Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Airsoft et djihadisme dans les Ardennes

Ca yest les Islamistes de l'EIIL s'entrainent dans nos belles forêts françaises, l'EIIL est à nos portes. C'est en tous cas ce que pas mal de sources "mainstream" ont tenté de nous faire croire ces derniers jours, et comme d'habitude les médiacrates y vont fort sur "l'ennemi intérieur":

 

http://www.lemondejuif.info/2014/10/belgique-les-polices-belges-francaises-traquent-camps-djihadistes-les-ardennes/

http://observers.france24.com/fr/content/20141003-jihadistes-entrainement-ardennes-belges-paintball-facebook

http://www.lunion.presse.fr/accueil/les-djihadistes-s-entrainent-dans-les-ardennes-belges-ia0b0n417690

http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/des-islamistes-radicaux-s-entrainent-au-djihad-dans-les-ardennes-belges-579717

 

Un article en profite même pour nous annoncer que la Belgique est "le maillon faible" de l'Europe sur le "djihadisme" et que c'est là bas que l'on recrute des volontaires à tour de bras...

http://www.france24.com/fr/20141005-belgique-jihad-syrie-europe-pourvoyeur-occident-france-bruxelles-charia/

Déjà l'année dernière, des rumeurs de ce type avaient trainé:

http://www.lameuse.be/843042/article/regions/luxembourg/actualite/2013-10-24/un-camp-de-djihadistes-dans-nos-ardennes-s-ils-arrivent-on-sort-les-fusil

 

Quelques uns ont senti le coup venir et on émis des réserves:

 

Comme le rapporte le site de France info, l'an dernier déjà, des rumeurs avaient circulé concernant un camp d'entraînement organisé par le groupuscule salafiste Shariah for Belgium à la suite de la publication d'un avis de recrutement sur Facebook pour une semaine de stage dans les Ardennes.

On notera le point d'interrogation sur le titre de l'article, mais celui ci reste "à charge".

 

Bien entendu, l'extrême droite commence à reprendre cette histoire qui comme à son habitude se développe par capillarité dans toute la fachosphère!
C'est "fdsouche" qui commence le bal:

[fdesouche.com](http://www.donotlink.com/bxql)

Capture01.jpg

 

Repris bien sûr ad nauseam:

Capture02.jpg

 

On notera le point de propagande de celui ci: assimiler l'Islam avec les envahisseurs nazis ce qui permet un double effet: mélanger dans la tête du lecteur les souvenirs des nazis avec l'Islam et surtout s'exempter soi même de sa proximité idéologique avec les nazillons

Et l'extrême droite juive s'y met aussi:

Capture03.jpg

 

 

Sauf que patatras:

«  Nous ne sommes pas des djihadistes !  » Ce cri, presque de désespoir, est poussé pas Y. et H., deux Bruxellois de confession musulmane de 33 et 22 ans, dont le visage a fait le tour de la toile, fin de semaine dernière. La presse flamande révélait l’existence, dans notre Ardenne, de camps d’entraînement pour la guerre sainte, en Syrie et en Irak, où opère la nébuleuse de l’État islamique (ou Daesh). Parmi les preuves avancées, une demi-douzaine de photos prises dans des bois où l’on voit des hommes en habit militaire, casqués ou cagoulés pour la plupart, et armés.
«  Sauf que c’était une partie d’airsoft  », précise Y., que nous avons pu interviewer. L’airsoft, c’est cette discipline qui consiste à simuler une bataille à l’aide de répliques d’armes à feu propulsant des billes en plastique. Un sport pour certains, une activité paramilitaire pour d’autres. «  Vous savez, je suis marié, j’ai un enfant, je travaille. Quand je fais de l’airsoft, c’est le dimanche pour décompresser de la semaine, pour avoir une activité physique. Pas pour faire la guerre  », déclare Y. «  J’ai une famille. La guerre, ça ne m’intéresse pas.  »

 

Un camp d'entraînement djihadiste dans la forêt ardennaise. L'info lancée par des journaux flamands a fait le tour de l'actualité la semaine dernière. Elle a même été reprise par des télévisions françaises. Avec le recul, il s'avère qu'il ne s'agirait que d'une partie d'airsoft (sorte de paintball avec de billes en plastique) entre des amateurs de toutes origines et confessions sur un terrain de Villers-la-Ville.
Tout était parti de photos postées sur Facebook. Elles ont fait le tour du monde. L'un des protagonistes qui apparaît sur ces clichés a été reconnu. Il aurait perdu son boulot et aurait reçu des menaces de mort.

 

Les images ont fait le tour du monde: des djihadistes s’entraînent en Ardennes. Mais voilà que des combattants sortent du bois et expliquent: ils ne sont pas djihadistes, c’était une partie d’"airsoft" qui se déroulait à Villers-la-Ville.

 

Le jeune homme exprime son incompréhension après la publication de sa photo, diffusée également par la suite par des médias internationaux. Alors qu’il exerçait un emploi à durée déterminée, il attend depuis vendredi le feu vert de son employeur, qui l’a reconnu sur une photo publiée dans la presse, pour reprendre son travail. Il déclare faire l’objet de menaces de mort sur des forums sur Internet.

 

 

Clap, clap, clap on applaudit bien fort mesdames et messieurs les journalistes qui font dans le sensationnalisme et la peur pour vendre. Ce faisant, ils risquent de broyer des vies, mais on s'en fous hein? Le but, c'est de vendre de la soupe propagandiste de peur.

 

CONCLUSION:

 

1522041_386687711486358_5376849825134787216_n.jpg

(couverture du "Figaro", il y a 30 ans...)

 

Il y a trente ans, la presse bien pensante de droite/extrême droite disait exactement la même chose qu'aujourd'hui.
La même presse bien pensante qui nous alertait sur les bolchéviques avec des chars "à deux heures de Paris" a remplacé le danger imaginaire de ceux ci, par "les méchants islamistes qui gangrènent notre belle France".
Les mêmes couillons d'il y a trente ans, toujours sans mémoire, continuent à faire le jeu de l'ultra libéralisme qui a besoin d'un bouc émissaire afin qu'on ne vienne pas casser ces petits rouages.
Hier, comme aujourd'hui, les fachos qui accusent un bouc émissaire d'être "responsable du système" en sont les pires chiens de garde.
Les mêmes sans culture, sans mémoire, sans histoire et sans langue pour pouvoir conceptualiser une idée originale.
Les scories du nationalisme du XIXème siècle.

Les chiens de garde du capitalisme.

 

Parfois nous nous  demandons  si les journalistes ne sont pas payés pour faire monter l'extrémisme en France... beaucoup de journaleux surfent sur la vague islamophobe pour vendre et non pas pour informer...

 

Nous avons d'autres sujets à soumettre :

"il n'est plus président mais continue de toucher de l'argent des contribuables" , "il refuse de payer ses impôts en France mais continue de tourner dans des films subventionnés par le contribuable" "ils sont étranglés par les impôts mais ont 3 voitures, une maison principale, une maison secondaire, 1 piscine et partent tous les ans 2 semaines au Maroc ", « la crise écologique va tous nous faire crever », « les inégalités provoquent des crises économiques, etc etc ...

On peut toujours rêver.

 

En tout cas: "Debunked !!!"



07/10/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2323 autres membres