Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

« Dépenses ahurissantes pour les cours d’arabe à l’école » : intox de Marion Le Pen

12 février 2013

« Des dépenses ahurissantes pour l’enseignement de l’arabe à l’école ! « 

« Mieux vaudrait remettre à plat un certain nombre de dépenses,  parfois ahurissantes, notamment en ZEP, en supprimant par exemple les cours d’arabe pour les primaires, quand même l’anglais n’est plus dispensé par des professeurs spécialisés !« .  Déclaration de Marion Maréchal-Le Pen ,  la députée Front National,  , à la tribune de  l’Assemblée nationale, en décembre 2012.

En arrière-fond de cette déclaration solennelle, on devine que la benjamine Le Pen voulait , comme toute la fachosphère le fait sans cesse, effrayer avec cette « invasion arabo-musulmane en marche,  avec la complicité de la gauche« .  En  nous jouant aussi  l’air du « y en a que pour les arabes et les immigrés » ,   mêlé au « pour les écoles en ZEP ,  les banlieues et les racailles , on dépense sans compter« .

Mais la pseudo -révélation   de la députée FN a fait  un flop retentissant.

En effet, son hoax sur ces  »dépenses ahurissantes »  a été prestement démoli par nos brillants collègues de Désintox TV, sur  Arte et Libération  (voir la vidéo ci-dessous).

En réalité, l’arabe est enseigné à une quantité  « ahurissante » de   124 élèves  d’école primaire , sur plus de 6.5 millions d’élèves,  soit à peine 0.001%.

 

Marion Le Pen s’est piteusement embrouillée dans sa démonstration, confondant (volontairement ou non) deux  systèmes concernant  les langues étrangères à l’école  :


1)  Un enseignement facultatif  et pour lequel le contribuable français ne débourse pas un centime d’euro : nommé « ELCO », pour Enseignement des Langues et Cultures d’Origine.

Il repose sur des accords initiés depuis 1973  entre la France et d’autres pays. Il permet aux enfants,  dont les familles  le souhaitent, de garder un lien, une connaissance du pays d’origine.

Académie de Nancy-Metz : « …. L’objectif premier de l’ELCO était de permettre aux élèves étrangers de mieux s’insérer dans le système éducatif du pays d’accueil, tout en maintenant des liens avec leurs racines et en préservant la possibilité d’un retour au pays.
Actuellement, les objectifs sont avant tout de valoriser la culture et la langue d’origine des élèves et de permettre la mise en place d’activités interculturelles dans un but plus général : améliorer leurs compétences linguistiques  et  leur réussite scolaire.
L’ELCO va permettre également une médiation école-famille. Enseignants à part entière, membres des équipes pédagogiques, les enseignants LCO connaissent le fonctionnement de l’école française et ses exigences,  ainsi, ils peuvent assurer un rôle de médiateurs  et constituer des référents précieux pour les enseignants et les familles…. »

Les intervenants qui dispensent ces cours sont rémunérés  par le pays d’origine en question, et non pas par l’Education Nationale.  Cet accord « ELCO »  a été signé avec 9 pays : l’Algérie, La Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie.  En 2010 / 2011, 80 000 enfants étaient concernés.

 

2) Un enseignement obligatoire pour tous les élèves, financé par l’Education Nationale.

En effet, l’initiation à  une langue vivante étrangère figure dans les programmes officiels  de l’école primaire.

- Dans 95% des cas, ces cours de langues sont dispensés par les instituteurs, le reste par des intervenants extérieurs rémunérés par l’Education Nationale ou les communes.

- Quelles langues sont enseignées et à combien d’élèves  ? 91% des écoliers sont initiés à  l’anglais, 7.6% à l’allemand, 1.3% à l’espagnol, 0.7% à  l’italien, 0.1% au  portugais . Pour l’arabe , on recense le total « ahurissant » de  124 élèves (sur plus de 6.5 millions d’élèves soit à peine 0.001%)  !   Nous faisons grâce aux lecteurs  de la comparaison des coûts auxquels on peut évaluer l’apprentissage de chacune de ces langues en primaire….

Marion Maréchal-Le Pen et les cours d'arabe en primaire - Par Désintox TV - Arte / Libération : 

 

Décidément, la députée Le Pen,  cherchant à se faire remarquer en dénonçant de pseudo- scandales,  s’emmêle souvent dans ses chiffres et démonstrations. Ainsi cet autre démontage à voir , toujours par Désintox-TV : Les chiffres foireux de Marion Maréchal-Le Pen sur l’absentéisme scolaire

 

Bonus, offert par les Debunkers :

la chanson « Douce France » de Charles Trenet,

interprétée par Carte de Séjour, l’ancien groupe de Rachid Taha.



31/03/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2571 autres membres