Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

10 intox sur une page faf: "sos racisme anti blanc"

Il existe plusieurs sortes de pages fachos. Que l'on peut cataloguer par "taille"...
Or à coté des poids lourds il existe une flopée de ces pages putassières remplies de hoxes à gogo. En général le langage du/des admins se résume à peu de choses:
-le racisme de base
-L'amalgame
-Les insultes
-Les menaces

D'autant plus que l'anonymat et l'écriture derrière un écran donne des ailes à ces administrateurs qui n'ont rien à envier aux corbeaux qui dénonçaient du juif pendant la guerre. Le faf est timide et répugne à se montrer. C'est dans sa nature...
De trouillard et de paranoïaque...

De surcroit, ce sympathique personnage traficote l'info, et censure à tour de bras dès qu'on lui porte la moindre argumentation sourcée. C'est que le petit commerçant de haine à peur de perdre son fonds de commerce et les nombreux lecteurs lobotomisés par ces mensonges.

Et voici donc un bon exemple de cette propagande. Nous sommes retournés jusqu'en janvier, pas plus loin et encore, nous n'avons pas gardé certains de ces hoaxes. Juste ceux qui nous paraissaient les plus probants.

 

Nous avons voulu montrer que ce genre de pages utilise tout le catalogue de la désinformation offert sur internet. C'est pourquoi nous avons classés ces hoxes par "type".

Allez, plongeons dans la fange.

 

1) Le WTF

C'est un lecteur qui nous a signalé celui ci. Hoax qui est à la base de cet article, puisque le fafounet qui tiens ce dépôt d'ordure nous invite cordialement. On refuse rarement une invitation, surtout quand elle est formulée à la sauce faf.

 

al baghdadi légion d'honneur.jpg

 

On ne va pas y passer trois heures mon petit fafounet.
"Al manchar" est un journal parodique Algérien...
http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2015/11/13/el-manchar-le-site-algerien-qui-se-moque-de-tout-ou-presque_4809356_4497271.html

Tu vas nous répondre que tu le savais, que c'était de l'huuuuuuumoooouuuuurrrr. Ouais. Sauf que tes lecteurs prennent ca au premier degré, et que tu ne dément pas.
Dans les deux cas, cela reste de la belle désinformation.

AU SUIVANT !!!

2) L'arrangement d'infos

agression université.jpg

Les "faits" selon "sos machin":

 

Lille 3 campus: 6 arabes cagoulés scandant en arabe des slogans anti Français , font irruption dans une salle d’examen..
.
Ils crient des phrases en arabe. Ils s’emparent des copies, les déchirent., ils tabassent un étudiant .....La scène se passe jeudi dernier à Lille 3...........naturellement aucun médias TV n'en a parlé......

 

Ouch. Gros raccourcis avec la réalité des faits. D'autant que cet abruti nous met le reportage sous le nez, qui soit disant n'existe pas puisque "aucun média TV n'en a parlé"... (dixit "sosmachin").
Tout d'abord, ils sont 5, pas 6...La multiplication des délinquants selon l'évangile de St Facho. De surcroit, les agresseurs étaient masqués, d'OU "sos machin" peut il savoir que ce sont "des arabes"? Ah oui, ils ont scandés des "slogans en arabe"... Sauf que le reportage ne dit pas cela, il dit "des phrases en arabe" ce qui est sensiblement différent.
La "Voix du Nord" rapporte que les individus avaient le visage masqué par des masques de "Scream".
Alors conclusion?

 

L’université a porté plainte lundi au commissariat de Villeneuve-d’Ascq. Les cinq agresseurs ont été filmés en train de visiter trois autres salles du bâtiment avant de s’en prendre aux étudiants. Ils n’ont rien volé. Selon Philippe Vervaecke, malgré ces images, l’identification de ces mauvais plaisantins sera difficile.

 

Et bien on en sait pas à ce jour qui se cache sous ces masques et l'intention réelle de ces gens. Ca c'est de l'info. Le blablabla de "sos machin", c'est de l'infaux.

3) Le vandalisme, le détournement d'oeuvre

Si vous suivez notre page "Citoyens contre le FN" vous vous souviendrez peut-être de cette affaire.

combo.jpg

 

 

Traficotage d'image. Voici la réalité, décrite par l'auteur du graph que nous avons contacté:

1928945_1006413379453457_987689220471141708_n.jpg

Decouverte du matin. Des pages facebook d'extrême droite détourne mes peintures et les photoshop pour raconter leurs mensonges et leur propagande.

Voila leurs techniques, le mensonge, la désinformation, le harcèlement.

Nous ne pouvons plus les laisser faire a chaque fois. Ils passent leur temps a venir nous insulter sur nos pages même des fois avec des faux comptes pour créer des polémiques dans nos discutions. Il serrait temps de leur rendre la monnaie de leur piece. Faite comme moi, allons pourrir leur site de commentaires débiles.

On va les rendre fou derrière leur écran. Ca prend deux minute chez vous a faire pour 1h de rage chez eux.Je compte sur vous.
furieux.

 

Les rendre fou? Malheureusement, c'est déjà fait. Non il faut signaler cette page. Massivement. Et faire de même avec l'avatar qui resurgira.

 

4) L'information tendancieuse obsolète

 

Une grosse habitude du faf moyen. Celui ci ayant une capacité de mémoire de deux mois environ (ce qui est moins bien que le poisson rouge), l'administrateur de page facho va lui ressortir éternellement la même infaux, en laissant croire que c'est récent. Et surtout que la version présentée est -nécessairement- la vraie.

 

Luce Nice.jpg

 

 

Sauf que l'histoire a trois ans, et que la version du restaurateur est légèrement différente.


Luce Nice1.jpg

Mais on remercie "sos machin" pour remettre de l'huile sur le feu, trois ans après et harceler un restaurateur, sans aucune preuve qu'un témoignage unique.
Et si vous êtes lecteur des debunkers, on ne peut pas dire que sa parole soit spécialement sure.

 

5)   La vraie fausse analyse

 

Un des sujets qui revient souvent chez les fafs, ce sont les succès électoraux du fn. Quitte à tordre la réalité.
Constatez c'est récent:

 

afd.jpg

 

 

Et disons le, nos médias mainstream ont fait exactement le même constat. En oubliant aux passages certains partis présents à ces élections... Il faut pour cela regarder un petit peu les journaux de gauchistes patentés.

 

Contrairement à ce que claironnent tous les médias, ce n’est pas l’extrême-droite qui a remporté les élections régionales en Allemagne, et les électeurs allemands ne se sont pas massivement opposés à la politique d’accueil des réfugiés, bien au contraire. Dans deux des trois régions, les partis de gauche sont largement en tête, et les présidents de régions qui ont appelé à accueillir les réfugiés, ont gagné.

Il faudra tout de même s’interroger sur cette complaisance de la presse dominante envers tout ce qui vient de l’extrême-droite, sur cette manière d’interpréter les faits du point de vue qui est celui de l’extrême droite. Les élections régionales en Allemagne viennent de donner un nouvel exemple de cette façon pour le moins orientée de lire la réalité, qui aboutit à ce que le lecteur ne retienne finalement qu’une seule chose : c’est l’AfD, le parti d’extrême droite allemand - dont le programme se résume presque exclusivement à s’opposer à l’accueil des réfugiés et des immigrés - qui sort vainqueur des élections.
« Séisme », «  paysage politique ébranlé », et «  rupture durable », claironne le Figaro qui dispose visiblement d’un bon astrologue capable de deviner l’avenir lointain de nos voisins d’Outre-Rhin. « L’extrême-droite allemande profite du virage à gauche de Merkel », titre Le Monde, qui semble avoir vu un panneau routier que personne n’avait remarqué ( Y-a-t-il absolument besoin d’être « de gauche » pour ne pas vouloir rejeter les réfugiés ? ) « Une percée historique pour la droite populiste » , renchérit, comme tout le monde, Francetv.info ( 1), à l’exact opposé de ce que titrait le Spiegel, le plus grand hebdomadaire allemand ( centre gauche ), parlant lui au contraire de la « Victoire de Merkel ». Quant à Libération, il titre lui aussi sur « la droite dure ( qui) fait son entrée dans les parlements régionaux. » On reste là plus modeste dans la façon de voir les choses, mais c’est tout de même, encore une fois, la « performance » du parti d’extrême droite qui est mise en avant.
Avec un AfD en pointe en Allemagne, nous nous sentirions au fond moins seuls en France, avec ce Front national qui a pu grimper à plus de 40% dans certaines régions lors des dernières régionales.
«  En psychanalyse, ça s’appelle un transfert, résume Benjamin Joyeux, chargé de communication du groupe français des Verts-ALE au Parlement européen. C’est une manière de dire : vous voyez, il n’y a pas que chez nous en France que l’extrême-droite est puissante. En Allemagne, c’est pareil. »
La politique d’accueil des migrants n’est pas massivement sanctionnée
L’effet collatéral de ce genre d’analyse, c’est bien sûr que la politique d’accueil des réfugiés en Europe est vouée à l’échec, puisque même les électeurs du pays principal qui jusqu’à maintenant l’avaient soutenue, n’en veulent plus. Et nouvelle conclusion implicite : que tous ceux qui n’aiment pas les migrants et qui s’opposent à leur accueil en Europe, se rassurent, ils sont au fond comme tout le monde, et spécialement comme leurs voisins allemands. Si vous en faisiez partie, vous voilà conforté dans votre sentiment inavouable. Les médias aident à dire tout haut ce que chacun est supposé penser tout bas. Un communiqué du Front national ou une diatribe de Marine Le Pen au Parlement européen, ne dirait pas les choses autrement. «  C’est aussi lâche que l’utilisation du FN pour justifier certaines politiques françaises, remarque Edouard Gaudot, le conseiller du groupe des Verts-ALE.
Les commentaires qui insistent sur la « défaite de Merkel », l’expliquent en effet tous par la « déroute » de sa politique d’accueil des réfugiés en Allemagne, dont la victoire du parti d’extrême droite, serait la conséquence. Moralité : l’Allemagne renoue avec ses vieux démons, la droite ne résiste plus, quant à la gauche, on n’en parle pas. Voilà pour le scenario catastrophe. Malheureusement, il est contraire à la réalité: les deux présidents de régions, ne faisant pas partie de la CDU, mais qui ont pourtant soutenu la politique d’accueil des migrants d’Angela Merkel - Winfried Kretschmann, le ministre-président Vert du Bade-Wurtemberg, et Malu Dreyer, la ministre-présidente sociale-démocrate de la Rhénanie-Palatinat – sont arrivés en tête du scrutin dans leurs régions respectives.
C’est ce qui fait dire à  Gabi Zimmer, la députée européenne de Die Linke que « Merkel ne changera pas fondamentalement sa politique migratoire. Quelques conservateurs comme le Bavarois Horst Seehofer ont déjà essayé de faire pression sur elle dans ce sens. Mais ces politiciens CDU qui ont appelé à une politique migratoire plus restrictive et ont pris leurs distances avec Merkel, ont perdu beaucoup de voix. Dans ce sens là, les élections régionales peuvent être interprétées comme un soutien à la position de Merkel sur les réfugiés. »
Une analyse que confirmait lundi sur France Inter Daniel Cohn-Bendit
« La politique de Merkel sur les migrants est soutenue par 75% des Allemands », estime l’ancien député Vert européen, « si elle se représentait aujourd’hui, elle ferait 45% au premier tour et 60% au second ». Une récente enquête d’opinion en Allemagne confirme effectivement qu’une majorité des électeurs allemands est prête à renouveler le mandat de l’actuelle chancelière en 2017.
“ L’autre effet collateral de cette lecture tendancieuse du résultat des élections en Allemagne, c’est de soutenir les positions de Valls contre l’accueil des migrants en Europe”, explique-t-on encore chez les Verts-ALE, positions qu’il avait exprimées dans le fameux discours de Munich, dans lequel il refusait cette mise en place d’un mécanisme de répartition des réfugiés dans les différents pays européens, comme le proposait Angela Merkel. « Nous ne sommes pas favorables à un mécanisme permanent de relocalisation”, avait dit le premier ministre français. “ Le temps maintenant est de mettre en oeuvre ce qui a été discuté et négocié : des “hot spots” ( c’est-à-dire des centres d’enregistrement des migrants arrivant dans l’UE NDLR ), et des contrôles aux frontières extérieures. “, ajoutant que “ la France s’était engagée  pour 30 000 réfugiés (… ) mais pas plus ».
Sauf que les résultats des élections en Allemagne disent de toutes autres choses, passées sous silence par la plupart des commentaires, et qui ne vont pas forcément dans le sens de cette belle écriture orientée de la politique allemande, vue de ce côté-ci du Rhin.
Sociaux-démocrates, Verts et démocrates-chrétiens, en tête dans trois régions
Les élections régionales de dimanche dernier en Allemagne ont concerné trois grandes régions, trois Länders : Saxe-Anhalt, région du centre de l’Allemagne, la Rhénanie-Palatinat et le Bade-Wurtenberg, deux régions frontalières de la France.
Le Bade-Wurtenberg est le Land le plus riche d’Allemagne ( 15% de la richesse nationale -VAB en allemand), le taux de chômage y est l’un des plus bas d’Europe ( 4,5%, et même autour de 3% dans le sud de la région ), et il est déjà dirigé par une coalition ayant à sa tête les Verts alliés aux sociaux démocrates. Or dans ce Land dimanche, les Verts (Alliance 90/Les Verts ) ont non seulement remporté une très large victoire ( 30,3%), mais ils ont augmenté leur score précédent ( 2011 ) de 6 points, ce qui avait déjà été considéré il y a 5 ans comme une performance à plusieurs titres. C’était en effet la première fois qu’un parti Vert réalisait un tel score électoral en Allemagne, la première fois aussi qu’il parvenait à dépasser le SPD ( sociaux-démocrates ), et ce sera la première fois qu’il portera à la tête d’un Land un président Vert, Winfried Kretchmann. Or, après 5 années de pratique du pouvoir à la tête de la région, le même parti Vert gagne encore 6 points ( sa progression est en fait ininterrompue depuis 2006 ), se permettant même de passer cette fois-ci devant la CDU ( démocrates-chrétiens ), le parti d’Angela Merkel. Les Verts sont donc tout simplement les grands gagnants des élections régionales dans le Bade-Wurtemberg. Certes, ils devront recourir à une coalition pour diriger la région, mais, outre que c’est habituel en Allemagne, c’est déjà le cas actuellement dans ce Land. Alain Jund, l’adjoint Vert au maire de Strasbourg, la ville frontalière du Bade-Wurtemberg, fait remarquer que même si l’apparition d’un groupe d’extrême droite dans le radar électoral doit être observé avec attention, «  il ne faut pas oublier que  trois des grandes villes du Land sont dirigées par des Verts ( Stuttgart, Fribourg et Thübingen ), et que le vote de dimanche renforce leur légitimité électorale, prouvant qu’ils sont en capacité de gouverner. »
En Rhénanie-Palatinat, les socialistes ( SPD ) arrivent en tête ( 36,2%), améliorant légèrement leur score de 2011 ( 35,7 % ). La CDU d’Angela Merkel est en seconde position, perdant 3 points par rapport à 2011 ). Quant au parti d’extrême-droite, il se hisse à 12,3%, ce qui est tout de même loin de constituer un « raz-de-marée », quand les deux partis traditionnels qui structurent le paysage politique allemand continuent à culminer à 68%.
Là où l’on constate une forte poussée de l’extrême droite, c’est en Saxe-Anhalt, où le nouveau parti apparu sur l’échiquier politique ( AfD ) enregistre d’emblée un score de 24,2%, cependant que la CDU continuent à rester en tête, sans perdre pratiquement de voix par rapport à 2011 ( moins de 3%), et alors que le parti d’extrême gauche Die Linke, conserve un score important ( 16,3% ), malgré un érosion de son électorat, tandis que les sociaux-démocrates subissent un lourd revers ( - 11 points ).
«  Les premiers commentaires disaient que les gens avaient voté pour le parti d’extrême droite populiste AfD en raison de la politique de Merkel vis-à-vis des réfugiés, analyse Gabi Zimmer ( Die Linke ). Mais c’est oublier un point important : l’AfD a obtenu ses meilleurs scores parmi les travailleurs et les chômeurs, ce qui veut dire qu’ils ont voté pour ce parti en raison de leur conditions de vie difficiles et parce qu’ils se sentent délaissés par l’establishment politique. Cela veut aussi dire que Die Linke n’a pas réussi à faire passer son message dans cette région et qu’elle n’était pas assez unie pour aborder la question des réfugiés sous un angle de gauche. »
Pour les Verts européens, Edouard Gaudot ajoute :«  Il y a toujours eu des élus d’extrême-droite dans cette région. L’exception allemande, c’est que l’extrême-droite était divisée en deux groupes , maintenant, elle n’en forme plus qu’un, c’est ce qui rend ses résultats plus visibles. Mais on est très loin du raz-de-marée. » Ce que confirme Daniel Cohn-Bendit : «  il y a toujours eu une Allemagne moisie, » ajoutant : «  il y a aussi une France moisie et une Italie moisie. »
(1) Amusez-vous à noter tout ce qui est « historique » pour la presse à longueur de journée, comptez le nombre de fois où ce mot est employé, jusqu’à la logorrhée. Qu’il s’agisse des résultats des élections, des températures hivernales, ou des scores de l’équipe de rugby, tout est «  historique ». Jamais une époque à l’histoire aussi fade, n’aura été aussi « historique ». http://www.humanite.fr/lextreme-droite-ne-sort-pas-victorieuse-des-elections-en-allemagne-602267

CQFD

 

6)   Médias mainstream et fachos main dans la main

 

Le facho a beau proclamer le contraire, il est un pur produit du système économique dominant. Et donc de ses médias. Il répète donc comme un perroquet ce que lui crache la doxa dominante sur les immigrés et les assistés.
La preuve:

 

SOS racisme cheminots.jpg

 

 

On a beaucoup entendu parler de cette affaire et pernaut s'est fait taper sur les doigts pour tordre le cou à la vérité ainsi. Une pétition a même été signée et sous l'effet de son succès et de l'indignation justifiée des cheminots, celui ci a du s'excuser platement.

Comme Désintox l’a rectifié, le nombre de jours de congé est en fait de 28, à quoi s’ajoutent 10 jours de RTT. Certaines catégories d’agents ont également 12 jours de récupération appelés «repos compensatoire». Ces jours supplémentaires ont été accordés en raison des contraintes de travail spécifiques à certains métiers de la SNCF. L’entreprise doit assurer une continuité de service, 24 heures sur 24 et 365 jours par an. D’où des tranches horaires décalées, avec par exemple des «extrêmes matinées» qui débutent vers 3-4 heures du matin, ou des «extrêmes soirées» qui se terminent vers 2-3 heures du matin. Au maximum, on arrive à 50 jours… Pour atteindre les 60, TF1 a simplement additionné… les jours fériés, dont on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient le privilège exclusif des cheminots.

Mais la grogne, dans un premier temps, n’ébranle pas Pernaut. Mercredi, il revient sur le sujet, et affirme, droit dans ses bottes : «Quelques-uns d’entre vous ont été surpris par des chiffres d’un reportage du 13 heures sur le statut des cheminots et leur nombre de jours de congé et de RTT. Ces chiffres avaient été vérifiés et nous ne pouvons que les confirmer.» Résultat, une colère qui s’amplifie, fait boule de neige, et fait gonfler le nombre de signataires de la pétition à 20 000. Le tout obligeant finalement Pernaut à aborder à nouveau le sujet ce jeudi, et à manger enfin son chapeau dans un rectificatif : «Les congés payés des cheminots, et c’est le chiffre à retenir, c’est 28 jours, plus le reste, jours fériés et RTT, comme toutes les autres entreprises.»

 

Pernaut s'est excusé mais le facho lui ne dément pas.

 

 

7)   La vidéo tronquée

 

Spécialité maison: la vidéo. Monsieur adore les vidéos. Au point qu'il les truquent.
Connaissez vous celle ci?

 

homme rue semblant sévanouir.jpg

 

Cette vidéo date de deux ans.
C'est un jeune youtubeur qu'il l'a faite, elle a eu son petit succès. Celle là...et la suivante. Car ce qu'oublie de nous dire "sos machin", c'est qu'il y a deux vidéos. Et que la deuxième donne un sens différent à la propagande pro faf qu'il lui donne.

Pour pousser l’expérience un peu plus loin, Norni est revenu quelques instants plus tard, toujours sur le pont de l’Alma mais désormais vêtu d’un costume qui lui donnait des allures d’homme d’affaires. Au même endroit, il reproduit la même scène, et simule à nouveau un malaise. A la seule différence que cette fois-ci, il ne lui faudra attendre que quelques secondes avant que plusieurs personnes ne se précipitent sur lui afin de lui venir en aide.

 

Cette expérience a profondément attristé et choqué l'auteur de la vidéo. Contacté par le Huffington Post, il explique qu'il n'a " pas fait ça pour juger qui que ce soit. " Loin de vouloir pointer du doigt ce genre de comportement, il précise que " le but est de sensibiliser les gens. " Il avoue par ailleurs " Moi-même, je ne sais pas si je serais allé aider un SDF dans cette situation. " Pour lui, le plus important est de provoquer une remise en question des gens sur l'indifférence dont sont victimes les sans-abris. Indifférence qu'il a lui-même ressentie lorsqu'il s'est écroulé par terre la première fois.

 

Le problème n'est pas "SDF/migrants", mais "misérables/riches".
Le thème "Nos" SDF/réfugiés est récurrent dans la fachosphère, thème que nous avons régulièrement démonté:

http://www.debunkersdehoax.org/syrie-4-preference-nationale-aux-sdf-pas-pour-la-propagande-facho

http://www.debunkersdehoax.org/la-gauche-m-a-tuer-veut-cliver-entre-sdf-de-souche-et-sdf-etranger

http://www.debunkersdehoax.org/non-les-sdf-ne-sont-pas-uniquement-des-francais

 

Ici encore, on tente de nous faire gober que le clivage se trouve entre ethnies/nationalités. Or rien n'est plus faux.

 

 

 

8)   Changement de contexte

Le faf ne lit pas, n'écoute pas, ne regarde pas. Les titres de l'administrateur lui suffisent! La preuve:

 

Brésil.jpg

 

Une vidéo montrant deux jeunes filles en agressant une troisième. C'est tout entendu pour l'admin et ses lecteurs. C'est en France, c'est une agression "anti blanche".
Et les commentaires sont à l'avenant:

 

Brésil1.jpg

 

 

De la haine, de la haine et encore de la haine pour cette inadmissible agression se passant en France...
Sauf que...
Pourquoi parlent elles en Portugais?
Parce que ce n'est pas en France. Mais au Brésil. Situation malheureusement très courante dans plusieurs pays d’Amérique du sud ou pour se venger d'une infidélité, une "trahison" au sein d'un gang, ou une offense imaginaire, on chope le "coupable" et on lui coupe les cheveux.
Vidéo trouvée sur un site Polonais où justement est évoqué une vengeance

http://www.cda.pl/video/1425387d

Un règlement de compte. Tout à fait inadmissible et répréhensible.
Sauf que ce n'est pas en France et que cela n'a rien à voir avec du "racisme anti blanc".

9)  Le fait divers détourné

 

Le faf ne se gène jamais pour exposer des photos et vidéos infâmes. Et surtout en détourner le sens. Nous venons de le voir avec une vidéo totalement sortie de son contexte. Idem avec cette photo et cette histoire.
Encore une fois:

 

vitriol.png

 

Vous remarquez? Rien n'est dit sur l'origine du "petit ami". Pas besoin les lecteurs le font pour l'admin:

vitriol1.png

Ca a du musulman plein la bouche sans connaitre l'histoire.
En fait le salaud qui a fait cette horreur est Brésilien... Et se prénomme Daniel, prénom très peu musulman...

 

 

Im vergangenen Jahr lernte die Verkäuferin aus Hannover den gebürtigen Brasilianer Daniel F. (32) kennen.

 

Rien à voir donc avec la nationalité ou la religion.

 

10)   Le bricolage de "une"

 

Un grand classique à l'extrême droite!

http://www.debunkersdehoax.org/wtf-12-quand-e-facho-change-un-mot-ca-peut-rapporter-gros-en-propagande

 

voiture firminy.jpg

 

Rassurez vous "20mn" n'a pas encore pété de câble au point de rédiger un tel titre.
Voilà le vrai:


voiture firminy1.jpg

Les articles sur le sujet évoquent un franco algérien de 30 ans déjà connu des services de police mais sans antécédents de "radicalité". D'ailleurs l'homme a refusé de s'expliquer. La voiture appartenait à sa mère.
Un tableau bien loin de ce que suggère l'auteur du bricolage de une.

 

 

CONCLUSION

Une page dégueulasse parmi d'autres. Celle là n'a rien d'extraordinaire des dizaines font pareilles et se retransmettent exactement les mêmes faux. D'ailleurs, un seul de ces admins d'extrême droite possède plusieurs pages de ce type. Ce qui lui permet d'être plus vu.
Des pages qui font dans le mensonge. Et qui le savent.

Debunked !!! (dix fois !!!)



18/03/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2316 autres membres