la vente sur des marchés de femmes, parfois des enfants, comme esclaves sexuels.
Ce sont des faits qui doivent être stoppés à tout prix, et leurs auteurs punis comme il se doit.
Cette situation est dénoncée, à juste titre dans tous les médias, blogs avec la plus grande fermeté, mais aussi sur des blogs fascistoïdes.

Et c'est encore à cette occasion, que l'on peut s'apercevoir que les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours mes amis.
C'est ce que nous constatons avec cette répugnante récupération de "pegida France" (riposte laïque sous faux nez), voici ce qu'ils nous proposent:

 

pegida france.jpg

 

L'intention semble louable. Mais le diable se cache dans les détails et "pegida" ne fait pas dans le détail, pour dénoncer ces faits, il utilise une image qui ne corresponds en RIEN à cet esclavage. Le but n'est pas de faire réfléchir. Il est de marquer les esprits avec une mauvaise foi cachée sous le masque de la vertu.
Cette image nous viendrait de Syrie à Alep.
De cette vidéo très précisément:

 

En fait, il s'agit d'un concours de récitation de versets du Coran, des sourates. La première, c'est la sourate Al-Ikhlas... et la 2ème c'est la sourate Al Falaq. Il ne s'agit pas de vente aux esclaves, ni même de mariage forcé.

Nous avons bien entendu masqué les visages.

Deuxième cas que l'on trouve souvent sur les sites d'extrêmes droites chrétiens ou juifs:


achoura.jpg

achoura2.jpg

 

A nouveau, c'est un détournement d'images!

En effet comme l'avait déjà souligné "France 24" dans un article, il s'agit de femmes participant à la cérémonie sunnite et chiite de "l'Achoura" (chiite dans le cas présent):

 

Une réalité illustrée par de faux documents

C’est dans ce contexte qu’ont été repostées sur les réseaux sociaux, mais aussi par des médias traditionnels, plusieurs images de femmes vêtues de niqabs dissimulant leur visage, enchaînées les unes aux autres. Mais ces photos qui disent illustrer le sort des femmes yazidies s'avèrent en réalité toutes fabriquées.


Celle ci-dessus a été présentée dans certains médias comme une photo Twitter de femmes yazidies captives. Elle a en fait été prise au Liban pendant une cérémonie chiite de l’Achoura au cours de laquelle les femmes reconstituent la bataille de Kerbala et a été postée sur le site du monde en 2011.



La photo ci-dessous à elle aussi circulé sur les réseaux. Il s’agit pourtant, là encore, d’une scène issue d’une cérémonie de l’Achoura.


Enfin, cette photo signée Reuters est parfois utilisée pour illustrer des articles sur les femmes yazidies détenues par l’État islamique. Elle est toutefois extraite d’une série sur la vie quotidienne à Raqqa ces femmes ne sont pas des captives yazidies. Elles semblent être des étudiantes se dirigeants vers une école.


Enfin, un communiqué à entête de "État islamique en Irak" a récemment été diffusé sur les réseaux sociaux. Il fait dire au responsable de l’État islamique qu’ils "décideront désormais du prix des femmes yazidies et chrétiennes" afin que l’organisation puisse s’assurer des revenus.

Mais la véracité de ce document a été largement remise en cause. D’une part parce qu’à la date mentionnée, le 21 Dhou al hijja 1435, qui correspond à octobre 2014 dans le calendrier grégorien, l’organisation n’a plus le même nom. Elle ne s’appelle plus "État Islamique en Irak" mais "État islamique" ou encore "État du califat islamique". Par ailleurs, Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements jihadistes note que le terme habituellement employé par l’État islamique pour désigner les femmes prises de guerres, "sabaya", n’est étrangement pas utilisé dans ce communiqué.

 

La fête de "l'Achoura" est célébrée de façon très variable dans le monde musulman.

 

Encore une fois, la lutte contre les actes barbares de l'EIIL sont louables. Lorsqu'ils n'entretiennent pas d'autres buts sous-jacents.

Debunked !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres