Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Les fachos ne sont pas les amis des bêtes...

1079053_612476162107450_952896122_o.jpg

Et ce n'est pas nous qui le disons c'est le Parisien:

http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-facebook-perturbe-une-enquete-sur-un-vol-de-chiens-03-08-2013-3028323.php

 

 

Un chien ensanglanté en photo choc d’un compte .
Avec un titre accrocheur « Combats de chiens : le refuge et ses chiens à Ris (Essonne) en danger ». Depuis jeudi soir, cet article truffé d’inexactitudes et partagé plus de 8000 fois sur le réseau social, dénonce le de plusieurs bêtes à l’Association rissoise de protection des animaux (Arpa).
 
Le rédacteur y fait appel à tous les volontaires des alentours pour « relayer les personnes qui surveillent le refuge ». Vendredi après-midi, devant les portes closes de ce refuge d’une cinquantaine de chiens, les employés finissent par nous ouvrir. « On n’en peut plus, avoue Anthony Scalisi, employé ici depuis quatre ans. Le téléphone n’arrête pas de sonner depuis la publication du message : les gens viennent nous proposer leur aide mais on ne sait pas si on peut leur faire confiance. »

En effet, depuis le début de la semaine, le personnel de l’Arpa est sous tension.
« Ce qui est vrai, c’est qu’une chienne et huit chiots (des croisés malinois) ont été volés dans la nuit de mardi à mercredi. En mars, on nous avait déjà dérobé un chien. Et dans les semaines qui ont suivi, du matériel, des colliers, des laisses et de la nourriture ont disparu », indique Anthony Scalisi. Une plainte a donc été déposée mercredi au commissariat.

Avec d’autres collègues, Anthony Scalisi a décidé de dormir sur place pour surveiller le site. Deux nuits agitées au desquelles des groupes ont rôdé aux alentours. Hier, vers 2 heures du matin, un mineur de 17 ans, originaire de Juvisy-sur-Orge, a été interpellé à proximité du site, en possession des clés d’une voiture volée.

Quant aux autorités, la présence d’amis des bêtes sur le terrain complique leur travail. « Que les gens arrêtent de venir au refuge, s’emporte Irène Boudsocq, présidente de l’Arpa. Ce message sur Facebook, c’est pire que tout. » Il est déjà trop tard pour Aline, une amoureuse des chiens qui habite à près d’une heure de Ris-Orangis. « Ça m’intriguait ce message sur Facebook. Je me suis dit que je pouvais aider. » Mais sur place, sa présence est plus gênante qu’autre chose. Deux policiers en civil passent discrètement, jetant un regard vers elle.

« Nous avons mis un dispositif de liaison, de jour comme de nuit, entre la police municipale et nationale, indique Stéphane Raffalli, le maire (PS) de Ris-Orangis. Parallèlement, nous sommes en train de fixer les modalités du déménagement de l’association. » Le transfert pourrait avoir lieu fin septembre.

Le Parisien

 

 

Moralité: tous ces bien pensants de fachos foutent en l'air l’enquête et oblitèrent les chances de retrouver ces chiens.
Mais que ne ferait on pas pour faire passer sa propagande de merde?

Debunked !!!



13/08/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2614 autres membres