Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Faire pipi debout: signe de supériorité masculine...

Et oui! Un de nos lecteurs (dont nous avons repris en quasi totalité le texte proposé) nous signale très justement qu'un hoax très répandu l'année dernière (à coté de la cuvette sans doute) est de retour. Il s'agit d'une loi qui obligerait les hommes Suédois à s'asseoir pour uriner.
Ridicule?
Pas tout à fait puisque si l'extrême droite avait tenté d'utiliser le machin à l'époque (avril/mai 2013 NB),

 

PDF pisser assis.jpg

 

il faut savoir que les médias classiques avaient aussi abondamment relayés la rumeur:

http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/26/01003-20130426ARTFIG00685-les-suedois-bientot-forces-d-uriner-assis.php

http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/29/1616610-suede-quand-loi-veut-interdire-hommes-uriner-debout.html

http://www.rtl.fr/actualites/info/insolite/article/en-suede-un-depute-veut-forcer-les-hommes-a-s-asseoir-pour-faire-pipi-7760690993

par exemple...

 

Selon ce hoax, une loi suédoise aurait été passée qui obligerait les hommes à uriner assis, ce qui n'a pas manqué de susciter saintes colères et moqueries autour de la supposée "société féministe suédoise".

Très troublée par ce genre d'affirmation (ben oui, c'est tout de même un peu gros, un pays qui vote une loi pour obliger les hommes à pisser assis!), nous avons vérifié, notamment sur le site du parlement et le profil du député (Viggo Hansen) supposé avoir pondu ladite loi... rien.

Après moultes recherches, nous avons trouvé l'info de base qui a donné lieu à cette rumeur: en fait, il s'agit d'un règlement interne aux employés de l'équivalent d'un conseil régional suédois sur l'utilisation des toilettes (mixtes) du bâtiment où ils travaillent, suite notamment aux plaintes des usagères et du personnel de ménage:
http://www.torontosun.com/2012/06/14/swedish-council-member-wants-men-to-urinate-sitting-down
http://www.thelocal.se/20120611/41358

Ce hoax grossier est particulièrement navrant... pas parce qu'il a été avalé sans sourciller par une bande d'extrémistes à deux doigts de l'hystérie collective, mais parce qu'il a été repris sans aucune vérification par de nombreux journalistes (dont Jean Michel Apathie au Grand Journal... qui n a jamais daigné répondre au signalement fait... en même temps, fallait s'y attendre).

Les fantasmes autour du féminismes sont toujours aussi solidement ancrés...

Et au final Libé vient donner le coup de grâce à cette navrante rumeur:

http://next.liberation.fr/sexe/2013/05/02/les-suedois-ne-seront-pas-obliges-de-faire-pipi-assis_900456

 

Etrangement, l’information est principalement relayée par des sites francophones, qui se citent les uns les autres. Sur les sites anglophones, l’histoire date plutôt de juin 2012, et ils renvoient à une dépêche d’une agence américaine, l'UPI. Et Viggo Hansen, le présupposé coupable, n’est jamais interviewé.

Contactée, l’antenne du Left Party dans la région du Södermanland a envoyé un e-mail à Libération. Elinor Sundén, conseillèer politique du Left Party, s’excuse : «Viggo Hansen ne peut répondre directement aux questions, mais à cause de problèmes de santé, il s’est mis en retrait de la vie politique depuis septembre». «Le 28 mai 2012, nous avons effectivement déposé une motion au conseil du comté de Sörmland, explique-t-elle. Mais, comme nous sommes un parti d’opposition, nous ne pouvons que proposer et espérer que les autres disent oui

PAS UNE LOI, UNE RÉSOLUTION

Pour le moment, le projet est en phase d’étude. «Normalement, le sujet devrait être de retour au Parlement en juin 2013, continue-t-elle, mais ce n’est pas une loi, ce serait une résolution qui serait appliquée dans notre comté». Surtout, Elinor Sundén insiste sur le fait que «cette motion ne parle pas d’interdire aux hommes de faire pipi debout».

«Nous voulons que le Conseil du comté se donne pour mission d’enquêter sur l’introduction de toilettes dans le comté (dans les infrastructures publiques, par exemple les hôpitaux) pour tous les gens qui veulent faire leurs besoins assis. Et qu’il examine la nécessité de conserver autant d’urinoirs pour ceux qui pissent debout», explique-t-elle en traduisant la motion.

Donc, une résolution souhaitant donner la possibilité aux hommes de faire pipi assis, une pratique déjà assez courante dans les pays du nord ou en Allemagne, proposé par un parti d’opposition dans un comté de 180 000 habitants, sur 9 500 000 au total en Suède, devient, par la magie du téléphone arabe, une loi débattue dans la semaine menant à une interdiction. 

 

Voilà voilà c'est tout.
Un tout petit pipi dans un vaste océan en fait.
Et pourquoi cette rumeur reviendrait elle aujourd'hui? Tout simplement comme l'explqiue la conclusion de l'article de Libé:

Dommage, alors que les fantasmes sur les théories du genre et ses applications sont un sujet de débat récurrent.

Trop belle occasion pour l'extrême droite. en cette période de propagande intense sur les études du genre.

 

Rowan_Atkinson_and_Manneken_Pis.jpg

 

 



15/02/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2571 autres membres