Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Cochon d'avril!

Suite aux martiales déclarations de l'héritière du fn sur RTL ce 04 avril:

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/municipalites-fn-nous-n-accepterons-aucune-exigence-religieuse-dans-les-menus-scolaires-previent-marine-le-pen-7770937044

les fronteux ne sentent pas de joie, et pour montrer leurs belles voix ouvrent un large bec....et laissent tomber leurs proies...

 

porc marine le pen.jpg

Et oui mais lorsque vous parcourez la fachosphère sur ce sujet, comme le montre notre exemple, ce n'est pas le grand enthousiasme, la folle gaieté sur le sujet.
Pourtant avec de tels titres:

 

La présidente du Front National a annoncé au micro de RTLvendredi matin que l'interdiction des menus sans porc, destinés aux élèves de confession musulmane ou juive, est une priorité dans les municipalités FN.

on aurait pu s'attendre à de l'enthoiasme! Las il n'en est rien.
Mais c'est que les médias cette fois ne s'en sont pas laissés compter. Car cette phrase renvoie aux fantasmes de l'extrême droite et au fond de commerce du fn mis en difficulté cette fois par les déclarations de son autocratique présidente.
"Le Monde" et "l'Express" ont vite réagis à cette fausse polémique:

 

4. Les mauvaises polémiques de Marine Le Pen.

Reprenons : Marine Le Pen affirme que :
- La question du porc est un signe de la laïcité en danger
Or la question n'a rien de  nouveau, l'immense majorité des cantines propose des plats de substitution depuis des décennies, et aucune organisation religieuse n'a fait récemment de demande particulière sur ce sujet.
- Son parti n'acceptera pas de hallal dans les cantines
Or il n'y en a pas dans les villes qu'il gère.
- Imposera du porc dans les menus
Or c'est déjà le cas de tous les menus que nous avons pu consulter dans les villes FN.
- Mais en conservant un plat de substitution
Or c'est, aussi, déjà le cas dans une majorité des communes FN.
- Si la commune n'avait pas la possibilité de ce plat de substitution, alors elle maintiendrait le porc
Or c'est déjà le cas dans les menus des villes passées au FN.
- Enfin, la présidente du FN assure qu'il « y a toujours deux menus »
C'est plutôt vrai pour les villes FN, ça ne l'est pas en général.

 

Les communes frontistes font-elles exception? Le cas soulevé par la présidente du parti existe bel et bien... mais reste marginal. Et est généralement dicté par un souci d'économies, plus que par respect de préceptes religieux. C'est notamment le cas à Séméac, près de Tarbes, l'une des premières villes à avoir décidé de supprimer le porc des plats principaux. "Ce n'est pas une décision d'ordre idéologique, pas du tout. On est aujourd'hui dans des soucis de fonctionnement", expliquait à l'époque dans La Semaine des Pyrénées, la maire de la commune Geneviève Isson (PS). La ville, qui ne faisait pas appel à une centrale de restauration, manquait en effet de personnel pour élaborer deux repas différents.  

A l'inverse, certaines communes ont fait le choix de ne pas proposer d'alternative lorsque du porc est servi à la cantine. Le rapporteur des droits, Dominque Baudis, rappellait dans un rapport en mars 2013, que les cantines scolaires étant un service public facultatif, elles ne sont pas tenues de proposer des menus en fonction des convictions religieuses. C'est en s'appuyant sur ce principe que Benoît Gheysens, maire sans étiquette d'Arveyres, en Gironde, a décidé pour "faire des économies, et pour l'école laïque" de faire un menu unique pour tous les élèves.  


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menu-sans-porc-a-la-cantine-la-fausse-polemique-de-marine-le-pen_1506856.html#kWD7A6B14KY6or4U.99

Les communes frontistes font-elles exception? Le cas soulevé par la présidente du parti existe bel et bien... mais reste marginal. Et est généralement dicté par un souci d'économies, plus que par respect de préceptes religieux. C'est notamment le cas à Séméac, près de Tarbes, l'une des premières villes à avoir décidé de supprimer le porc des plats principaux. "Ce n'est pas une décision d'ordre idéologique, pas du tout. On est aujourd'hui dans des soucis de fonctionnement", expliquait à l'époque dans La Semaine des Pyrénées, la maire de la commune Geneviève Isson (PS). La ville, qui ne faisait pas appel à une centrale de restauration, manquait en effet de personnel pour élaborer deux repas différents.  

A l'inverse, certaines communes ont fait le choix de ne pas proposer d'alternative lorsque du porc est servi à la cantine. Le rapporteur des droits, Dominque Baudis, rappellait dans un rapport en mars 2013, que les cantines scolaires étant un service public facultatif, elles ne sont pas tenues de proposer des menus en fonction des convictions religieuses. C'est en s'appuyant sur ce principe que Benoît Gheysens, maire sans étiquette d'Arveyres, en Gironde, a décidé pour "faire des économies, et pour l'école laïque" de faire un menu unique pour tous les élèves.  


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menu-sans-porc-a-la-cantine-la-fausse-polemique-de-marine-le-pen_1506856.html#kWD7A6B14KY6or4U.99

Les communes frontistes font-elles exception? Le cas soulevé par la présidente du parti existe bel et bien... mais reste marginal. Et est généralement dicté par un souci d'économies, plus que par respect de préceptes religieux. C'est notamment le cas à Séméac, près de Tarbes, l'une des premières villes à avoir décidé de supprimer le porc des plats principaux. "Ce n'est pas une décision d'ordre idéologique, pas du tout. On est aujourd'hui dans des soucis de fonctionnement", expliquait à l'époque dans La Semaine des Pyrénées, la maire de la commune Geneviève Isson (PS). La ville, qui ne faisait pas appel à une centrale de restauration, manquait en effet de personnel pour élaborer deux repas différents.  
A l'inverse, certaines communes ont fait le choix de ne pas proposer d'alternative lorsque du porc est servi à la cantine. Le rapporteur des droits, Dominque Baudis, rappellait dans un rapport en mars 2013, que les cantines scolaires étant un service public facultatif, elles ne sont pas tenues de proposer des menus en fonction des convictions religieuses. C'est en s'appuyant sur ce principe que Benoît Gheysens, maire sans étiquette d'Arveyres, en Gironde, a décidé pour "faire des économies, et pour l'école laïque" de faire un menu unique pour tous les élèves.

Les communes frontistes font-elles exception? Le cas soulevé par la présidente du parti existe bel et bien... mais reste marginal. Et est généralement dicté par un souci d'économies, plus que par respect de préceptes religieux. C'est notamment le cas à Séméac, près de Tarbes, l'une des premières villes à avoir décidé de supprimer le porc des plats principaux. "Ce n'est pas une décision d'ordre idéologique, pas du tout. On est aujourd'hui dans des soucis de fonctionnement", expliquait à l'époque dans La Semaine des Pyrénées, la maire de la commune Geneviève Isson (PS). La ville, qui ne faisait pas appel à une centrale de restauration, manquait en effet de personnel pour élaborer deux repas différents.  

A l'inverse, certaines communes ont fait le choix de ne pas proposer d'alternative lorsque du porc est servi à la cantine. Le rapporteur des droits, Dominque Baudis, rappellait dans un rapport en mars 2013, que les cantines scolaires étant un service public facultatif, elles ne sont pas tenues de proposer des menus en fonction des convictions religieuses. C'est en s'appuyant sur ce principe que Benoît Gheysens, maire sans étiquette d'Arveyres, en Gironde, a décidé pour "faire des économies, et pour l'école laïque" de faire un menu unique pour tous les élèves.  


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menu-sans-porc-a-la-cantine-la-fausse-polemique-de-marine-le-pen_1506856.html#kWD7A6B14KY6or4U.99

Les communes frontistes font-elles exception? Le cas soulevé par la présidente du parti existe bel et bien... mais reste marginal. Et est généralement dicté par un souci d'économies, plus que par respect de préceptes religieux. C'est notamment le cas à Séméac, près de Tarbes, l'une des premières villes à avoir décidé de supprimer le porc des plats principaux. "Ce n'est pas une décision d'ordre idéologique, pas du tout. On est aujourd'hui dans des soucis de fonctionnement", expliquait à l'époque dans La Semaine des Pyrénées, la maire de la commune Geneviève Isson (PS). La ville, qui ne faisait pas appel à une centrale de restauration, manquait en effet de personnel pour élaborer deux repas différents.  

A l'inverse, certaines communes ont fait le choix de ne pas proposer d'alternative lorsque du porc est servi à la cantine. Le rapporteur des droits, Dominque Baudis, rappellait dans un rapport en mars 2013, que les cantines scolaires étant un service public facultatif, elles ne sont pas tenues de proposer des menus en fonction des convictions religieuses. C'est en s'appuyant sur ce principe que Benoît Gheysens, maire sans étiquette d'Arveyres, en Gironde, a décidé pour "faire des économies, et pour l'école laïque" de faire un menu unique pour tous les élèves.  


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menu-sans-porc-a-la-cantine-la-fausse-polemique-de-marine-le-pen_1506856.html#kWD7A6B14KY6or4U.99http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menu-sans-porc-a-la-cantine-la-fausse-polemique-de-marine-le-pen_1506856.html

 

Il faut dire que le fn est coutumier du fait:

http://www.debunkersdehoax.org/marine-le-pen-privee-de-cochon-par-air-france-eternel-bobard-de-la-fachosphere

Autant dire que le fn viens d'être pris la main dans le sac du hoax. En fait, contrairement à ce qu'affirme les fronteux le halal n'est pas de mise dans les cantines, ni le repas casher d'ailleurs.
Et au final, marion anne perrine le pen se trouve dans l'obligation de faire marche arrière:

 

Mais face à la polémique qui enfle, Marine Le Pen a apporté une information supplémentaire en milieu de journée sur twitter: "Polémique artificielle : il s'agit d'interdire l'interdiction du porc dans les cantines, et polémique inutile car il y a toujours 2 menus !"
porc marine le pen1.jpg

 

Incorrigibles fafs!
Pris la main dans le sac de leurs manipulations ils préféreront prétendre que ce sont "les autres", le calimérotage a de beaux jours devant lui!



08/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2316 autres membres