Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Breizatao transforme les faits divers en propagande nazillonne

Breizatao le plus putassier des sites de la fachosphère, dirigé par un des plus putassier des fafs, boris le lay, justiciable courageusement expatrié de France par peur pour sa petite peau nous pond un hoax pas piqué des vers.
Au vu de la bouse, nous avons flouté les images.
Car tout y est, commentaires racistes, images ignobles dignes d'un film d'horreur et "analyse" à la breizatao. Analyse digne du papy beauf raciste que l'on invite une fois l'année et que l'on met en bout de table, car on est vite gêné lorsqu'à arrive la fin du repas. C'est à ce moment là en effet, que le fâcheux aviné commence à se sentir des ailes en ce qui concerne ses opinions nazillonnes et se croit obligé de vous les soumettre en les vomissant sur la table.
Beurk.

Vous ne rêvez pas, c'est du lelay, on y va.

 

breizatao.png

 

Chine : L’africain viole une étudiante chinoise, la foule lui coupe le sexe au couteau (Photos)

 

 

Mieux vaut un 9mm qu’une copie de la déclaration des droits de l’homme

BREIZATAO – ETREBROADEL (18/10/2015) Le “Plus jamais ça” revu et corrigé par les Chinois. A Guangzhou, un immigré de race noire a été pris en flagrant délit de viol d’une étudiante chinoise. La foule s’est emparée du coupable et lui a coupé le sexe au couteau.

Une pédagogie adaptée pour certaines populations qui, par ailleurs, constituent un fléau pour l’ordre et l’harmonie sociale, quelque soit le pays où elles posent les pieds.

 

Voilà, voilà, voilà. On vous avait prévenu.

Seulement tout d'abord, c'est un mensonge. Et un gros.

  • La photo

Non, définitivement non, ca n'a rien à voir. La photo est extraite d'un article de Slate sur la guerre civile en Libye du 8 mars 2011.

 

slate.png

 

 

 

  • L'histoire proprement dite

C'est bizarre, nous on ne trouve pas cela.
Plutôt ce genre d'articles qui relèvent du fait divers (nous avons choisit celui ci car les images sont également floutées):

 

http://rapportagegossip.com/chine-le-p-dun-ghaneen-coupe-par-sa-copine-chinoise-pour-cause-dinfidelite/

 

Un mari volage dont la femme se décide à lui trancher le pénis, c'est quelque chose de plus courant (et oui suffit de chercher dans les "journaux" de faits divers). Un fait divers sordide que le lay a transformé à son avantage...

  • A ce moment de l'histoire, on peut se poser certaines question set peut être y apporter certaines réponses

M. Le lay est donc un adepte enthousiaste de la justice expéditive sans procès. Il ment comme il respire pour vendre sa petite soupe. Il n'hésite pas à pratiquer le racisme le plus sordide et les appels à la violence les plus expéditifs. Par contre, ce monsieur fuit la France et sa justice par trouille.

 

Pourtant, cette justice n'est pas aussi expéditive que celle qu'il professe... Et heureusement pour lui au vu de son comportement.
C'est cela, le problème avec les fafs/nazillons: le deux poids, deux mesures.

 

Un facho ne dit pas de choses répugnantes, il utilise son droit à la liberté d'expression. Un facho n'écrit pas de bouses, il est dissident. Un facho n'est pas violent, il défend son identité contre la "juiverie internationale", les francs maçons, ou les "bobolchéviques nazislamistes". Le facho ne viole pas, ce n'est qu'un "rapport amoureux dont seul une des parties le souhaite". Et ainsi de suite...

Bref le facho estime qu'il lui est fondé de faire tout et surtout n'importe quoi au nom de sa propre idéologie. Ce qu'il veut, c'est le bien. En psychiatrie, on définit très exactement cela par un nom: la perversion.

 

D'où vient la perversion ?

Pour comprendre la perversion, il convient de se référer au fonctionnement psychique d’un enfant d’environ 3 ans. Comme lui, le pervers ne tolère pas la frustration, s’arrange pour nier les réalités dérangeantes, se croit tout permis et s’imagine plus important qu’il ne l’est. Nous devons nous conformer à ses attentes. S’il nous maltraite, il ne cherche pas forcément à nous détruire : nous sommes ses jouets. Il ne se sent jamais coupable. Rationnellement, il sait que faire souffrir les autres est interdit : il n’est pas fou. Mais pas question de se plier à la loi commune, la seule qui vaut est celle de son désir. Et quand il s’agit d’apprivoiser une proie, il sait se travestir en personnage attentif. Finalement, le pervers peut être comparé à un enfant tyrannique et dépendant : quand nous décidons de partir, il perd ses moyens, tombe malade, se plaint d’être incompris. Au fond, il se déteste, assure Dominique Barbier. Enfant, il a subi un traumatisme initial : « Quelque chose en lui s’est cassé, stoppant ainsi un processus qui aurait dû être plus harmonieux. La relation à l’autre a été entravée trop tôt pour se construire. » Ce n’est pas qu’il soit incapable de déchiffrer les émotions d’autrui. Il s’en moque. Mais, dans la cruauté infligée à l’autre, se tient un message implicite : le monde est pourri, sale, de même que ceux qui le peuplent.

 

(l'article que nous avons choisit est volontairement simple)

 

C'est bizarre, ca ne vous rappelle pas quelqu'un nommé plusieurs fois dans cet article présentement?

 

 

Debunked !!!



26/02/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres