Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

La malbouffe des "Quick"? Peu importe! Ce qui est important c'est le halal!

On en parlait entre Debunkers depuis le 15 décembre environ, et nous savions que cet infaux finirait par circuler. Rendez vous compte, les Quick, fleuron, du bien manger français, parfaitement inscrit dans la culture française, et la gloire de sa gastronomie, chantres du circuit cours, respectueux de la souffrance animale, grands défenseurs du droit syndical et des hauts salaires des travailleurs allaient passer "halal".
Horreur et stupéfaction, on s'étouffe dans la fachosphère!

Prenons exemple de ce qui se blablate chez les fascistoides, avec le site "NDF"

 

Capture01.jpg

 

1) Les colporteurs de rumeurs

 

a) "NDF"

 

Vous connaissez "NDF"? Non?
Ce site plumitif fascisant est tenu par un certain Guillaume de Thieulloy. Qui tiens aussi la taule "observatoire de la christianophobie. Belle référence dans le milieu! Il est directeur de publication du blog Le Salon Beige. Fait des gâches sur Riposte catholique et anime même une émission sur "radio courtoisie" la pravda radiophonique de l'extrême droite.
Rappelons qu'il est aussi assistant parlementaire de Jean Claude Gaudin, un copain du sérail quoi.

 

Pour Emmanuel Pierrat, le conseil de Pierre Bergé, «  que le directeur de publication du Salon beige soit collaborateur de Jean-Claude Gaudin ne peut qu’interroger. Parce que là, on est au-delà de l’UMP...  » Alain Escada, de Civitas (4), est lui aussi surpris. Si de Thieulloy est «  quelqu’un qui tente d’influencer la vie politique avec les moyens de communication modernes  », pour lui, sa collaboration avec Gaudin reste «  énigmatique. Je suis loin de considérer le maire de Marseille comme l’un de nos alliés. Et si le fait d’être assistant parlementaire permet d’avoir des informations et des documents en temps réel, je ne saisis pas en quoi son travail pour Gaudin a pu avoir un effet positif pour faire circuler nos positions de défenseurs des familles  ». Sur la toile, les plus virulents ne sont pas tendres avec le patron de Guillaume de Thieulloy. Y compris sur les sites de ce dernier !
Pour Jean-Yves Camus, «  ce mariage entre la carpe et le lapin renvoie à la proximité de Gaudin avec un certain nombre de réseaux  ». Celui qui s’est déjà défini comme une véritable «  grenouille de bénitier  » a déjà dit tout le bien qu’il pensait de l’Opus Dei, «  une institution qui a toujours été dirigée par des scientifiques, des gens de valeur  » avec laquelle il est toujours en contact et pour laquelle il reconnaît avoir donné des cours dans sa jeunesse (5)...

 

Il finira tout de même par le virer en septembre 2014:

https://marsactu.fr/gaudin-vire-un-collaborateur-catho-integriste/

 

Encore une fois cela marque la proximité de certains membres éminent des "républicains" avec une France ultra réactionnaire, proche de l'extrême droite et de l'Opus Dei.

 

b) Alain de peretti

 

Mais dans le cas qui nous occupe, c'est un certain Alain de Peretti qui est l'auteur de ce billet.

Il est très, très bien connu de la fachosphère comme étant un "docteur vétérinaire" opposé au halal, président d'une association "vigilance halal". Partout présent de novopress (il est d'ailleurs membre du bloc identitaire) , en passant par riposte catholique, polemia, radio courtoisie et bien entendu "NDF". D'après CQFD, il serait ancien membre du FN et du MNR:

http://cqfd-journal.org/Cause-animale-Hallali-sur-le-halal

 

D'ailleurs même le fn continue de le soutenir, oubliant allègrement une certaine affaire récente:

 

http://www.lesinrocks.com/2011/11/01/actualite/front-national-premier-sur-le-halal-117358/


Il est même derrière des mouvements d'extrême droite tentant de déporter le problème des élevages intensifs vers le halal:

 

Bienvenue dans la Creuse (23), ses pâturages, sa diagonale du vide et… sa ferme des 1.000 veaux. C’est ici que doit ouvrir début 2015 une usine géante d’engraissement pour bovins, dans le petit village de Saint-Martial-le-Vieux, 130 habitants.
Le projet suscite la colère de la Confédération Paysanne, des Verts, des associations pour le bien-être animal… en fait, de tout ce que la France compte comme écolos. Mais samedi 17 janvier devant la mairie de Saint-Martial-Le-Vieux, c’est bien l’extrême-droite radicale qui appelle à la mobilisation, via l’association Vigilance Halal. Au programme : des élus FN, des slogans anti-hallal et sur le flyer de la manif’ une photo de… Brigitte Bardot. « La pauvre marche avec des béquilles et elle a un souci à la hanche. Mais je l’ai eue au téléphone et elle sera avec nous par l’esprit », assure à StreetPress Alain de Peretti, l’organisateur du rassemblement.

 

Il semble qu'il soit, au moins actionnaire, voire propriétaire des "labos demeter" , produisant des produits pour animaux.

 

En fait il est derrière toutes les intox qui reviennent régulièrement dès que le halal pointe le bout de son nez, dans quelque affaire que ce soit:

http://www.liberation.fr/desintox/2015/09/24/l-aid-c-est-aussi-la-grande-fete-de-l-intox_1389585

D'ailleurs, nous en avions déjà parlé ici:

http://www.debunkersdehoax.org/les-droites-extremes-se-moquent-bien-de-la-souffrance-animale

 

 

2) Le fond

 

Ceci étant posé de quoi s'agit il?

 

Quick halal : un triple scandale

 

Alain de Peretti, président de Vigilance halal, écrit :

« Burger King » a décidé que son enseigne « Quick » deviendrait 100 % halal. C’est une première en France ! En juillet 2010, la chaîne de restauration rapide « Quick » s’était déjà lancée dans une opération rentable : un premier fast-food « halal » avait ouvert à Toulouse. Plusieurs autres ont rapidement suivi : Argenteuil, Villeurbanne, Roubaix…

Dans les prochaines semaines, la totalité des enseignes « Quick » proposera uniquement des menus halal, dont la viande est abattue selon les préceptes de la charia.

Le « halal » n’est en rien une cuisine exotique. Il s’agit d’un sacrifice rituel consistant en un égorgement à vif, qui fait fi de la souffrance animale car aucun étourdissement n’est prévu.

Du côté de l’hygiène, c’est tout simplement catastrophique : la bête étant consciente au moment de la saignée, elle vomit et défèque sur le circuit d’abattage. Tous ces rejets se mélangent au sang et créent un milieu de culture idéal pour la prolifération des bactéries.

La viande halal est de plus soumise à une « taxe » prélevée par les mosquées pour financer le culte islamique. Une étude canadienne a démontré que cet argent est parfois distribué en partie à des mouvances terroristes.

Demain, manger Quick reviendra à cautionner une souffrance animale insupportable liée à l’égorgement à vif sans étourdissement.
Demain, manger Quick reviendra à risquer sa santé, au vu des conditions sanitaires déplorables des abattages rituels.
Demain, manger Quick reviendra à financer le culte musulman et des groupuscules islamiques liés au terrorisme.

 

Horreur, malheur!

Reprenons, point par point:

 

    « Burger King » a décidé que son enseigne « Quick » deviendrait 100 % halal. C’est une première en France ! En juillet 2010, la chaîne de restauration rapide « Quick » s’était déjà lancée dans une opération rentable : un premier fast-food « halal » avait ouvert à Toulouse. Plusieurs autres ont rapidement suivi : Argenteuil, Villeurbanne, Roubaix…

       

      C'est RTL, média mainstream qui ouvrait la voie à la rumeur en septembre:

       

      "Quick va bientôt devenir 100% halal"

       

      L'article est complètement contradictoire avec le titre. Dans celui ci il explique qu'en fait, si Quick est racheté par Burger King, seuls une quarantaine garderaient leurs noms en propres et deviendraient exclusivement halal.
      Ce qui est loin du "Quick va bientôt devenir 100% halal", ce qui sous entendrait que TOUTES les enseignes Quick ACTUELLES deviendraient halal!

      Or Quick c'est actuellement 397 enseignes (on ne va pas dire "restaurant"):

      http://www.leparisien.fr/economie/quick-le-nouveau-proprietaire-muscle-son-offre-halal-15-12-2015-5373849.php

      Soit 10% ....
      Mais RTL se fous de tout ca l'important c'est le buzz!
      Et c'est réussit, la fachosphère prend le relais. Bravo.

       

      Rappelons que l'opération n'est pas "communautariste" mais simplement financière...

       

      Dans les prochaines semaines, la totalité des enseignes « Quick » proposera uniquement des menus halal, dont la viande est abattue selon les préceptes de la charia.
      Le « halal » n’est en rien une cuisine exotique. Il s’agit d’un sacrifice rituel consistant en un égorgement à vif, qui fait fi de la souffrance animale car aucun étourdissement n’est prévu.

       

      On peut critiquer les préceptes de l'Islam, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit raconter n'importe quoi.

      Le mot de charia n'est ici pas prononcé par hasard. Sans AUCUNEMENT soutenir ce système de droit théocratique qui irait totalement contre les valeurs des Debunkers de laïcité, disons le, ne nous le cachons pas, le mot charia a mauvaise réputation en France. Il signifie femmes voilées et soumises, tortures, et exécutions.
      Et pour certains pays, c'est absolument le cas.
      Cependant ce n'est pas que cela, la réalité est beaucoup plus complexe. Mais l'amalgame est fait à dessein.

       

      Quand au "halal" c'est pareil. Beaucoup de fantasmes. Comme nous l'écrivions sur notre page facebook en décembre 2012:

       

      Bon il est temps de faire un point pour tous les fachos:
      1) "halal" veut dire "licite", c'est à dire ce qui est consommable selon le coran.
      2)La seule chose qui rends la nourriture "halal" c'est le fait de prononcer la prière "Bismillah Allahou Akbar", soit, en français, "Au nom de Dieu le plus grand"
      3)Mais le halal doit respecter un cahier des charges comme suit:
      Sur le plan de l'hygiène,
      - il ne faut pas manger les cadavres d’animaux
      - il ne faut pas consommer le sang qui peut porter des maladies c'est-à-dire : la viande doit être séparée du sang rapidement sinon elle devient harâm bien que l'abattage ait été halal.
      Sur le plan du respect de l’animal et de l’environnement,
      - il ne faut pas faire souffrir l’animal avant et pendant l’opération de l’abattage c'est-à-dire : Il ne faut pas mal traiter l’animal pendant l’élevage, il ne faut pas tuer un animal devant un autre animal, il ne faut pas tuer l’animal devant les petits enfants, l’abattage doit être fait dans un endroit propre et préparé pour cela
      - il ne faut pas tuer une bête pour une raison autre qu’alimentaire c'est-à-dire : il faut bannir toute perversité, le fait de prononcer des paroles sacrées (Bismillah Allahou Akbar, soit, en français, Au nom de Dieu le plus grand) c’est surtout pour rappeler que cet acte est sous contrôle de la moralité et pour ne pas prendre goût à voir le sang ou se sentir supérieur et que notre sort bien qu’il n’est pas identique à celui de cet animal, lui est similaire.
      On remarquera que les fachos qui glosent sur la souffrance animale en abattoir halal se gardent bien d'évoquer ce fait...
      3) Mais le sacrifice lui même n'est pas clairement établi par le coran et provient plutôt de la tradition. Tradition qui provient de la sourate suivante:
      « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. » -- Sourate 5 (Al-Mâ'ida La table servie):3
      J'en veux comme preuve que la nourriture casher est considérée comme halal, alors que la tête de la bête n'est pas tournée vers la Mecque!
      4) La nourriture préparée par le juifs et chrétiens est considérée comme halal selon la sourate suivante:
      « La nourriture de ceux qui ont reçu les Écritures est licite pour vous, et la vôtre l’est également pour eux. »
      — Le Coran, « La Table », V, 7 ; (ar) المائدة.
      5) Enfin le poisson et crustacés sont tous considérés comme halal:
      « La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger, pour votre jouissance et celle des voyageurs. »
      — Le Coran, « La Table », V, 96 ; (ar) المائدة.
      Et dire que c'est moi un athée qui est obligé de faire un cours de théologie aux fachos!!!

       

       

      Du côté de l’hygiène, c’est tout simplement catastrophique : la bête étant consciente au moment de la saignée, elle vomit et défèque sur le circuit d’abattage. Tous ces rejets se mélangent au sang et créent un milieu de culture idéal pour la prolifération des bactéries.

      Complexe. Il n'y a aucune preuve de tout cela. Si c'était un fait, la problématique serait réglée depuis longtemps. Les fachos sortent à tout bout de champs cet argument en "oubliant" au passage que les conditions d'abattage dans "nos" abattoirs ne sont guère plus éthique.
      Ne parlons pas de la chasse, de la corrida, de la fourrure etc...
      Côté musulman des pays tels que l’Indonésie, la Malaisie, les Émirats arabes unis et la Jordanie autorisent l’importation et la consommation de viande provenant d’animaux abattus avec étourdissement.
      Autant dire qu'on est loin d'une réponse claire.
      Mais on peut en obtenir au moins sur un point: pourquoi n'y a t'il pas polémique identique sur les abattages de la cacherout? Loin d'un aspect complotiste de notre part, notre réponse sera plus prosaïque: le problème de fond pour l'extrême droite n'est pas hygiénique mais politique.
      L'extrême droite se moque de ces conséquences, c'est l'aspect "bouc émissaire" qui importe. Quel que soit la pratique pour eux elle fait partie d'un groupe "allogène" non intégrable. Le halal est donc à faire rejeter par nos concitoyens en prétextant de n’importe quel prétexte.

       

      La viande halal est de plus soumise à une « taxe » prélevée par les mosquées pour financer le culte islamique. Une étude canadienne a démontré que cet argent est parfois distribué en partie à des mouvances terroristes.

      Avec des raisonnements comme celui ci, on va vite.

       

      Essayons d'y voir clair et d'écarter l'hystérie facisante.
      Oui cette "taxe" existe.

      En 2010, le Parisien publie une excellente interview qui explique le comment du pourquoi de cette "taxe" "qui en réalité" n'en est pas une:

       

      « Ce mot est complètement galvaudé »

      KAMEL KABTANE recteur de la grande mosquée de Lyon

      Le Parisien |
       Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon (Rhône), est en charge du dossier halal au Conseil français du culte musulman (CFCM).
      Quand on achète un produit certifié halal, à qui faut-il se fier ?
      KAMEL KABTANE. Le halal ne peut pas être seulement fondé sur la confiance! On estime que pour 40 à 50% des produits dits halal en vente en France le contrôle n'est pas assez rigoureux. Beaucoup d'organismes bidon délivrent même des certificats sur commande. Certains certificateurs sont salariés de l'entreprise qui produit et commercialise la viande : ils ne peuvent dire non à leur employeur si celui-ci n'est pas regardant sur la qualité du halal… Le mot halal est complètement galvaudé.

      Qui est agréé ?
      Trois mosquées, celles de Paris, Evry-Courcouronnes et Lyon, sont agréées par le ministère de l'Intérieur pour organiser l'abattage rituel, le sacrifice et la certification. Mais des structures associatives, utilisant des procédures de contrôles très différentes, se sont aussi créées. Au final, il n'y a aucune définition officielle du terme halal en France.

      Chez vous, à Lyon, comment s'organise le contrôle du halal ?
      A Lyon, nous délivrons des cartes de sacrificateurs. Nous avons passé un contrat avec une quinzaine d'entreprises situées en France et même au Royaume-Uni qui acceptent d'être contrôlées par nos 30 contrôleurs. Notre cahier des charges est très contraignant : la certification se fait toujours en présence d'un sacrificateur et d'un contrôleur. L'abattage étant manuel, on ne peut pas faire plus de 2 000 poulets à l'heure. Par kilo de viande, la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes d'euros. Mais c'est une responsabilité morale vis-à-vis de Dieu et des musulmans.

      Comment le CFCM compte-t-il harmoniser la certification halal en France ?
      D'ici l'an prochain, il faut impérativement moraliser ce marché en plein développement, qui rapporte aujourd'hui près de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires. En France, certains abattoirs français ne survivent que grâce au halal. Nous voulons mettre en place une charte nationale que signeraient mosquées et associations. Je milite aussi pour une meilleure formation des sacrificateurs qui doivent aussi être initiés au bien-être animal.

       

      En aucun cas ce surcoût ne sera répercuté sur le "reste" de la viande animale:

       

      "C'est un mythe, affirme le grand rabbin Bruno Fizson, spécialiste de la question au grand rabbinat de France. La redevance sur la viande casher dans le circuit classique, c'est totalement faux. Elle est payée par le consommateur des produits casher et seulement prélevée sur la viande étiquetée casher." Même dénégation de la part du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui : "La redevance est perçue sur la viande certifiée halal."

      Des spécialistes du sujet rejettent aussi l'idée que la viande halal ou casher vendue sans être labellisée comme telle dans le commerce subisse une répercussion du surcoût provoqué par cette procédure spécifique. L'abattage rituel suppose de payer des sacrificateurs et des contrôleurs.


      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/10/seule-la-viande-labellisee-halal-ou-casher-ferait-l-objet-d-une-redevance_1655943_3224.html#rxYs3sWBBt0tje7H.99

      C'est Lionel Luca, député LR des Alpes Maritimes qui l'affirme haut et fort en 2012:

       
      Certains députés, comme Lionnel Luca (UMP, Alpes-Maritimes), l'affirment haut et fort, "les citoyens financent des communautés religieuses à leur insu".
       http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/10/seule-la-viande-labellisee-halal-ou-casher-ferait-l-objet-d-une-redevance_1655943_3224.html#LbOD0PSGCTC0yeOX.99

      Déformé sur les sites fascisants en "financement du terrorisme".

       

      Faute de preuves (ca pour affirmer, ca affirme, mais de preuves, nada); les sites d'extrême droite s'appuient tous sur ce site et cet article("l’enquête canadienne" de notre article):

       

      Muslim Association of Canada : une contributrice au collecteur de fonds du Hamas contrôle la certification halal au Québec

       

      Et effectivement, il semble qu'il y ait eu des problèmes d'argent détourné vers le hamas:

      http://www.torontosun.com/2015/01/28/canadian-muslim-group-funnelled-300k-to-hamas-linked-charity-documents

       

      Est ce pour autant que c'est une généralité? Appliquons ce type de raisonnement à d'autres affaires,... Au hasard celle ci:

       

      Exemple l'affaire "Hermant". Claude Hermant, membre bien connu de l'extrême droite a pratiqué le trafic d'armes et a fourni manifestement les frères coulibaly lors de leur attaque ignoble de "l'hyper casher" à Paris en janvier dernier.
      DONC l'extrême droite finance dans son ensemble le terrorisme islamiste...

      Facile, pas cher et ca peut rapporter gros.

       

       

      CONCLUSION

      Résumée par ces dernières phrases de cet article grossièrement abusif (comme d'habitude):

      Demain, manger Quick reviendra à cautionner une souffrance animale insupportable liée à l’égorgement à vif sans étourdissement.
      Demain, manger Quick reviendra à risquer sa santé, au vu des conditions sanitaires déplorables des abattages rituels.
      Demain, manger Quick reviendra à financer le culte musulman et des groupuscules islamiques liés au terrorisme.

       

       Nous l'avons vu, rien n'est aussi simple, pire c'est carrément faux.
      Mais de toute façon comme nous l'avions déjà dit ailleurs le problème n'est pas là:

       

      Ces articles ne parlent pas du fond du problème! Aujourd'hui, il est clair que ce ne sont pas seulement les humains qui sont concernés, mais l'ensemble de la biosphère qui est victime d'un mode de production arriéré. C'est justement sur cette question là, fondamentale, que l'on comprend que les fascistes sont des usurpateurs.
      Ils refusent de comprendre que le problème est global. Leur rôle est d’empêcher les masses populaires de comprendre la biosphère, en les neutralisant avec la mise en avant de la question nationale, en les enfermant dans le nationalisme, là où la question est mondiale.
      Marine Le Pen ne s'occupe pourtant pas de cette question. Pour elle, l'affaire des lasagnes à la viande de cheval n'est qu'un prétexte à la critique fasciste de la « mondialisation » et la mise en avant du nationalisme. Elle affirme que le problème est qu'il y a « un système qui multiplie les intermédiaires, les pays , les sous-traitances de trader en trader, très loin du produire et consommer local ».
      Ce constat n'est pas faux, évidemment. Mais il est totalement illusoire et réactionnaire, en l'occurrence démagogique, de prétendre que c'est avec le « produire et consommer local » ( sous-entendu « national » ) que l'on résoudra quoi que ce soit.
      Marine Le Pen n'est pas contre l'agro-industrie. Elle est seulement contre l'agro-industrie capitaliste « mondiale », l'agro-industrie capitaliste qui n'est pas franco-française.
      Il n'est pas question pour elle de résoudre la folie de l'industrie capitaliste, mais de prétendre que la version « française » et « traditionnelle » du capitalisme serait meilleure.
      Le programme de Marine Le Pen est même justement très clair à ce sujet, il contient un point important sur la modernisation des abattoirs et de l'industrie de la viande au service des monopoles français, de l'industrie française.
      Mais la véritable preuve que la critique des « horreurs contre-nature »  n'est qu'un prétexte fasciste, c'est que Marine Le Pen se contente de dire que « notre assiette est folle » sans vouloir remettre en cause la source du problème. Elle ne critique pas l'exploitation des poissons et le pillage des océans par le mode de production capitaliste.
       
      La seule chose remise en cause c'est seulement le halal.

      Comme si c'était le coeur du problème...

       

      Le problème est simple pour l'extrême droite. Il n'est pas:

      - dans l'élevage intensif favorisé par les fast food

      - ni dans les très mauvaise habitudes alimentaires induites par la consommation de celui ci (jamais vous ne verrez les chiffres des ravages de la consommation trop importantes, de sel/sucre/gras/protéines de la malbouffe des fast food sur les sites fachos)

      --ni dans les soucis écologiques (OGM et déforestation induite par la surconsommation de viande), sans compter l'augmentation de production du CO2

      -pas non plus dans l'américanisation de la bouffe au détriment de la tradition culinaire française

      -et encore moins dans les profits dissimulés

      - Ou encore les conditions de travail

       

      non ce problème est  dans la destination. Elle alimente l'ennemi honni, responsable de tous les maux de la France, contre apparence, toute raison et toute logique: l'immigré, le musulman.

       

       

      Debunked !!!



      22/12/2015
      1 Poster un commentaire

      A découvrir aussi


      Inscrivez-vous au blog

      Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

      Rejoignez les 2320 autres membres