Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Affiches censurées de la RATP, la fachosphère ultra catho hurle au scandale

Nouvelle affaire "identitaire religieuse". Une de plus, à croire que les problèmes des français sont résumés là...
Voici l'histoire proprement dite:

 

Une bourde ? Cela y ressemble. La RATP a créé la polémique après avoir fait retirer la mention «Pour les chrétiens d’Orient» d’une affiche faisant la promotion d’un concert. Destiné à récolter des fonds pour soutenir la minorité religieuse en difficulté au Proche-Orient, il doit se tenir, en juin à l’Olympia, à Paris, et sera donné par les Prêtres, un groupe de chanteurs religieux très en vogue, lancé il y a quelques années par le très médiatique Mgr Jean-Michel Di Falco, ancien porte-parole de la Conférence des évêques de France et aujourd’hui évêque du diocèse de Gap. C’est ce dernier qui a mis le feu aux poudres en diffusant, lundi, la nouvelle sur son compte twitter.

 

Sauf que les ultras cathos eux ne l'entendent pas ainsi:

chréteins réacs.jpg

 

Pour eux, bien évidemment, ce non évènement se replace dans un contexte de "cathophobie" et (en résumé) d'invasion des musulmans en France contre l'église...
D'autant, qu'effectivement, des affiches vantant le "secours islamique", les produits halal ou le ramadan ont été placardées sur les murs de la RATP.

Reprenons à zéro.

Tout d'abord la censure de la part des "chrétiens" existe aussi, et elle est très courante!

Comme le rappelle "Arrêts sur Image" fort opportunément, cette censure s'est exercée il y a seulement quelques jours envers l'affiche d'un film, soutenu par Charlie Hebdo:

 

Vous n'en avez sans doute pas entendu parler, mais une autre affiche a été censurée ces jours-ci : l'affiche pour le film Bonté divine, qui sort en partenariat avec Charlie Hebdo. Ce film croate raconte l'histoire burlesquo-tragique d'un prêtre qui décide de percer les préservatifs en vente dans sa paroisse, afin de faire repartir la natalité. Le film est sorti hier en France, dans une trentaine de salles, mais sans son affiche originelle. Cette affiche -pourtant placardée sans difficulté en Italie, par exemple- a dû être refaite trois fois, pour être admise sur les emplacements français. Ci-dessous, de gauche à droite, les différentes versions, telles que les publie Charlie Hebdo. Je vous laisse apprécier les différences.

 

arrèt sur images.jpg

 

Et que cette censure est très RÉGULIÈRE, les attaques des autorités religieuses sont nombreuses:

 

Illustration ci-dessous avec une sélection de quinze images jugées blasphématoires qui ont choqué ces dernières années. On constate que l'écrasante majorité de ces scandales – à l'exception des crises récurrentes autour des caricatures de Mahomet – sont liés au christianisme. "Un auteur s'intéresse en priorité à ce qui l'a traumatisé pendant son enfance. Les images scandaleuses en France sont donc majoritairement chrétiennes", explique Emmanuel Pierrat, avocat spécialisé dans les affaires de censure et auteur de 100 Images qui ont fait scandale (Ed. Hoebeke, 2011).

Mais le blasphème et la représentation du divin, assimilés de longue date dans l'Occident chrétien, sont plus douloureusement vécus dans d'autres confessions ou régions du monde, où ils n'ont pas valeur de tradition. Dans un entretien au Monde.fr, François Bœspflug, dominicain, professeur d'histoire des religions à la Faculté de théologique catholique de l'université Marc-Bloch de Strasbourg, revient sur le statut de l'image dans l'histoire des religions. Il rappelle que, parmi les religions monothéistes abrahamiques, la représentation du divin est une spécificité chrétienne. La caricature religieuse est quant à elle une tradition européenne depuis la fin du XIXe siècle. Elle n'en constitue pas moins, à l'échelle des siècles, une situation tout à fait "insolite dans l'histoire des civilisations".

 

Autant dire que nos ultras cathos sont très malvenus sur ce sujet.

Encore plus malvenus, ils oublient les affiches des murs de la RATP au moment des fêtes de Noël, comme celles ci par exemple:

ratp.jpg

affiche-noel-en-auteuil-a4-ratp-v2.jpg

 

Pour la nourriture, on y voit régulièrement des affiches sur l'agneau de Pâques par exemple...

Mais par contre notre "salon beige" voit à redire à la publicité de "gleeden" au nom de la "morale judéo chrétienne".
Site "Gleeden" d'ailleurs attaqué par...des catholiques en justice...
Autant dire qu'il ne s'agit pas de protéger une minorité effectivement opprimée en orient mais bien de propagande politique et (en tout cas pour les ultras cathos réacs) de nous imposer une entorse à la loi de 1905, et leur religion.

Ce dont nous n'accuserons pas les "autorités catholiques" officielles. Comme d'habitude ce sont les intégristes qui posent problème.
Par contre nous pourrions faire remarquer qu'un concert dont les dons iront juste à UNE des minorités opprimées ne sent pas très bon la charité chrétienne...

En conclusion, nous ne voyons que deux remêdes à ce problème.

  • Ou bien une stricte application de la loi de 1905, et AUCUNE religion n'a le droit de cité dans l'espace public
  • Ou bien toutes y ont droit... mais dans ce cas là ces mêmes religions DOIVENT s’abstenir de tenter de censurer ce qui ne leur plait pas au nom du "blasphème"

 

A l'heure actuelle, c'est le pire des deux qui s'applique, et ce en grande partie grâce aux intégristes de toutes les religions, et non au soit disant "laïcards" qui se contentent de tenter d'éteindre l'incendie allumé.
Il va falloir en discuter. Sérieusement

 

Pour en savoir plus:

http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2006-1-p-65.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/04/2015
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2320 autres membres