Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Gros mensonge ou propagande de la responsable communication du FN42

Notre attention a été attiré par ce tweet repris de nombreuses fois. Une petite saloperie émise, excusez nous du peu, par la responsable communication du FN42 (Loire), Mme Isabelle Surply.

Tweet que voici:

 

jade antin1.jpg

 

Précisons que nous, nous avons flouté la plaque d'immatriculation, ce que Meme surply n'a pas fait...

Commentaire de la zélote fascistoïde:

 

Source : Photo prise par moi (17h18) ce jour... J'ai vérifié : oui c'est bien ce que vous croyez.

 

Bravo madame! Non seulement vous laissez un moyen à vos copains rasé à batte de base-ball, la possibilité d'identifier ce véhicule, non seulement vous accusez cette personnes NOMMÉMENT d'être un terroriste, mais en plus vous racontez n'importe quoi.

 

Car ce tweet, bien entendu s'est répandu dans la fachosphère:

 

jade antin.jpg

 

Votre sous-entendu est le suivant: ce drapeau est celui de daesh, donc cette personne est un terroriste.
Nous répétons vous dites n'importe quoi, mais au vu de votre profil twitter, c'est une habitude...

Voici le drapeau de daesh:

 

daesh_2_0_0.jpg

 

Or ce drapeau est un détournement de la "profession de foi" du musulman, la Chahada:

 

أشهد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله  / Achadou an lâ illâha illa-llâh, wa-achadou anna Mouḥammadan rassoûlou-llâh, pouvant se traduire par « J'atteste qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et que Muḥammad est l'envoyé de Dieu »

 

Les trois religions Abrahamiques connaissent cette même profession de foi. Chez les chrétiens, elle se nomme Kérygme et est déclinée en deux professions de foi:

 

Dans le Nouveau Testament figure d'abord le kérygme de Pierre, le jour de la Pentecôte (Ac 2:22-24 puis 32 et 38) :

« Hommes israélites, écoutez ces paroles : Jésus le Nazaréen, homme approuvé de Dieu auprès de vous par les miracles et les prodiges et les signes que Dieu a faits par lui au milieu de vous, comme vous-mêmes vous le savez, ayant été livré par le conseil défini et par la préconnaissance de Dieu — lui, vous l'avez cloué à une croix et vous l'avez fait périr par la main d'hommes iniques, lequel Dieu a ressuscité, ayant délié les douleurs de la mort, puisqu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle. (...) Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité, ce dont nous, nous sommes tous témoins. (...) Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, en rémission des péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.»

Le kérygme de saint Paul, plus court, insistant davantage sur la résurrection, figure dans la première épître aux Corinthiens (1 Co 15:1-8) :

« Or je vous fais savoir, frères, l'évangile que je vous ai annoncé, que vous avez aussi reçu, et dans lequel vous êtes, que Christ est mort pour nos péchés, selon les écritures, et qu'il a été enseveli, et qu'il a été ressuscité le troisième jour, selon les écritures ; et qu'il a été vu de Céphas [Pierre], puis des douze. Ensuite il a été vu de plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont demeurés en vie jusqu'à présent, mais quelques-uns aussi se sont endormis. Ensuite il a été vu de Jacques, puis de tous les apôtres ; et, après tous, comme d'un avorton, il a été vu aussi de moi. »

Décliné par la suite dans la religion catholique en Credo:

 

« Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem, factόrem cæli et terræ, visibílium όmnium, et invisibílium.
Et in unum Dόminum Iesum Christum, Fílium Dei unigénitum. Et ex Patre natum ante όmnia sæcula. Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero. Génitum, non factum, consubstantiálem Patri : per quem όmnia facta sunt. Qui propter nos hόmines, et propter nostram salútem descéndit de cælis. Et incarnátus est de Spíritu Sancto ex María Vírgine : et homo factus est. Crucifíxus étiam pro nobis : sub Pόntio Piláto passus, et sepúltus est. Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras. Et ascéndit in cælum : sedet ad déxteram Patris. Et íterum ventúrus est cum glόria iudicáre vivos, et mόrtuos : cuius regni non erit finis.
Et in Spíritum Sanctum, Dόminum, et vivificántem : qui ex Patre, Filiόque procédit. Qui cum Patre, et Filio simul adorátur, et conglorificátur : qui locútus est per Prophétas.
Et unam, sanctam, cathόlicam et apostόlicam Ecclésiam. Confíteor unum baptísma in remissiόnem peccatόrum. Et expécto resurrectiόnem mortuόrum. Et vitam ventúri sǽculi. Amen.
 »

 

traduit en Français par:

 

« Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles ; il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ; par l'Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n'aura pas de fin.
Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes.
Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen. »

 

Mais comme les chrétiens ont leurs ânes et leurs faussaires, au fn principalement, les musulmans considèrent qu'ils ont aussi les leurs:

 

 

"Des faussaires et des ânes"

Le texte en blanc sur fond noir en haut du drapeau est le début de la shahada ("Il n'y a de dieu que Dieu"), premier pilier de l'Islam et profession de foi des musulmans, détaille-t-il. Au centre, le sceau du prophète, - ou prétendu tel - en forme de cercle. Trois mots y sont inscrits, dans une calligraphie rudimentaire: Allah (Dieu), Rasoul (prophète), Mohammed, qui doivent être lus de bas en haut.

Le sceau est celui que l'on retrouve au bas de missives adressées "aux rois de la Terre" et attribuées à Mahomet - dont l'authenticité est d'ailleurs discutée -, qui appellent les souverains d'Ethiopie, de Perse, de Byzance, du Bahrein et d'Egypte à embrasser l'islam.

La "bannière de l'aigle" fait parfois débat sur sa conformité aux canons islamiques. Certains dénoncent une juxtaposition peu orthodoxe, qui atteindrait à l'unicité du Divin, les plus virulents fustigent une bannière "torchon" brandie par des "faussaires" et des "ânes".

Au-delà de ce débat religieux, c'est la force de cet étendard, vraie réussite marketing, qui frappe désormais.

"Daesh a réussi à kidnapper, à s'approprier une symbolique qui appartient à l'islam en général", constate M. Difraoui.

"C'est un détournement total. Et c'est ça le plus grave", déplore-t-il. "Ils ont créé un logo d'une force dingue, et l'ont complètement banalisé", ceci au détriment de l'immense majorité des musulmans de la planète.

 

Les écrits à l'arrière de ce 4X4 sont la profession de foi du musulman, en aucun cas, le drapeau de daesh. Ils sont un peu l'équivalent de l'Ichtus chrétien que certains mettent sur leur voiture:

 

Qu’est-ce qui se cache derrière le terme ichthus? Entre mot de passe et acrostiche, ces cinq lettres, qui signifient le poisson, cachent la profession de foi du christianisme. Depuis le premier siècle, ce symbole est représenté dans des monuments de l’histoire chrétienne et même collé à l’arrière des voitures.

 

Donc quand cette péronnelle

 

  • (Ce qu’on appelle des jeunes filles dans les nouvelles comédies, ce sont des péronnelles qui ont la science d’une veuve, l’aplomb d’une grand’mère et la langue d’un avocat. (Hippolyte Rigault, Conversations littéraires et morales, Charpentier, 1859, p. 136))

du fn42 affirme que

 

J'ai vérifié : oui c'est bien ce que vous croyez.

 

-ou elle ment (elle n'a pas vérifié)

-ou elle ment (elle a vérifié et sait très bien ce qu'elle fait)

 

Vous préférez quelle version?

Debunked !!!

 

 

 



04/12/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2316 autres membres