Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Délation, attaques personnelles, mensonges et justice(2) JP Grumberg(dreuz)0/ Debunkers3

Et oui il y a une suite à notre affaire de "règlements de comptes" avec "dreuz".

Voir notre précédent article:

http://www.debunkersdehoax.org/delation-attaques-personnelles-mensonges-et-justice-les-debunkers-repondent-a-jp-grumberg-de-dreuz


Et là cela devient tout de suite plus drôle.

  • Figurez vous que nous avons été un peu déçu de ne pas voir notre réponse publiée par "dreuz". On avoue. Pire un commentaire sous l'article de M. Grumberg, l'auteur, nous apprenait que:

dreuzmail4.jpg

Nous nous sommes dit alors que notre réponse avait du singulièrement le gêner pour que M. Grumberg, bouillonnant (et souvent insultant- voir notre article à son sujet) ne réagisse pas.

Conclusion? Grumberg 0/ Debunkers 1

 

 

  • Un peu amusé, nous avons alors écrit à la rédaction:

Dreuzmail1.jpg

et la rédaction nous a (fort aimablement, nous devons le dire) répondu. Sauf que la réponse n'est pas exactement, ce que nous attendions, nous devons dire que nous avons été carrément surpris, jugez en:

 

dreuzmail2.jpg

 

Donc résumons: M. Grümberg ne fait plus partie de "l'équipe dirigeante" de Dreuz depuis... 2012... Alors comme nous le réponds M. Bertold fort justement, de quel droit est il venu défendre "dreuz" de cette manière? Ou plus exactement pourquoi le fait il SANS PRÉCISER ce "détail"?

Nos lecteurs ont du remarquer que nous avions mis en cause L’ÉQUIPE de "dreuz" dans son ensemble suite à l'article de M. Grumberg. Jamais nous ne le citions nommément.
Mais en fait, nous aurions du.
Car M. Grumberg a menti sur la marchandise, il s'est prétendu le représentant de "dreuz" alors qu'il n'avait pas qualité pour le faire... Ou plus exactement qu'il ne l'a pas précisé.

Sur le reste du mail de M. Bertold, rien à redire. Le ton est courtois et l'argumentation relève d'un débat d'idées, sur lequel bien sûr nous ne sommes pas d'accord et qui pourrait être contre-argumenté, mais il s'agit d'un légitime débat d'idées.
Rien à voir avec nos accusations principales contre "dreuz" qui diffuse régulièrement et abondamment des rumeurs/hoaxes. Fait qui est en lui même répréhensible.

Mais désormais nous savons que ce n'est pas la rédaction de "dreuz" qu'il faudra incriminer, mais exclusivement M. Grumberg.
Conclusion? Grumberg 0/ Debunkers 2

 

  • Certains d'entre vous l'ont peut être remarqué, l'article de JP Grumberg a légèrement changé depuis sa publication (preuve si il en est, que justement, l'auteur ne se moque pas de cette histoire).
    L'auteur a rajouté ceci:

dreuzmail3.jpg

 

Pourquoi?
Et bien parce que comme nous lui avons suggéré dans notre article, sa prose pose un GROS problème d'atteinte à la vie privée, potentiellement répréhensible par la justice. Et comme nous l'avons annoncé, c'est précisément à cette instance que nous allons faire appel (contre M. Grumberg et non contre dreuz).
L'auteur par ce rajout tente de se justifier.
Se justifier en essayant de montrer que, au final, l'identité du président des Debunkers était facile à trouver, et que cette même identité n'était pas protégée PUISQU'IL l'avait découvert facilement.
Il sous entend ainsi que ce secret n'était que de polichinelle, et qu'en fait j'avais déjà écrit sous mon vrai nom.
Certes sauf que.

Vous un Debunkers lambda, et vous voulez obtenir des informations sur (par exemple M. Grumberg), que vous soupçonnez d'écrire sous le pseudo "machin" dans tel ou tel média. Vous allez bien évidemment soumettre à google cette recherche simple: "Grumberg+ machin", et si vous trouvez une occurrence, vous commencez à avoir un début de preuve...
Autre méthode, vous pouvez faire un copier coller de deux trois phrases d'un article de M. Grumberg, le soumettre à google et regarder si quelqu'un d'autres ne l'a pas repris.
Et si vous trouvez le pseudo "machin" reprenant ces phrases, alors vous avez un deuxième début de preuves.

Comme vous le voyez, cela n'a rien de magique.
Sauf que dans le cas qui nous intéresse, M. Grumberg lui n'avait pas idée de QUI était "Sutter Cane"...
Et que si vous cherchez Sutter Cane dans google (faites l’expérience-je suis allé jusqu'à la 20ème page), vous ne TROUVEZ pas une référence à ce "Sutter Cane"/"Christian Lacault" (moi même) avant au moins 20 page de références dans google (au moins pas avant la vingtième page).
Si vous trouvez à la quatrième page, une référence qui correspond à "Sutter Cane" et qui parle contre le FN... mais là nulle trace de mon vrai nom.

Trois dernières possibilités:
Les deux premières possibilités sont en fait les seules par lesquelles M. Grumberg aurait pu obtenir cette info de façon licite. -A ce jour de notre réflexion sur le sujet- il est parfaitement possible qu'il ai pensé à une autre méthode mais nous attendons ses explications avec impatience.

 

Mais nous ne les détaillerons pas...

Pourquoi?
Parce que nous ne voulons pas que celles ci lui servent de justification. On ne va pas lui expliquer nos petits secrets de travail pour qu'il puisse dire "ah oui c'est comme cela que j'ai fait".

 

Toute dernière possibilité.
Et celle ci est parfaitement possible vu le véritable harcèlement auquel plusieurs Debunkers ont eu affaire depuis presque deux ans: quelqu'un(s) de mal intentionné lui a fourni l'information.
Et là il deviendrait très intéressant de savoir de qui il s'agit.

Si c'est une personne d'extrême droite, à la limite, c'est le jeu ma pauvre Lucette, il n'a fait que ce que lui dictait son idéologie. C'est répréhensible, nous porterions aussi plainte contre lui, mais....
Par contre, la situation ne serait PAS DU TOUT LA MÊME si cette personne se revendiquait en public "antifasciste" et en loucedé ne cherchait qu'à me nuire personnellement, et à mes proches ou bien au groupe des Debunkers.

C'est une hypothèse TRÈS soupçonneuse diront certains (et c'est vrai), voire même un peu paranoïaque diront nos détracteurs. Et là ils auront tort. Car nous avons des éléments de preuve d'agissements de ce type à ce jour...
Ce que nous voulons savoir, c'est juste ce qu'il en est, autant pour nous que pour les personnes soupçonnées. Sachez le, les Debunkers seraient extrêmement soulagés de savoir qu'il n'y a pas eu de Tartuffes anti fascistes proches d'eux et qui pour des raisons X, agiraient malhonnêtement contre nous.
Il faut crever cet abcès, et c'est pourquoi nous en avons appelé à la justice.

Il faut savoir.
Et nous saurions gré à M. Grumberg de nous expliquer comment il a obtenu cette information. Par enquête ou délation.... Cela ne résoudrait pas le souci de l'atteinte à la vie privée qui resterait en litige, mais cela nous donnerait déjà un début d'explication.

Atteinte à la vie privée car reste entier le problème de la photo qui accompagnait cet article.
Cette photo est strictement privée, n'apparait pas dans mon vrai profil si vous n'êtes pas en contact avec moi.
Et pourtant elle circule dans la fachosphère depuis deux ans environ (avec d'autres, toutes aussi privées). Lorsque vous la soumettez à la recherche "google image" (voir notre article sur nos méthodes):

http://www.debunkersdehoax.org/conseils-de-base-a-l-apprenti-debunker

 

Elle n'apparait nulle part (sauf chez "Dreuz" désormais). Idem pour les autres photos volées...
Qui les a diffusées?
Forcément un ancien contact des Debunkers qui pour X raisons de désaccord avec nous nous a ensuite "trahis".
C'est malheureusement, encore une fois, l'hypothèse la plus probable (le rasoir d'Ockham). Voilà aussi, encore une fois, pourquoi nous avons porté plainte: afin d'apurer la situation et savoir, dans l'intérêt des gens soupçonnés, comme pour nous, et de savoir ce qu'il en est.

Tout ceci ne règle pas encore une fois l'atteinte à la vie privée, mais qui ne relève pas de ce débat.

Conclusion? Grumberg 0/ Debunkers 3

 

 

CONCLUSION

Voilà.
Encore une fois, nous sommes désolés que certain(es) lecteurs/lectrices prennent tout ceci pour du pur "bashing", du règlement de compte.

L'histoire avec JP Grumberg relève tout de même d'un nécessaire débat sur les méthodes de l'extrême droite et de leur éthique (journalistique en l’occurrence).

 

Quand au reste de cette affaire qui connait une collusion (mais aussi une sorte de conclusion temporaire) après deux années de harcèlements continus, de diffamations, d'injures, de menaces, de manipulations (nous avons les preuves, nous sommes confiants), il faut aussi qu'elle connaisse une conclusion, qui, à ce stade malheureusement ne peut être que judiciaire.
 On ne peut, ni dans le cas d'un affidé de l'extrême droite, ni dans le cas, malheureusement possible, d'anciens "proches" des Debunkers qui se seraient amusés à "balancer", laisser passer.
Il faut pour la tranquillité d'esprit, mais aussi du débat, savoir.
Savoir, tout simplement.
C'est l'état d'esprit des Debunkers et qui a procédé aussi de leur création.
C'est notre credo.



08/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres