Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

"Journalistes et internautes, méfiez-vous des imposteurs !" Partie 2: faux articles du Monde et de TF1 par les anti-mariage homo

MISE A JOUR, 23 mai 2013 -13h 

Voir  "Mariage incestueux de deux frères homos " : le Nouvel Obs falsifié, à son tour

 

21  mai 2013

Après l'article Debunkers paru hier , " Sur Facebook, des pages arabes d'un racisme odieux" : journalistes, méfiez-vous des imposteurs ! (partie 1) et  avant notre Partie 3 "...méfiez-vous des imposteurs !",

voici un démontage en règle , réalisé par le Lab-Europe 1,  d'autres impostures et faux que les extrêmes-droites de la mouvance "Printemps Français / La Manif pour Tous" viennent de fabriquer et diffuser .

 

Curieusement, dans la contre-intox faite par Le Lab, on retrouve le nom d'un activiste UMP, canal catho-facho : Vivien HOCH.... Celui-là que nous avions déjà identifié comme fabricant/diffuseur de ce faux-document usurpant la signature du maire de Clisson (Loire-Atlantique). 

Ici une petite vidéo de Vivien HOCH , passablement allumé : un de ces derniers faits d'armes, devant les CRS, le 17 mai à Paris.

V. Hoch  soutient avec  ferveur autre UMPiste parisien que l'on voit apparaître dans les twitt "capturés" par Le Lab :  @affreuxdroitard  dont le compte public n'est plus accessible. RUE 89 nous en apprend plus sur ce dernier personnage :  "...Andrea N. (@affreuxdroitard sur Twitter, compte renommé et passé en privé depuis), est suspecté d’avoir jeté un produit inflammable sur un commissaire de police..." . Le faux "manifestant mort" annoncé par nos bidonneurs bien connus est en réalité   Andrea N. M., interpellé et placé en GAV ...

Andrea N.M. figure encore sur le site de l'UMP-Paris , parmi ses instances dirigeantes, bien qu'une rumeur dise qu'il aurait été exclu de l'UMP . Par ailleurs, ce militant UMP souhaite la mort de Jean-Luc Romero (ex-militant de droite, dégoûté par son homophobie)

Mise à jour 21 mai, 16h00  Toujours égal à lui-même, Samuel Lafont ! Après avoir truqué une photo d'une manifestante en faveur du mariage gay, après avoir tenté de faire croire à une agression contre lui  par des partisans de la loi Taubira, après cette histoire de manifestant UMPiste mort, notre bidonneur habituel pense enfin avoir trouvé un martyr en la personne de Dominique Venner, le vieil idéologue néofasciste qui s'est suicidé dans la cathédrale Notre Dame à Paris. 

Pendant ce temps, pendant que les allumés et faussaires ultra-droites s'agitent, NKM,Nathalie Kosciusko-Morizet, en lice pour la primaire UMP pour désigner la candidate de la droite  aux prochaines municipales à Paris, constate : "Ce qui devrait être un exercice démocratique fait l'objet d'une tentative de noyautage d'extrémistes radicaux". (Le Monde, 21 mai 2013)  Ce n'est donc pas que Les Debunkers qui  disent que l'UMP est gangrénée par l'extrême-droitisation, mais une responsable UMP d'importance... Nous souhaitons bien du plaisir à NKM !

--------------------------------------

Europe 1/ Le Lab, 21 mai 2013 : 

Des opposants au mariage homo créent de faux articles de TF1 et du Monde pour faire croire à la mort d'un manifestant

 

FAUX ET USAGES D'INFOS - C'est l'histoire d'opposants au mariage homosexuel qui inventent la mort d'un des leur et qui, pour cela, ont mis en ligne dimanche 19 mai un faux site de TF1, créé un faux article du Monde et diffusé un faux tweet de i>Télé.

 

Le Lab refait le film de cet épisode d'infowar, qui surfe sur les codes de l'info à une échelle rarement atteinte en France, sur un sujet politique, de mémoire du Lab.

>> La vraie arrestation:

 

Vendredi 17 mai, quelques minutes après l'annonce de la validation intégrale par le Conseil constitutionnel de la la loi légalisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels, 200 à 300 manifestants se réunissent près du Panthéon, à Paris.

Parmi eux, un homme est filmé, notamment par BFMTV, en train de répandre le contenu d'une bouteille par terre et de tenter de l'embraser avec un allume-feu. Le feu ne prend pas. Les policiers chargent. L'homme est arrêté.

En fin de soirée, vendredi, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, indique dans un communiqué qu'il "condamne vivement la violente agression" d'un "individu manifestant [qui] a aspergé le visage d’un commissaire d’un liquide allume-feu". L'AFP y consacre une dépêche dès vendredi. Marianne, sur son site internet, est également largement revenu sur les faits, lundi  20 mai.

>> La fausse mort:

Très tôt dans la matinée du dimanche 19 mai, les soutiens de ce manifestant, qui ont déjà multiplié les tweets de soutien, vont passer à la vitesse supérieure: ils vont tenter de faire croire à sa mort.

Et, pour cela, vont fabriquer de toutes pièces de faux articles.

Sur www.tf1news.cu.cc [l'adresse est à présent bloquée], les internautes peuvent alors en effet trouver un site qui reprend intégralement la maquette et certains articles du véritable site de TF1, en y intégrant un faux article.

Techniquement, ceux qui ont fabriqué cet article ont téléchargé le code source d'un article de TF1, en ont modifié des informations, puis ont uploadé une simple page html sur un serveur américain avant d'y associer un nom de domaine prochaine de celui du portail d'info de TF1.

Son titre : "Drame : un militant de la Manif pour Tous décède".

L'accroche:

Exclusif : un membre de la manif pour tous est mort des suites de ses blessures après une intervention policière pour le moins musclée qui a mal tournée [...].

Alors qu'il était en cours d'évacuation afin d'être placé en garde à vue, l'homme a fait un malaise qui s'est avéré fatal, malgré son transfert rapide aux urgences d'un hopital parisien.

Le faux article imagine ensuite que Manuel Valls a "annoncé ce matin à la famille du militant ce drame" et "demandé une enquête interne"à la police des polices.

Les deux derniers paragraphes sont copiés-collés d'une dépêche AFP.

Le faux article finit par une vidéo précédée de la mention : "en exclusivité, TF1 News vous offre une vidéo de l'incident". Il s'agit en réalité d'images de l'agence de presse "Line press"isolés sur le compte YouTube d'un sympathisant UMP.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour zoomer et lire l'article de ce faux site qui n'est plus en ligne :

 

 

Une capture d'écran réalisée par @FranckPaul, un blogueur-informaticien qui a immédiatement détecté la supercherie dans un billet de blog.

Le faux article est évidemment relayé sur Twitter, pour lui donner de la résonance. Le lien est "raccourci", c'est-à-dire que les éléments permettant de voir la fausse URL en .cu.cc ne sont pas visibles au premier regard, et l'info de la mort du manifestant est évidemment énoncée à l'affirmatif.

Voici quelques-uns de ces tweets: 

La Limite @La_Limite    @VincentTours @LdeCorbiere @vivien_hoch @affreuxdroitard //www.tf1news.cu.cc      7:41 AM - 19 May 2013

Résultat: ce pseudo article est assez largement rediffusé, notamment repris sur le très fréquenté forum du site Jeuxvideos.com ainsi que sur le site d'extrême droite fdesouche.

 Toujours tôt dans la matinée du dimanche 18 mai, un certain Napoléon met en ligne une capture d'écran qui se présente comme un article du Monde.

Napoléon @tprincedelamour      Un manifestant décédé suite à des violence policières (Le Monde) pic.twitter.com/vmxTYyRAAO  

On peut là aussi y lire qu'un"homme d'une trentaine d'années, français d'origine camerounaise, est mort des suites de ses blessures pendant son transfert à l'hôpital". Une information toujours aussi fausse qui copie, cette fois-ci, la maquette du Monde.fr.
Enfin, le même Napoléon prétend, photomontage à l'appui, que i>Télé a effacé un tweet annonçant cette (fausse) mort.

Napoléon @tprincedelamour     Alerte! Itélé annonce la mort d'un manifestant avant de supprimer son tweet! pic.twitter.com/z9ijSPMFBr    

Contacté par le Lab lundi 20 mai, la préfecture de police de Paris dément évidemment catégoriquement tout décès de manifestant, indiquant que le pseudo mort "a été déféré au parquet", bien vivant.

Sollicitée par le Lab pour savoir si elle avait engagé une action pour faire disparaître la fausse page de TF1, la direction de la communication de la chaîne de télé a indiqué ne pas particulièrement être au courant d'une telle action.

 

Bonus track

Même si certains de ses amis l'ont enterré, l'homme en question a publié lundi en fin d'après-midi une photo sur son fil Twitter, y ajoutant:  "Libre jusqu'au procès. Ce sera politique et médiatique", promettait-il, dans ce message posté depuis un compte, @affreuxdroitard, qui a ensuite été renommé avant de passer en privé.

 



21/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2610 autres membres