Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Horrible vidéo d'une fillette lapidée. Les fachos accusent sans vérifier qui a fait cela.

C'est une constante. Dès que les fafs trouvent une image, une vidéo ou un fait que l'on peut attribuer à la communauté musulmane, ils le font. C'est facile pas cher et çà peut rapporter gros.
Alors quand ils tombent sur une vidéo d'un meurtre collectif horrible, pensez donc, emballage est vite fait: cela ne peut être QUE des musulmans.
Peu importe les infos existantes ou préexistantes, peu importe.

Voici notre triste affaire, partagée 10 000 fois sur FB sous cette forme...combien de fois sous d'autres???

 

vidéo.jpg

 

Et en voici le répugnant récit:

 


Lapidation d'une gamine
La vidéo n'est pas de bonne qualité, je dirais "heureusement", c'est vraiment épouvantable
Charria islamique! L'intégration ... à tout prix.
Voilà ce que ces fous d'islamistes font dans leur pays à des jeunes filles !
Ils sont en basket Adidas ont un téléphone portable, donc à priori accepte l'Occident
Mais ils restent ancrés dans leurs folies religieuses traditionnelles, intolérantes...Extrémistes !
Comme vous pourrez le voir, ils cachent le slip de la petite, il ne faut surtout pas voir ses fesses.
On peut voir la manière de tuer (Filmée au portable) Mais pas ses fesses !
Les journalistes ont demandé aux autorités religieuses du pays si elles condamnaient cette violence faite aux gamines et aux femmes en général.
Ils ont répondu qu'ils condamnaient fermement cette scène QUI NE DEVAIT PAS être publique parce que les corrections faites aux femmes devaient se faire dans l'intimité du foyer. !
J'ai honte pour eux !!!!!
Par solidarité pour les gamines et les femmes qui meurent (ou pire, restent invalides et traumatisées à vie) sous les coups religieux en particulier, je refais circuler cette vidéo d'une gamine lapidée ....
Honte aux lâches qui s'abritent derrière leur religion passéiste et leur machisme fou.
Honte à ces groupes d'hommes qui violent et tuent femmes ou gamines en toute impunité.
Honte aux gouvernements qui ferment les yeux tous les jours et nous bassinent avec leurs propos moralisateurs.
PAR PITIÉ POUR ELLES FAITES CIRCULER A TOUS VOS CONTACTS, A QUOI QUE CES GAMINES OU CES FEMMES ONT FAIT, AUCUN ÊTRE HUMAIN CIVILISE N'A JAMAIS LE DROIT DE PORTER LA MAIN SUR ELLES.
AUCUN ANIMAL NE PROCEDE AINSI AVEC SES CONGÉNÈRES.
Partager · 16 février 2013

 Ce texte à toute les caractéristiques du hoax:

-Pas de sources
-Pas de lieu précis où les évènements se seraient passés.

-Détails sordides
-Stigmatisation supplémentaire envers une communauté (l'histoire du portable)
-Un appel au partage pour de fallacieuses raisons

 

Certains sites fachos rajoutent une couche en rajoutant des détails:

Les images, filmées sur un téléphone portable, circulent sur internet. La victime s’appelait Doaa Khalil Assouad, elle avait 17 ans, elle vivait à Bashika, une ville majoritairement kurde, dans le nord de l’Irak. Un jour d’avril 2007, un groupe d’hommes l’a traînée hors de sa maison, et pendant une demi-heure elle a été bombardée de lourdes pierres jusqu’à ce qu’on soit sûre qu’elle était morte, le tout sous le regard d’un policier qui n’est pas intervenu et n’a pas appelé ses collègues.

 

Bref un glurge tout à fait classique. Ou en tout cas qui parait comme tel. Et bien c'est le cas, et il est déjà ancien.

A 17-year-old girl has been stoned to death in Iraq because she loved a teenage boy of the wrong religion.

As a horrifying video of the stoning went out on the Internet, the British arm of Amnesty International condemned the death of Du’a Khalil Aswad as "an abhorrent murder" and demanded that her killers be brought to justice.

 

Reports from Iraq said a local security force witnessed the incident, but did nothing to try to stop it. Now her boyfriend is in hiding in fear for his life.

 

Miss Aswad, a member of a minority Kurdish religious group called Yezidi, was condemned to death as an "honour killing" by other men in her family and hardline religious leaders because of her relationship with the Sunni Muslim boy.

 

En Français:

Les images de la vidéo qui suit ne sont hélas pas un faux, même si elles ont prêté à un faux. Cette scène horrible s'est bel et bien déroulée : c'est une lapidation. Les images, filmées sur un téléphone portable, circulent sur l'Internet. La victime s'appelait Du'a Khalil Aswad, elle avait 17 ans, elle vivait à Bashika, une ville majoritairement kurde, dans le nord de l'Irak. Un jour d'avril 2007, un groupe d'hommes l'a traînée hors de sa maison, et pendant une demi-heure elle a été bombardée de lourdes pierres jusqu'à ce qu'on soit sûre qu'elle était morte - le tout sous le regard d'un policier qui n'est pas intervenu et n'a pas appelé ses collègues - .

Les hommes qui ont jeté Du'a Khalil Aswad dans la rue pour la mettre à mort n'étaient pas membres d'un clan ennemi, ou fidèles d'une religion autre que la sienne. Non, c'étaient des membres de sa propre famille, pratiquants Yesidi, un culte non-islamique. Mais la jeune fille était amoureuse, elle avait découché, tache impardonnable sur la réputation des siens... Sa mort est à ajouter au long catalogue des "crimes d'honneur", ces crimes qui tuent 5000 femmes par an, principalement dans les pays méditerranéens - y compris européens - , au Proche-Orient, en Inde... et qui valent parfois à une femme d'être tuée pour un simple regard appuyé vers un homme de son village et de sa religion.
Cela devrait largement suffire à nous horrifier.
Mais quelqu'un a jugé bon de rajouter, sur cette horreur, une couche d'ignominie.
Pendant que cette vidéo se déroule, on entend un son, celui d'une prière musulmane. Est-ce d'avoir passé ma vie professionnelle à manipuler des sons et des images ? Il m'a sauté aux yeux et aux oreilles que ce son n'avait rien à voir avec le déroulement de la scène, dont on n'entend rien. Le son original a été simplement remplacé par le son actuel. Le but est clair : faire croire que la victime est suppliciée au nom de l'islam. Et ça marche.

 

IRAK – Le supplice de Doaa, tuée en avril dans le nord du pays, tourne sur les sites irakiens…

La vidéo du lynchage d'une adolescente est diffusée sur des sites internet irakiens. Doaa Khalil Assouad, 17 ans, membre de la minorité religieuse des Yézidis, a été tuée le 7 avril par une foule en colère dont des membres de sa propre famille, parce qu'elle était amoureuse d'un musulman, selon des informations parues ces derniers jours dans des journaux kurdes irakiens.

Acharnement et policiers indifférents

Sur la vidéo, tournée à l'aide d'un téléphone portable, la jeune fille gît allongée sur une route, au milieu d'une foule d'hommes qui la frappent à coups de pied, avant de l'achever en laissant tomber un morceau de béton sur son visage.
Des policiers irakiens en uniforme assistent de loin à la scène, sans intervenir. De nombreuses personnes prennent des photos avec leur téléphone portable.

Le gouvernement régional du Kurdistan a vivement condamné ce meurtre, qualifié de «crime religieusement, socialement et idéologiquement inacceptable», et demandé, dans un communiqué, aux autorités locales de pourchasser ses auteurs.
Le Conseil religieux des Yézidis a aussi dénoncé, dans un communiqué, «un crime brutal commis au nom de traditions tribales dépassées».

 

Résumons: il s'agit d'une horrible vengeance tribale d'une famille envers leur fille qui avait le malheur d'aimer un Sunnite (Musulman). La famille est de religion Yézidite.
Autant dire qu'attribuer aux musulmans un acte anti musulmans, c'est assez terrible dans le genre.

Un acte immonde qui n'avait pas besoin donc qu'on en rajoute à l'horrible.

Et ce n'est pas la première fois que l'extrême droite fait son miel sur des choses aussi terrifiantes:

http://www.debunkersdehoax.org/pas-de-jeune-fille-lapidee-en-syrie-pour-avoir-ouvert-un-compte-facebook

 

 

Debunked !!!



24/06/2014
38 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2320 autres membres