Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Le SDF de souche français du 9ème arrdt de Marseille est Bulgare.... Aidez le!

Ca traine en ce moment. C'est encore petit, mais comme c'est la mode de taper sur les réfugiés et de soit disant encenser "nos" sdf de souche, ca a du succés.
"Ca" c'est quoi?
C'est ca:

Capture01.jpg

Dans le 9e de Marseille aujourd'hui le 09 septembre 2015

Ce monsieur de 70 ans qui vivait tranquillement dans sa Clio depuis maintenant 2 ans a vu cet après-mid...i la police municipale emporter le dernier domicile qui lui restait !

e seul toit qu il avait sur la tête sa voiture il y vivait dedans !!
ce véhicule était sa dernière dignité mais il a tout perdu car comble de l horreur ce sont des hommes qui se sont plaints ... et voui il gachait la vue !!

Et alors ? ??
C est mieux maintenant ?
Tout dehors ?
On fait quoi ?
On le laisse
On s en fou !
Une tente ? J en ai pas et je le regrette mais vous inquiétez pas ...

Il va se faire mettre à l amende ses affaires puis il crevera comme un vieux monsieur fatigué usé seul au monde mais au moins il vous gachera pas la vue messieurs dames !
Bonne soirée. .. dormez bien ! !

Des voisins s indignent. .. d autres regardent derrière la fenêtre amusés. .. la presse ? Bon d accord un clochard de plus et alors ?
Et alors rien .... y a plus d humanité. .. il gachait la vue c est tout ! Aller hop histoire suivante. ..

 

Mais avant sa récupération par la fachosphère, ce glurge provenait d'ici:

SDF Marseille.jpg

 

Soulignons le fait que cette personne ne semble pas affiliée à l'extrême droite à priori. Rien sur ses autres posts, ou groupes auxquels elle a adhéré. Et ajoutons le, au premier abord, l'histoire ne parle pas de "français" et "d'immigrés" ou même de réfugiés.

Mais le diable se cachant dans les détails, la fachosphère ne s'y est pas trompée, et a bien sûr laissé planer le doute afin de laisser la petite musique du pas de l'oie s'immiscer. Et ce n'était pas dur, il suffisait de lire les commentaires sous ce post:

commentaires.jpg

 

Et comme on peut le voir la créatrice de ce hoax n'est finalement pas en reste:

commentaires1.jpg

 

Plus besoin d'ajouter des mensonges, la lobotomie fascistoïde est tellement déjà en action que les gens pensent comme les fafs. Parce qu'au fonds, ils le deviennent eux mêmes.
Autre exemple avec ces commentaires sous le même article repris par un groupe facebook nommé "Hihihi"... Sic transit mundi... Un site "d'humour" mais qui partage parfois de drôles de choses, et surtout tolère d'encore plus drôles de choses:

commentaires hihihi.jpg

 

commentaires hihihi1.jpg

 

Tout y est!!!! Le "complot gouvernemental", les "merdias", les immigrés qui ont plus de droit que les français, etc...

Et pourtant au fonds, QUI a affirmé qu'il était français?
Personne.

Parce qu'en fait, ce vieux monsieur ne l'est pas. Et que cette histoire est "enjolivée" pour faire passer de la propagande débile de faf.

kolio.jpg

 

Quand l’élan de solidarité se traduit en dons sur internet. Un Bulgare de 62 ans, resté sans abri suite à la saisie de la voiture dans laquelle il dormait, fait l’objet d’un mouvement de soutien peu courant.
A la suite d’un article de La Provence relatant sa situation précaire, une récolte de fonds vient d’être lancée sur Internet par les habitants du 9e arrondissement, où il stationnait son véhicule.
Déjà battu et forcé à mendier à Marseille, en 2014
Hébergée par Lepotcommun.fr, la campagne a pour but de financer l’achat d’une caravane. « Le 28 septembre il n’aura plus de place en centre d’hébergement d’urgence », expliquent les habitants mobilisés, précisant que « Kolio est malade des poumons, du cœur et fait de la tension ».
En 2014, l’homme avait déjà raconté ses déboires, en témoignant au procès du clan Hristov : il figurait parmi les six hommes forcés à mendier et battus lorsqu’ils ne rapportaient pas assez.
Pour participer à l’appel de solidarité, rendez-vous sur lepotcommun.fr ou sur la page Facebook dédiée.

 

La créatrice de ce hoax s'est apparemment inspirée de cet article de la Provence:

 

Mercredi aux alentours de 15 heures, Kolio Raykof Kolev, SDF de 62 ans originaire de Bulgarie a perdu tous ses repères. Sans travail, ni foyer depuis son arrivée en France il y a 3 ans, il avait élu domicile dans une Clio grise donnée par une habitante du 35, rue Raymond Teisseire (9e). Très calme et très discret en un an et demi de présence, les habitants le considéraient comme l'un des leurs.

D'où leur stupéfaction lorsqu'ils l'ont découvert mercredi, seul, dans la rue sans sa voiture, ses minces affaires éparpillées tout autour de lui : "Quand la police municipale est venue saisir sa voiture, tous les habitants sont descendus voir ce qu'il se passait. On s'est habitué à lui. Il fait partie de notre quartier. C'est inhumain ce qu'il lui arrive, déjà il n'avait pas grand-chose alors qu'on lui prenne son seul bien c'est injuste, confie Abdelmalek, voisin de Kolio, qui discute avec lui régulièrement.

"Je ne comprends pas qui ça gêne au juste. Il y a d'autres voitures abandonnées dans la rue qui stationnent depuis longtemps, elles n'ont pas été saisies", insiste-t-il en montrant une Clio rouge située à quelques mètres et qui n'a plus été assurée depuis juillet 2014.

"Sa voiture, c'était son petit chez lui"

De quoi susciter l'incompréhension des Marseillais révoltés par la triste situation. Et ils ne sont pas les seuls. Suite à une photo postée sur les réseaux sociaux, on assiste à un véritable élan de solidarité. Les réactions Facebook sont nombreuses : 6 023 partages de la photo et 1 147 commentaires hier soir.

Rachel Cras, habitante d'Angers, mère de 5 enfants, profondément attristée par l'image qui circule a contacté notre rédaction hier matin pour tenter de trouver une solution : "Je suis prête à lui payer l'assurance de sa voiture pour qu'il la récupère. Je trouve ça lamentable, il essayait de survivre comme il le pouvait. Il était à la rue mais il avait au moins sa voiture, c'était son petit chez lui. Ça lui permettait de rester digne même dans une vie si difficile. J'ai beau être à 1 200 km de lui, je m'inquiète pour lui, il pourrait être notre père, notre grand-père. Ça arrive si vite de se retrouver à la rue." Abdelmalek est également préoccupé par l'état de santé de Kolio : "J'ai peur pour lui, il a des problèmes de coeur, de tension. Se retrouver vraiment dans la rue sans un toit c'est comme s'ils le tuaient", alarme-t-il.

En attendant de trouver une autre solution, Kolio est actuellement accueilli à l'Unité d'hébergement d'urgence de la Madrague-Ville (15e) pour une durée de 20 jours.


Les 3 questions à Caroline Pozmentier, adjointe au maire déléguée à la Sécurité

"Le véhicule était en stationnement abusif de plus de 24h"

Pourquoi ce véhicule a-t-il été saisi mercredi après-midi ?
Caroline Pozmentier : Dans le cadre d’un signalement de riverains à Allô Mairie, quatre véhicules en qualité d’épaves ont été enlevés pour stationnement abusif de plus de 24 heures. Ce véhicule en faisait partie. Il a été mis en fourrière. Depuis le début de l’année, il y a 13000 à 14000 enlèvements dans cette ville. Notre espace public mérite d’être serein. Et enlever ces véhicules en fait partie. C’est une des missions que doit poursuivre la police municipale.

Que va devenir Kolio qui vivait à l’intérieur de cette voiture ?
C.P. : Lorsque nous sommes confrontés à un problème humain, nous avons la chance d’avoir les services publics. Il y a un accompagnement. Après le passage de la police municipale, le Samu social a été appelé pour qu’il y ait une assistance à cette personne. Qu’il ait 62 ans, 40 ans ou 30 ans, l’aide aux personnes dans cette ville est une de nos priorités. Nous allons mettre les moyens pour nous en occuper.

Les habitants du quartier voudraient récupérer la voiture. Cela sera-t-il possible ? Quelles démarches doivent-ils entreprendre ?
C.P. : À ce jour nos services de fourrière n’ont enregistré aucune demande de riverains. Je ne suis au courant de cette volonté que depuis votre coup de fil. J’avais connaissance des opérations mais pas de cela. Ils peuvent prendre contact avec nos services.

 

L'homme est donc étranger (Bulgare) sans travail, ni foyer, a 62 ans, ce ne sont pas les voisins qui ont trouvé qu'il "gâchait le paysage", mais au contraire, il semblait avoir de la compassion et de l'aide de ceux ci (la voiture avait été donnée par un de ceux ci, et lorsqu'ils ont découverts la situation ils se sont indignés et mobilisés pour l'aider.

Et que tout ce qui a été raconté sur lui est brodé...


Maintenant, première question: les hoaxeurs et relais de cet infaux vont ils s'excuser?

Et surtout, surtout, la seule question qui vaille au fonds: les auteurs des petits commentaires racistes dont nous avons montré quelques réflexions vont ils être aussi indignés, maintenant qu'ils savent que l'homme est... Bulgare et pas français?
Nous serions curieux de leur réponse...

 

 



21/09/2015
54 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres