Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Les suites de l'affaire de Joué les Tours

Nous revenons comme promis sur la sordide affaire de Joué les Tours et des manipulations de la bande à soral/belghoul.

Voici ce que nous pouvons en dire à ce jour en suivant cette actualité:

 

 

1 avril

 

Un blog s’interroge sur la coïncidence de la sortie de cette rumeur ainsi que sur la provenance d’un tract du candidat UMP pour le moins douteux distribué dans la nuit de vendredi. Ce même candidat nie. Aucun des parents d’élèves interrogés ne confirment un quelconque fait ressemblant de près ou de loin à la rumeur.
Malheureusement on note 20% des enfants absents ce jour là, dans le cadre de la JRE sur Joué les Tours.

 

http://matfanus.blogspot.fr/2014/04/joue-les-tours-le-nouveau-maire.html

 

 

7 avril

 

Le syndicat « Solidaires » soutient totalement l’institutrice et pourfend la rumeur. Apparemment l’institutrice ferait partie de ce syndicat (à confirmer). La FSU fait de même. http://solidaires.org/article47707.html

 

http://www.snuipp37.fr/snu/sites/default/files/commun/admin/redac_chef/2013_2014/1314_documents/lettre%20augis.pdf

 

 

 

8 avril

Communiqué sans ambages du "RESF" (et extrêmement instructif)

 

"Le Réseau Éducation Sans Frontières de Joué-lès-Tours a appris avec stupéfaction que la campagne diffamatoire contre une enseignante de l’école maternelle Blotterie émane d’une famille qui avait bénéficié, par son intermédiaire, le 18 juin 2011, du parrainage républicain d’enseignants et de parents d’élèves qui l’ont aidée jusqu’à sa régularisation.  
Expliquer n’est pas excuser. Le  RESF, qui accompagne nombre de familles migrantes dans leur parcours épuisant pour obtenir le droit de vivre parmi nous, connait les  traumatismes passés, ceux qui ont abouti à l’exil comme ceux générés par le déni du droit d’asile ; il connait les blessures causées par les formes d’exclusion et de discriminations présentes, qui contribuent à les enfermer dans des représentations  de l’École et de sa mission à cent lieues du réel. Ces traumas et ces difficultés persistantes, dont les migrants sont loin d’être les seules victimes, sont un terreau facile pour les idéologues  les plus réactionnaires, hostiles par principe à l’École et à ses valeurs. Sans escamoter la responsabilité individuelle des calomniateurs, nous soulignons que ces infamies se développent dans un contexte d’exclusion et de précarité sociales propices tant aux replis communautaires et sectaires qu’au développement des racismes.
Mais parce que nous accordons leur prix aux valeurs humanistes portées par l’École, le RESF de Joué-lès-Tours tient à dénoncer une diffamation instrumentalisée en appelant à la rescousse une association, les JRE de Farida Belghoul,  qui s’est fait une spécialité des manipulations et des rumeurs contre l’école publique et les valeurs qu’elle incarne .
Le Réseau Éducation Sans Frontières de Joué-lès-Tours apporte publiquement son plein et entier soutien aux enseignants de l’école Blotterie. Il sera présent aux côtés de tous ceux qui réagiront contre le climat malsain qui s’instaure."

 

Le blog « Matfanus » nous apprend que la mère du petit garçon n’a, à ce jour, toujours pas porté plainte

( Information confirmée par la Nouvelle République : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2014/04/08/La-famille-tchetchene-n-a-pas-porte-plainte-pour-l-instant-1863216 )

Ce même blog relate qu’un autre tract, celui clairement identifié comme provenant de l’équipe du candidat UMP élu, distribué avant le premier tour, est fortement ressemblant dans le fond et la forme à celui incriminé le 1er avril. Une annulation du scrutin a été déposée.

 

BkEjxHGIgAA-E44.jpg

 

 

http://matfanus.blogspot.fr/2014/04/joue-les-tours-les-polemiques-autour.html

 

 

11 avril
La « Rotative » publie le fameux tract sur son blog.

 

http://tours.mediaslibres.org/joue-les-tours-le-courrier-du.html

 

 

12 avril
Le « Monde » reprend la totalité de l’affaire et donne une source importante :

 

« Je n'ai pas à ce jour d'éléments permettant de confirmer les événements relatés par le petit garçon », affirme au Monde, le 11 avril, Cécile Ancelin, substitut du procureur.
Quand à la maman elle n’a toujours pas porté plainte."

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/12/theorie-du-genre-enquete-sur-la-folle-rumeur-de-joue-les-tours_4400256_3224.html

 

 

19 avril

 

Vous vous souvenez que lors de la publication de notre premier article nous nous interrogions sur l'absence de déclarations de la maman de la petite fille qui aurait aussi subi des attouchements.

 

Une maitresse de l'école maternelle de Joué les Tours aurait forcé un enfant a baisser son pantalon ainsi que celui d'une fillette et à se toucher le sexe. Puis se faire des "bisous".
[...]
-La maman de la petit fille de l'histoire est "curieusement" absente.

 

Coup de théâtre la maman de la petite fille dément toute l’affaire :

 

« Lors de cette rencontre, précisent les parents élus, la maman de la petite fille a décidé de témoigner de la non-véracité des faits et des bouleversements engendrés dans leur famille. »

 

 

22 avril

 

La requête en annulation est étayée sur des arguments recevables :

 

« L'invalidation du scrutin peut être demandée, explique-t-il, car la distribution d'un tract a été effectuée, en fin de campagne, dans un délai qui ne permet pas de répondre. »
Il est bien entendu fait allusion au tract distribué dans la nuit du jeudi au vendredi avant le second tour où Philippe Le Breton, le maire PS sortant, est accusé de faire appliquer la théorie du genre dans les écoles de la commune. Ce tract appelle clairement à voter pour Frédéric Augis, le nouveau maire UMP de Joué-lès-Tours, bien que celui-ci nie en être l'auteur.
« Nous avons le témoignage d'une personne à qui on a montré ce tract dans la cour de l'école où se déroulait l'opération de vote, le jour du scrutin, ajoute Jean-Marc. Cela est interdit par le code électoral. De plus, le contenu est mensonger car le maire est accusé d'imposer un programme dans les écoles de la ville. C'est un mensonge vis-à-vis des électeurs. »

 

Nous pouvons y ajouter plusieurs éléments.
Depuis cette date, AUCUN article relatant ces évènements sur la page des JRE. Rien. Comme si tous cela n'avait pas existé et que la diffamation et les mensonges proférés allaient s'évanouir dans l'oubli.
Les Debunkers n'oublient pas.

Et enfin on assiste à une radicalisation totale de ce mouvement qui se présente comme "apolitique".
Nous en voulons pour preuve cette capture prise sur le site des JRE:

JRE.jpg


Invités par "Civitas" et "l'action française".... L'internationale du fascisme? "Médiocrité et consternation" en a rêvé, les JRE le font...

 

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid5786-reportages.html?vid=1013360



08/05/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres