Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Lettre d'une AS à TF1: bidon, faux, mensonges

Salauds d'immigrés profiteurs, salauds de pauvres !

 

Voici des années que ce hoax circule, des années qu'il est busterisé. (http://www.hoaxbuster.com/forum/j-en-tombe-de-ma-chaise )

 

Pourtant, il est encore là, à circuler, comme quoi l'imagination n'est pas la qualité première du raciste. Et la technique du martelage sans argument reste une technique éprouvée.

 

Aussi, nous allons à notre tour nous coltiner cette désinformation ne cherchant qu'à dresser les pauvres contre d'autres plus pauvres, ça laissera toujours plus le Médef libre de nous rogner les avantages sociaux sans réaction.

 On le trouve par exemple sur le blog de "marie rocca" la très fascisante, raciste (et très illuminée) fana de l'extrême droite:

 

AS TF1.jpg

 

Alors, voici le dernier texte en date à tourner chez les fafs.

J'en tombe de ma chaise, une assistante sociale qui voit clair.
CECI EST UN RAPPEL POUR NE PAS ETRE SURPRIS PLUS TARD
Lettre d'une assistante sociale à TF1 
1 Quai du Point du jour 
92100 Boulogne Billancourt.
A l'attention du Responsable du Journal télévisé
Monsieur,
Aux actualités du 20 heures, vous nous avez, à nouveau, sensibilisé au problème des sans-papiers:
c'est un leitmotiv récurant chez les journalistes.
Si je comprends bien l'angoisse de ces gens de vivre dans l'insécurité du lendemain, (car moi je les fréquente2 jours par semaine) je peux vous dire que votre reportage m'a fait bondir car vous occultez systématiquement une bonne partie du problème :
- 1. Ils sont venus ici en connaissance de cause et en sachant qu'ils violaient les lois françaises sur l'immigration et savaient très bien qu'ils devaient préalablement demander un visa
- 2. Ils travaillent illégalement « au noir »(car il faut bien qu'ils se nourrissent),en toute connaissance de cause, mais se servent ensuite de cet alibi pour réclamer, devant vos caméras compatissantes, la régularisation de leur situation.
Ils étalent ainsi leurs violations des lois françaises pour revendiquer leur régularisation : c'est un comble ......
Faisant ainsi l'apologie de la violation de nos lois !!!
- 3. Pourquoi n'avoir pas dit aux téléspectateurs que ces gens n'étaient pas aussi malheureux que vous voulez bien le faire croire : 
*Ils ont accès aux soins gratuits par L'AME (Aide Médicalisée d'Etat),
*Ils ont droit à la CMU dans l'attente de leur régularisation et à la carte vitale que certains considèrent comme une véritable reconnaissance de
leurs droits.
*Leurs enfants sont accueillis immédiatement et gratuitement dans nos écoles.
*Ils obtiennent des logements par des contacts déjà en place.
*Certains d'entre eux, régularisés, m'ont même dit que, maintenant qu'ils étaient en règle, ils avaient beaucoup plus de mal à trouver un emploi qu'avant !!!
*Je me permets de vous informer aussi que, pour beaucoup d'entre eux, la régularisation est un moyen d'avoir accès à beaucoup d'autres avantages sociaux et qu'une fois régularisés, ils me font faire, par exemple, des dossiers MDPH pour faire reconnaitre une invalidité (pour eux ou leur femme) afin de toucher lAAH Allocation adulte handicapé.Sans avoir à travailler!
- 4. Quant aux demandes de nationalité française que je fais, elles concernent surtout des 50 ans et plus qui veulent pouvoir faire librement la navette entre leur pays d'origine comme la Roumanie et les pays de l'Est, le Maghreb etc etc..... et la France, pour pouvoir se faire soigner chez nous :quelle motivation et quel amour de la France !!!
A titre d'exemple, je vous citerai l'histoire d'une jeune femme qui a fait venir sa mère de 80 ans, en France 3 mois en vacances touristiques :
la mère n'est jamais repartie, devenue «sans papier »elle s'est faite opérer au titre de L' AME gratuitement, d'une prothèse de la hanche ; puis elle s'est maintenue sous prétexte de soins consécutifs et a obtenu la régularisation de ses papiers.
Elle sera ainsi soignée gratuitement jusqu'à la fin de ses jours alors qu'elle n'a jamais séjourné en France et n'a jamais cotisé !!!!
Personnellement, je vois ces cas à longueur d'année ;
je ne suis pas assise derrière un beau bureau, grassement payée, pour diffuser des messages humanitaires !
Mais je peux vous dire qu'au rythme des entrées illégales actuelles, notre système social ne survivra pas longtemps.
Vous feriez bien d'y réfléchir et d'en informer les Français : ça, ce serait de l'Information !!!
Continuez également, pendant que vous y êtes, à jouer les outragés quand on renvoie 3 Afghans en situation irrégulière chez eux pendant que nos soldats combattent en Afghanistan pour leur liberté, croyez-moi vous allez encore faire bouillir beaucoup de téléspectateurs !!!
Sincères salutations.
PS : il faut savoir qu'un sans papier touche de l'état plusieurs centaines d'euros mensuels.
Certains retraités qui ont travaillé toute leur vie n'en touchent pas autant....
A diffuser le plus possible à tous vos contacts.

 

Tout d'abord, 1 point essentiel !

L'immigration est une richesse !!! Honte à tous ceux qui jettent l'opprobre sur ces personnes qui abandonnent tout pour un futur meilleur, n'aspirent qu'à avoir une maison, un conjoint, des enfants et vivre en paix.

 

C'est d'une lâcheté sans nom de pointer du doigt des personnes en grande difficulté, sans ressource, qui ne pourront répondre alors que la richesse globale est entre les mains de quelques uns !

 

La richesse mondiale a crû de 4,9% entre mi-2012 et mi-2013, la période examinée par Crédit suisse, et de 68% ces dix dernières années.

Le pourcent le plus fortuné des ménages commence à 753 000 dollars (557 000 euros) et amasse 46% du patrimoine mondial – part en hausse –, tandis que les deux tiers des ménages, dont le patrimoine reste stable, ne représentent que 3% de la richesse globale.

 

C'est à se demander si nous vivons sur la même planète. D'un côté la France et l'Europe sont plongées dans un profond marasme économique, la déflation guette, le chômage augmente et pourtant la dernière édition du « Global wealth report » de Credit Suisse sur le patrimoine des ménages nous apprend que « La richesse mondiale progresse plus vite que jamais ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/argent/article/2014/10/14/le-nombre-d-ultra-riches-augmente-les-inegalites-aussi_4505893_1657007.html#8HOGhMiHAC6Zh3oG.99

 

Vous avez peur pour votre argent ?

L'immigration coûte ?

 

Alors, allons-y.

Petits rappels :

1- Ce texte date de 2009, comme le signale HornedGod de Hoaxbuster. C'est dire la nouveauté.

2- TF1 n'a jamais reçu cette lettre, c'est dire si ce qu'elle dénonce tient la route.

3- Comme d'habitude, ce n'est ni daté, ni sourcé et avec une origine plus que vague, mais attribué à une assistante sociale, du coup on peut penser qu'elle sait de quoi elle parle. Classique. Argument d’autorité….

 

 

  •  1. Ils sont venus ici en connaissance de cause et en sachant qu'ils violaient les lois françaises sur l'immigration et savaient très bien qu'ils devaient préalablement demander un visa

Bien sûr. Et autant le dire tout de go, ils s'en foutent. Quand tu es dans un pays en guerre, ou que tu crèves la dalle, franchement, quand en gros ta vie est en jeu, les lois et les subtilités administratives, tu t'en cognes. A noter toutefois, que malgré TOUS les énormes avantages listés par l'auteur, les migrants entassés à Calais, en France, si généreux, ne veulent qu'une seule chose : se barrer en Angleterre. A méditer.

 

  •  2. Ils travaillent illégalement « au noir »(car il faut bien qu'ils se nourrissent),en toute connaissance de cause, mais se servent ensuite de cet alibi pour réclamer, devant vos caméras compatissantes, la régularisation de leur situation. ls étalent ainsi leurs violations des lois françaises pour revendiquer leur régularisation : c'est un comble ...... Faisant ainsi l'apologie de la violation de nos lois !!!

Juste lol. On est dans l'inversion de la charge (http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Immigration/La-lutte-contre-le-travail-illegal/Obligation-faite-a-l-employeur-de-verifier-la-situation-administrative-des-etrangers-candidats-a-l-embauche). Le fautif, en l'espèce, c'est l'employeur. C'est lui qui exploite cette main d’œuvre en dehors des lois, profitant d'une position de force évidente, avec promesses de régularisation à la clef, bien entendu non tenue (puisque hors-la-loi, le patron ne fera jamais rien pour ces sous-employés). Il existe quelques rares cas où l'employeur aide l'immigré à être régularisé avant embauche. Si tous les patrons faisaient pareil, il n'y aurait plus de travail « au noir ».  

 

  •  3. Pourquoi n'avoir pas dit aux téléspectateurs que ces gens n'étaient pas aussi malheureux que vous voulez bien le faire croire : 

Oui bien entendu, quelle joie ineffable de s'entasser à 15 dans un logement souvent insalubre dans la peur de se faire choper par les forces de sécurité et renvoyé dans un pays qu'on a quitté. C'est un concept à développer dans le tourisme, ça : « vivez la vie d'un migrant, c'est merveilleux ».

 

*Ils ont accès aux soins gratuits par L'AME (Aide Médicalisée d'Etat),

Non (http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3079.xhtml) pendant 3 mois, et sous réserve de conditions de ressources. Du coup, vu le niveau de ces ressources, la moindre aide financière les prive de l'AME :

« Concernant l’accès aux soins, plusieurs dispositifs existent. Il s’agit de l’Aide médicale d’État (AME) ainsi que de la Couverture médicale universelle (CMU), avec possibilité d’accéder gratuitement à une mutuelle complémentaire pour les patients ayant des revenus très limités – mais le revenu-plafond est si bas que le seul fait de toucher une aide financière suffit souvent à les exclure du bénéfice de cette gratuité. Il s’agit donc ici encore d’aides sous conditions et soumises à des délais contraignants. ».

 

De plus, c'est une bonne chose qu'ils aient accès à des soins gratuits, les coûts sont marginaux sur l'ensemble des coûts de santé. On estime le budget de l'AME à 650 M€ (sans prendre en compte l'impact d'une non prise en charge sur les comptes de la Sécu en cas d'épidémie), contre 185Mds€ de dépenses de santé (soit 0,35%, ouhlààà, le danger). http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATFPS06302 .

 

Si vous voulez de l'argent, tenez, il y en a plein là :

 

70 milliards de fraude d'euros par an
Mais pour y arriver, Michel Sapin, le ministre des Finances et son secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert préparent une nouvelle batterie de mesures anti-fraude. Certaines devraient être annoncées avant l'été et d'autres seront intégrées au projet de budget 2016 présenté fin septembre. 
Elles devraient viser les principales fraudes repérées par le fisc depuis des années et qui coûtent le plus cher aux caisses de l'Etat sur les 70 milliards d'euros par an de fraude fiscale estimée. Voici les principales.

 

70 Mds€, de quoi payer l'AME pour les 100 prochaines années et ce, tous les ans !

 

*Ils ont droit à la CMU dans l'attente de leur régularisation et à la carte vitale que certains considèrent comme une véritable reconnaissance de leurs droits.

Encore non, dormez tranquilles bonnes gens, les plus pauvres que vous ne viendront pas vous piquer vos prestations sociales.

 

"L’accès aux soins (voir page 170) des migrants/étrangers en situation précaire connaît depuis quelques années une profonde détérioration sur le plan juridique et pratique. Exclus de la sécurité sociale en 1993, puis de la Couverture maladie « universelle » (CMU) en 1999, les personnes sans-papiers se trouvent les plus exposées au risque d’exclusion des soins. Depuis décembre 2003, la suppression législative de la procédure d’admission immédiate à l’Aide médicale État (AME) et la création d’un délai de résidence de 3 mois ont créé une situation nouvelle où des personnes démunies et résidant en France peuvent se trouver juridiquement exclues des soins médicaux nécessaires, au moins jusqu’au stade d’urgence hospitalière. Les conséquences de cette réforme s’étendent au-delà des sans-papiers en raison d’un durcissement des pratiques de nombreuses caisses de sécurité sociale. Ainsi des étrangers en séjour régulier, dont les demandeurs d’asile, se trouvent confrontés à de grandes difficultés d’accès à la CMU dont ils relèvent. »

 

*Leurs enfants sont accueillis immédiatement et gratuitement dans nos écoles.

Nous trouvons que c'est une fierté que d'accueillir tout le monde dans nos écoles gratuitement. Ceci dit, la scolarisation des enfants de migrants ne va pas sans soucis de prise en charge. Mais le problème de l’Éducation Nationale est un sujet si vaste que nous n'iront pas au-delà du fait qu'il serait une fois de plus honteux de faire payer des population précaires l'accès à l'école. Et dire que c'est une soi-disant Assistante Sociale qui dit ça…

 

*Ils obtiennent des logements par des contacts déjà en place.

Ceci a un nom : la solidarité. Tant mieux si elle existe. Ensuite, il faudrait savoir de quels logements on parle… Le logement-foyer de travailleurs migrants est réservé aux travailleurs vivants seuls et en situation régulière.

 

*Certains d'entre eux, régularisés, m'ont même dit que, maintenant qu'ils étaient en règle, ils avaient beaucoup plus de mal à trouver un emploi qu'avant !!!

Je ne comprends pas cette phrase. C'est la faute aux travailleurs sans papiers si les travailleurs régularisés ne trouvent pas de travail ? La faute aux employeurs qui les préfèrent justement sans papiers ?

 

*Je me permets de vous informer aussi que, pour beaucoup d'entre eux, la régularisation est un moyen d'avoir accès à beaucoup d'autres avantages sociaux et qu'une fois régularisés, ils me font faire, par exemple, des dossiers MDPH pour faire reconnaitre une invalidité (pour eux ou leur femme) afin de toucher lAAH Allocation adulte handicapé.Sans avoir à travailler!

Donc beaucoup de migrants sans papiers sont invalides arrivés en France. Combien ça fait beaucoup ? 10 % ? 50 % ? Une fois de plus, des affirmations sans fondement.

L'AAH représente un « pactole » de 800€ par mois, ce que toutes les associations de défense des personnes handicapées considèrent comme outrageusement exagéré. Comme ici :

Aucune mesure concrète et directe concernant les 2 millions de personnes en situation de handicap vivant dans la précarité n'a été annoncée, l'AAH et les pensions d'invalidité restant largement sous le seuil de pauvreté. L'Association des paralysés de France (APF) est la première à exprimer son immense déception et se dit « révoltée par ce désintérêt manifeste pour les difficultés quotidiennes des personnes en situation de handicap vivant dans la précarité ». Le choc de solidarité attendu n'a pas eu lieu !

 

ou là :

 

«Le discours actuel marginalise les personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante, dont la seule perspective est de vivre sous le seuil de pauvreté», fait remarquer l'Association des paralysés de France (APF). L'association fait aussi remarquer que l'incitation à travailler est faible quand on voit le montant de son allocation (AAH) réduit à la reprise d'un travail, certains handicapés ne touchant pas plus en travaillant, notamment en ESAT (établissement d'aide par le travail).

 

Bien entendu, l'AAH est soumise à condition de ressources, du coup, si vous travaillez, vous risquez fortement de la perdre. http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F12242.xhtml#N10280

 

  •  4. Quant aux demandes de nationalité française que je fais, elles concernent surtout des 50 ans et plus qui veulent pouvoir faire librement la navette entre leur pays d'origine comme la Roumanie et les pays de l'Est, le Maghreb etc etc..... et la France, pour pouvoir se faire soigner chez nous :quelle motivation et quel amour de la France !!!

Mais de quoi parle-t-on encore ? Quelles sommes d'argent cela représente t-il, pour peu que cela soit vrai.

Pour mémoire, la fraude principale au niveau de la Sécurité Sociale est le travail illégal (tiens ? Cela ne rejoint-il pas le point n°2 de ce merveilleux texte?), dans des proportions hallucinantes.

On parle de plus de 15 milliards d'euros...

 

« Le Conseil des prélèvements obligatoires dans un rapport sur « la fraude aux prélèvements obligatoire et son contrôle » (15) a procédé à une évaluation de la fraude aux prélèvements sociaux en prenant comme période de référence les années 2001 à 2004. Il a ainsi estimé que celle-ci représentait entre 8,4 et 14,6 milliards d’euros, soit entre 6,4 à 12,4 milliards pour le travail dissimulé et 2,2 milliards pour les redressements de cotisations sociales (16).
L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, quant à elle, a utilisé une méthode d’estimation de la fraude aux cotisations dans le cadre du travail illégal consistant à extrapoler les résultats de contrôle de 2008. Elle aboutit à une fourchette de fraude comprise entre 13,5 et 15,8 milliards d’euros. Par conséquent, compte tenu des montants collectés par l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale en 2008 – 359,7 milliards d’euros –, le travail illégal représenterait donc entre 3,8 et 4,4 % du montant des cotisations recouvrées en 2008.
Votre Rapporteur relève que le travail illégal représente une perte de recettes très importante pour la sécurité sociale, mais aussi que cette pratique est courante, pour ne pas dire banalisée, dans certains secteurs de l’économie. Une certaine tolérance n’est à l’évidence plus de mise.
Lors de son audition par la mission (17), M. Pierre Ricordeau, directeur de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale a dressé le bilan des contrôles aléatoires réalisés de 2005 à 2010 : « dans le commerce de détail non alimentaire, nous avons constaté qu’environ 12 % des établissements contrôlés de manière aléatoire et 6 % des salariés étaient, au regard du travail dissimulé, en situation de fraude. Les taux varient un peu selon les secteurs mais l’ordre de grandeur reste le même. Nous sommes parvenus à un résultat analogue dans le cadre d’une opération menée depuis plusieurs années sur les activités touristiques. » Il a aussi mentionné l’expérience menée pendant sept ans dans la région Nord-Pas-de-Calais, qui a fait l’objet d’un quadrillage portant sur l’ensemble des activités touristiques – restauration, campings, spectacles – du 1er juillet au 31 août. Un taux d’irrégularité quasiment identique a été constaté tous les ans : entre 10 % et 12 % d’entreprises en infraction et entre 5 % et 7 % de salariés non déclarés. »
http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3603.asp

 

Et preuve que ce qui gène cette pseudo assistante sociale n'est pas l'étranger, mais l'étranger pauvre, c'est que pas mal de capitalistes rêvent d'ouvrir les centres de soins français aux étrangers solvables.
C'est le tourisme médical haut de gamme qui pourrait aider à financer l'AME, selon eux (pour la partie « public » et non « privée » cela va de soi).
http://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/0204274540621-tourisme-medical-la-france-hors-circuit-1107894.php

http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/tourisme-medical-la-france-doit-se-positionner-sur-le-haut-de-gamme

 

  • PS : il faut savoir qu'un sans papier touche de l'état plusieurs centaines d'euros mensuels.

Certains retraités qui ont travaillé toute leur vie n'en touchent pas autant....

Peu probable là encore. Pour le minimum vieillesse (ASPA) non accessible aux étrangers en situation irrégulière : http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/4958-montant-du-minimum-vieillesse-2015-aspa

Personne seule sans ressources : 800 euros par mois, soit 9 600 euros par an. Deux personnes : 1 242 euros par mois, soit 14 904 euros par an.

et pour l'ATA (Allocation temporaire d'attente) : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16118.xhtml  c'est 11,45 € par jour, soit 343,50 € par mois mais sous condition de ressources (inférieur au seuil de pauvreté). et celle ci est réduite si la personne a par exemple droit à un logement d'urgence (en CADA). On roule sur l'or !

 

CONCLUSION

Un vieil hoax qui continue de tourner grâce aux relais facsisants. Démontré faux, archifaux, plusieurs fois, nous y ajoutons notre goutte d'eau. A défaut d'un pavé dans la gueule.



31/05/2015
33 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2316 autres membres