Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

La Suède, nouvelle terre de fantasmes racistes pour la fachosphère

Depuis un ou deux ans, les "Debunkers" ont pu constater que le terrain de jeu des mensonges fachosphériques s'était élargi à d'autres terres que l'hexagone franco français. Il fût un temps où les fake news se passaient sur notre sol, et parfois très concentrés à certaines villes comme Roubaix. Seulement le hoax national, ca eu payé, mais ca paye plus... Il fût un temps où personne ne pratiquait le "fact checking" sur la fachosphère. "Hoaxbuster" faisait son boulot (et il le faisait bien), puis les Debunkers sont arrivés et ont démolis de façon régulière et industrielle la production d'infaux de l'extrême droite. Des années après d'autres "fact checkers" se sont installés dans le paysage français, comme les Décodeurs, le Désintox, puis la plupart des journaux mainstream s'y sont mis également. Difficile donc de mentir quand la réponse au mensonge est à portée de main! Pire la croissance des réseaux sociaux font que des gens concernés (habitant sur les lieux par exemple) mettent leur grain de sel!
C'est ainsi qu'on vit avant moins de photos truquées (merci google image) et que l'on vit l'avènement des fausses histoires quasi invérifiables, et des aventures de la fachosphère à l'étranger.


Plus dures à debunker, les informations étant souvent dans des langues étrangères peu usitées.

Voilà pourquoi depuis plusieurs années la fachosphère MONDIALE délire sur la Suède. Pensez donc la Suède, fantasme des paiens aryens, terre des vikings, des blonds aux yeux bleus armés de haches chevauchant des drakkars à travers la mer salée... Ca en jette.

Et ce n'est pas nouveau des fakes news plus mineures avaient déjà visé ce pays:

https://www.buzzfeed.com/julesdarmanin/non-cette-video-ne-montre-pas-des-musulmans-attaq?utm_term=.aqgmZgX0oj#.xaPX8Jg6AK

http://www.debunkersdehoax.org/degradation-de-refugies-en-suede-non-manifestation-etudiante-au-chili


A un point, que des personnalités mondiales (voir plus loin) tombent dans le panneau (et l'alimente sciemment).
Et au point que les références de la fachosphère dépassent celle des sources plus sûres sur les moteurs de recherche comme "google"!

 

google.jpg

 

Et c'est ainsi pour des recherches comme "Suède no go zones", "Suède immigration (ou "migrants"" et ainsi de suite... Une véritable prolifération absolument gravissime.
Nous avons choisit pour nous attaquer à cette désinformation de scruter un article d'un plumitif fascisant, pardon un respectable auteur bien d’extrême droite, bien connu des Debunkers, "gérard brazon" himself! Un article qui concentre un peu tous les fantasmes de l'extrême droite sur le sujet sans que la connaissance de l'auteur s'étende à autre chose que la qualité du saumon fumé ou de l'année de référence de l'aquavit... 

Bon un peu comme nous d'ailleurs, avouons le, mais au moins on se renseigne avant de publier et SURTOUT on croise nos sources...

Allez on envoie le bouzin!

 

brazon - Copie.jpg

 

Et dont voici le contenu texte:

 

Stockholm, la première capitale européenne où la charia est imposée.

20 juillet 2017 Gerard Brazon

 

Stockholm, la première capitale européenne où la charia est imposée. La police suédoise a demandé de l’aide dans 62 zones de la ville qui ne contrôle plus et où la loi islamique est appliquée

Par George Christopher

La population musulmane domine des quartiers entiers à Stockholm où la charia est appliquée. La Suède est déstabilisée par l’immigration de réfugiés musulmans. La police demande de l’aide et ce n’est qu’une question de temps avant que le pays n’ait besoin d’une intervention de ses forces militaires pour éviter une catastrophe humanitaire.

Un rapport du gouvernement suédois qui recueille le journal Sharq al-Awsat, conclut que le nombre de zones appelées «zones à risque élevé» par l’application de la charia ouvertement à Stockholm, a augmenté à 62 dans la première moitié de 2017 sur 55 recensement en décembre 2016. L’augmentation inclut non seulement le nombre en quantité, mais aussi la taille géographique de ces zones.

Dan Eliasson, commissaire de la police nationale suédoise, il a parlé cette semaine à la télévision nationale et a demandé la collaboration: «Aidez-nous», dit-il, en notant que les forces de police du pays ne peuvent plus entrer dans ces domaines pour faire respecter la Loi, et considère donc demander le soutien de toutes les puissances étatiques.

Un expert en recherche sur les pays déstabilisés et vainqueur 2011 de « l’ordre de la médaille des séraphins suédois », Johan Patrick Engellau, qui a travaillé avec des organismes Supranationals comme l’Organisation des Nations Unies et plusieurs ONG européennes dans le domaine de l’immigration et des réfugiés, a mis en garde par lettre à la Commission de l’Union européenne sur la sécurité des migrations sur la gravité de la situation en Suède : «Je crains que ce soit la fin de la Suède organisée, décente et égalitaire que nous ayons connue jusqu’ici.» Personnellement, je ne serais pas surpris s’il y avait un conflit sous la forme d’une guerre civile. Dans certaines parties du pays, la guerre civile a probablement déjà commencé, même si la coalition gouvernementale ne semble pas avoir su, a écrit Engellau.

La chaîne de télévision de 10 nouvelles a récemment rapporté comment la Suède a perdu de vastes zones aux mains des groupes armés et religieux décrits comme milices islamiques. Le chef de la police de Stockholm, Lars Alversjo, a déclaré: «il y a des niveaux de violence comme jamais vu dans le pays et dans plusieurs parties de Stockholm qui sont laissés hors de la sphère étatique.» Il a également noté que «le système juridique, pilier dans chaque société démocratique, s’effondre en Suède.»

Magnus Ranstorp, professeur et chercheur sur le terrorisme et la radicalisation islamique du Collège de la défense nationale suédoise, a déclaré à la télévision que « dans les zones les plus dangereuses de la capitale, les groupes radicaux dans la Communauté islamique ont pris le pouvoir dans les rues et mettent en œuvre leur propre loi. » Dans ces domaines, le sens de la justice et de la paix est menacé par le fait que la police se désagrège et que tout s’est aggravé depuis le début de cette année. «Stockholm et toute la Suède sont dans une situation désespérée», a conclu Ranstorp.

Le service de sécurité suédois (Säkerhetspolisen) a averti que le pays est «infiltré par des centaines d’islamistes qui partagent l’idéologie de l’État islamique (ISIS)» et, dans de nombreux endroits, les agents publics demandent l’escorte de la police ou la protection pour se déplacer dans leurs bureaux. Le service de sécurité a averti que « quelque 15 042 femmes suédoises ont subi des agressions sexuelles au cours de la dernière année dans les zones de la capitale où les autorités reconnaissent de vastes zones sous la charia (loi islamique) application. »

Le mot que les autorités suédoises et les médias utilisent pour les «zones de non-Go pour les non-musulmans», et dans lequel les citoyens sont avisés de ne pas voyager est Utenforskap, leur signification définit les «zones exclues». Dans ces domaines, le droit suédois a été remplacé par un mélange de droit des gangs immigrés et un code islamique connu sous le nom de charia. Les bandes musulmanes armées et les radicaux islamiques sapent la démocratie suédoise, a déclaré le service national de sécurité dans un rapport récent.

La seule raison pour laquelle il n’y a pas encore eu un conflit armé à grande échelle à Stockholm, «la capitale d’un pays auparavant Pacifique et sûr, est probablement liée au fait que l’Alliance démocratique sociale de la Suède cherche à ignorer la gravité de la situation et ne présente aucune résistance réelle contre les islamistes», a déclaré Magnus Ranstorp.

Même si le gouvernement suédois décide de faire face à ces bandes criminelles islamistes, la Suède n’a pas la capacité d’inverser cette situation, ses forces de sécurité et de police ont été renversées. 70% des agents de l’ordre du pays envisagent de quitter leur emploi dans ce qui établit un signal clair que la force policière est complètement démoralisée. L’armée, dans ce pays traditionnellement pacifiste, est réduite à presque rien.

 

Premier point. "Gégé brazon" aurait pu nous dire d'où provenait sa came...

Il  nous a fallu chercher. Et nous avons trouvé. Cet article est écrit de depuis deux sources qui se sont surajoutées:

 

sources brazon.jpg
 

Le site "10news one" (1) avait écrit un petit article sur le sujet, repris et "enrichi" par "jihadwatch" (2).

Cet article reprend la totalité des infaux concernant ce sujet. Le principe de chacune de ces infaux constituera une partie, auxquelles nous ajouterons une partie sur l'origine de ces fakes news, et une partie sur le sérieux, la crédibilité que l'on peut accorder aux "spécialistes" de la question invoqués par les articles de la fachosphère. 

 

  1. -Ab Initio
  2. -Immigration et criminalité
  3. -Les "no go zones"
  4. -Immigration et agressions sexuelles
  5. -Les "islamistes"
  6. -Les déclarations des "experts", des "spécialistes"

Voyons donc un peu ce qu'il en est... RÉELLEMENT...

 

 Mais tout d'abord apprécions un peu ce qu'il en est de l'origine de ces infaux multiples et pour tout dire bien coordonnées. Et en particulier la chronologie d'apparition de deux expressions utilisées essentiellement par la fachosphère pour décrire "leur" vision du monde suédois.

 

 

1)  Ab Initio

 

  • "Les "no go zones""

A l'origine, il semble que tout vienne d'un article d'un magazine d'information que nous ne soupçonnerons pas de duplicité. C'est le premier qui (à notre connaissance) parle de ces "zones d'exclusions". 


Cet article situe la première vague de criminalité organisée das les années 90 avec les "gangs de motards". Gangs qui se sont déjà installés dans les zones encore incriminées aujourd'hui. Ces gangs provenant de pays des balkans essentiellement. Fait aggravant ce phénomène est survenu dans des zones ou moins de 40% des gens  avaient un emploi, moins de 30% avaient une scolarité dans le primaire complète et plus de 70% des gens vivant des allocations.... Or, pas "d'immigration massive" à ce moment là...
"L'origine" des membres des gangs est passées progressivement au Moyen Orient (Liban et Iran) et à l'ex Yougoslavie. 

L'auteur de l'article compare ce phénomène à la criminalité de Chicago ou certaines origines étaient surreprésentées dans la criminalité organisée. Et on ajoutera pour conclure que si ces zones existent, elles ne sont en aucun cas des "no go zones"...

 

Mais jusque là tout ceci relève de l’enquête sérieuse.

Et tout ceci va changer. En mars 2016, un groupe d'information pour les "60 Minutes"  (magazine d'info "sensationnaliste" Australien)  a été attaqué, y compris avoir reçu des pierres sur eux et une voiture aurait roulé sur le pied d'un cameraman qui essayait de l'empêcher de partir dans le quartier dominé par les immigrants Rinkeby de Stockholm . "60 minutes" ont publié la vidéo, sur laquelle la journaliste Liz Hayes déclare: "«il y a maintenant 55 "no go zones" en Suède»." Or il y a des zones d'ombres au tableau. L'équipe de "60 minutes" a choisit comme partenaire d'enquête un site d'extrême droite suédois anti-immigration "Avpixlat"... 

Pire, aucun des protagonistes n'a porté plainte... Et pourtant il y a bien agression. On ne le niera pas. 
Nous n'avons pas trouvé de vidéos non reprises par un site autre que d'extrême droite. On y voit effectivement 4/5 jeunes hommes commencer à agresser les cameramans. ON en voit d'autres tenter de s'interposer et d'autres ignorer la scène. On est loin, très loin tout de même de l'émeute générale. Rixe localisée, fait divers incompréhensible, en aucun cas un événement pouvant être étendu et décrit avec une expression comme "no go zones".
D'autant que le reste de l'interview se passe bien...
Bien entendu, nous ne nions, ni n'approuvons ces agressions. Ce que nous soulevons comme problème, c'est comment étendre cet événement isolé à une réflexion globale????

En septembre 2016, le présentateur "Ami Horowitz" diffuse  sur Fox News un reportage nommé "Le syndrome de Stockholm". IL affirme l'existence des "no go zones" et affirme y avoir été frappé. Deux policiers semblent confirmer les dires du présentateur. Las, les cameramans et les policiers eux mêmes dénoncèrent un "montage non éthique" qui faisait dire aux protagonistes ce que horowitz voulait. D'ailleurs Horowitz refusera catégoriquement de montrer le tournage non monté...
Un reportage qui sera repris par l'alt right américaine sur tous les fronts, l’événement sera même à l'origine de l'expression "alternative facts" une fois que D. Trump aura tenté de récupérer l'affaire créant un véritable incident diplomatique!

 Ce qui n’empêchera pas Fox News de réitérer ce genre de "plaisanteries" et le très sérieux "Washington post" comme beaucoup d'autres médias américains, se fendra d'une réponse exhaustive.

"Buzzfeed" publiera un article exhaustif sur la chronologie et les acteurs de cette mauvaise pièce de propagande

 

 "Medias matters" en conclue que c'est à partir de ce moment là que les médias pro trump (dont le très fameux "Breitbart") récupéreront l'affaire pour la monter en épingle.
Voilà le récapitulatif de la chronologie de ces infaux virales à travers les fachosphère du monde entier.  

  • "La Suède/Stockholm, capitale du viol"

D'après nos recherches l'expression n'est pas usitée avant 2009. Avant cette date, l'expression "capitale mondiale du viol" est plutôt adressée à l'Afrique du Sud ou au Congo (en pleine guerre civile qui persiste à ce jour -20 ans de guerre: 6 millions de morts !!!!!- )

 

Mais en 2009 sort un rapport d'une association européenne "Daphné" qui classe la Suède comme "championne toute catégorie du nombre de viol" dans 11 pays européens. Deux articles analyserons froidement les faits:

 

 

«Les gens sont mieux en train de signaler [le viol] ici qu'ailleurs, la définition de ce qui constitue le viol est devenue plus large, et il y a une plus grande volonté parmi les femmes suédoises de signaler un viol dans les relations». 

"Afin de déterminer si l'incidence réelle est plus élevée, une plus grande recherche est nécessaire", a déclaré le professeur Kelly. 

 

 

Dans de nombreux pays, et dans l'esprit de beaucoup de gens, le viol implique une pénétration, généralement par un pénis, dans une bouche, un vagin ou un anus. Dans la loi suédoise sur le viol , le mot peut être utilisé pour des actes appelés agressions ou blessures corporelles dans d'autres pays.

 

Les deux articles expliquent en détails les raisons de ce score si "mauvais". En fait en Suède, en raison d'excellents programmes de défenses des droits des femmes, le "viol" n'est pas une notion juridique équivalente au reste de l'Europe (comme en Norvège d'ailleurs). Le viol n'est pas constitué uniquement si il y a pénétration non consentie, mais TOUT acte d'agression sexuelle est catalogué ainsi. Chaque acte pendant le crime sera compté comme un viol supplémentaire. Ce qui explique pourquoi la plupart des déclarations de viols se passent après avoir consommé des boissons alcoolisées et/ou en boite de nuit. C'est pourquoi il est laissé aux juges une grande part d'analyse et d’interprétation de la situation telle que perçue après coup.

Une étude et des articles somme toute parfaitement normaux. Sauf que depuis des années en Suède, comme dans le reste de l'Europe, l'extrême droite distille ses idées perverses. Comme celles qu'un blogueur fascisant fait paraître depuis des années:

 

rape capital 0.jpg

 

Un certain "Fjordman" repris par de nombreux sites suédois:

 

rape capital 1.jpg

 

 

C'est un blogueur raciste très connu de la nouvelle droite. Conspirationniste c'est un fervent partisant des fumeuses théories d'Eurabia et de la "dhimmitude" développées par bat yeor , collaboratrice fidèle du très connu "Dreuz".

 

Dreuz.jpg

 




Un certain "anders breivik" déclarera s'être énormément inspiré des thèses de "jensen/fjordman".... Une belle référence... 

 

Et c'est à la suite de la publication de ce rapport mélangé avec les thèses racistes  qu'un obscur blogueur parlera de cette expression qui va faire florès les années suivantes:

 

rape capital 2.jpg

 

 Expression très vite reprise:

 

rape capital 3.jpg

 

 

rape capital 4.jpg

 

Au point qu'aujourd'hui, google est envahi des pages fascisantes sur ce sujet,ou bien des fast checkers s'évertuant à tuer ces fake news...

 

rape capital google.jpg

Les recherches sont quasi identiques en français...

 

 

2)   Immigration et criminalité

 

Nous ne le répèterons jamais assez:

 

"Être un utopiste c'est vouloir que son imaginaire devienne une réalité ; être d'extrême droite c'est croire que son imaginaire est une réalité."

 

Une recherche honnête et respectable commence par formuler une hypothèse afin d'en déduire des conséquences observables futures (prédiction), mais également passées (rétrodiction), permettant d'en déterminer la validité. Hypothèse donc de la fachosphère: l'immigration est étroitement liée à l'augmentation de la criminalité. C'est un présupposé de l'extrême droite depuis le début de son existence. Et jusque là ces théories sont basés sur des présupposés éternels, une essentialisation et un organicisme politique.
Le paradigme de l'extrême droite est le suivant: l'étranger n'appartient pas au "corps politique/national/racial", il est donc une menace pour l'unicité de ce corps d'autant qu'il est lui même unique et paré de "qualités" essentielles. L'immigré cherche à imposer sa loi, ses coutumes, est un barbare, un violeur, sale et apporte des maladies...

Le souci c'est qu'avec un tel paradigme on ne peut aboutir qu'à une ignorance voulue des faits réels et on aboutis parfois à des énormités des membres de l'extrême droite, parfois des plus connus!

Récemment un "débat" très controversé à eu lieu sur France Culture sous l'égide de Finkielkraut entre renaud camus, égérie de l'extrême droite et créateur du fumeux (et très raciste) concept de "grand remplacement"; à Hervé Le Bras, démographe et historien. Une fois les fantasmes sans preuves de camus exposés, Le Bras lui a opposé la rigueur de la science et des chiffres qui annihilent le pseudo raisonnement de camus. Peine perdue, voici ce qu'à répondu le très délirant camus face à ces évidences incontestables:

 

J’aurais tendance à élargir le débat si je puis dire, et à contester la notion de chiffre”. 
Je suis en accord très profond avec le philosophe Olivier Rey qui souligne l’incapacité du chiffre à rendre compte du monde”.
C’est la science elle-même que je remets en cause (…) la science a toujours été du côté du pouvoir”.

 

On croit rêver... Prémisse de base: la société est infectée, cassée, corrompue. Par les élites qui "complotent" bien sûr, pour garder le pouvoir et la science n'est plus qu'un élément inexact d'un rapport de pouvoir entre "bien" et "mal". Et pourtant c'est un grand classique de l'extrême droite, nazis et fascistes (Italiens et salazaristes) ayant eu tendance à créer une "science fasciste ou nazie" qui correspondait à leurs vues... La science est inutile puisque les faits sont connus... Et expliqués. Prisme unique qui répond à tout. 

 

Le tout sans le moindre début de commencement de faits ou de preuves. Ou  plutôt si. Les faits divers servent de preuves, c'est le principe de la "réinformation". Sauf que comme le disait Hervé Le Bras dans la fameuse interview ci dessus:

 

Ce n’est pas en vous promenant dans la rue que vous pouvez avoir l’idée de ce qui se passe dans 550 000 kilomètres carré et pour 65 millions d’habitants. Vous n’avez aucun moyen de le savoir, tous les biais sont là, c’est l’histoire de l’homme qui arrive en Angleterre qui voit une Anglaise rousse et qui dit à sa femme au téléphone toutes les Anglaises sont rousses. Les statistiques sont très utiles quand on veut avoir l’idée de la situation d’un grand pays […]”

 

CQFD

 

Donc nous qui sommes "raisonnables" et avons un paradigme non basé sur l'impression, le ressenti et la conviction paranoïaque voyons ce que disent les statistiques.

 

Les études le prouvent, immigration et criminalité ne sont pas liées, hormis les études de tribalat, très contestées... Un temps, on a incriminé Lagrange, mais une lecture un peu plus fine est nécessaire, ce que n'a pas fait l'extrême droite en versant dans la récupération.

 

Quid donc de la Suède?

 

 Notre extrême droite, elle, sait. Pas besoin d'études, des statistiques, de corrélation, de causalité. Nulle en statistiques qui dérangent ses analyses. Et de toutes façons, pour les fascistoïdes, SI les statistiques ne montrent pas ce qu'ils prétendent, c'est qu'il y a un COMPLOT (Dixit: "occultée par le pouvoir"). 

 

 réinformation tv.jpg

 

 Et d'y aller lourdement sur l'exemple, le fait divers qui sert de preuve aux fachos:

 

Peter Springare a choisi tout simplement de donner la liste des affaires traitées par la police sur les cinq jours, de lundi à vendredi, précédant la mise en ligne de son message.
 
« Allons-y ; voilà ce que j’ai eu à traiter de lundi à vendredi cette semaine : viol, viol, vol, agression aggravée, agression en vue de viol et viol, extorsion, chantage, agression, violences contre la police, menaces contre la police, crime lié aux stupéfiants, affaire de stupéfiants, crime, infraction grave, tentative d’assassinat, de nouveau un viol, encore une extorsion et des mauvais traitements » : pour Springare, c’est le signe d’une société au bord de l’implosion.
 
Il n’hésite pas à écrire que les suspects sont presque tous des migrants : « Ali Mohammed, Mahmod, Mohammed, Mohammed Ali, encore, encore, et encore, Christophe… Mohammed, Mahmod Ali, encore et encore ».

 

Et d'où viennent les sources? Des USA. Nous comprendrons un peu plus pourquoi un peu plus loin. Voici la source de cet article puant de "réinformation":

 

new american.jpg

 

 Et ici nous commençons un peu à dévoiler notre partie cinquième partie. L'extrême droite utilise des témoignages de "simples citoyens" mais aussi "d'experts". Ici il s'agit selon l'article d'un simple citoyen un certain "Peter Springare", un policier honorable, juste et qui dérange en disant la vérité. Sauf que le magazine de "réinformation" ne dit pas tout. Ce "Springare" est connu. C'est un chroniqueur dans un média participatif très proche de l'extrême droite...  Et plus exactement proche des "Sverigedemokraterna, SD" ou "démocrates de Suède"...

Autant dire que notre citoyen n'est pas "blanc bleu" (comprenne qui pourra) et son témoignage est certainement non neutre et pas anodin. En tout cas susceptible de partialité, voire d'un éhonté mensonge!

 

Donc quels sont les chiffres de la criminalité en Suède, peut on les relier avec l'immigration?

 

La criminalité a-t-elle augmenté depuis l'arrivée de nombreux réfugiés?
La Suède a enregistré en 2015 un nombre records de délits et crimes déclarés par habitant, selon le Conseil suédois de prévention de la délinquance qui fait autorité. Ce chiffre est sensiblement le même qu'en 2009. Si les crimes et délits ont augmenté de 4% entre 2014 et 2015, les atteintes aux personnes ont reculé de 0,4%, tandis que les atteintes aux biens progressaient de 7%. Les agressions sexuelles ont fortement diminué dans l'intervalle (-11%). 
Les statistiques détaillées pour 2016 ne seront publiées que fin mars. Les données préliminaires font ressortir une hausse des atteintes aux personnes (+7%), dont une forte augmentation des viols (+13%) et une baisse des atteintes aux biens (-5%). Les criminologues soulignent que des changements de méthode statistique ou de qualification pénale peuvent expliquer les variations annuelles. À la baisse comme à la hausse, les comparaisons sont donc hasardeuses.
La Suède reste l'un des pays les moins criminogènes au monde avec un taux d'homicides de 1,1 pour 100.000 habitants en 2015, soit 4,5 fois moindre qu'aux États-Unis (4,9 selon le FBI).

 

 Et selon le même article:

 

La criminalité est-elle plus élevée chez les étrangers en général?
Oui. La police suédoise n'établit pas de statistiques ethniques mais le Conseil suédois de prévention de la délinquance a réalisé deux études en 1996 et 2005 montrant que les immigrés sont en moyenne deux fois plus représentés dans les statistiques de la délinquance que les personnes nées de deux parents nés en Suède....

 

MAIS (toujours le même article):

 

Les mêmes études montrent qu'à conditions sociales comparables, le risque d'avoir affaire à la justice est quasi équivalent.
Et les demandeurs d'asile sont aussi victimes de la criminalité: l'an dernier, 92 centres d'hébergement ont été la cible d'incendies volontaires. Et en octobre 2015, un jeune néo-nazi a assassiné au sabre trois personnes dans un lycée du sud-ouest accueillant des élèves issus de l'immigration.

 

Donc OUI les immigrés sont surreprésentés dans les statistiques de la criminalité (corrélation) , MAIS à niveau social équivalent, la criminalité est la même que chez les Suédois installés depuis plusieurs générations (causalité) !!!

 

C'est un fait que nous avons déjà souligné sur notre site sur un sujet très semblable: la surreprésentation supposée des immigrés dans les prisons françaises. Et déjà tout y était: présupposés, analyse de gribouille, confusion entre causalité et corrélation, statistiques truquées et faits divers avancés comme preuves définitives...

 

D'autres sources confirment:

 

- La criminalité a-t-elle augmenté depuis l'arrivée de nombreux réfugiés?

Selon les statistiques officielles, l'année où le nombre des atteintes aux personnes par habitant a été le plus élevé a été 2011, donc avant la récente vague d'immigration.

La police suédoise n'établit pas de statistiques ethniques. Néanmoins, elle a attribué en 2016 un code aux délits impliquant des immigrés très récents. D'après un policier cité par le quotidien Dagens Nyheter début 2016, ce code s'appliquait à 1% des enquêtes, soit grosso modo la part de ces immigrés dans la population.

En janvier 2016, le meurtre d'une travailleuse sociale par un réfugié éthiopien a choqué le pays. Les demandeurs d'asile sont aussi victimes de la criminalité: l'an dernier, 92 centres d'hébergement ont été la cible d'incendies volontaires.

 

[...]

 

Et de nouveau de conclure:

 

La criminalité est-elle plus élevée chez les étrangers en général?

Oui. Le Conseil suédois de prévention de la délinquance (BRÅ) a réalisé des études montrant que les immigrés sont en moyenne deux fois plus représentés dans les statistiques de la délinquance que les personnes nées de deux parents nés en Suède.

Mais les mêmes études montrent qu'à conditions sociales comparables, le risque d'avoir à faire à la justice est quasi équivalent. En Suède, le chômage des personnes nées à l'étranger est quatre fois supérieur à celui des personnes nées en Suède.

http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/20/2520779-terrorisme-criminalite-et-immigration-en-suede-trump-dit-il-vrai.html

 

A lire pour en savoir plus sur le sujet:

 

http://www.snopes.com/crime-sweden-part-ii-refugee-men-overrepresented-swedish-crime/

 

 

3)   Immigration et agressions sexuelles

 

Comme nous l'avons déjà expliqué le 18 février 2017, Trump, lors d'un discours déclare:

 

"Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant, ils ont des problèmes comme ils ne l'auraient jamais pensé"

 

Auquel répondra en Suède, le hashtag ironique #lastnightinSweden ("hier soir en Suède") et #SwedenIncident ("incident en Suède").

 

Quelques jours plus tard, le dirigeant fascistoïde Nigel Farage reprendra la même antienne. Il déclare le 20 février 2017 sur l'antenne de LBC que la ville suédoise de Malmö est la «capitale du viol» d'Europe - ou peut-être même du monde. Il affirme péremptoirement:

 

“plus la Suède accueille de jeunes migrants masculins, plus l’augmentation de la criminalité sexuelle est spectaculaire. Malmö est devenue la capitale du viol en Europe.”

 

Ses déclarations sont la reprise à nouveau du très fascisant parti des "démocrates suédois". Leur rhétorique alimentant cette peur depuis quelques années. Ce parti est également à l'origine des rumeurs de "complot" comme quoi le gouvernement suédois cacherait la réalité. Ce parti utilise les principes de propagande de la "réinformation" de l'extrême droite française en s'appuyant sur quelques faits divers atroces pour en faire une généralité.

 

Pas de chance pour lui ses déclarations entraîneront une vague de "fast checking" sur la réalité ou non de ces affirmations.

 

Et la réalité est cruelle pour farage (et heureusement):

 

Que disent les chiffres?

La Suède a compté 162.000 demandes d’asile en 2015, l’un des taux les plus élevés dans l’UE.

Sur ces 162.000 demandes, environ 46.000 étaient des hommes âgés entre 18-34, selon Eurostat.

Le nombre de viols a augmenté en Suède: les données de l’ONU montrent que la police a enregistré 64,9 viols pour 100.000 habitants en 2014, le nombre le plus élevé en Europe, contre 25 en 2003.

Des lois plus sévères

Mais le gouvernement suédois affirme que ces chiffres sur le viol sont plus élevés pour deux raisons principales: ses lois sont plus sévères en matière de viol, ce qui encouragerait les témoins ou les victimes à signaler des infractions.

Ensuite, le pays a changé sa législation sur la criminalité sexuelle en 2005, ce qui rend la définition juridique du viol beaucoup plus large.

Ainsi, le nombre de viols enregistrés par la police pour 100.000 habitants a augmenté, passant de 25,2 viols en 2004 à 41,9 un an plus tard.
Mais cette augmentation est apparue avant l’augmentation du nombre de demandes d’asile.

 

http://fr.euronews.com/2017/02/28/malmo-est-elle-devenue-la-capitale-du-viol-en-europe

 

 

Le Conseil national de la Suède pour la prévention du crime (Brottsförebyggande rådet, généralement raccourci à son sigle suédois Brå), a produit le graphique, et expliqué dans leur rapport.

 

sex-offense bra.jpg

 

Alors que Brå a noté que la vaste catégorie de "crimes sexuels" avait augmenté depuis 2012, il en va de même pour les viols. Mais un autre graphique de Brå montre que les cas signalés de viol (représenté par la ligne pourpre ci-dessous) n'ont pas augmenté brusquement après l'afflux de réfugiés en 2015, mais ils sont passés de 6 697 en 2014 à 5 918 en 2015 (environ le même montant qu'en 2009) . 

CQFD

 

Tout comme il n'y a pas de preuve étayant l'affirmation selon laquelle les réfugiés nouvellement arrivés ont causé une augmentation des crimes sexuels en Suède, il n'y a pas non plus de preuve que la ville de Malmö est la «capitale du viol» d'Europe (ou du monde).

Selon Brå, 60 viols ont été signalés à Malmö en 2015, tandis que 55 ont été signalés à Göteborg et 67 à Stockholm. Les chiffres préliminaires pour 2016 suggèrent que Göteborg a signalé plus de viols avec 69 cas. Malmö avait 67 et Stockholm à 65. Dans le tableau ci-dessous, les figures de Göteborg, Malmö et Stockholm sont représentées en ordre de haut en bas.

 

rape-stats-edited-jpeg.jpg

 

Il n’empêche que cette propagande immonde et fausse fonctionne et on attend des scores records pour la formation d'extrême droite des démocrates suédois aux prochaines élections:

 

http://uk.reuters.com/article/uk-sweden-politics-farright-idUKKCN11K20T

 

 

4)   Les "no go zones"

 

Un grand fantasme de la fachosphère en France ou ailleurs. Fantasme qui confine surtout à la propagande de l'alt right:

 

 

C'est aujourd'hui en Suède...

 

Le schéma est un peu toujours le même, résumé par cet article de fdesouche:

 

fdesouche.jpg

 

 

Sauf que:

-les "sources journalistiques" viennent de fachosphères étrangères

-les rapports cités ne disent pas du tout ce que prétend "fdesouche".

Exemple.

http://www.snopes.com/sweden-crime-no-go-zone-police/

https://www.theatlantic.com/international/archive/2015/01/paris-mayor-to-sue-fox-over-no-go-zone-comments/384656/

https://www.mediamatters.org/blog/2015/01/26/the-no-go-zone-myth-comes-to-america/202263

http://www.snopes.com/politics/religion/nogozones.asp

 

 


5)   Les "islamistes"

 

Rappelons ce que gégé brazon déclare -sans rire- dans son "article:

 

Le mot que les autorités suédoises et les médias utilisent pour les «zones de non-Go pour les non-musulmans», et dans lequel les citoyens sont avisés de ne pas voyager est Utenforskap, leur signification définit les «zones exclues». Dans ces domaines, le droit suédois a été remplacé par un mélange de droit des gangs immigrés et un code islamique connu sous le nom de charia. 

 

Soyons clair: EN AUCUN CAS ce mot "Utenforskap" signifie ce qu'affirme brazon. 

Ce mot signifie -effectivement- "zones d'exclusion", mais il n'est pas question d'immigrés ou de musulmans!

 

Ce mot désigne des personnes ou des groupes à l'extérieur de la communauté. Il peut y avoir des gens qui sont en dehors de l'école et le lieu de travail qui a un réseau social très limité ou qui ne connaissent pas un sentiment d'appartenance à la société.

http://www.ks.no/arrangementer/kommunalpolitisk-toppmote-2016/hva-er-utenforskap/

 

D'où vient ce mot? La réponse est assez révélatrice...

 

"Utenforskapest" un mot qui a été essentiellement « créé » par le think tank libéral suédois "Timbro". Il a obtenu sa réelle popularisation, et ce dès les élections de 2006, puis à nouveau lors des élections de 2010 , lorsque l'alliance  électorale ultra libérale l'a  utilisé sur tous ceux qui se tenait en dehors du marché du travail et qu'ils devraient revenir à "l' intérieur".  C'est l'extrême droite suédoise qui en a changé subtilement le sens pour lui donner celui qu'utilise brazon aujourd'hui.

 

Il est devenu le synonyme de "charia" ou "musulmans intégristes"...

 

Or le sens exact et administratif lui est resté le même, mais son utilisation est maintenant un terme de la droite contre le modèle social suédois:

http://www.dagsavisen.no/nyemeninger/varsel-for-utenforskap-1.431259

 

Par contre ce genre de médias comme "10 news" ("10 nouvelles" comme la nomme brazon) se fait un plaisir de la déformer, et pour cause! Brazon explique que cette chaine aurait déclarée:

 

La chaîne de télévision de 10 nouvelles a récemment rapporté comment la Suède a perdu de vastes zones aux mains des groupes armés et religieux décrits comme milices islamiques. 

 

Sauf que "10 news" est un média ultra partisan...d'extrême droite vous aurez deviné. Un coup d'oeil aux pages aimées de sa page facebook est significative:

 

10news.jpg

 

Le "gratin" de l'alt right américaine...

 

Il est très difficile de savoir ce qu'il en est sur les sites français. Google est littéralement pollué par les sites d'extrême droite sur plus de ces dix premières pages. 
Résumons les bases.
L'Islam est la troisième religion en Suède avec 306 000 musulmans estimés soit...3,4% de la population. Le modèle d'intégration suédois a fonctionné, comme en France, sur une ghettoïsation des nouveaux arrivants:

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/suede-pourquoi-les-banlieues-brulent_1251446.html

 

Au point que les agressions racistes se sont multipliées: 

 

http://www.lejdd.fr/International/Europe/Vague-d-islamophobie-en-Suede-reputee-pour-sa-tolerance-710204

http://www.liberation.fr/planete/2017/04/08/a-stockholm-ca-risque-d-etre-plus-chaud-pour-les-musulmans_1561463

 

Ne soyons pas angéliques, en Suède comme un pau partout en Europe, la radicalisation fait des ravages. En Suède comme ailleurs pour les mêmes raisons:

Ranstorp a déclaré qu'il y avait quatre raisons derrière l'augmentation des extrémistes violents:

"Tout d'abord, il y a la mobilisation dans le contexte du conflit au Moyen-Orient, en particulier la Syrie. Ensuite, il y a des médias sociaux. Il y a eu un tsunami de propagande et de recrutement soigneusement étalonné - et avec les médias sociaux IS peut toucher le salon de n'importe qui ", at-il déclaré à The Local.

Une troisième raison est la ségrégation dans les zones  vulnérables suédoises , les districts ayant souvent des taux de pauvreté et de criminalité souvent élevés et une prévalence plus élevée de l'extrémisme religieux.

 

Mais même cet article est à mettre en doute, il annonce 17 000 "radicalisés" en France. C'est faux. Il y a 12 000 personnes fichées "S" en France dont environ 5000 peuvent être comptabilisées comme "entreprise terroriste"... L'article en annonce donc 3 fois trop... Difficile donc de faire confiance aux médias "mainstream" sur le sujet. 

 

Le nombre d'équivalents en Suède serait donc de 2000, mais ce qu'oublie de préciser brazon c'est que le même commissaire précise qu'une infime partie ont l'intention ou la possibilité de passer à l'acte:

 

M. Thornberg a toutefois souligné que seulement quelques-uns des islamistes radicalisés en Suède avaient à la fois l'intention et la capacité de préparer et mettre en oeuvre une attaque terroriste.

 

Ce qui est toujours trop et inquiétant bien entendu.

 

Mais on est loin d'être dans l’apocalypse selon saint brazon. 
D'où vient cette légende des "54 -no-go zones- soumises à la "charia"?
Et bien pas de Suède.
Mais de Pologne en 2015, dans la bouche du très fasciste Kaczynski:

 

«Regardons ce qui se passe en Europe, ou tout du moins en Suède. Il y a 54 zones où la charia s’applique sans contrôle de l’Etat. Les gens ont peur d’accrocher des drapeaux sur les bâtiments scolaires - c’est leur coutume - juste parce qu’il y a une croix dessus. En Suède, les écolières n’ont plus le droit de porter des tenues courtes, car ce n’est pas apprécié par les autres. Et que se passe-t-il en Italie ? Les églises sont occupées, quelquefois utilisées comme des toilettes. Et en France ? Les émeutes qui n’en finissent plus, la charia qui s’est imposée et les patrouilles qui surveillent son application. Les mêmes phénomènes se produisent à Londres et dans la résiliente Allemagne. Est-ce ce que vous voulez pour la Pologne ? Voulez-vous cesser d’être les propriétaires de votre propre pays ? Non, ce n’est pas ce que veut le peuple polonais.» 

 

Alors même si la Suède se révolte aujourd'hui à juste titre contre cette mauvaise image que lui donne l'extrême droite, il semble que la rumeur va durer longtemps car la tactique fonctionne pour les "démocrates suédois".

6)   Les déclarations des "experts", des "spécialistes"

 

 Ah les "experts". Que ne leurs feraient on pas dire? Et bien tout et surtout n'importe quoi. 
Notre "ami" brazon a cité certaines personnes comme des experts qui évidemment étaient loin d'être neutre comme ce policier. Mais il en cite d'autres et en particulier un certain "Magnus Ranstorp". C'est un spécialiste universitaire reconnu internationalement. Mais a t'il dit les phrases que brazon lui prète? C'est à dire:


« dans les zones les plus dangereuses de la capitale, les groupes radicaux dans la Communauté islamique ont pris le pouvoir dans les rues et mettent en œuvre leur propre loi. »
«Stockholm et toute la Suède sont dans une situation désespérée»
 «la capitale d’un pays auparavant pacifique et sûr, est probablement liée au fait que l’Alliance démocratique sociale de la Suède cherche à ignorer la gravité de la situation et ne présente aucune résistance réelle contre les islamistes»

 

On pouvait compter sur brazon pour ne pas donner de sources comptant sur la naïveté de ses lecteurs pour gober son blablabla...

 

(on notera que brazon a non-seulement récupéré le texte sans donner la source, mais qu'il l'a traduit grâce à google et qu'il n'en a pas corrigé les coquilles d'où le sens parfois bizarres de certaines phrases)

Le souci c'est que nous avons eu beau chercher, nulle traces d'elles dans la bouche ou la plume du fameux chercher si ce n'est sur les sites fachosphériques. Sans aucune source bien entendu.

Un classique du faux argument d'autorité. Pire le spécialiste semble dézinguer les fakes news trumpesques:

 

L'expert en terrorisme Magnus Ranstorp, chercheur à l'Université suédoise de la Défense nationale, pense que le mouvement de Trump est un exercice de propagande local qui respecte peu les faits.

"La façon la plus simple de décrire cela est la fake news classique de Trump's White House. Cela n'a rien à voir avec la vérité, c'est une opération d'influence. De la propagande, ciblée sur la population américaine" a t'il dit à "The Local".

Et Ranstorp a souligné que des événements comme l'incendie de Malmö ont été couverts par les médias dans la mesure où ils méritent, malgré les affirmations contraires des États-Unis:

"Ces choses ont été rapportées au niveau local, car beaucoup d'entre elles sont des exemples d'actualités locales, pour lesquelles il y aurait un appétit international limité. Ensuite, il y a aussi la question: si vous ne savez pas si c'était un problème de terrorisme, ou autre chose, pourquoi voudriez-vous le signaler comme du terrorisme?

 

 

Chose qu'on ne peux pas dire pour "patrick engellau". Lui effectivement a tenu le discours décrit. 

 

 

Puis on nous cite des policiers, un certain "Dan Eliasson, commissaire de la police nationale suédoise". Pas de trace des propos attribués. Par contre une vidéo tronquée et traduite à la mort moi le nœud pour appuyer ces dires est fausse. En fait ce commissaire appelait "au secours" suite à une réorganisation des services de police complètement ratée, sous un gouvernement -de droite-. Un peu à la sarkozy quand il réorganisa les services secrets français:

 

https://www.svd.se/ygeman-rikspolischefen-far-ta-ofortjant-mycket-kritik/om/polisens-nya-organisation

 

 

Puis le chef de la police de Stockholm, "Lars Alversjo", aucune trace de telles déclarations à part dans la fachosphère.

 

Bref des spécialistes mais qui ne disent pas ce qu'affirme brazon!

 

Mais en France nous ne sommes pas mieux avec nos soit-disant "experts":

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20110228.RUE1049/islam-ces-experts-qui-prechent-a-l-oreille-des-hommes-politiques.html

 http://www.slate.fr/story/115019/univers-impitoyable-experts-islam

 

Allez à notre tour d'utiliser l'argument d'autorité:

 

“Un expert est un homme qui a cessé de penser. Pourquoi penserait-il, puisqu'il est un expert ?”
 
Frank Lloyd Wright 

 

Et la seule conclusion que l'on peut tirer de tout cela c'est que brazon est un expert en propagande...mal faite.

Debunked !!!

 

 

Et pour finir un reportage complètement indépendant et informé sur les "no go zones" en France!

 

 

 

 

 

 

 

 



05/09/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2639 autres membres