Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

LGMT ou le média faf poubelle, dans le fonds et la forme-allocation temporaire d'attente (ATA)

Que ferait-on sans boborowski????
Oh nous aurions surement toujours autant de travail, mais on s'ennuierait plus.
Allez encore une preuve de son incompétence:


LGMT sortie de prison.jpg

Avec un texte qui vaut son pesant de cacahuètes de souche. Moralisateur pompeux, truffé de fautes factuelles, appelant aux plus bas instincts (mais aux paradigmes faux), bref ca pue.

 

Dans notre France actuelle, il vaut mieux être malhonnête, faire du crime son métier et d’avoir du sang sur les mains pour être respecté par nos gouvernants. Il faut bien que l’Etat récompense ses fidèles sujets et les délinquants en sont, surtout pour nos élites mondialisées.

Ainsi, à leurs sortis de prisons nos récidivistes en puissance, reçoivent chaque mois une petite pension afin de les aider à se réinsérer ou plutôt de l’aider à recommencer leurs vies passées. Toutes les statistiques démontrant que la récidive est le lot de la plupart de ces voyous. Ils touchent donc de l’Etat 879,84€ par mois d’allocation temporaire d’attente, celle-ci peut aller jusqu’à 1540€ par mois suivant le nombre d’enfants que déclare le contrevenant. Bien entendu cette allocation est cumulable avec toutes les autres, toutes celles que nos gouvernants ont créé afin de rendre les citoyens de ce pays les plus assistés possibles.

A moins que notre législateur pense qu’en versant une somme plus que conséquente au regard du nombre de retraités français étant au minimum vieillesse malgré une vie de travail ? S’il le pense c’est une erreur idéologique très grave. Nos bandits se fichent des 879,84€ versées par mois, bien entendu ils prendront mais cela n’empêchera pas de continuer à vivre dans l’illégalité.

La récidive a deux causes, la première est la permissivité excessive de nos gouvernants engendrant l’impunité totale de nos délinquants. Parce que ceux-ci sont persuadés et nous ne pouvons leur donner tort qu’ils n’auront pas de sanction après leurs méfaits ou si peu qu’ils se permettent de répandre le mal. La deuxième erreur est de vouloir réinsérer des gens qui ne peuvent l’être, nos grands-mères qui ont souvent du bon sens nous disaient qu’un arbre tordu ne pouvait plus pousser droit. Il en va de même pour les hommes et femmes qui ont choisi cette vie. Ils ne redeviendront jamais d’honnêtes citoyens, leurs places est donc à l’écart des français. C’est pourquoi l’être humain avait créé la prison, pour que des dangers publics ne puissent vivre avec tout un chacun, et non pour rééduquer. Ce n’est pas le rôle de la société.

Les américains l’ont bien compris après l’explosion phénoménale de leur criminalité des années 60 aux années 90. Ils ont ainsi choisis d’enfermer 2,5 millions de personnes, par cette politique courageuse ils ont divisé par 2 le nombre de crimes et délits. S’ils n’avaient pas une législation qu’à titre personnel je désapprouve sur les armes peut-être auraient-ils pu diviser par 3. Nos gouvernants eux ont décidé de laisser libre et de subventionner à outrance. Cette politique est un échec complet pourtant elle est chaque année accentuée. Un peu comme ces fédéralistes européens qui expliquent que l’Union ne fonctionne pas car pas assez d’Europe, Mme Taubira nous dira droit dans les yeux que la criminalité augmente en France car ils ne sont pas assez libre et surtout pas assez payés. C’est le monde à l’envers.

 

On reprends tout.

  • Tout d'abord à la base ce sont les étrangers en demande d'asile qui sont concernés par l'ATA:

Sous réserve des dispositions de l'article L. 5423-9, peuvent bénéficier d'une allocation temporaire d'attente :

1° Les ressortissants étrangers ayant été admis provisoirement au séjour en France au titre de l'asile ou bénéficiant du droit de s'y maintenir à ce titre et ayant déposé une demande d'asile auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, s'ils satisfont à des conditions d'âge et de ressources ;

1° bis Les ressortissants étrangers dont la demande d'asile entre dans le cas mentionné au 1° de l'article L. 741-4 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, s'ils satisfont à des conditions d'âge et de ressources ;

2° Les ressortissants étrangers bénéficiaires de la protection temporaire, dans les conditions prévues au titre Ier du livre VIII du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile ;

3° Les ressortissants étrangers bénéficiaires de la protection subsidiaire, pendant une durée déterminée ;

4° Les ressortissants étrangers auxquels une carte de séjour temporaire a été délivrée en application de l'article L. 316-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, pendant une durée déterminée ;

5° Les apatrides, pendant une durée déterminée ;

6° Certaines catégories de personnes en attente de réinsertion, pendant une durée déterminée.

 

Conditions présentées ici:

LGMT ATA.jpg

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16118.xhtml

 

  • Et effectivement ces droits ont été élargis à certains anciens détenus:

ATA détenu.jpg

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F31832.xhtml

 

Le nombre de bénéficiaires reste faible:

49 600 en 2012

Or sur ce nombre, 36000 sont des demandeurs d'asile:

ata asile.jpg

 

Soit environ 14 000 anciens détenus en bénéficiant.
On est loin, très loin, des 65000 détenus incarcérés ACTUELLEMENT.

On notera qu'en 1946, il y a avait 66 000 détenus... (dont la moitié pour faits de collaboration)

 

  • Premier BUG

montant.jpg

 

Ainsi, à leurs sortis de prisons nos récidivistes en puissance, reçoivent chaque mois une petite pension afin de les aider à se réinsérer ou plutôt de l’aider à recommencer leurs vies passées. Toutes les statistiques démontrant que la récidive est le lot de la plupart de ces voyous. Ils touchent donc de l’Etat 879,84€ par mois d’allocation temporaire d’attente, celle-ci peut aller jusqu’à 1540€ par mois suivant le nombre d’enfants que déclare le contrevenant. Bien entendu cette allocation est cumulable avec toutes les autres, toutes celles que nos gouvernants ont créé afin de rendre les citoyens de ce pays les plus assistés possibles.

 

Non mikounet. Non. Les chiffres que tu donnes ce sont les plafonds de ressources pour BÉNÉFICIER de l'ATA... Et en plus tu le dit toi même à la fin de ton article...


LGMT sortie de prison1.jpg

Sans commentaires...

Le montant réel est de  11,45 € par jour, soit 343,50 € pour un mois de 30 jours.


  • Deuxième bug plus grave

Soit disant, d'après LGMT:

Toutes les statistiques démontrant que la récidive est le lot de la plupart de ces voyous.

La "plupart", c'est combien pour vous?????
Allez au moins 75% non?

Et bien ce n'est pas le cas: 40% moins de la moitié...

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/justice-les-chiffres-de-la-recidive-en-france_1299565.html

 

  • Troisième bug
La récidive a deux causes, la première est la permissivité excessive de nos gouvernants engendrant l’impunité totale de nos délinquants. Parce que ceux-ci sont persuadés et nous ne pouvons leur donner tort qu’ils n’auront pas de sanction après leurs méfaits ou si peu qu’ils se permettent de répandre le mal.

Aie ca se corse.
L'article cité ci-dessus nous explique:

Un risque plus élevé en cas de délit que de contravention

Le fait d'avoir commis un délit plutôt qu'une contravention multiplie par 1,4 la probabilité de récidiver et ce quels que soient l'âge du condamné ou ses antécédents judiciaires. 

"Un condamné jugé dangereux pour la société et condamner à une peine lourde, aura plus de risques de récidiver qu'un condamné jugé moins dangereux et bénéficiant donc d'une peine plus légère", analyse l'Insee.

 

Autant dire que les théories de borowski sont fumeuses. Et ce n'est pas fini.

 

  • Quatrième bug
La deuxième erreur est de vouloir réinsérer des gens qui ne peuvent l’être, nos grands-mères qui ont souvent du bon sens nous disaient qu’un arbre tordu ne pouvait plus pousser droit. Il en va de même pour les hommes et femmes qui ont choisi cette vie. Ils ne redeviendront jamais d’honnêtes citoyens, leurs places est donc à l’écart des français.

Ineptie...

  • 63% des sortants de prison (sans aménagement de peine) y retournent dans les cinq ans ;
  • ils ne sont que 23% quand ils bénéficient d’une libération conditionnelle. Deux interprétations sont possibles : soit la libération conditionnelle prépare mieux la réinsertion ; soit les détenus éligibles à la libération conditionnelle sont déjà ceux qui présentent le moins de risques de recommencer ;
  • à noter, une réitération légèrement supérieure à la sortie de prison pour les Français (64% retournent en prison dans les cinq ans) par rapport aux étrangers (44% retournent en prison dans les cinq ans).
http://rue89.nouvelobs.com/2012/09/12/infographie-ce-quil-faut-savoir-sur-la-recidive-235100

 

La prise en charge en dehors de la prison réduit le risque de rechute des délinquants

Et c'est une recherche américaine (voir plus loin).

 

  • Cinquième bug
Les américains l’ont bien compris après l’explosion phénoménale de leur criminalité des années 60 aux années 90. Ils ont ainsi choisis d’enfermer 2,5 millions de personnes, par cette politique courageuse ils ont divisé par 2 le nombre de crimes et délits. S’ils n’avaient pas une législation qu’à titre personnel je désapprouve sur les armes peut-être auraient-ils pu diviser par 3. Nos gouvernants eux ont décidé de laisser libre et de subventionner à outrance. Cette politique est un échec complet pourtant elle est chaque année accentuée. Un peu comme ces fédéralistes européens qui expliquent que l’Union ne fonctionne pas car pas assez d’Europe, Mme Taubira nous dira droit dans les yeux que la criminalité augmente en France car ils ne sont pas assez libre et surtout pas assez payés. C’est le monde à l’envers.

Sacré mike. On ne sait pas ce qu'il fume pour trouver de telles théories, mais il a un bon fournisseur!

Car en fait personne ne sait très bien pourquoi la criminalité baisse. Mike commet une erreur de débutant très fréquent chez les fafs. ou bien voulue va savoir, c'est de ne pas comprendre le coefficient de corrélation.
Nous avions déjà abordé plusieurs fois le sujet:

 

Les fronteux sont des débutants en sciences statistiques. Ou plus probablement, ils vous prennent pour des débutants en introduisant des notions fausses dans des calculs de statistiques.
Après tout, on peut toujours tenter de manipuler les maths. Si celui qui vous lit n’en connais pas un minimum, c’est bon, ca passe !
Et en l’occurrence, les droites extrêmes qui manipulent cette fameuse statistique « 70% des détenus sont musulmans » font exactement cela…
Ils établissent un rapport de corrélation entre deux données : musulmans/détenus puis en affirment d’autorité un rapport de causalité.
Qu’est ce qu’un coefficient de corrélation ?
En probabilités et en statistiques, étudier la corrélation entre deux ou plusieurs variables aléatoires ou statistiques numériques, c’est étudier l’intensité de la liaison qui peut exister entre ces variables. Il existe plusieurs moyens mathématiques de calculer cette corrélation entre les données que nous ne développerons pas ici.
Où est le problème ?
C’est que calculer un coefficient de corrélation entre deux variables n’induit pas un rapport de causalité entre les deux.
Cum hoc ergo propter hoc (latin signifiant avec ceci, donc à cause de ceci) est un sophisme qui consiste à prétendre que si deux événements sont corrélés alors il y a un lien de cause à effet entre les deux. La confusion entre corrélation et causalité est appelé effet cigogne http://cortecs.org/outillage/140-effets-cigogne-correlation-vs-causalite/  en zététique (corrélation trompeuse entre le nombre de nids de cigognes et celui des naissances humaines); en science et particulièrement en statistique cette erreur est rappelée par la phrase « la corrélation n'implique pas la causalité ». Le contraire est Cum hoc sed non propter hoc.

Quelques exemples :

  •        Il y a une corrélation entre la pointure et le niveau en mathématiques chez les collégiens (le troisième paramètre est l'âge des adolescents).
  •        Il existe une corrélation entre la vente de crème glacée et le nombre de morts par noyade. (Le troisième paramètre est une température élevée probablement du à un été clément)
       L'espérance de vie a augmenté depuis la découverte du plant de tabac...

 

(On lira aussi dans cet article les raisons de la délinquance)

Pour lui SI la population carcérale augmente, ALORS c'est la raison de la baisse de la délinquance.
Erreur de collégien mike.

D'autres raisons parfois étranges sont avancées dans des études elles très sérieuses:

 

Une autre hypothèse pointe du doigt le plomb. En effet, des liens ont été mis en évidence entre exposition au plomb dans l’enfance et comportement délinquant à l’âge adulte. Jessica Wolpaw Reyes, économiste au Amherst College, estime que la moindre exposition des petits Américains au plomb explique pour une bonne part la diminution des crimes violents dans les années 1990. D’autres enfin mettent en cause ces éternels épouvantails que sont les jeux vidéo et Internet, arguant qu’ils permettent de maintenir les individus à l’intérieur de leur foyer et donc de les tenir éloignés du crime et des drogues.

D'ailleurs contrairement à ce que raconte les fafs, borowski en tête la criminalité BAISSE globalement!

Dans les pays développés, la même tendance s’observe. Aux États-Unis, la chute a commencé en 1991 ; en Grande-Bretagne, autour de 1995. En France, la baisse date de 2001. Au Canada également ainsi que dans plusieurs pays d’Europe. Mais de quels crimes parle-t-on ? Un tableau l’illustre : principalement des vols (vols de voitures, cambriolages) et des atteintes aux personnes (homicides, coups et blessures).


Arrêtons-nous sur le cas américain, le plus impressionnant. La criminalité urbaine avait atteint des sommets au début des années 1990. Certains voyaient New York ou Los Angeles comme des jungles urbaines aux mains d’une faune de dealers, mafieux, proxénètes et squatters.


Puis, contrairement aux prévisions, un véritable miracle s’est produit. La criminalité s’est mise à chuter à partir des années 1990. Globalement, elle a baissé d’un tiers dans les grandes villes, mais dans certains cas, elle a chuté de plus de 50 % ! À New York, le cas le plus spectaculaire, la criminalité a été divisée par quatre (- 78 %) entre le milieu des années 1990 et les années 2000 (encadré ci-dessous) ! Que s’est-il donc passé ?


CQFD...

Seulement ce ne sont pas nos petits copains fachos qui vont nous l'apprendre.
Ce qui augmente, c'est la petite délinquance, et la délinquance en col blanc.

 

Celle qui est liée à la misère comme nous le savons depuis Victor Hugo et "Les Misérables"... Et comme l'ignore borowski. Ou pas.

«Puisque vous êtes en verve de suppressions, supprimez le bourreau. Avec la solde de vos quatre-vingts bourreaux, vous payerez six cents maîtres d’école. Songez au gros du peuple. Des écoles pour les enfants, des ateliers pour les hommes. Savez-vous que la France est un des pays de l’Europe où il y a le moins de natifs qui sachent lire ! Quoi ! La Suisse sait lire, la Belgique sait lire, le Danemark sait lire, la Grèce sait lire, l’Irlande sait lire, et la France ne sait pas lire ? C’est une honte.»

Et comme l'explique, preuves à l'appui des scientifiques aujourd'hui:

http://www.laviedesidees.fr/Dechiffrer-la-violence.html

et non comme des politocards ratés en manque de revenus tentent de nous l'asséner.

CONCLUSION:

Honneur à mike qui nous pond une conclusion digne de lui:

leurs places est donc à l’écart des français. C’est pourquoi l’être humain avait créé la prison, pour que des dangers publics ne puissent vivre avec tout un chacun, et non pour rééduquer. Ce n’est pas le rôle de la société.

Alors on en fait quoi?
-Prison à vie?
-Peine de mort?

-Le bagne?

Ca borowski ne nous le dit pas. Normal, il préfère rester dans le vague. La marque de la vraie extrême droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



04/05/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2320 autres membres